Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
UFOMAMMUT
Par ENENRA le 23 Octobre 2012
Publié le 8 Novembre 2012 Consulté 2883 fois

II y a de ces soirées totalement inattendues. Le genre d'événements sortis de nulle part et qui fait quand même bien plaisir quand on te l'annonce. Ce 23 Octobre un dilemme se présentait à beaucoup d'entre nous. OXBOW au Point Ephémère ou UFOMAMMUT au Glazart ? Le spectacle cathartique ou l'explosion joyeuse de tympans à grand coup de riffs lourds et répétitifs ? Et bien mes amis on a eu les deux ! Et dans la même salle ! Explications.






Rapides cela dit puisqu'il n'y a pas à tergiverser sur le bouzin. Il s'avère que le Point Ephémère devait fermer pour une raison assez absurde : un client aurait été agressé (ou quelque chose dans ce gout là) à moins de 100m de leur emplacement. On leur aurait demandé de mettre la clef sous la porte durant une semaine. La semaine où se jouait OXBOW. Je ne connais pas les détails en profondeur mais il s'est avéré que Kongfuzi Booking (l'orga de OXBOW), Marie Xme (une activiste dans les concerts parisiens) et Garmonbozia Inc. (orga du concert d'UFOMAMMUT) aurait réussi à faire partie commune et faire jouer leur groupe dans la même salle, le même soir. De toute manière OXBOW était gagnant, c'était ça ou rien du tout....

On garde la première partie d'UFOMAMMUT : INCOMING CEREBRAL OVERDRIVE et on s'excuse pour LA TERRE TREMBLE !!! C'est parti ! Enfin... pas tout de suite. Je mange ma p'tite dame. Ah bah j'arriverai pour UFOMAMMUT oui. Apologize. A genoux. Tout ça. J'ai quand même fait le reporter dans la salle en interrogeant quelques personnages au sujet de cette première partie si étrange. Un lien youtube écouté avant le concert me fait apercevoir un groupe de Stoner assez rapide avec tout plein d'effets sur les guitares. Notre Thrasheur Eurasiatico-breton me parlera d'un Hardocre assez soutenu vers la fin du set, à la REFUSED et UNSANE (dans le texte). Carrément... Un certain Barak, chroniqueur sur Metal Sickness, imposant autant par sa taille que par son sourire large de 3m (hé?) évoque le nom de MESHUGGAH. Bref c'est un peu le flou total. Le show ne fut pas fou cela dit apparemment. Contrairement au reste de a soirée j'ai envie de dire...

Je pénètre donc dans la salle pile au moment où UFOMAMMUT lance ses première notes, le temps de serrer quelques mimines je m'insère devant la scène et c'est parti pour le festival riffesque. UFOMAMMUT va nous jouer ce soir ses deux derniers albums (premiers sur le label Neurot Recording) en entier et dans l'ordre (sinon c'est pas drôle). Deux albums aux facettes un brin différentes, le dernier en date étant beaucoup plus "riff friendly" et donc beaucoup plus taillé pour le live. Le groupe assure toujours autant d'ailleurs sur scène. Sans forcément avoir une dynamique de fou, ils viennent s'inscrire dans le top 2012 des concerts les plus "fat", au côté de SLEEP en Mai/Juin dernier. Répétition, lourdeur, psychédélisme. On est servi ce soir, dans un Glazart au son plus que bon. Et je dois dire que je fus totalement démoli par la performance des espagnols. n'hésitons pas à le dire, je fus sur le cul. Je les avais vu l'an dernier jouer "Eve" en entier, pas leur meilleur album, le live avait donc été mi-figue mi-raisin. Mais là mes petits... Ce fut au dessus de mes espérances, les compos suivaient, l'énergie était au rendez-vous. Le cocktail totalement explosif fonctionnait à merveille ! Le public (allant du vétéran Doom, au spectateur arty venu pour la fin de soirée) a tout de suite bien réagi, foire aux headbangs, il ne manquait que le petit débordement qui ne vendra pas, le public préférant se dévisser les cervicales en groupe et dans la bonne humeur. "Aureum", "Mindomine", "Oroborus", "Sulphurdew", "Deityrant"... que voulez-vous faire face à tant de puissance...

Après ce set énergique et mouvementé, place à OXBOW. La salle s'est bien vidée et seule une troupe de courageux soldats restent devant la scène pour assister à ce set qui en découragera quelques-uns au fur et à mesure. On regrettera cela dit que ceux-là ne s'en aillent pas à l'extérieur de la salle au lieu de parler SUPER FORT à côté du bar et ainsi faire plus de bruit que le groupe sur scène (ou presque). Concernant la musique d'OXBOW, je n'avais pas encore écouté un album en entier de ces gars là, par contre j'avais rencontré leur frontman Eugene Robinson lors d'un festival en banlieue parisienne plus tôt cette année. Dire que j'étais totalement admiratif vis-à-vis du personnage serait un euphémisme, le gars a un charisme juste impressionnant et aimante n'importe quelle personne qui l'écoute. Imaginez un grand Black qui fait du Free Fight, aussi imposant en taille qu'en largeur d'épaules. Vous l'avez ? Attribuez lui une voix habitée qui déclame des textes le plus souvent sombres, dures, crus et désespérées, rajoutez par dessus des guitares sifflantes, un Rock Expérimental, et vous obtenez OXBOW. Sauf que ce soir c'était OXBOW & HIS ORCHESTRA. Alors on avait un quatuor à cordes (Violoncelliste toute mignonne), deux tubas, une trompette, une chanteuse en sus et un claviériste. Ca sonnait donc tout de suite pus lumineux et calme. Mais tout est dans l'apparence. Car ce qui est beau avec Oxbow c'est le décalage entre les paroles et la musique. On est donc moyennement surpris 'entendre un "God Hates You ! Because God Hates Fault !" crié lors d'une séquence particulièrement reposante. Clair/Obscur, voilà un peu le culte d'OXBOW, groupe qui s'adresse directement à votre âme pour un rendu et un résultat toujours fort et poignant.
Pour tout ceux au fond, toutes celles devrais-je dire, qui se demande si Robinson s'est mis à poil comme il en a l'habitude, il s'est bien tenu ce soir. Ne faisant tomber que la veste, et gardant ce regard perçant qu'on lui connait bien.
Un set très intéressant, pas aussi immersif que prévu. OXBOW est une bête étrange qu'il faut apprivoiser ou plutôt qu'il faut accepter, qu'il faut accueillir pendant qu'elle nous dévore.


En somme. Grosse soirée. Remerciements à toutes les personnes qui ont permis de sauver OXBOW ce soir là, devant un Point Ephémère fermé. On regrettera quand même que la salle n'ait pas été plus rempli malgré tout. Pas mal de personnes pour UFOMAMMUT mais on a vu mieux ! Pas faute d'avoir fait de la promo dans tous les sens, et je n'étais pas le seul... Regrettable.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod