Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA le 18 Avril 2012
Publié le 27 Avril 2012 Consulté 3492 fois

Stoned Gathering n'en a pas fini de nous fourrer les oreilles au décibels durant ce mois d'Avril, et après les sets de KARMA TO BURN et de RED FANG totalement explosifs, nous voilà de retour devant Les Combustibles pour reprendre un peu notre dose de son lourd, et d'énergie folle.


Ce soir, affiche pour le moins surprenante. On commence avec les gars de COFFINS ON TYRES qui débutent leur set à 20h35, au moment où je rentre dans la salle (synchronisation forever). Comme d'habitude, j'ai envie de dire, on a le droit à du Stoner Rock en première partie. Quatre gus, un chanteur chauve à la voix un peu éraillée qui fait penser par moment à notre cher Anselmo, un guitariste plutôt en retrait mais qui a l'air de prendre plaisir à jouer, un batteur pas forcément super présent dans mes souvenirs et un bassiste au devant de la scène à côté du frontman, faisant un peu le show avec lui. Fort d'un premier album sorti en 2010, le groupe a déjà l'expérience de la scène et délivre un show relativement carré, peut-être même un peu trop, trop millimétré. En tout cas, leur musique remplit encore une fois bien son rôle d'opener, pas folle mais sympa. Comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas aussi patient en live qu'en studio avec un groupe "ban(c)al" surtout dans ces genres que sont le Stoner et le Doom où les riff reviennent souvent et où peu savent vraiment faire la différence. Toutefois, le set de COT fut sympathique, énergique et détendu. Je n'attendais pas forcément grand chose de plus.







La salle n'était pas des masses remplie pour COT, elle se fait un peu plus dense pour LA OTRACINA, groupe que je ne connaissais absolument pas non plus. Et comme je l'avais ouï dire, le groupe pratique un Stoner Rock assez déluré et spatial (pléonasme avec le genre). Au chant : ni plus ni moins que le batteur, totalement fou ce soir (et torse poil my god), qui se prend pour Iggy Pop à se dandiner et bouger son ventre menu, faut dire que le public n'aide pas non plus avec quelques gars bien fun qui braillent des trucs incompréhensibles ou imitent des cris d'animaux (si je me souviens bien). Du côté de la musique c'est parti pour un Desert Rock énergique et chargé en Heavy et bon vieux Hard des familles. Power Trio qui a de l'énergie à revendre, LA OTRACINA est dynamique, puissant et envoie les riffs et les soli à son auditoire qui ne manque pas de rentrer en transe. Enfin... ceux qui y arrivent. Personnellement je n'étais pas trop trop venu pour eux. C'était presque comme une première partie pour moi, à vrai dire. Sympathique, rafraichissant mais pas vraiment le genre de groupe qui se démarque de son voisin, voyez-vous... La clef est de rentrer directement, dès les premières minutes de jeu, dans leur univers, ce que je n'ai point réussi à faire... Raté. Ca reste trop peu original pour que je m'attarde sur ce groupe à l'avenir, mais si vous êtes fan de bon vieux Hard et qu'ils passent par chez vous un jour, n'hésitez pas et aller voir ça !


Setlist LA OTRACINA :

- Smoke
- Forgotten
- Lost In The Sunrise
- Hail Fire
- The Other One
- Heldonia
- The Other One
- We Ride On
- Can't Take No City Life w/solo








Enfin b*rd... heu... ENFIN ! JUCIFER ! Ouais j'étais venu pour eux. Amber Valentine arrive dans la salle quelques minutes après la fin du set de LA OTRACINA, valoch' en main, elle la dépose au pied de la scène et va aider à débarrasser les planches du matos des autres musiciens afin d'installer le sien ensuite. JUCIFER c'est un peu le motard fou, ou le Night Rider (référence référence) de Mad Max, et sa poulette. Sauf que là... ça fait trois fois plus mal. Groupe totalement incatégorisable, ils touchent à tout, et ce au sein d'un même morceau. Passant du Drone Doom au Grindcore le plus véloce le groupe n'a peur de rien. Dire que la salle est vide serait vraiment peu... On peut se balader à sa guise et trois-quatre doux dingues auront toutes la place nécessaire pour pogoter à leur guise, pendant que d'autres un peu inexpérimentés (on va pas dire autre chose) sur les bords auront du mal à rentrer dans la danse (en mode je te pousse mais je fais tomber mes lunettes, tout seul... fail).







Donc JUCIFER... Duo. Deux personnes. Un batteur et sa gonzesse à la gratte. Ca se verse de la bière sur la tronche, ça grimace et devient fou au fur et à mesure que le set avance. Ils ont l'air de deux gros camés comme ça mais ils maitrisent le bouzin. La nana, Amber, à la guitare et aux chants clair et extrêmes plus typés "growl" et... bah le normal. Et son concubin qui doit sentir la même odeur que moi en sortant de RED FANG à la fin de la soirée, à la batterie et aux braillements grindcore habités. C'est parti pour la danse folle et la déconne dans la fosse. Même si globalement on a du mal à faire la différence entre les différents morceaux interprétés ce soir, on prend à chaque fois son pied et le coude de son voisin. Et ça messieurs et mesdames, c'est cool. Salle vide, bonne ambiance entre spectateur, rigolade et déconne. Après le dernier riff joué par la main, tatouée "Rock Star", sur les doigts de Amber, le public en redemande, encore sous le choc*, tandis qu'un fou crie "We love you ! We want to make love with you !" en direction de Amber.








*Juste pour clore un mythe apparemment bien ancré. JUCIFER ne joue pas très fort... La salle a investi dans un petit appareil qui te montre le nombre de décibels dans la salle. Pour LA OTRACINA on a dû atteindre les 112 max. Là on n'était même pas à 109. Alors parlons des "phones" si vous voulez oui... Mais bon le fait de jouer beaucoup dans les basses fréquences aide grandement le groupe, en réalité ce n'est pas si fort que ça.


Setlist JUCIFER :

- Andrew Jackson
- Portugal
- Throned In Blood
- Shame of America
- Flight Hard Live Free
- Wolf
- Boooooog
- Spoils To The Conqueror
- Good Provider
- Heretic
- Contempt



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod