Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2011
MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 7 Décembre 2011

THRASHFEST
Par MAXXX
Le 7 Décembre 2011

MOTORHEAD
Par MAXXX
Le 24 Novembre 2011

ALICE COOPER
Par ALANKAZAME
Le 18 Novembre 2011

ANNIHILATOR
Par MAXXX
Le 8 Septembre 2011

WACKEN 2011
Par DARK MORUE
Le 20 Août 2011

SONISPHERE AMNEVILLE
Par MAXXX
Le 10 Août 2011

TUSKA OPEN AIR
Par DREAMSLAYER
Le 30 Juin 2011

JUDAS PRIEST - Epitath - Zénith de Paris 2011
Par SHUB-NIGGURATH
Le 28 Juin 2011

HELLFEST 2011
Par BIONIC2802
Le 20 Juin 2011
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
WACKEN 2011
Par DARK MORUE le 4 Août 2011
Publié le 20 Août 2011 Consulté 5151 fois

Wacken 2011




Aaaah, le premier Fest. L'accomplissement de la jeunesse, enfin on rentre dans le cercle des Trve, ceux qui ont tout l'avant-bras couvert de bracelets en tissus fermés par un bout de ferraille écrasé au pilon. Après des mois de préparation autant physique que psychologique, la peur au ventre et plus qu'excité, votre serviteur à l'avatar n'ayant strictement rien à voir avec son pseudo est enfin dépucelé du camping boueux s'étendant à perte des vue et des décibels crachés sur trois scènes simultanées. Et le choix s'est porté sur le Wacken, plus gros du monde (rien que ça), vu que ce p**** de BAC a eu la bonne idée de tomber en plein Hellfest. Et aussi parce qu'un nombre raisonnable de connaissances s'y rendaient, le camping à 12 c'est toujours plus sympa. Bref. Maintenant que je suis à peu près en mesure d'écrire, je vais le faire.


Premier Jour : La Découverte !!!


Après des trajets pas possibles (merci le RER – avion – RER Allemand – Train – Bus), le camping ouvre à 15h. Nous sommes deux jours avant le début du fest donc va falloir payer 20euros pour les deux nuits. On choppe notre Full Metal Bag (yeah un Rubick's Cube Wacken, sûrement ce qui sera le plus utile avec le sac poubelle et le poncho) ; Camping A, brève visite des lieux (mon dieu que le site s'étend à perte de vue...), passage dans la toute petite ville de Wacken pour une mission bière en supermarché. D'ailleurs, la Wacken Bier qu'ils nous vendent comme le messie est vraiment pas bonne. On paye pour la jolie canette, et on boit de la Kronembourg bien emballée. Préférez la Bittsburger et la Ratskröne [message adressé à ceux qui comptent s'y rendre l'année prochaine].

Bref, pour cette première journée, je pourrais vous parler de tas de trucs (toilettes déjà immondes, beau temps, tralala on s'en fou) mais ça va pas intéresser grand monde. Je passe à la suite.


Deuxième Jour & Troisième Jour : L'oisiveté !!!


Ben, les deux jours suivants, on a rien branlé. Rien du tout. Visite des lieux, on observe le camping C ultra impressionnant avec ses groupes électrogènes, ses voitures dans tous les sens et ses montages barbecue sous le tipi aussi abracadabrants qu’accueillant. On a l'air cons avec nos tentes en cercle carré nous tiens. Il commence à faire super chaud, on bouffe des pâtes au réchaud, ça cause d'alligator in a wild crocodile et du père vétérinaire. En gros si vous voulez entendre parler de musique, on passe au jour suivant.


Quatrième Jour : Le commencement !!!


Réveil difficile. Voir très difficile, et même pâteux, mais passons.
Le festival commence ici, le site ouvre, mais les bus n'étant pas arrivés, les Main Stage ne sont pas encore disponibles. Petit tour au merch (FUCK YEAH un T-shirt IMMOLATION !), puis on finit par échouer dans la tente de Bullhead City. Le premier groupe à passer de tout le fest sera donc RUSSKAJA. Je connaissais que des extraits totalement poilants et pitoyables trouvés sur internet, mais la claque que je me suis prise fut particulièrement violente. La salle contenant un ring de catch au beau milieu de la fosse et une rampe la reliant à la scène, le groupe a pu se faire plaisir niveau jeu de scène. Absolument rien de metal, on a ici une sorte de Polska ultra entraînant, avec un niveau technique surprenant (jamais vu quelqu'un jouer du violon aussi vite, et en plus physiquement je voudrais bien la violoniser...) et un chanteur ultra charistmatique disposant d'un timbre ultra grave, d'un accent à couper à la faucille et au marteau et surtout d'un charisme énorme. Festif, déchaîné, le public répond et danse, pogotte, on a même un circle pit monstrueux sur "Psycho-Traktor" et des chenilles à tout va. Le groupe le plus parfait qui soit pour démarrer une journée.
Hop, petit passage au Beergarden. Avec la chope Wacken remplie d'1 Litre de Franziskaner (cette bière de tueur mon dieu, meilleure blanche que je connaisse désormais), une fanfare déboule sans prévenir. Je sais toujours pas qui j'ai vu, mais ils étaient bien funs. Sorte d’orchestre/fanfare rigolos, avec un saxophoniste qui fait un numéro d'équilibriste sur son ampli et des fausses barbes ZZ TOP sorties le temps d'un morceau à la texane, ça aurait été très mauvais si la bière n'avait pas coulé à flot, me poussant à danser comme un con et fêter l'ouverture du fest comme il se doit. En gros c'était cool et c'était n'importe quoi, et l'alcool aide à apprécier.

Bien plus tard, tentative pour aller voir la fanfare des pompiers du Wacken. Bien trop de monde, rabas sur une diffusion d'un concert du Priest sur écran géant. Puis un spectacle pyrotechnique avec des espèces de gros moteurs qui envoient du gaz. Coup d'oeil à la programmation... Merde on a loupé THE ABERLOURS ! Vite, on fonce au Wackinger Village et on parvient à voir les 5 dernières minutes d'un concert qui semblait énorme, festif et joyeux. Dommage.
Retour au camping, premier accès aux douches (on attends 2h du matin qu'il y ai personne) et beuverie, normal...


Cinquième Jour : L’Ascension !!!


Réveil malade. Enfin, sensation d'être fiévreux et tout. Le fait d'avoir passé toute la soirée pratiquement à poil dehors à parler avec des Suédois devait aider. Bref, le soleil s'est levé et tout est rentré dans l'ordre. En plus les bus sont arrivés et j'ai pu voir d'autres gens de mon bled pourri.
Donc pour commencer le vrai premier jour de Fest,... Ben je retourne voir RUSSKAJA. Héhéhé. 15Min de set en plus, toujours aussi énergique, et même un Medley avec du PINK FLOYD dedans, toujours aussi revigorant ce groupe. Dommage qu'on voyait moins bien la violoniste.
Pratiquement direct, encore une fois dans la tente de Bullhead City, KVELERTAK. J'y vais en curieux, ne conaissant du groupe que le générique de Trolljägeren et la chronique de Mefisto. BAM, dans ta gueule le poisson. Le son est très bon mais très fort, le groupe joue une sorte de black/punk/thrash/'n'roll ultra énergique, avec des riffs basiques mais ultra efficaces sonnant comme autant d'upercuts et un chant black furieux et plein de fougue. On a même le chanteur qui cours partout rejoindre le ring pour me slammer dans la gueule, je ressors de la tente totalement sonné, m'étant pris une énorme baffe expéditive, et retourne me poser au camping.

Un hot-dog plus tard (mon dieu c'est pas rien les hot-dogs là bas, la pelure d'oignons et les cornichons allemands j'en bande encore), on tente d'aller voir ONKEL TOM. Le leader de SODOM qui fait du Thrash à boire, ça doit valoir le coup. Sauf que la tente de Bullhead City est bondée et qu'on a tout simplement pas pu rentrer. Bon, ben il vaudrait mieux qu'on parte se placer devant les scènes principales.
Donc, le premier véritable concert à la True Metal Stage va démarrer. Pas mal de monde, HELLOWEEN entre en scène pour nous servir un gros bide. Genre ils tentent de jouer "Are You Metal ?" mais avec des coupures de son ça le fait bien moins. Et même quand ils ont commencé à véritablement tenter de jouer j'avais envie de me pendre. Quelle bouse mon dieu. Déjà la batterie était bien trop forte et éclipsait tous les riffs. Ensuite musicalement je me demande qui peut écouter ce genre de trucs. Beau condensé qui m'a rappelé pourquoi j'ai un mal fou avec le Heavy/Speed/Gaycore. Riffs inexistants, branlette tout du long, chanteur sponsorisé par L'Oréal à qui on a envie de démolir la gueule dés qu'il l'ouvre, solo de batterie nulissime et inutile... Du caca en boîte, véritable torture, un des pires groupes du Fest.

Heureusement qu'on a tout de suite enchaîné sur BLIND GUARDIAN. Là on joue à un tout autre niveau. Puissant, épique, magistral, avec un chanteur à la voix incroyable de justesse et de coffre (depuis quand il a les cheveux courts celui-là ?) et des compos épiques reprises en choeur par toute la foule. Mais y'a un hic. PUTAIN DE SLAMMEURS. Nan mais y'a des limites là, je sais bien que c'est rigolo de surfer sur la foule mais quand tu passe absolument tout le concert à les porter ou retourné pour voir combien de secondes il te reste avant de te manger le prochain, t'as envie de les tuer. Cas isolé fort heureusement, mais du coup j'ai pas pu vraiment profiter du Guardien Aveugle... Qui nous ont servi une prestation magistrale malgré tout, merveilleusement servie par le son irréprochable de la Black Stage. Et puis, quand on bosse sur NIME, faut avoir vu le groupe qui a sorti "Nightfall In Middle Earth", quoi.
Hop, la tête d'affiche de la journée, ce déchet d'OZZY OSBOURNE. Musicalement il a été cool, compos rock'n'roll et entraînantes, prestation des musiciens parfaite, et même "Paranoid" et "Iron Man" reprises. Mais non. Désolé, le personnage m'horripile. Son attitude de rockstar, ses «I can't hear you !!!» insupportables (putain mais au moins 5 fois entre CHAQUE morceau, va crever sac à merde) couplés à son chant carrément limité... Et le gars qui est fatigué alors qui laisse ses musiciens en plan meubler comme ils peuvent pendant 20min histoire de se reposer... Désolé, au bout de 45min je sature et je vais me poser au BeerGarden. Enfin... Sachant que j'ai mis au moins 20min à traverser la foule pour sortir des scènes... Repos, les deux journées suivantes allaient être bien plus intenses...


Sixième Jour : La Consécration !!!


Hop, hop, on débute la deuxième journée du Fest, et par là même la première grosse journée de Mitôl, par les vikings en sursis d'ENSIFERUM. Bon ben perso je connaissais presque rien du groupe à la base et le son m'a pas trop aidé à en savoir plus. Les gratteux se donnent à fond pour nous envoyer des riffs épico-mélodiquement froids, l'ancien frontman de NORTHER se démerde avec un chant manquant de puissance par rapport à ce que je connaissais de lui dans son ancien groupe... Mais la batterie, et surtout la double, bouffait tout. A ce point on aurait dit de la techno hardcore... Et je vous parle même pas de l'outro à la double totalement interminable qui s'est révélée être un supplice. Le seul groupe du fest où j’eus recours à mes bouchons d'oreille [hérésie !].

C'est à partir de là qu'on se rends compte que la réalité prend bien vite le pas sur la fiction. Sur le papier je me retrouvais avec une douzaine de groupes ce jour là et 14 le lendemain. Ben là déjà je loupe SUICIDAL TENDENCIES. Enfin, j'ai entendu de loin en revenant du «repas» ('tain vu comme ça on dirait que j'ai passé le fest à bouffer, diantre) et ça avait l'air vraiment mauvais. Je m'attendais à du Thrash Funky, ça ressemblait à du néo tout pourri. Je verais en studio, en attendant c'est pas avec ça que je vais souiller mon caleçon.
Mais fort heureusement on enchaîne sur la première grosse mandale de la journée. MORBID ANGEL a beau avoir sortit un album polémique (que personnellement je trouve franchement bon), en live, ils en jettent toujours autant. Son massif, setlist bien axée sur les premiers albums (3 morceaux du dernier, et tout le reste c'est du A, B ou C). Bordel de fichtre, "Rapture" ou "Maze Of Torment" sur scène c'est quelque chose. Et même les nouveaux morceaux passent l'épreuve, avec un "Nevermore" taillé pour la scène, un "Existo Vulgoré" particulièrement puissant et un "I Am Morbid" curieusement fédérateur. Et on a en prime les soli totalement Anti-Cosmiques Trve Lovecraftesques d'Azagthot qui mettent tout le monde d'accord, ainsi qu'un David Vincent qui n'as rien de la tarlouze en chemise moulante dont tout le monde parle ces derniers temps... Et même un petit avion avec une banderole I Am Morbid qui passe au dessus ! On rajoute Tim Yeung qui massacre ses toms et on lâche la sauce. Énorme leçon de Death Metal, rien perdu de leur superbe.

Bon, enchaînement sur SODOM. Je m'attendais à une tuerie, ça a été plus mitigé. Déjà l'ingé son était en galère, tout fu hasardeux les 15 premières minutes, on entendait même les balances se rééquilibrer. Après c'était déjà nettement mieux et on pouvait apprécier le show. Pas de "Ausgebombt" ni de "Blood On Your Lips", dommage pour moi. Par contre le trio (ça m'a surpris ça) a tout donné et le public a répondu positivement, faisant bien ressortir les morceaux les plusanciens (Agent Orange! The Fire That Doesn't Burn!). Mais je me suis fait un peu chier quand même au final, malgré une bonne claquouille sur "M-16". Le groupe suivant c'est quoi, RHAPSODY ? Au diable, je vais au Metal Market et je reviens avec 2 Cds, un nouveau Tshirt SUFFOCATION et des Patchs. Pendant ce temps il paraît que les ritals qui tuent des dragons à l'épée d'émeraude on fédéré la foule et ont disposé d'un son énorme malgré des claviers en retrait. Bref, on s'en cogne. Les hot-dogs c'est mieux.

Ensuite HEAVEN SHALL BURN joue. Trop de monde, et de toute façon je les ai lâchés à "Deaf To Our Prayers", leur dernier album potable. Et de toute façon y'a MORGOTH en même temps.
Encore une sacrée leçon de death. Le son de la Party Stage étant le meilleur que j'ai jamais entendu, au rendu encore plus parfait que sur album ! Donc on note les guitaristes semblant jumeaux, un chanteur qui ne ferait pas tâche sur une Harley Davidson tunnée avec des clous et surtout du bon gros death metal à l'ancienne qui en met partout. Old School à fond, avec le son de guitare croustillant, le chanteur qui gueule selon la tradition avec même quelques cris blacks surpuissants et des accélérations Thrashy qui font ressortir les ralentissement Doomesques. Quelques circle pits auxquels j'ai participé, j'arrive même à me retrouver tout devant pour headbanguer comme un forcené avec des vieux patchés. Rien à redire, une des plus grosses baffes du fest, je m'en suis éjaculé dessus jusqu'à faire péter ma braguette. Point barrE.

Et là, dés que les musiciens remballe, on passe à la True Metal Stage en courant. Putain de merde le Priest débarque !!! Et c'est partit pour un concert de 2h15. Et le God Of Metal nous a prouvé qu'il portait bien son nom. Robinet change de tenue à chaque morceau (veste en cuir cloutée puis veste en jean cloutée pour cape en cuir cloutée pour enchaîner sur du latex clouté avec un fouet, des menottes, des sangles et une boule rouge dans la bouche... Enfin pas à ce point mais presque), se ramène en moto pour "Hell Bent For Leather", en chie grave pour chanter "Painkiller" (on aurait dit Alvin et les Chipmunks là...) mais en impose toujours. On se prends plus de la moitié de "British Steel", et un morceau par album environ pour le reste (seulement "The Sentinel" de DOTF putain !), les effets pyrotechniques battent leur plein tout comme les éclairages parfaitement hystériques, les soli sont ciselés de main de maître et le petit nouveau semble bien intégré. Après avoir chanté en chœur avec des vieux de la veille pendant deux bonnes heures, je me casse pour me placer pour KYUSS.

Ah, une de mes plus grosses attentes du fest. Y'a pas à dire, le son de la Party Stage est vraiment génial. Plutôt bien placé (deuxième rang) mais pas ce qu'il y a de mieux non plus (pogos juste dans le dos, aïe), la qualité sonore exceptionnelle fait ressortir à merveille les compos du groupe. La setlist est centrée à mort sur "Welcome To Sky Valley", bien qu'on ai pas eu droit à "Whitewater", l'atmosphère est lourde, chaleureuse et enfumée, tout ce qu'on attends de KYUSS. Et "Supa Scoopa And Mighty Scoop" est toujours un grand moment. Par contre KYUSS la nuit c'est un choix un peu bizarre... On regrette également l'abscence totale de communication avec le public. Tout juste on a eu droit à un Merci ! à la fin. Belle claque quand même, mais la fatigue se fait ressentir.
Du coup, AIRBOURNE, j'ai suivi d'un œil distrait depuis le Beergarden. Sympa, AC/DC avec des années en moins et un guitariste qui fait de l'escalade sur la scène pour jouer son solo. Mais je suis vite parti me coucher, APOCALYPTICA j'en ai donc rien vu du tout et je vais de toute façon pas m'en plaindre.


Sixième Jour : L'Apogée !!!


Et merde, j'ai paumé mes bouchons. Bon, c'est pas comme si je m'en servais, mais ça fait toujours un peu chier. Tous mes potes partent super tôt choper des places au premier rang pour MOONSORROW, moi je viens tranquillement leur taper sur l'épaule 5min avant le début du concert pour leur montrer que c'était pas la peine et je me place plus en retrait. Et c'était bien sympa, frais, épique et varié, avec pour la première fois un son acceptable pour un premier groupe de la journée. Par contre faire jouer un groupe qui balance des compos de 10minutes pendant seulement 45minutes et à midi, ça fait des fans frustrés. Je connaissais quasi rien de la formation et maintenant ça m’intéresse, bien bien bien. Mais rien à dire de plus, je suis à court d'inspiration, désolé.

Maintenant, c'est partit pour KATAKLYSM. Ben là aussi ça envoyait du lourd, le public était déchaîné et ne cessait de se taper sur la gueule amicalement, le chanteur a ordonné de faire bosser la sécu en slammant (30 slammeurs en même temps, truc de fou !)... Et musicalement ça gérait bien. Puissant, impérieux, on nous donne de quoi bouger. Gros death gras du bide et d'une précision chirurgicale, dont l'apogée sera atteinte sur une "Shadows and Dust" d'anthologie. Et le frontman nous ordonne de faire travailler la sécurité, ce qui a pour conséquence une trentaine de slams consécutifs, super impressionant et fun. Une grosse heure de death qui fait du mal aux cervicales, what else ?
Ensuite je me casse faire je sais plus trop quoi, on a pu voir DIR EN GREY de loin et je me demande qui écoute cette merde. Bon son, excellente prestance, très énergique mais musicalement immonde. Sorte de Visual Keymocore de merde, aucune cohérence, ATTACK ATTACK ! N'a qu'à bien se tenir. Après cette chiasse dégueulasse que je n'ai heureusement pratiquement pas subi, MAYHEM débarque. Le Trve Ivol Black Metal en plein jour sous un soleil radieux, c'est troublant.
Surprenant. Je m'attendais à du Corpse Paint Trve Evil Satan m'Habite au milieu d'une chapelle de véritables authentiques ossements humains en plastique et je vois débarquer un chanteur au look punkoïde et un batteur qui pourrais jouer dans BRING ME THE HORIZON... Musicalement pas totalement naze, carré et maléfique, du black metal quoi. Tout ce qu'on attends de MAYHEM.
Donc au bout de 15min ça m'a fait chier et on est allé voir le concours de Miss Tshirt Mouillé.
Et c'était... non non je vous raconterais rien bande de gros porcs lubriques, je sais que vous ne lisez mon report rien que pour ça. Enfin non vous avez déjà décroché de ce gros pavé immonde depuis une centaine de lignes. Je vous dirais juste que c'est celle qui s'est foutue à poil qui a gagné. Yeah.

Retour à la tente de la WET Stage pour mater SHINIG. Les Norvégiens. Ceux qui font du BlackJazz. Et ça a tout arraché là aussi. Le son était approximatif au début, tout comme la musique, mais ça n'allait qu'en s'améliorant. D'une énergie folle, totalement barrée, avec un claviériste qui joue presque à coups de poings et qu'on se demande comment son synthé peut tenir le coup, un chanteur aux hurlements très convaincants qui finit par sortir un saxophone virtuose... Dans tous les sens, de toutes les couleurs, soit on adore soit on déteste et moi j'ai adoré, je vais découvrir sur album de ce pas !
Maintenant, SEPULTURA. Bien cool tout ça, le son était nickel et les morceaux de "Kairos" passent aussi bien que les anciens. Derrick Green nous prouve qu'il est à l'heure actuelle bien meilleur que cette grosse larve de Cavalera, et passe une bonne partie du set devant un tambour à marteler des rythmes tribaux de pair avec le batteur (le solo de batterie à deux était d'ailleurs assez impressionnant), et sinon le reste ben c'était du SEPULTURA. Avec une bonne rétrospective ("Dead Embryonic Cells", "Refuse/Resist", "Territory"... Pas de "Arise", dommage) et même une énorme reprise du "Just One Fix" de MINISTRY !
On finit le tout par un "Roots" que le public avait l'ordre de chanter et on tient un live fédérateur faisant remonter l'estime du groupe dans le cœur d'absolument tout le monde.

Puis ensuite AVANTASIA... Euh non rien à foutre. On m'a dit que c'était cool, je m'en cogne retour au campement. On reviens une très grosse heure après pour KREATOR, que je vois 5min le temps d'un "Hordes Of Chaos" plombée par un son moyen avant de me placer pour HAIL OF BULLETS, que j'ai du coup pu voir au premier rang. Le set fut excellent mais court, avec un Martin Van Drunen nous balançant sa voix sans aucun équivalent et particulièrement impressionnante, le micro avec le trépieds en main façon Old Skull. Son gras et puissant, compos véloces qui frappent là où ça fait mal. "Operation Z", "Guadalcanal", "Red Wolves Of Stalin", les morceaux rageurs et ravageurs se succèdent, et même si j'aurais bien aimé un bon petit "Nachtexen" en plus, je me suis pris une bonne grosse claquouillette des familles comme on en voudrait plus souvent. Comme quoi, le death metal triomphera, et je quitte la salle les oreilles engourdies (ben oui, j'ai dit que j'avais paumé mes bouchons...).
Sitot le set fini je matte la toute fin du concert de KREATOR, qui me semble joué au ralentit après le fulgurant set des Bataves. Je rejoins des gens qui me disent que c'était le meilleur concert de leur vie mais qu'ils ont quand même pratiquement entendu aucune note de ce qui se jouait. Wall Of Circle Pit quand tu nous tiens... Bataille rangée donc, j'ai bien fais de pas y être allé vu l'état de mon pied droit à ce moment là du fest...

Oh, MOTORHEAD joue. Et MOTORHEAD joue bien trop fort, je suis carrément obligé de déserter la zone sous peine que mes tympans explosent. Hop, Beergarden. Et ben c'était un concert de MOTORHEAD. Jeu de scène inexistant, rock'n'roll, puissant et particulier, Lemmy chante comme seul Lemmy peut le faire, et moi je regarde distraitement. Y'a même eu un rappel tellement long que personne pensait qu'ils allaient revenir, mais ne pas se bouffer "Ace Of Spades" et "Overkill" c'était juste pas envisageable. Après avoir vu ça de loin, retour au WET Stage pour avoir une bonne place pour GHOST. Y'avais un groupe de Stoner dont j'ignore le nom, c'était cool mais je me souviens de rien du tout.
Hop, je rejoins des gens et GHOST débarquent. Musiciens encapuchonnés, fumigènes à fond, mise en scène de fou furieux. Le frontman déguisé en abbé zombifié transportant des encens se ramène, et c'est partit pour une messe noir façon 70's. Le rendu est exceptionnel, la musique toujours aussi jouissive pour quiconque est réceptif à leur trip rétro, tout l'album est joué et tout le monde succombe. Comme résister à "Elizabeth" et son refrain à en chialer ? Ou "Stand By Him", ou "Satan Prayer" ? Et les musiciens à l'identité inconnue font parfaitement leur boulot là où les chorégraphies du chanteur transcendent tout, portant le combo à un niveau de classe incroyable. Aucune communication avec le public jusqu'à l'annonce de "Satan Prayer", mais voix juste et touchante. C'est presque plein de larmes que je vois le combo s'éloigner, et je me met par contre carrément à chialer en regardant la pluie tomber à torrent à l'extérieur de la tente. Certains vont voir SUBWAY TO SALLY, d'autres un groupe de black tout moisi (pléonasme !), moi je fonce à la tente. Dommage de finir son Wacken comme ça.

Aller, c'est partit pour une douche à 3h du matin. Excellente idée, génial jusqu'à subir le chemin du retour. Parce qu'à l'heure où j'écris ces lignes, j'en suis encore malade...


Je parlerais pas du retour qui a pris 2 jours, comprenant une nuit à jouer à cache-cache dans l'aéroport et un avion qui fait demi-tour dans le ciel pour revenir à son point de départ sans prévenir (à part dans un allemand yaourt incompréhensible)

Et donc en conclusion ? Parfait dépucelage des Fests, peu de déceptions, beaucoup de grosses baffes, la météo de notre côté, une ambiance énorme et de nombreuses activités annexes. Le plus gros Fest Metal au monde garde sa solide réputation. Remettre ça l'année prochaine ? Au vu des premières annonces, ça semble plutôt bien parti...

ALL FOR ONE, AND ALL FOR METAL, WACKEN WILL NEVER DIE !


Le 31/08/2011 par SHAKKAM

Effectivement je comprends ton point de vue en tant que spectateur qui a eu l'impression de foutre 300€ par la fenêtre (partiellement). Dans tout ce que tu as cité, y'a plein de trucs que je déteste aussi.

Je prenais l'exemple de Rhapsody exprès ! Bien sûr, on peut ne pas aimer un groupe et du coup décider de ne pas aller les voir. C'est l'évidence même !

En tant que chroniqueur (même bénévole, faut pas déconner, c'est pas parce qu'on est bénévole qu'on doit faire de la purée...) je pense qu'un simple "je déteste rhapsody, c'est physique, je peux pas, donc désolé il n'y aura pas de report sur ce groupe" aurait été plus sympa pour ceux qui justement aiment se groupe...

Pour le reste, je comprends parfaitement le second degré, d'ailleurs j'ai souri plusieurs fois en lisant cette chronique...

Donc voilà, c'était juste un avis sur le report, le but n'étant pas du tout de t'offenser mais peut-être d'exprimer un ras-le-bol de cet espèce de cliché planant autour de nos têtes "les métalleux c'est des gros crados fermés d'esprit".

Merci en tous cas pour ton bénévolat... J'espère que tu continueras.

Des bisous aussi !


Le 31/08/2011 par DARKMORUE

@Dragor: Le problème n'est pas que c'est le foutoir total, c'est surtout que c'est immense !
Donc pendant les groupes disposant d'une affluence énorme, faut pas être pressé, ou alors être bien en avance. C'est plus facile de se glisser à TSJUDER dans la tente pendant le set de JUDAS PRIEST qu'à CHILDREN OF BODOM en même temps qu'ELAKELAISET quoi... Surtout que le terrain devant les trois Main Stages s'étend à perte de vue (comme tu as dû le voir sur les vidéos).

Et pour qui veut s'y rendre l'année prochaine, va falloir se dépêcher, si j'ai bien compris on est déjà à 20 000 places vendues. Cette édition était Sold-Out en Février, alors qu'une bonne moitié de l'affiche restait à confirmer !


Le 31/08/2011 par DARGOR

"Comment dire... Aller voir le plus de groupes possible, pour moi, c'est totalement aberrant. CHILDREN OF BODOM, j'y serais allé si ce n'était pas en même temps que GHOST par exemple (plutôt mourir que les rater), et vu le nombre conséquent de chevauchements... Par exemple, j'ai voulu jeter un coup d'oeil au set de HEAVEN SHALL BURN, mais le monde était tel que le temps que j'arrive à une distance suffisament faible pour piger quelque chose, le set aurait été terminé et j'aurais loupé MORGOTH en prime. Oui, 80 000 Metalheads, c'est pas rien. Et pour KREATOR, j'ai hésité pendant au moins 2 mois avant de faire mon choix."

Nan mais apparemment, tu n'as rien perdu en n'allant pas voir CoB. Rien que commencer par "Roundtrip to Hell and Back" avec des mines déconfites et fatiguées, ça m'a pas DU TOUT donné envie de regarder plus loin que 2 min. Sur le coup, je le conçois, n'ayant pas de don d'ubiquité non plus, je ne saurais te reprocher cela, surtout que tu as apparemment eu quelque chose de génial à la place.

J'ignorais que c'était la merde à ce point là-bas... M'enfin bon, ça m'empêchera pas d'y aller l'été prochain avec mes parents... en espérant y croiser un peu d'ARCH ENEMY. Mais perso, n'étant pas au courant primo du bordel qui règne dans ce fourbi, je pensais pouvoir sauter "assez" facilement d'un show à l'autre. Sur ce point, j'avoue que ça craint, honnêtement.

En espérant que quelques centaines de metalleux meurent d'ici août 2012 en prévision de l'Apocalypse... Ca fera plus de place.

DARGOR


Le 28/08/2011 par DARKMORUE

Pfouah, que de haine en ces pages... Je pense qu'il est temps pour moi d'arrêter de gentiment la fermer et en profiter pour mettre les points sur les i...

Déjà pour ceux qui parlent de "mission du chroniqueur" et autres "envoyé spécial de NIME" en soumettant je sais pas combien d'exigences et de trucs à ne pas faire, je répondrais sobrement que j'ai comme tout le monde pris mon billet plus de 7 mois à l'avance (donc plusieurs mois avant de présenter ma candidature sur le site) en déboursant plus de 300€ rien que pour pouvoir m'y rendre (et quand on sort tout juste de son BAC, croyez moi, ça fait mal au cul), j'ai pioncé dans une tente 2 place sans la suite royale ni la chaise à porteurs contrairement à ce que certains semblent croire, été contraint d'utiliser les chiottes immondes pas loin de déborder des campings et autres. En bref, JE SUIS UN SIMPLE FESTIVALIER COMME LES AUTRES, y'a pas marqué Nightfall In Metal Earth sur mon Tshirt et les pass Backstage on oublie. Le seul truc qui changeait, c'est un petit carnet avec des notes à l'arrache à chaque fin de concert. Mêmes problèmes de timing et de pieds en lambeaux que tous les autres. Voilà.

Ce qui entraîne que ce foutu report, absolument personne ne m'a obligé à le faire, je n'y ai absolument rien gagné de plus qu'un millier de lectures. Travail totalement bénévole que j'ai réalisé par unique dévotion pour le site. Pas de Darkmorue, pas de report, et sachant que je suis l'unique membre de la Team à avoir assisté au festival, personne ne l'aurait fait à ma place. A vous de voir si c'est mieux que rien ou pas.

Ensuite, ceux qui parlent d'ouverture d'esprit... Être fermé d'esprit, c'est ne pas aimer RHAPSODY, c'est ça ? Parce que franchement je ne pense pas que les groupes dont je parle en bien manquent d’éclectisme. Non je ne suis pas allé voir RHAPSODY et AVANTASIA, j'aurais bien voulu mais physiquement c'aurait été un exploit, je suis un faible je sais. Ces groupes étaient bel et bien sur mon Running-Order personnel, ils ont juste été sacrifiés sur l'autel de la survie vu que je ne suis à la base vraiment pas amateur de leur musique...
Et pour finir sur la corde sensible... Pour ce qui est "insultes", les prendre au premier degré comme si ça devait être une vérité universelle m'échappe un peu. Et même en faisant abstraction, mes seuls regrets à ce niveau là seraient plutôt pour DIR EN GREY qui ne méritait peut-être pas d'y aller aussi fort. Pour HELLOWEEN, c'était juste un des pires concerts de ma vie et j'étais à deux doigts de vomir dans la foule tellement la torture sonore était intense, et c'est pas les commentaires se basant sur le son retouché des retransmissions qui me feront changer d'avis. Le cas OZZY est plus complexe, j'ai bien dit que musicalement c'était bien bon, mais le personnage a fait son temps et chacune de ses paroles m'insupportaient au plus haut point. C'est pas parce qu'on est une légende vivante en sursis qu'il faut être prétentieux et irrespectueux à ce point. Et cette impression a été globalement partagée, le coup du "sac à merde" n'est à la base même pas de moi... Donc je maintiens bel et bien tout le mal que j'en ai pensé, que ça plaise ou non.

Ah, et pour finir, je répond au post de Dragor, bien plus sympathique.
Comment dire... Aller voir le plus de groupes possible, pour moi, c'est totalement aberrant. CHILDREN OF BODOM, j'y serais allé si ce n'était pas en même temps que GHOST par exemple (plutôt mourir que les rater), et vu le nombre conséquent de chevauchements... Par exemple, j'ai voulu jeter un coup d'oeil au set de HEAVEN SHALL BURN, mais le monde était tel que le temps que j'arrive à une distance suffisament faible pour piger quelque chose, le set aurait été terminé et j'aurais loupé MORGOTH en prime. Oui, 80 000 Metalheads, c'est pas rien. Et pour KREATOR, j'ai hésité pendant au moins 2 mois avant de faire mon choix.

Dernier point à ne pas perdre de vue : si j'ai choisi d'aller au Wacken, ce n'est pas uniquement dans le but de pondre ce papier mais avant tout pour passer des VACANCES. Je ne vais pas sacrifier bénévolement mon Fest pour me plier aux exigences des divers fan-clubs, voilà. Et si je dois avoir tous les fans d'OZZY et HELLOWEEN sur le dos, qu'il en soit ainsi.

Cordialement, gros bizoux tout le monde je vous aime,
Darkmorue, alias l'auteur de cette purge.


Le 28/08/2011 par SHAKKAM

Alors c'est ça l'attitude Metal ? C'est ça l'ouverture d'esprit que je connais à tous les metalleux que je cotoie ? Certainement pas ! Cette chronique est une honte à notre passion, encore de quoi donner à bouffer à ceux qui se servent de nos clichés pour descendre en flèche les metalleux.

Le rôle d'un chroniqueur c'est (entre autres) de dire "c'était bien" ou "c'était pas bien". Outre les insultes stupides, (à la rigueur on peut en effet prendre ça comme une sorte d'humour), les "je suis pas allé voir rhapsody ou autre parce que les hot dogs c'est mieux)... Ça ne vaut rien. Nous, lecteurs de nightfall, on se fout bien de la qualité des hot dogs... Ce qui nous intéresse c'est ce qui s'est passé sur scène, et ce avec le plus d'impartialité possible !


Le 26/08/2011 par IGOR

Un peu d'ouverture d'esprit que diable! Tu es chroniqueur, tu te dois un minimum d'intelligence. Nous, pauvres lecteurs abrutis, avons le droit de cracher sans réflexion sur tel ou tel musicien mais pas toi mon bon ami... En effet, comme pas mal de gens ici je n'ai pas saisi la profondeur ou le second degré dans ces insultes gratuites envers le Madman. On aime, on aime pas, mais le bonhomme est une légende et ce n'est pas par hasard, ne l'oublions pas trop vite.
Enfin peut-être ai-je manqué toute la subtilité de tes "rien à foutre" et autres "chiasse dégueulasse".
Cette violence verbale me choque, je retourne me passer le dernier Lara Fabian, tout de même plus respectueux de notre belle langue natale.


Le 25/08/2011 par DARGOR

J'eusse espéré que tu eus fait preuve de plus d'ouverture d'esprit, histoire de bien raconter ce que tu aurais pu voir sur presque tous les shows proposés au Wacken (perso, c'est ce que j'aurais fait mais bon...)
Quant à BLIND GUARDIAN, sur la retransmission, j'avais l'impression que les gens se faisaient chier. En même temps, Hansi n'a aucune présence sur stage et il n'y a que peu de titres phares qui ont été repris. (Quid de "Into the Storm" ? "Valhalla" ? "Nightf..." ah si il y est celui-là).

Concernant RHAPSODY, j'aurais apprécié avoir un report de quelqu'un ayant été sur place, parce que ce que j'ai entendu en live retransmission m'a fait peur : Tom Hess (le nouveau guitariste) qui loupe ses rythmiques et s'amuse à faire couiner son ampli en plein chanson (j'te cause pas la casse d'ambiance), Fabio qui n'arrive plus à chanter (c'est un fait). Bref, tu as loupé la dernière occasion de les voir jouer en live, vu qu'ils se sont séparés.

Quant à KREATOR, tu as loupé un sacré truc, crois-moi. La retransmission m'a vraiment donné envie d'avoir été là-bas, tellement c'était énorme.

J'aurais aimé avoir aussi des nouvelles de CHILDREN OF BODOM. Beaucoup ont dit que c'était le pire show qu'ils aient jamais fait et que ça, plus les 2 derniers albums à chier, ils méritaient juste de crever la gueule ouverte sans hommage.

J'interdis pas du tout la critique mais il y a une manière de dire les choses. On est p't-être des Metalheads (enfin, tu vois, j'écoute surtout du Power, du Sympho, du virtuose mélodique quoi, reste à savoir si ça peut convenir dans ta définition du "Metalhead") mais même si second degré présent (j'l'ai quand même repéré celui-là mais il était bien caché), faut savoir rester un minimum présentable.


Le 24/08/2011 par KYRCNOS

"Le groupe suivant c'est quoi, RHAPSODY ? Au diable, "
"Hop, la tête d'affiche de la journée, ce déchet d'OZZY OSBOURNE"
"Et merde, j'ai paumé mes bouchons. Bon, c'est pas comme si je m'en servais, mais ça fait toujours un peu chier."
"putain mais au moins 5 fois entre CHAQUE morceau, va crever sac à merde"

Et encore j'en ai oublié...

Vous avez été bien indulgent, amis nightfalliens, copie à revoir! C'est nul et en plus c'est pédant! La prochaine fois envoyez quelqu'un que de plus pro...

Mes goûts vont plutôt envers le Death Brutal et couillu donc je ne me sens pas particulièrement visé par ces propos.

Je reste ouvert à la discussion et je comprendrais bien évidemment que l'on en discute dans le forum approprié..

Salutations quand même!






Le 24/08/2011 par HAEL

Pour avoir été au Wacken je suis en moyen accord avec tes propos. Pour avoir déjà vu HELLOWEEN à Paris il y a quelques années, je reconnais que ce show était piteux. Connaissant tes goûts musicaux, il est normal que tu n'aies pas vu HELLSAW (qui jouait en même temps que KATAKLYSM) qui était un très bon groupe de Black que j'ai préféré à MAYHEM. Sinon, une bonne découverte est le groupe de folk SKALMÖLD, que je vous recommande.
Sinon, ton humour est bien un peu caustique mais les plus malins reconnaîtront un second degré bien développé.



Le 23/08/2011 par TOFMS

Assez sympa le report avec quelques passages marrants mais comme l'ont déjà dit plusieurs commentaires, c'est bien trop violent à certains moments. OK, on ne peut ne pas aimer un groupe mais de là à vomir dessus, surtout pour un chroniqueur qui se doit de prendre du recul.

Dernière chose, tu parles "d'hérésie" pour les bouchons. Quand tu auras des acouphènes permanents et une bonne baisse de ton acuité auditive je ne sais pas si tu tiendras le même discours.


Le 22/08/2011 par RICHTER

Live Report vraiment sympa ! Bravo pour le courage de "rester debout" durant tous ces jours avec des tonnes de riffs dans les gencives (perso, je saurais pas-plus ?).

Par contre, comme dit précédemment, descendre les citrouilles (limite insultant) comme cela durant un livre report, c'est pas ce qu'il y a de mieux à faire. Et pourtant, j'ai vu aussi en streaming, c'était plus que médiocre - pour rester poli - mais l'objet d'un live report n'est pas de donner son avis sur ses goûts, la descente aux enfers de ce groupe de légende, ou le fait que le chanteur a une tronche qui revient pas...
Bon, le jeune âge du chroniqueur explique peut-être un peu cela...

Sinon, c'est du tout bon. Merci l'ami.


Le 22/08/2011 par BEHEMOTH

Pour SEPULTURA en effet j'avais zappé... Je ne sais pas pourquoi j'ai du sauter un paragraphe.

Et il a bien fait de zapper AVANTASIA : juste un gros show sans âme ni substance. Par contre SUICIDAL, le pit valait le coup.


Le 22/08/2011 par BETRAYER

Report sympa mais par pitié, en tant que chroniqueur, évite de balancer des trucs comme tu l'as fais sur HELLOWEEN (par exemple). Le show était surement pourri (je l'ai vu en streaming) mais n'insulte pas ceux qui écoutent ce groupe et le Speed en général... Surtout quand on connait les goûts musicaux de NIME à l'origine. Sans rancune !!


Le 22/08/2011 par SARTIAN

Très bon report !
C'était aussi mon premier fest, je suis pas déçu.

Je te rejoins pour Blind Guardian, excellent concert, mais ces slammers... Je me suis déboité l'épaule à cause d'un slammer qui est retombé du mauvais côté... j'ai pas pu bien apprécier le concert. (je suis quand même resté dans les parages jusqu'à la fin, j'aurais pas voulu manquer The Bard's Song et Mirror Mirror !)

C'est vrai que Helloween, c'était pas terrible. A part Future World que j'ai adoré, rien de bien folichon.

Judas Priest, rien à dire, excellent ! Ozzy j'ai adoré aussi. Par contre, Motorhead un peu moins. Efficace, mais sans plus.

Sepultura, je savais pas trop à quoi m'attendre, eh bien grosse claque, excellent show !

Le truc que j'ai pas bien compris, c'était Frei Wild... Je connaissais pas, et franchement j'ai trouvé le concert immonde. Pourtant, il y avait du monde... ça doit pas être mon truc

Y'a aussi eu Seven Stitches (BM Portugal) qui ont envoyé du lourd, le son était un peu fort mais c'était bon :P

Et ça fait plaisir, je vois que je suis pas le seul à être rentré malade comme un chien, je commence juste à m'en remettre...


Le 22/08/2011 par NENLEDE

Désolé mais j'ai arrêté de lire cette chronique au moment où Ozzy Osbourne était qualifié de "déchet" et "sac à merde". Je conçoit tout à fait qu'il soit possible de ne pas l'aimer mais quand même !! Sans ce "sac à merde" le Metal ne serait (sûrement) pas ce qu'il est aujourd'hui. Enfin à quoi bon lire une chronique écrite par une personne faisant preuve de tant d'ignorance, voire de haine. Mais bien sûr il ne s'agit pas de répondre à la haine par la haine. Juste de constater qu'il est triste d'adhérer à un tel discours, qui n'est heureusement pas courant sur NIME.


Le 21/08/2011 par DARKMORUE

Merci à toi !

Effectivement DANKO JONES et SKINDRED ce n'est pas ma tasse de thé, par contre pour SEPULTURA tu as du lire trop vite, une des plus grosses mandales du Fest !!

Et le son de SHINING ne m'a pas choqué, enfin je ne connaissais pas encore en studio donc je devais penser que ce foutoir était tout à fait normal...


Le 21/08/2011 par GEGERS

"Puis ensuite AVANTASIA... Euh non rien à foutre. On m'a dit que c'était cool, je m'en cogne retour au campement."

Dommage de vanter sa non-envie de découverte pour éluder la prestation d'un des plus gros shows du fest. La curiosité me semble être un des moteurs qui permettent généralement la rencontre et les belles surprises... Etrange qu'un chroniqueur se targue de n'en avoir "rien à foutre"...


Le 21/08/2011 par MUSCU

Bon report, bien fun, plein de détails et d'expressions à la con.

Par contre tu blasphèmes trop, fais gaffe : Helloween, Ozzy, Suicidal Tendencies qui sonne neo (sans déconner ST ou IF ça a été parmi les meilleurs concerts des deux Hellfest où ils étaient).

T'as l'air d'avoir kiffé Morbid Angel sinon, j'sais que perso au Hellfest ils m'avaient grave déçus (j'avais pas encore écouté l'album donc pas d'a priori, et pourtant les deux fois d'avant j'avais trouvé ça génial).
J'espère donc pour eux que ce foirage relatif n'était qu'un accident isolé.

Et finalement t'as pas été voir Kreator (enfin pas complètement) malgré nos conseils, t'as déconné.

Par contre, content de voir que Ghost a été une fois de plus magistral.

Bon en tout cas, si un jour l'affiche me botte plus, faudra que je fasse le Wacken aussi, ça doit quand même être autre chose que le Graspop et le Hellfest.


Le 21/08/2011 par DARKMORUE

@Gegers: Disons que c'est pas dit dans le texte, mais je me suis surtout servi d'AVANTASIA pour retourner me poser au campement après 8h de Fest presque ininterrompues, histoire d'être presque prêt à endurer encore 4h avec un pied droit en charpie. Le groupe était bien sur mon planning mais la réalité a fini par prendre le pas sur la fiction disons, et le peu d’intérêt que je porte à Tobias Sammet m'a aidé à choisir quel groupe sacrifier... Oui je suis un faible et je l'assume.

@MUSCU: désolé, SUICIDAL j'aurais bien voulu apprécier mais... mais non, je m'attendais pas du tout à me taper du Rap Metal de seconde zone alors que c'est vendu comme du Thrash Funky :D
Et je pense que tous ceux qui se sont rendus au Fest seront d'accord pour dire que les shows d'HELLOWEEN et ENSIFERUM ressemblaient vraiment à rien...


Le 21/08/2011 par BEHEMOTH

Un bien bon live report même si pour moi SHINING était inaudible à cause du son pourrave. Tu ne parles pas trop de DANKO JONES, SKINDRED et SEPULTURA, j'en déduit donc que tu as fait d'autres choix que moi !

Et oui GHOST ça a déchiré, et oui MOTÖRHEAD jouait fort !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod