Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2011
THRASHFEST
Par MAXXX
Le 7 Décembre 2011

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 7 Décembre 2011

MOTORHEAD
Par MAXXX
Le 24 Novembre 2011

ALICE COOPER
Par ALANKAZAME
Le 18 Novembre 2011

ANNIHILATOR
Par MAXXX
Le 8 Septembre 2011

WACKEN 2011
Par DARK MORUE
Le 20 Août 2011

SONISPHERE AMNEVILLE
Par MAXXX
Le 10 Août 2011

TUSKA OPEN AIR
Par DREAMSLAYER
Le 30 Juin 2011

JUDAS PRIEST - Epitath - Zénith de Paris 2011
Par SHUB-NIGGURATH
Le 28 Juin 2011

HELLFEST 2011
Par BIONIC2802
Le 20 Juin 2011
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
THRASHFEST
Par MAXXX le 27 Novembre 2011
Publié le 7 Décembre 2011 Consulté 3858 fois

Dimanche 27 novembre, rendez vous était donné en plein milieu de l’après midi dans un Bataclan déjà bien rempli, pour l’évènement Thrash du moment, le Thrashfest « Classics », édition 2011. Mais, qu’est ce donc ? La réponse est simple ! Cinq groupes (et pas des moindres), se partagent la scène pour interpréter des titres de leurs albums cultes. Pour cette édition 2011, il y’avait du beau monde, jugez par vous-même : MORTAL SIN, HEATHEN, DESTRUCTION, EXODUS, SEPULTURA. La crème de la crème je vous dis !





MORTAL SIN a la lourde tâche d’ouvrir le tout avec des titres tirés de "Mayhemic Destruction" et "Face of Despair". Le concert commence, la fosse s’excite déjà. Mais, déjà, je me pose des questions sur le groupe que je suis en train de regarder jouer. C’est le bassiste qui est au micro (hors, pas de bol, je me souvenais que de la tête du chanteur pour ce groupe). Et celui là même nous annonce dès la fin du titre que leur chanteur s’est paumé dans Paris, mais qu’il ne devrait pas tarder à arriver ! Assez fun pour le coup. Malheureusement, MORTAL SIN n’a le droit qu’à une demi-heure de show, et cela passe très vite. Et même trop vite, car le groupe m’a vraiment convaincu. Ils savent qu’ils ont une place d’outsider sur cette affiche, et donnent pourtant tout pour séduire le public. En même temps, comment ne pas être séduit pas leur grand classique, le titre "Lebanon". Quant au son, il était tout bonnement parfait. Mais dommage…à peine avons-nous eu le temps de rentrer dans l’ambiance que le groupe quitte déjà la scène. Une chose est sûre, ce groupe est à revoir de toute urgence !





HEATHEN suit la marche. Et là, autant dire que j’ai eu beaucoup de mal à me faire à leur musique. Pourtant, les albums "Breaking the Silence" et "Victims of Deception" m’avaient réellement convaincus. Mais en live, c’est une autre paire de manches. David White, le chanteur, ne m’a pas semblé très charismatique, et leur choix de titres ont rendu leur set list assez répétitive, voir un tantinet ennuyeuse. Malgré tout, on pourra saluer leur courage devant tant de problèmes techniques. Micros qui déconnent toutes les 30 secondes, disto qui se barre en plein pendant un des solos. De plus, on saluera la prestation de Lee Altus qui rejoindra EXODUS à peine une heure plus tard !





C’est maintenant au tour de DESTRUCTION de prendre place sur scène. Et là, ça ne rigole plus du tout. Leur show est intense, carré, et d’une puissance… Mes tympans en souffrent encore ! Schmier en impose derrière sa basse (et quel son aussi !), et on se demande comment ils peuvent faire autant de (joyeux) bordel à trois ! Avec eux, ce sont les albums "Sentence Of Death" et "Infernal Overkill" qui sont à l’honneur. Une chose est sûre, leur prestation m’a donné envie de me lancer corps et âme dans une découverte plus recherchée de leur discographie !





Il est temps pour EXODUS de venir littéralement tout dévaster sur son passage. Tout est absolument parfait. Qu’il s’agisse de la set list, du son, ou même de l’énergie dégagée par chacun des musiciens. Les voir m’a même permis de changer d’avis sur Rob Dukes. Je l’adore en tant que vocaliste, mais j’ai toujours trouvé qu’il avait un peu une tête de nœud. Je me suis peut être trompé… Pour preuve, notre Rob est allé chercher un gosse d’à peine 13-14 ans dans la fosse, pour le faire monter sur scène, et pour qu’ils interprètent un titre bras dessus bras dessous. Alors qu’il attendait son tour au côté de Rob, un roadie a commencé à l’emmener en dehors de la scène. Ni une ni deux, Rob se précipite vers le roadie pour lui arracher le jeune fan des bras afin que celui-ci ne vienne chanter le refrain ! Un grand moment que la salle a très apprécié, vu le spectacle !





Quant à la set list, juger par vous-même… "Bonded By Blood", "And Then they were None", "Chemi-Kill", "Toxic Waltz"… Du tout bon. Quant à Gary Holt, il nous en a littéralement mis plein la vue…Comme d’habitude suis-je tenté de dire !





SEPULTURA m’achèvera littéralement. Une des missions que je m’étais donné en arrivant sur NIME était de réhabiliter un peu Derryck Green. Quel injustice qu’à chaque nouvelle sortie du groupe, on n’arrête pas d’entendre les mêmes choses à droite à gauche, « ouais mais ce groupe, c’est plus vraiment SEPULTURA, y’a plus Cavalera(s) ». Or, Derryck Green était tout bonnement magistral. Son chant se prêt parfaitement à tous les vieux titres du groupe, et vous ferait presque oublier le line-up d’origine.





La dernière recrue chez le groupe s’appelle Eloy Casagrande, batteur brésilien, âge tout juste de…20 ans. Il m’a juste laissé sur le cul. Rien que ça. Je me demande encore comment il fait pour maitriser autant son instrument malgré son âge. Et surtout, comment fait il pour tenir plus d’une heure vu l’énergie qu’il y met, et l’intensité des titres qui ont été joués ce soir là. Le voir en action était tout simplement un régal. Et le groupe nous a interprété des titres issus de "Arise", "Beneath the Remains", et bien sûr, "Chaos A.D", alors que des drapeaux brésiliens flottaient dans la salle. Pour le reste, le show était juste parfait. Andreas Kisser menait de main de maître le tout, en arborant fièrement un t-shirt d’Anthrax (c’est qu’il n’est pas peu fier d’avoir remplacé l’ami Scott Ian sur la tournée du Big Four). Quant à Paolo, il a largement contribué à la fête malgré son éternel discrétion. Un mot pour la fin ? Un grand cru ce Thrashfest 2011, je vous le dis !


Le 03/01/2012 par CLANSMAN57

Hohoho!Il faut vraiment que je poste un commentaire là....
Lorsque je lis grosso modo que Predator n'a rien à faire dans SEPULTURA,je ne peux que prendre sa défense.

D'abord,je précise que je ne connais vraiment pas bien du tout le SEPU avec Green, mais juste par quelques morceaux éparpillés sur des samplers par ci et par là que j'ai par ailleurs, jamais trouvés catastrophiques.

Ensuite, j'aime ce groupe, bien entendu, mais surtout leur trilogie "Beneath The Remains"-"Arise"-"Chaos AD".
Je n'aime pas "Morbid Visions", ni l'EP "Bestial Devastations", ni "Schizophrenia", ni le "Roots..." que je trouve terriblement inégal et surestimé !
Je suis donc plutôt un mec qui aime le groupe avec un Maxounet en forme en son sein.

Pour finir, je n'ai pas été au Thrashfest...

MAIS je les ai vu à Colmar à la Foire aux Vins cet été, en avant groupe de JUDAS PRIEST et je dois dire que j'ai été bluffé !
Le son était vraiment énorme ! Clair et puissant !!! (c'est eux qui avaient le meilleur son de la soirée, du coup)
Je peux vous assurer qu'on entendait vraiment bien le Predator et bon dieu, quelle puissance vocale !
(par ailleurs, le monstre se débrouille aussi très bien avec ses parties de percussions...)

Les classiques du groupe n'ont pas été saccagés par l'imposant monsieur, bien au contraire, et je le trouve même très rigolo lorsqu'il communique avec le public entre les morceaux...(il fait même un petit effort en français...)
On dirait un agneau tellement il s'exprime gentiment.
Dr Jekyll lorsqu'il parle et Mister Hyde lorsqu'il chante ! Sacré contraste !

Personnellement, j'avoue que j'en ai eu marre au bout de 30 minutes car c'était trop brutal pour moi et je n'en pouvais vraiment plus d'attendre de voir débarquer Robichou et ses potes....

Mais quand même,il faut bien admettre qu'ils ont assuré un Max (hahahahaha) et qu'il faudrait stopper de lyncher ce pauvre Derrick, juste à cause d'un problème de son...
C'est d'ailleurs le risque majeur dans un show et ça n'est en aucun cas la faute du groupe ou du frontman !

Pour ce qu'il en est de sa prestation scénique...
Je ne connais pas beaucoup de chanteurs qui font des trucs surhumains lors de leur show !
Il devrait faire quoi ???
De la gym pendant que ses potes jouent derrière ???
S'astiquer une chouquette en plastique et asperger le premier rang avec un liquide blanchâtre qui en sortirait ???
Secouer des maracas entouré d'actrices pornos brésiliennes qui tortillent du cul autour de lui ??
Et je n'ose même pas imaginer un slam de sa part, vu la taille de la Bête...(je ne voudrais pas le rattraper !!!)

Clairement que le fait de ne pas avoir pu entendre Derrick correctement lui aura valu une bonne critique négative d'ensemble.
Dommage... Je pense qu'il s'en prend trop souvent plein la tronche et qu'il vaut bien mieux que ça !

(Happy new year à tout le monde !!!)


Le 11/12/2011 par SPLITT

Pour y avoir été, le son dans la fosse aux premiers rangs était tout simplement horrible : batterie qui écrasait tout, chant à peine perçu, guitares crispantes.
C'est du Thrash, OK, mais faudra pas voir à oublier le "h" après le "t" !
Seul morceau dont je me souviendrai : "Refuse/Resist" ! Le seul pour lequel j'ai entendu distinctement les paroles... Ah mais c'est vrai toute la salle chantait à ce moment !
Je précise que je fais tous mes concerts dans la fosse, c'est la première fois que je me suis retenu de sortir de la salle ; Le son a même réussi le tour de force d'être plus mauvais que celui des Mets à Bercy : chapeau bas !

Sinon EXODUS est vraiment ressorti de lot.


Le 11/12/2011 par NIKOLATOR

Je partage totalement le rapport de MAXXX !! Moi aussi SEPULTURA m'a « achevé » !! Mais pas en bien ! Totalement le contraire !! Leur reptation « prestation » était la plus faible de tout le Thrashfest.

Et oui, quand on chante sans micro…
Vous avez bien lu, pas d’erreur : on n’entendait absolument pas la voix. Juste l’instru !!! Seulement un grondement sourd. La structure des titres était floue, tout n’était que bouillie, une belle purée sonore.

Dès le premier titre "Refuse-Resist" toute la fosse tirait la gueule et se regardait en coin entre deux headband, du genre « hey, c’est mon acouphène ou Derryck Green a un micro en mousse ? ». Tout le concert était du même matériau. Un set complètement raté pour cette raison…

Alors j’ai beaucoup rit quand MAXXX souhaite « réhabiliter un peu Derryck Green ». Moi je vais le faire passer sur la chaise électrique, au moins ça lui donnera du jus.

Je précise que je n’avais strictement aucun apriori sur le bonhomme (en mousse ?) et que par la force des choses je ne peux pas le juger sur sa voix.
Pas de voix donc, mais il me faisait penser à mon petit cousin de 4 ans qui voulait jouer avec les grands à la console de jeux vidéo et à qui on donne une manette non branchée… Pathétique…

Alors pour le reste :
Le Monsieur ne faisait que de sourire comme un « imbécile heureux » ; il était clairement pas dans l’ambiance, aucune hargne, aucun charisme. Un hommage personnelle déguisé à Ray Charles peut-être (quoi lui était aveugle, pas muet). Bon sang, il me faisait penser à un fan boy. Il ne lui manquait qu’une casquette à hélice et on se serait cru au Téléthon …

Son seul jeux scénique consistait à jouer avec le fil de son micro comme avec un lasso (pt' être pour vérifier qu’il était branché… Les jeunes de 4 ans finissent toujours par comprendre qu’un truc cloche) et jouer de la « air batterie » (un vrai fan boy je vous disais !).

Le mec avait sa place dans la salle, mais pas sur la scène voyons, plus à la buvette.

Ah oui, et le détail final qui tue. Le Monsieur portait un T-Shirt « Sea Sheperd » (ONG dédiée à la protection des animaux marins) : j’espère qu’il retrouvera rapidement son élément naturel et régalera les océans de son chant à base d’ultrason !! Parce que moi, dans la fosse, je tirais bien la tronche et j’aurai bien sorti mon harpon !


Le 11/12/2011 par MAXXX

Et oui, malheureusement, la gestion du son dans une salle est un exercice périlleux. J'étais juste derrière la console de l'ingé-son et des lumières, et je dois dire que le rendu était plus que correct.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod