Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA le 27 Mai 2012
Publié le 7 Juin 2012 Consulté 3263 fois

GODFLESH / LITURGY @ Cabaret Sauvage, le 27/05/12

Villette Sonique, jour 3, mais second concert pour bibi. GODFLESH, les parrains de l'Indus Metal sur scène, devant vos yeux... Faisons vite, encore une fois. Surtout que j'ai accumulé le retard depuis le temps, j'espère que vous me le pardonnez... Plutôt excité je suis. Faut dire que quand on me dit que je vais voir GODFLESH, précédé de LITURGY (le groupe de Black à polémiques, pas celui de Brutal Death avec Matti Way au chant !) et de THE SOFT MOON (groupe de Post-Punk mais bon), y a de quoi. Allez arrêtons là cette intro inutile et rentrons dans le vif du sujet. Belle affiche certes, mais fut-ce une belle soirée ? Oui et... non. C'était sympa. Ou plutôt GODFLESH c'était sympa. Explications.


LITURGY j'en avais eu juste des échos. La personnalité de fou furieux prétentieux du chanteur m'était familière et le son n'avait filtré à mes oreilles que via de rares liens Toitube qui m'avaient plutôt charmé, je trouvais la musique des ricains assez intéressante et à creuser. J'attendais donc beaucoup de ce concert. Qu'il réussisse à me convaincre de poursuivre la découverte, qu'il m'emporte dans son Transcendantal Bullshit. Je dois dire que ce fut un beau... FAIL ! En deux mots, pourquoi. Prenez une BAR surmixée de chez surmixée, deux guitaristes (donc zéro bassiste alors qu'il semble quand même en avoir un à la base) qui martyrisent leur instrument sans plus d'intérêt et même parfois sur un seul et même rythme six à dix minutes durant avec un côté un peu "Indus" en live (le titre "Generation", j'aime bien le côté répétitif dans certains styles mais là...) et vous obtenez... de la TECHNO ! Youhouuu. Sans rire... La BAR nous pilonnait les tympans (sans rien faire vibrer au passage), le chanteur criait des trucs totalement sans âme et par dessus on avait une sorte de cris constants de grattes pas plus transcendantales que je suis chinois. J'irais poser mon boule pendant le dernier tiers du set priant Dieu que cela s'arrête, ce con a fait durer le show encore un peu plus de temps !

Passons à THE SOFT MOON maintenant. Et passons vite car ça m'a pas emballé non plus. THE SOFT MOON c'est du Post-Punk. Si tu sais pas ce que c'est cher lecteur, c'est peut-être normal. Ecoute JOY DIVISION et t'auras tout écouté. THE SOFT MOON avait pourtant de quoi séduire... surtout une pochette arty ( http://cpc.cx/4Wb ) certes mais ça présageait un truc assez sympa. Et en fait... Bon je dois dire que le Post-Punk c'est déjà à la base pas ma came, même si c'est un genre qui continue de m'intriguer malgré l'indifférence que je ne peux m'empêcher d'éprouver lors de la majorité de mes écoutes. Mais ici, le plus gros reproche que je ferais à TSM c'est bien de chercher un côté trop dansant, à coup d'intro catchy à souhait... la prise de plaisir étant inversement exponentielle vous l'aurez compris. On s'emmerde assez rapidement et on va vite s'assoir en contemplant un public qui a l'air de kiffer, lui. Tant mieux j'ai envie de dire.

Mais maintenant les choses sérieuses voulez-vous ? GODFLESH ! Merde à la fin ! GOD-fucking-FLESH avec Justin Broadrick. Y u no legend ? La première fois que je les vois en live, jeune et innocent que je suis. Le groupe ouvre avec la triplette "Like Rats", "Christbalt Rising", "Streetcleaner" qui te réduit les premiers rangs en une bataille acharnée. Un vétéran anglo-saxon au T-shirt NAPALM DEATH (rappelons que Broadrick a tenu la guitare sur la Side A du mythique mais inutile "Scum") à côté de moi me fit remarquer qu'il trouvait le pogo acharné assez vain. Pour ou contre, j'étais un peu dans les deux camps... Surtout au vu de certains (le sosie de Dave Mustaine qui sautait comme un lémurien par exemple). Ce qui ne m'a tout de même pas empêché d'aller faire quelques ravages quand les riffs martiaux d'un "Spite" destroy résonnèrent entre les quatre murs de cette salle presque un peu trop chaleureuse pour l'occasion. Niveau setlist vous l'aurez compris, les premiers efforts sont à l'honneur. Sûrement car ce sont les seuls composés à 100% par notre cher Broadrick (si j'ai tout bien compris). On ne dépassera pas "Selfless" qui sera honoré d'un "Crush My Soul" dévastateur. Claque sur claque, effondrement de bêton sur décharge destructrice, GODFLESH m'aura tué ce soir. Un set carré, des musiciens puissants et une ambiance foutrement électrique. Laminé, roué de coups... le concert que j'attendais avec impatience s'est avéré être à la hauteur. Terrassant.
I WANT MORE !

Merci à Kongfuzi Booking pour ces shows de qualités !


Setlist GODFLESH :

- Like Rats
- Christbait Rising
- Streetcleaner
- Life Is Easy
- Tiny Tears
- Avalanche Master Song
- Dead Head
- Spite
- Mothra
- Pure
- Crush My Soul
- Slateman




PS : Je me voyais pas faire un report à part, comme j'y suis allé un peu en touriste.
Le lendemain au Glaz'Art on avait le droit à HARVEY MILK, ULTRAPHALLUS et ABRAHMA. Le dernier j'en ai déjà parlé dans mon live report de Red Fang, j'arrive de toute manière durant la fin du set de ULTRAPHALLUS qui a quand même eu le don de me séduire dès mon entrée dans la salle, bon groove, bon sens du rythme. Et pour finir, HARVEY MILK, groupe phare parmi les groupes phares. Le peu de ce que j'avais écouté en studio m'avait paru décousu, les parties Drone Doom trop "plates" se succédant à d'autres plus riffesques (tout est relatif) avec un chant mouais... bon je retire tout ça car ce soir-là ce fut la claque. Une connaissance m'avait dit avant le show qu'il considérait la musique du groupe comme étant du Blues Rock. C'est tellement groovy que j'aurais du mal à lui donner tort. Une basse vicieuse encore une fois, qui t'attrape la nuque et te retourne les cervicales tellement c'est bien senti. Je dois donc me repencher sérieusement sur les enregistrements studio (et vous aussi aha).



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod