Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
 
KLONOSPHERE TOUR
Par WËN et JEFF KANJI le 13 Octobre 2012
Publié le 17 Décembre 2012 Consulté 2999 fois

(Jeff :) Amis de Nightfall, c’est à un report croisé à l’occasion de la tournée française de la Klonosphère, collectif rassemblant quelques-uns des meilleurs espoirs du Metal moderne français que vous proposent vos « defenders of the faith ».




- Marty, euh non, Wën, il faut que tu repartes avec moi !
- Où ça, Jeff Kanji ?
- Mais vers le futur (toute allusion à une trilogie culte est parfaitement voulue).


La première date le 13 octobre se déroule à Montluçon et le collectif passe par Bordeaux le 23.

Quand nous arrivons avec les copains à la MJC de Montluçon, salle conviviale où j’avais eu le plaisir de voir ULTRA VOMIT il y a quelques années, il pleut des cordes. Je prie pour que les Metalleux auvergnats aient rallié la cité pour soutenir l’action de ce cher Kermhit qui se donne corps et âme à notre musique favorite et qui permet à la Klonosphère de poser ses flight cases à une heure de chez moi. Une centaine de personnes a fait le déplacement et c’est au son de DETORN, combo de Metal moderne Clermontois que notre périple débute. Le froid étant saisissant, la température dans la salle restera des plus appréciables tout au long de la soirée, nous évitant le sauna habituel. DETORN déroule sans sourciller à l’image de son bassiste Seb qui ne laisse aucune expression filtrer de sa tête rasée. Laurent le chanteur se démène comme un beau diable sur les mosh parts efficaces (bien qu’un peu fatigants) des locaux. On lui conseillerait de rester dans ce registre Hardcore à la Phil Anselmo qui lui sied si bien et d’éviter à tout prix le chant clair où il n’est pas des plus impeccables. Le son est déjà compact, excellent mais, mais… Ça s’agite sur les ondes spatio-temporelles. Wën comment ça se présente ce Klonosphère Tour ?

(Wën :) Salut Jeff, oui, pour ma part je découvre cette salle du BT59 à Bègles (à côté de Bordeaux) dotée d'une scène relativement spacieuse, qui s'avère être, ce soir, une véritable étuve. Ca va être chaud chaud !

Alors première surprise, puisque les locaux de THOUSAND RAVENS vont ouvrir cette soirée, alors que l'horaire de début (initialement 20h00) reste inchangé. Pire, malgré cette greffe d'un quatrième groupe, les hostilités débutent avec 40 minutes de retard ; les timings promettent d'être serrés ! Comme son patronyme ne le laisse pas deviner, c'est dans un style metal-alternatif/fusion saupoudré de quelques touches de néo, de quelques plans basse/batterie bien groovy, et d'une once de RAGE AGAINST THE MACHINE, qu'évolue THOUSAND RAVENS, qui nous délivre un set bien sympathique axé sur les titres (entre autres) de leur premier EP 3 titres à paraître. Le trio assure le set bien que la plupart des regards se posent sur Shob (ex-ETHS), le chanteur-bassiste dreadlocké qui fait mine d'un peu plus de présence scénique que ses comparses. Un bon petit set pour débuter la soirée !

(Jeff :) Nous on a du pot, tout le monde commence à l’heure et ce soir c’est TREPALIUM qui ouvre les vannes. Et, à l’image de son dreadlocké de frontman Kéké (c’est son petit nom), ça balance du riff saccadé en veux-tu en voilà. Au niveau scénique, les mecs bougent pas mal et on prend un vrai plaisir à danser sur les petites incartades Funk que nous propose la bande. On peut d’ailleurs regretter qu’ils ne soient pas mieux valorisés au milieu de cet empilement de mosh parts rendant le tout un peu linéaire. Et bien que Kéké se montre un hurleur efficace, son chant manque lui aussi de variation. Bref trop de mosh part, tue le mosh part. On prendra tout de même la peine, du coup, d’observer la belle scène mise à disposition des musiciens qui l’exploitent avec envie, la batterie gargantuesque de Sylvain Bouvier trônant fièrement au milieu de la scène et nous assommant de rafales de grosse caisse.

HACRIDE, c’est véritablement eux que j’attends. Le seul groupe dont je connaisse vraiment bien la musique monte sur les planches avec un lightshow et des panneaux de déco similaires. D’emblée, le son de guitare est colossal, à l’image de ce que des bombes comme « Amoeba » et « Lazarus » laissaient entendre. Une seule guitare (en stéréo bien entendu, histoire de bien nous mettre à genoux) et de discrets mais indispensables samples qui donnent sa couleur atmosphérique au Progressif délivré par le charismatique combo, dont le vocaliste Sam est l’exécutant principal. Il met tant d’intensité dans son chant que cela en devient hypnotique (et en plus il est beau gosse le con). Tout comme tu ne vas pas tarder à nous le confirmer Wën, je trouve ce set rafraîchissant et vite écoulé, alors même que le groupe nous a balancé quelques pavés plutôt consistants à l’image de « To Walk Among Them » qui ouvrait magistralement « Lazarus ». Plus puissant encore en live.

(Wën :) Le topo est assez similaire pour ma part. La scène est flanquée de deux panneaux à l'effigie de "Lazarus" (2009), le dernier album de HACRIDE (à prononcer tel quel et non 'Heucraïde', vous aurez l'air moins con) lorsque que le groupe monte sur les planches. Et là croyez-moi ou non, c'est un véritable déballage de riffs qui vous tartinent la tronche comme autant de petits pains à la confiture de brugnons, que nous envoient les poitevins ! Dans une veine death-metal progressif, les compos 'à tiroirs' de la formation prennent une toute autre ampleur en live : dans une atmosphère toute de jaune et d'ocre baignée, le groupe met tout ce qu'il a pour retranscrire leur puissance, les radicalisant tout en leur conférant une touche moins dense que sur album. A ce titre, Benoist et Adrien respectivement bassiste et guitariste ne ménagent pas leur peine, headbangant à tout va et inclinant le public à en faire autant. Samuel dans un registre death et core (post-death ?) balance ses textes et ne manque pas lui non plus la moindre occasion de faire bouger le public ! On se laisse finalement engloutir, comme hypnotisés, par le maelström musical du quatuor, si bien que le set de HACRIDE passe très vite.

C'est maintenant au tour de KLONE de faire parler la poudre. Voilà un groupe que j'attendais de voir depuis un bon moment suite à la découverte de "All Seeing Eye" (2008) et son post-death-prog-groovy-core hyper barré (j'ai envie d'vous dire), en 2008. Pas facile de succéder à HACRIDE puisque le son plus fin de KLONE parait très en retrait par rapport à la baffe sonore que nous a infligé son prédécesseur (exactement le même effet que m'avait fait ENSLAVED qui avait succédé à GHOST BRIGADE, il y a quelques mois). Bref, celui-ci va vite aller en s'améliorant ce qui va permettre à KLONE de poser ses ambiances et de faire profiter le public (dont une petite délégation d'amateurs complètement 'à fond') de ses chansons qui ne tarderont pas à l'emporter dans les méandres tortueux, mais bénéfiques, de sa musique. Ce soir, le groupe fera logiquement la part belle à ces dernières livraisons ("Black Days" (2010) et "The Dreamer's Hideaway" (2012)), nous offrant un set dense et très atmosphérique, nous permettant juste de reprendre notre respiration sur quelques passages plus aériens pour terminer sur sa fort sympathique et coutumière reprise de "Army Of Me" de BJÖRK. Alors oui, le show de KLONE fut très bon (bien qu'un peu répétitif sur la longueur), mais le groupe s'étant beaucoup calmé depuis leurs débuts, jouant davantage sur les atmosphères que sur la démence qui leur était propre il y a de ça quelques années, il manquait de ces guitares arythmiques, de ces lignes de basses débridées … d'une certaine folie par rapport à ce que j'en attendais.

(Jeff :) Alors Wën, à l’inverse de toi, je découvre KLONE ! Et quel plaisir d’entendre enfin un vrai chanteur. Yann Ligner a une voix chaude et assez puissante pour emmener le Groove Metal teinté parfois de Stoner des Poitevins. On se situe dans une veine un peu moins bourrine que les trois groupes précédents et si le set n’évite pas quelques longueurs (défaut que je trouve à toutes les formations de la soirée à l’exception d’HACRIDE, la variété stylistique n’est pas leur fort), je prends un réel plaisir ! Peut-être pas autant que le batteur, Flo Marcadet, qui en tant que nouveau batteur d’HACRIDE, vient de se farcir un set complet. Mais à l’image de la bande, il se donne, avec une esthétique franchement sympa, à l’image des fringues et des ambiances entre cybernétique et western que je trouve à KLONE. Les USA sont bien présents dans leur zique et je repars avec un nouveau groupe à défricher. Sans doute que la visite prolongée de Yann dans la fosse a contribué à construire un lien avec le public. Pour moi ça va être retour au bercail après un gros poutou à mon Kermhit qui a mis en place une orga des plus professionnelles pour que ce concert ait lieu… Sauf que pour mon copain Wën ce n'est pas fini il me semble ! Alors ce retard il est géré comment, tu penses chopper la foudre à l’hôtel de ville en temps et en heure ?

(Wën :) Alors TREPALIUM, pour moi, ça va être vite vu car, je vous ai parlé de l'adjonction d'un quatrième groupe (tant mieux), je vous ai parlé des ¾ d'heure de retard sur l'horaire initial (tant pis), mais je ne vous ai encore rien dis du temps de latence parfois assez long lors des changements de plateaux ayant pour conséquence, tout l'un dans l'autre, de faire coïncider le début du set de TREPALIUM avec les départs des derniers trams. Pas d'bol Paul, je n'ai vu que deux grosse minutes du show des TREPA' alors pour vous donner une idée de mon ressenti sur la formation je n'ai d'autre choix que de vous rediriger sur leur passage au Metal Rumble Fest IV, il y a quelques semaines de cela (http://metal.nightfall.fr/index.php?choix=96&lr=37). A toi Jeff, viens à mon secours !

(Jeff :) Nom de Zeus ! Je crois qu’il y a eu une rupture du continuum espace-temps, je t’enjoins à remonter ta Delorean (oui oui ta vieille 205 je sais…) à 21H15 sur Montluçon. J’espère que toi (et les lecteurs de Nime surtout y trouveront leur compte).

(Wën :) T’as raison, Mr Kanji, en plus tu me laisses le mot de la fin. Super sympa ! Fêtée de la plus belle manière qui soit les 10 ans du collectif avec ses 3 emblématiques formations. Et ce n'est pas fini Pour KLONE et TREPALIUM qui, sitôt cette tournée terminée, partent sur les routes d'Europe en ouverture de GOJIRA ! Une belle preuve de reconnaissance.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod