Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
OM / PELICAN
Par ENENRA le 15 Avril 2012
Publié le 23 Avril 2012 Consulté 3300 fois

A peine revenus du Roadburn, en Allemagne, OM et PELICAN passent par Paris afin de, respectivement, célébrer la venue d'un nouvel album sous peu et promouvoir leur dernier EP en date. Alors direction La Maroquinerie, salle à l'acoustique toujours très bonne, et allons prendre notre dose de décibels.






Mais avant toute chose, c'est bien BARN OWL qui ouvre la soirée. J'arrive un peu en retard à cause de l'attente chez une enseigne de fast (really?) food très connue mais je suis déjà conquis par ce qui filtre à travers la porte de la salle pendant que je m'attarde devant le merch'. BARN OWL est un duo de guitaristes et bidouilleurs de son. Ils délivrent un Drone proche de la Nature, quelque chose de féérique et de foutrement prenant. En deux mots : très émotionnel. Moi qui ai tendance à m'ennuyer sec lors des performances plus "lights" en concert, je fus totalement envahi par le déluge sonore que nous propose le groupe. Le fait que je sois directement immergé dedans dès mon entrée dans la salle a du aider. Toutefois il faut quand même avouer que les deux gus se démerdent plus que bien. Leur son envahit l'espace, crépite et berce vraiment ceux qui ont réussi à s'y immerger. Un énième groupe avec l'étiquette "à écouter en studio" à rajouter à ma (bien trop longue) liste. Trente minutes de set plus tard, les voilà partis sous les applaudissements du public venu en masse ce soir. Non vraiment, ce groupe est envoutant. Vous pouvez voir leur set en entier avec une bonne qualité de son ici : http://youtu.be/Y_CKwi_M6Q0







Je me glisse entre les spectateurs et vais rejoindre un ami au premier rang. Coup de pot, nous voilà en face du micro de Al Cisneros, le chanteur et bassiste du groupe OM (aussi de SLEEP, mais c'est pas le sujet). OM, prochain groupe donc à jouer ce soir, est issu du split du groupe légendaire SLEEP (qui s'est reformé il y a peu et que l'on pourra voir en France aux Villette Sonic) et délivre un Stoner Doom tout en rondeur. En effet OM n'est composé que d'un bassiste et d'un batteur. Depuis 2008 ce n'est plus le batteur de SLEEP, Chris Hakius, qui est derrière les fut mais celui du groupe de Post Rock / Folk / Indie / épuizut GRAILS : Emil Amos. Et le petit a de la frappe quand même. Vous rajoutez à cela Robert Aiki Aubrey Lowe (woaw), musicien live du groupe qui gère tout ce qui est synthé, back vocals, guitare, tambour, transe... bref tout. Véritable gourou noir à la barbe totalement funky, il sera parcouru par le Son (un grand S oui) pendant tout le set et sera totalement déchainé la plupart du temps, poussant des petits cris et chantant de longues mélopée passés à la pédale à effet, ça envoie du mystique par pack de quinze.







Niveau setlist ça piochait surtout dans les sorties post 2006, le plus ancien album effleuré étant "Pilgrimage" sorti en 2007 et le plus abordé fut le dernier en date "God Is Good". On a aussi eu le droit à des petites surprises, comme le morceau figurant sur le split avec CURRENT 93 ou une chanson présente que sur un single : "Gebel Barkal". Une chose est sûre, je ne suis pas trop client (pas du tout ?) des deux derniers albums de OM mais en live j'ai été conquis. On remerciera bien entendu les saintes vibrations (même mes narines vibraient) et le son convenablement fort. Je m'attendais à un concert lassant de la part de OM, ce fut tout le contraire, et je pris convenablement mon pied durant leur set, avec un nouveau morceau du prochain album à la clef. Nouveau morceau qui m'a semblé très bon en live, en studio ce sera peut-être une autre affaire. Le groupe quittera la scène après un show bien rempli (proche de l'heure je dirais), Al Cisneros, presque gêné, triste, nous gratifiera d'un petit "Thank You" avant de partir la tête basse...







Mais place maintenant à PELICAN. Assez peu semblable à OM, ce groupe pratique un Sludge Atmosphérique Instrumental teinté de Post Rock, qui sait rentrer dans le lard quand il le faut et qui le fait très bien. Ca emprunte à ISIS certaines tournure de riff mais ça reste toujours très bien troussé et appréciable. Avec quatre albums à son actif, le groupe à tour à tour surpris, déçu et séduit. Ce soir il se focalisera, comme son compère d'affiche, sur ses dernière sorties. C'est donc un dernier EP "Ataraxia/Taraxis" et un album sorti en 2009 "What We All Become To Need" qui seront le plus à l'honneur, sans oublier les hits intemporels tel que "Dead Between The Walls" (que le public honorera d'un petit mouvement de foule) de leur troisième galette longue durée, épique et écrasante, tout comme un "Mammoth" extrait du tout premier EP du groupe qui arrivera en rappel nous écraser la mâchoire.







Une prestation énergique, un jeu monolithique, voilà ce qu'a à nous offrir le groupe ce soir. Tous les musiciens sont impliqués, tous sont en grande forme et le public en redemande encore et toujours. Certes le set sera un peu inégal, avec certains moment peut-être un peu trop "plat" et manquant de relief, mais globalement on passe tous un bon moment rempli de passages épiques, d'accalmie et de furie riffesque comme on en attendait.


La soirée que je m'imaginais comme "inégale" s'est avérée être un quasi-sans fautes. Grosse prestation des trois groupes pour un maximum d'ambiance et de volume. Ambiance mystique, forestière ou aérienne, je signe partout, j'achète un T-shirt de OM, je laisse filer, idiot que je suis, le vinyle d' "Australasia" et j'attends de pied ferme que ces trois groupes repassent quelque part dans la capitale.








Setlist PELICAN :

- Lathe Biosas
- Ephemeral
- The Creeper
- Dead Between the Walls
- Strung Up From the Sky
- Parasite Colony
- An Inch Above Sand
- Last Day of Winter

Rappel :
- Mammoth


Le 26/04/2012 par WILDBEN

Aucun doute, c'est PELICAN qui gagne !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod