Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2013
YEAR OF NO LIGHT
Par WËN
Le 11 Décembre 2013

THE GATHERING
Par VOLTHORD
Le 30 Novembre 2013

DISGORGE + INTERNAL BLEEDING + BEHEADED
Par DARK MORUE
Le 11 Novembre 2013

Festival 15ans de Garmonbozia
Par DARK MORUE
Le 3 Novembre 2013

NOFX à La Coopérative de Mai
Par CHAPOUK
Le 20 Octobre 2013

Steve VAI met le feu à la Coop' de Mai
Par JEFF KANJI
Le 20 Octobre 2013

FINNTROLL + TYR + SKALMOLD
Par VOLTHORD
Le 12 Octobre 2013

NECROS CHRISTOS + GRAVE MIASMA (Bruxelles)
Par ZODD
Le 7 Octobre 2013

NECROS CHRISTOS + GRAVE MIASMA (Paris)
Par ENENRA
Le 7 Octobre 2013

Vulcain
Par CITIZEN
Le 6 Octobre 2013

Psycroptic + Hour of Penance
Par DARK MORUE
Le 2 Octobre 2013

WACKEN OPEN AIR 2013
Par JEFF KANJI
Le 19 Septembre 2013

Motocultor 2013 (2)
Par DARK MORUE
Le 30 Août 2013

Motocultor 2013 (1)
Par DOLORÈS
Le 29 Août 2013

Metal Méan 2013
Par CITIZEN
Le 26 Août 2013

EYEHATEGOD + ORANGE GOBLIN
Par ENENRA
Le 23 Août 2013

Party San 2013
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2013

Hell's Pleasure 2013
Par ENENRA
Le 1 Août 2013

TORCHE
Par ENENRA
Le 24 Juillet 2013

PRAGUE DEATH MASS Vol. II
Par ENENRA
Le 19 Juillet 2013

NEUROSIS
Par ENENRA
Le 7 Juillet 2013

SUFFOCATION
Par DARK MORUE
Le 20 Juin 2013

NEUROTIC DEATHFEST 2013
Par ENENRA
Le 20 Juin 2013

IRON MAIDEN
Par WËN
Le 8 Juin 2013

MICHAEL SCHENKER
Par JEFF KANJI
Le 29 Mai 2013

SEPTICFLESH
Par DARK MORUE
Le 27 Mai 2013

MELVINS
Par ENENRA
Le 23 Mai 2013

AMENRA
Par ENENRA
Le 9 Mai 2013

PPM Fest 2013
Par JEFF KANJI
Le 20 Avril 2013

KVELERTAK
Par ENENRA
Le 26 Mars 2013

ROMPEPROP
Par DARK MORUE
Le 25 Mars 2013

CULT OF LUNA
Par WËN
Le 7 Février 2013
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
Psycroptic + Hour of Penance
Par DARK MORUE le 27 Septembre 2013
Publié le 2 Octobre 2013 Consulté 2552 fois

C'est quand même dur de refuser une soirée Brutal Death Technique sur Paris. Pour moi du moins. Surtout avec une valeur sûre telle que PSYCROPTIC, qui nous viennent du Pays des kangourous bien accompagnés par les très aléatoires HOUR OF PENANCE. Et c'est donc tôt, très tôt que le concert démarre dans un Glaz'Art bien peu rempli. Et là c'est le moment où j'arrête d'écrire en gras, que je mets l'affiche du concert et qu'on passe à la musique. Parce que les introductions de live-report, c'est bien mignon mais ça apprend rien sur rien, place au sérieux. Na.



18h30, début du concert pour EXHUMER. J'assiste à la fin du set, ayant totalement chié la logistique des transports parisiens, et au final ce n'est pas vraiment un problème tellement c'était pas terrible. Trois membres et une boîte à rythme (sérieux les mecs, faites un effort, nous calez pas un pc avec l'écran face au public qui peut bien voir que la batterie est jouée sous Itunes quoi...), pour livrer une sorte de Deathcore assez plat aux riffs peu inspirés... Bon, j'aime juste pas le genre pratiqué, alors je vais pas m'attarder sur leur cas et laisser les spécialistes y rendre justice. Pas de taillage gratos, disons juste que c'était pas ma came.

Gros changement avec l'arrivée de DYING FETUS... Euh DYSCARNATE. Désolé, c'est qu'on pourrait les confondre !
Un trio, avec un batteur, un bassiste/chanteur et un guitariste/chanteur tellement musclés et avec une telle tronche d'allemands qu'on s'étonne qu'ils soient anglais, un son puissant, bref, toute une musique qui respire le muscle et la virilité. Parce que c'est bête et méchant, ça fonce, ça enchaîne les gros riffs qui font headbanguer, comme si on était devant un DYING FETUS qui mets de côté ses phases techniques supersoniques pour se concentrer sur la grosse guerre. Du coup c'est vachement cool à écouter, ça donne bien la pêche, bref un vrai groupe de première partie taillé pour le live bien que ça ne me donne pas franchement envie de les découvrir sur CD. Hélas l'ambiance n'y est pas vraiment, le public étant plus que clairsemé, bien qu'on remarque au milieu de tout le monde un géant de 3mètres qui danse en faisant de l'aérobic plus qu'autre chose. Ouais, d'accord, pourquoi pas. En attendant le combo reste une bonne surprise qui remplit totalement son office, et chauffe tout le monde en attendant que les deux têtes d'affiches envoient du lourd.

Et maintenant les groupes qu'on attend : HOUR OF PENANCE !
Enfin, vu la puissance de la déception live en juillet dernier, j'en attendais rien. Un concert de double pédale quoi. Ah quoi que... Dés les balances on les voit supplier l'ingé son de baisser la double, ça promet. Les plaintes des fans semblent avoir été entendues... Donc, on va pouvoir entendre quelque chose ça veut dire ? Incroyable !
Et quand ça commence, ben... Ben c'est pas parce qu'on entend pas trop la double qu'on arrive à discerner le reste pour autant. "Sedition Through Scorn" est massacré, mais c'est moins pire que ce à quoi je m'attendais. Et donc, malgré toute leur envie, l’exécution parfaite, leurs tronches tellement italiennes qu'on arrive pas à les imaginer autrement qu'en train de bouffer des pizzas, la première moitié du concert est assez plate, et laisse indifférent. On note cependant que le tout décolle un peu avec une "Ascension" jouissive, enchaînée sur "Paradogma" dont l'intro retentit parfaitement et donne enfin le souffle épique que l'on attendait. Dés que c'est plus mélodique, on arrive à discerner, et ce n'est pas du tout un problème. La part du lion est donnée au (superbe) dernier album, mais on oublie pas un bon petit "Misconception" final qui est cependant ici totalement foiré, les riffs sonnant mous et le chant ne suivant pas... Côté prestation, le groupe est relativement irréprochable, le nouveau guitariste/chanteur manquant cependant un peu de coffre (mais vu sa petite taille on va pas chipoter), ça bouge pas trop, ça reste classieux et sobre, bref, ça en impose.
Au final, le concert était correct, et venant d'un groupe pareil c'est du coup forcément une immense déception... Mais moins pire que celle à laquelle on s'attendait. Bon, un jour ils y arriveront...

Et puis vient la tête d'affiche. Que j'avais déjà vus en ouverture pour OBITUARY et qui m'avait laissé un très très bon souvenir. Et là par contre, c'était grandiose.
Dés le début, cette ouverture sur "Carriers Of The Plague"... D'accord le tout début du morceau n'est pas si bandant que ça, mais dés que débarque le riff mélodique bien technique comme il faut, c'est bon, tout le monde est scotché. PSYCROPTIC en live dégagent une ambiance cosmique qu'ils n'ont pas forcément en studio. C'est technique à en crever, les frères Haley sont au top de leur forme, tout respire une sorte de perfection qu'on écoute de manière rituelle, subjugués par la performance. Virtuose mais quand même totalement efficace, qui invite régulièrement au headbang furieux et met le feu dans un Glaz'art rempli au tiers de sa capacité... Par contre va falloir m'expliquer pour le chant, genre pourquoi il arrête pas de hurler comme un coreux alors que son chant guttural défonce, mais genre vraiment. Du coup les morceaux les plus anciens étaient les plus jouissifs de tous (m'aller ce "Laceratine Forest" qui a juste tout massacré), avec même un nouveau morceau dans lequel on trouve du très bon comme du vraiment pas terrible... Mais globalement le set se sera révélé remarquable, ayant totalement écrasé la prestation de HOUR OF PENANCE et livré un Brutal Death Technique de luxe, rodé comme pas permis, démontrant l'ancienneté du groupe et mettant tout le monde d'accord, du moins je l'espère.
Par contre, regret ultime, c'est bien trop court tout ça ! Non mais sérieusement, un concert qui finit à 21h45. Non je blague pas. Vous y croyez ? Je sais bien qu'il y avait soirée Drum'n'Bass dans la salle après, mais quand même, ça commence à 23h30 et ça demande pas tant d'installation que ça... Allez savoir. Du coup le show a été vraiment trop court, et puis merde, pas de "Carnival of Vulgarity", ni "The Colour Of Sleep", ni "Skin Coffin", ni "Alpha Breed" ? Non mais ça va pas ? Wooooh ?

M'enfin bon, c'était au final une bien bonne soirée que nous a encore concocté Garmonbozia ! Avec deux bonnes surprises (DYSCARNATE bien efficace et HOUR OF PENANCE quand même moins pourri que prévu) et surtout une confirmation en temps que membre du pelloton de tête de son genre avec les terribles PSYCROPTIC. Vu que ça fait à peine quelques 6mois que je dis que je vais me charger de foutre leur discographie sur NIME (avec un tout petit peu de pression insistante), c'est l'occasion de me mettre au boulot pour de vrai. Aller, on se retrouve bientôt en ces pages donc !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod