Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
SLEEP / MELVINS
Par ENENRA le 26 Mai 2012
Publié le 30 Mai 2012 Consulté 3606 fois

Pfoouuaaaah Il est exactement 2h01, ça doit faire une heure que je suis de retour chez moi... Toujours mal à la nuque et mon dos m'ordonne de rejoindre mon lit. Pas avant que j'ai bouclé ce live report ! Car demain j'enchaîne...

Mes aïeux... SLEEP et MELVINS le même soir, cela devrait-il être permis ? Bien sûr que oui, et tous les soirs de la semaine ! Tout amateur de Rock se devait d'être là ce soir. C'est bien simple, tu étais absent ? Tu as intérêt à avoir un solide argument dans ce cas ! Je vais faire vite car j'ai pas de photos, rien pour vraiment espacer mes propos.. Soyons clair, soyons rapide.

La Grande Halle de la Villette je n'y avais jamais mis les pieds avant ce soir. Je m'imaginais un complexe tout bonnement énorme au vu du bâtiment sur Google, en fait la salle est plus petite qu'attendue, délimitée par des gradins assez nombreux, ce qui fait que la fosse n'est pas des plus gigantesques, et c'est tant mieux en fait. Arrivé sur place je retrouve plusieurs personnes qui viennent de plus ou moins loin pour assister à ce "concert événement" et attend patiemment l'arrivée de la première partie : ICEAGE. La moyenne d'âge des membres du groupe doit se situer autour de 19 ans... cette jeune bande nous sert une sorte de Post-Hardcore mâtiné de Post-Punk (c'te basse sautillante) et à l'influence FUGAZI plus que flagrante. Délivrant une musique tendue aux vocaux graves et arrachés, les Danois ont vraiment du mal à me convaincre, seul deux titres faisant un minimum leur effet, le reste du temps, à vrai dire, je préfère retourner aux pères du genre et FUGAZI particulièrement. Il réussiront à investir la scène une bonne demi-heure (à la louche) avant de laisser la place au second amuse-bouche, j'ai nommé : The Psychic Paramount (au batteur très aimable puisque nous avons tapé la discut' avant le concert, parfait hasard bien entendu). Aux antipodes de ICEAGE, TPP délivre un Rock instrumental et psychédélique aux relents Post-Rock. La musique vous la connaissez... une basse qui tricote pendant que la guitare balance du solo à t'élever au dessus de la terre. Et allez savoir pourquoi... pour le coup j'ai accroché. A qui le succès ? Une basse qui sait se faire foutrement sautillante et groovy à de nombreuses reprises (un petit côté OMesque même), mais également une maitrise certaine des montées en puissance et autres moments d'accalmie. Toutefois les morceaux 100% Post-Rock / bidouillage de delay restent un poil bancals à mon gout et pas aussi prenants que le reste. En demi teinte mais un constat global plutôt bon pour ce TPP en grande forme et qui échauffe les nuques.

Car il faudra les échauffer mes frères ! C'est partie pour l'enchainement épique de l'année : MELVINS suivi directement après de SLEEP. Bon concernant les MELVINS je ne refais pas le tour du propriétaire, vous connaissez déjà si vous avez lu mes papiers, sinon je vous encourage à le faire, le reste de la discographie arrive dès que possible. J'avais déjà eu l'occasion de voir le groupe au Glaz'art le 31 Octobre 2011 où il régnait une ambiance tellement étouffante que je n'avais pu voir le show en son intégralité. Ce soir pas de soucis. Ouverture des hostilités avec les habituels "Hung Bunny", "Roman Bird Dog", "The Water Glass" (aka. la meilleur track d'ouverture d'un live) et "Evil New War God" avant de naviguer gaiement de-ci de-là dans la discographie du groupe. On regrettera l'absence totale de titres cultes tirés de "Stoner Witch", "Bullhead" ou "Houdini". On récolte à la place des titres tels que les efficaces "A History Of A Bad Man" tirée de "(A) Senile Animal" et "The Bit" de "Stag". Contrairement à leurs setlists habituelles ces temps-ci, nous réchappons au jeu complet du dernier EP (juste "bon") en date et n'en récoltons qu'une ou deux pistes... ouf ! Non, je ne re-décrirai pas une n-ième fois la vision totalement absurde et loufoque que j'ai eu au début du set quand, entre deux personnes en mouvement, j'aperçois une main portant un verre de bière renverser le contenu de celui-ci encore plein sur la la moitié d'un visage innocent. Et Dieu sait que la bière a volé ce soir ! La fosse, vous vous imaginez bien, est en délire tout le set durant... ça pousse, ça slamme mais tout ça dans une ambiance sympathique et conviviale. Gare aux slammeurs qui auraient le malheur d'atterrir sur scène cela dit, les membres de la sécurité guettent. Et c'est presque devenu un jeu pour prouver qu'on est un vrai bonhomme : monter sur scène et sauter dans le public avant que la sécu nous attrape. Combien sont arrivés indemnes dans les bras de leurs sauveurs le sourire aux lèvres?... Au final, un set énergique, une fosse en délire mais qui reste un minimum structurée, de la déconne et une danse de plus en plus nulle de la part de votre serviteur.


Setlist MELVINS

- Hung Bunny
- Roman Bird Dog
- The Water Glass
- Evil New War God
- Manky
- A History of Bad Men
- Youth of America (Wipers cover)
- A Growing Disgust
- The War on Wisdom
- The Bit


Pour revenir sur les gens qui montent sur scène, ça fait chier quand même hein ! Al Cisneros nous le rappellera quelques secondes après être apparu sur la scène et conclura par un "We're here to play music. This song is called Dopesmoker". Et là... encore j'étais sceptique sur ce que j'avais entendu des dernières performances du groupe... mais y a pas à ch*er... leur son est quand même plus que massif sur scène ! LE son totalement fou et rempli à ras bord d'effet et de distorsions. Alors quand tu commences le live par la première moitié de "Dopesmoker", je peux te dire que tu en prends plein la figure, terrassé. C'est un Cisneros plus joyeux que lors de la tournée de OM qui nous encourage à consommer toute drogue que l'ont aurait en notre possession pendant le concert ("If you have pot, marijuana and so on, please... use it."), et ce avant de lancer la dévastatrice "Holy Mountain". Niveau setlist d'ailleurs on est gâté bien entendu et ça pioche convenablement dans les deux derniers albums, on a même eu le droit à "Sonic Titan" le titre live présent en seconde piste de "Dopesmoker". Un show lourd qui maria avec adresse la pesanteur des riff, leur répétitivité et les arrangements psychédéliques. Prenant, décoiffant et éreintant, le set de la légende vivante du Stoner Rock fut, en un mot, intense et, en deux donc, envoutant ! Non décidément... 20€ pour les moins de 26 ans, et 25€ pour les autres, pour voir deux groupes énormes et deux sets d'une intensité rare... C'est donné, cadeau. Alors maintenant... pourquoi avez-vous raté cela hein ?

Setlist SLEEP :

Dopesmoker (Part I)
Holy Mountain
Dragonaut
Sonic Titan
From Beyond
Dopesmoker (Part II)


Le 01/06/2012 par ENENRA

Rha ouais j'ai raté le coup du Happy Birthday aha. Grand moment.
Je savais pas que c'était pour masquer une coupure de courant, en fait je l'ai appris qu'après le show, en rentrant chez moi qu'il y avait eu un imprévu. C'est dire comment j'en avais quasi rien à faire de ce qu'il se passait sur scène hé
Merci pour le compliment sinon. Et loupe pas Big Business la semaine prochaine !!


Le 31/05/2012 par DAVID

Un super concert, très bien décrit. En arrivant j'étais dans l'état d'esprit "Melvins !!! et cool sinon y'a Sleep". Et rentrant chez moi j'ai directement commandé la réedition de "Dopesmocker", le show de SLEEP était incroyable, toute cette lourdeur, ce pachidermisme et ce groove (et oui quand même). Les Melvins j'ai évidemment trouvé ça trop court, et je suis un peu déçu de pas avoir le dernier EP en entier (que j'ai beaucoup apprécié moi), par contre la petit coupure de courant à un peu cassé le rythme mais en grand pro les MELVINS ont su rebondir en nous offrant ce Happy Birthday et l'hymne américain sympathique.
C'était cool de te voir et rendez vous au prochain concert dans l'espace.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod