Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA le 28 Mars 2012
Publié le 1 Avril 2012 Consulté 2904 fois

Mercredi soir. Rude journée à réviser à l'arrache, à dormir en amphithéâtre et tout ça pour quoi ? Être en forme pour le concert du soir bien sûr ! Car en ce Mercredi soir ce n'est personne d'autre que PHASED et MONKEY3 qui sont à l'honneur aux Combustibles. Affiche made by Stoned Gathering, LA référence concerts Doom / Stoner / Sludge parisiens. Ne sortez pas les substances illicites camarades ! Ce soir elle sortent à volonté des amplis et viennent se loger directement dans vos oreilles !







N'étant pas vraiment au courant de l'heure de début du concert et ne connaissant pas vraiment le groupe suisse PHASED j'avais décidé d'arriver à l'heure qui me convenait. Me voilà donc aux alentours de 20h devant les portes du bar-restaurant, dos droit et sandwich en main. Plus diététique que le MacDal de Ménilmontant au moins. Le concert n'avait pas encore commencé, compréhensible vu qu'il n'y a "que" 2 groupes à l'affiche. Alors on parlote un peu avec l'orga et vers 20h30 on se décide à rentrer. Peu de monde rempliront la petite salle lors de la première partie mais l'ambiance sera quand même au rendez-vous. De PHASED je ne connaissais qu'une chanson prise au hasard sur un site de partage de vidéo bien connu. Ca paraissait assez Space Rock et un peu "trop" long, pas assez punchy comparé aux MONKEY3. Bien entendu il ne fallut pas 2 secondes avant que je me rende compte de mon erreur de jugement...







La musique de PHASED est belle et bien dans la même lignée que leur compagnons d'affiche. Chaude et rythmée, elle envoie un Stoner très inspiré par les parrains KYUSS et aux accents Desert. La basse règne en maître chez eux et crée la véritable charpente de leurs titres. Bourrasque groovy, le groupe enchaine les titres, tous relativement courts car compris dans une fourchette de 3 à 5 minutes, et chauffe le public de la meilleure des manières. On notera un batteur des plus jovial qui essaie de toujours de caler des petits plans en fin de morceaux malgré les quelques digressions de ses camarades. Le groupe fait preuve d'un enthousiasme certain et le communique au public avec la plus grande aisance. Première partie fort convaincante je dois dire.





Après une petite heure de set et un moment pour monter tout le matos du prochain groupe, le public se fait d'un coup plus dense, on se rapproche de la petite scène, les gens commencent à s'impatienter un peu, tout le monde est enfin prêt. Les zicos arrivent et c'est parti. MONKEY3, personnellement, je connaissais surtout leur dernière offrande chroniquée en ces pages par l'ami Zionleemasterseb. Un Stoner encore une fois très influencé par KYUSS (quand on est un des pionniers...) mais qui aurait lui plutôt tendance à voyager entre les astres et à nous faire rêver entre deux bourrasques riffesques. Et les 3 SINGES ne manqueront pas de remplir ce cahier des charges ce soir là. Envoyant du gros son à la face de l'auditoire, ils raviront tout le monde, des gros fans hardcore qui ont surtout commencé à lever de la truffe à la fin aux quasi-néophytes. D'ailleurs quand je dis "gros son", j"insiste ! C'est vraiment le SON massif qui t'arrive en pleine poire et qui te donne envie de transformer la salle en joyeux bordel où tous les spectateurs se changerait soudain en particule gazeuse voyageant au grès des chocs avec ses voisines. Bon ce ne fut pas le cas. Rare d'ailleurs sont ce genre de moments où le public se pousse gentiment, c'est assez souvent la loi du "tout ou rien". On remarquera cela dit à la fin du set que les esprits échauffés commencèrent à vraiment prendre leur pied en chœur avec les premiers rangs.







Niveau compo, MONKEY3 nous en a balancé une bonne pelleté tout au long de sa grosse heure de jeu. J'ai d'ailleurs était déçu par les premiers titres joués ce soir (que je soupçonne provenir des albums plus anciens), le groupe prenant un malin plaisir durant ces compositions à les arrêter pile au moment où tu commences à rentrer dans la boucle répétitive qu'ils avaient commencé à construire... Ca coupe le plaisir à l'orée de son climax, rah quand même, c'est embêtant ! Cela dit, ne boudons pas notre plaisir car on mange du riff par paquets de 20kg, on se prend des montées en puissance jouissives, du crescendo, du rythme effréné à n'en plus savoir quoi faire. Un public juste un peu trop frigide. C'est là que je regrette de devoir être eu premier rang pour quelques photos, j'aurais bien essayé de lancer quelque chose quelques rangs derrière.


Excellente soirée donc. Un concert qui rentre tout de même dans mon palmarès perso. Ca envoyait du gros son, ça faisait voyager. Alors que demande le peuple hein? KARMA TO BURN ? La semaine prochaine les cocos.


PS : Le set de MONKEY3 était surtout éclairé par les vidéos qu'ils passaient. Ceci explique les photos assez sombres, et encore vous n'avez pas vu le reste.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod