Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2023
HALESTORM - La Cigale (Paris)
Par JOHN DUFF
Le 13 Décembre 2023

MALEVOLENCE + SYLOSIS (Le Petit Bain - Paris)
Par KOL
Le 20 Novembre 2023

MUSCADEATH - Vallet (44) - Jour 2
Par FREDOUILLE
Le 20 Octobre 2023

MUSCADEATH - Vallet (44) - Jour 1
Par FREDOUILLE
Le 19 Octobre 2023

KORITNI + RIVIERA PARADISE à l'Empreinte (77)
Par JOHN DUFF
Le 12 Octobre 2023

T’embrouille Festival - Champ-Le-Duc (88)
Par ANIMA
Le 18 Septembre 2023

METALLICA 17 & 19 mai 2023 (Stade de France)
Par JOHN DUFF
Le 26 Juin 2023

AVATAR + VEIL OF MAYA + KASSOGTHA (Olympia)
Par JOHN DUFF
Le 14 Mars 2023

GOJIRA + ALIEN WEAPONRY + EMPLOYED TO SERVE (75)
Par JOHN DUFF
Le 2 Mars 2023
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
MUSCADEATH - Vallet (44) - Jour 1
Par FREDOUILLE le 29 Septembre 2023
Publié le 19 Octobre 2023 Consulté 772 fois

Bon, c’est la toute première fois que je me rends au Muscadeath. Et pour cause ! Pour celles et ceux qui me lisent depuis des années sur Nightfall In Metal Earth, vous savez que mon style de prédilection n’est pas le Death Metal, encore moins le Black Metal. Ce n’est pas bien grave puisqu’en cette année 2023, je m’y suis mis sérieusement. Avec dans ma playlist, non seulement GOROD, ACOD mais aussi les jeunes d’ATROCIA originaires de Loire Atlantique et leur Death aux réminiscences Thrash. Et puis quand même, les Anglais de CARCASS, groupe culte mine de rien, en tête d’affiche ça a franchement de la gueule. Alors ni une ni deux, merci à Alexandre Saba de chez M&O Office qui m’a proposé de couvrir cette 21ème édition du Muscadeath. De ce fait, pour me rendre dans le berceau du Muscadet et du Death Metal, je me suis entouré de Harknoia, un ami de longue date et qui bosse en tant que photographe pour Objectif Live (je le recommande, car son travail au niveau des photographies est tout simplement remarquable). Il m’accompagne donc avec également un de ses potes, Remz, lui plutôt fan de Metal Extrême. Plus on est de fous, plus on rit.

L’avantage c’est que le Fest ne démarre que le vendredi à 18h30. Idéal pour prendre la route en début d’après-midi et pour réviser la discographie de certains groupes durant le trajet. Le temps de déposer nos affaires dans un Airbnb du coin, au milieu des vignobles, cadre pittoresque et idyllique d’autant qu’en cette fin septembre 2023, il fait super beau, nous voici donc arrivés à Vallet (ce n’est pas très loin de Clisson) pour attaquer cette 21ème édition. Grand parking, bien aménagé avec un coin d’herbe, idéal pour planter sa tente.

Force est de constater que Carnage Asso n’a pas fait les choses à moitié. Une fois passés l’entrée et après avoir croisé quelques challengers que l’on voit chaque année au Hellfest Open Air Festival, nous voilà arrivés dans le Champilambard. Et je dois dire que l’ensemble est plutôt bien aéré, bien compartimenté. Nous avons à gauche en entrant, une grande zone spécifique pour les exposants (Adipocère, Les Acteurs de L’ombre, Les éditions des Flammes Noires et bien d’autres encore), une autre zone pour la vente de cds et T-shirts pour les groupes de la journée, une terrasse extérieure où on peut se poser, boire un verre et se restaurer (au programme sandwich américain à base de steak, saucisse, ou merguez sauce moutarde ou oignons…), tables, chaises et tonnelles à l’appui, et enfin nous avons cette salle, immense mine de rien, garnie d’un bar d’un côté (bière et muscadet à volonté !), de l’autre une scène relativement grande (jusqu’à 1000 personnes je crois), un peu sombre cela dit. Cette salle du Champilambard en impose malgré tout et la scène ne laisse pas de marbre. Nous sommes fin prêts pour attaquer les hostilités, car on le sait sur ces deux jours ça ne va pas rigoler. Mais alors pas du tout.


C’est CIRCLES OV HELL groupe local qui a la lourde tâche d’ouvrir cette édition avec son Black metal et ses claviers un poil lugubres de quoi donner de belles ambiances. Bien évidemment le public est encore fébrile, la salle clairsemée mais le groupe ne faiblit pas et balance son Black Metal plutôt efficace et accrocheur. Il faudra que je creuse… car la musique du combo est franchement intéressante et non dénuée d’attrait.



MOONREICH leur emboîte le pas, on les avait vus au Mennecy Metal Fest, ils confirment leur statut et la qualité de leurs compositions. Nous n’avons pas vu tout le show, interview du groupe ACOD oblige mais idem, ce groupe est certainement à découvrir.




Vient ensuite AORLHAC qui sur scène prend une autre dimension avec son Black Mélodique. On m’en avait dit du bien, j’avais lu aussi de bonnes chroniques sur Nightfall In Metal Earth, je ne suis pas déçu de les voir sur scène même si à titre personnel je trouve le chant un peu fatiguant sur la durée. Mais le set délivré par le groupe qui est bien en place est plutôt de qualité.




Le groupe que l’on attendait surtout ce soir c’est bien évidemment ACOD que nous venons d’interviewer quelques minutes plus tôt. Les Marseillais étaient attendus au tournant notamment parce que leur dernier album en date (le second de la trilogie) est tout simplement incroyable et qu’ils nous avaient fait déjà forte impression au Hellfest. Et bien que dire ,.. ! C’est la grosse claque tout simplement, ACOD délivre pendant 45 minutes un set monumental avec son Black Death efficace et qui fait la part belle au dernier album (mais pas que!). Et pour ne rien gâcher, le guitariste de session dont c’est la première en live avec le combo phocéen est assurément dans le coup. D’un coup d’un seul le niveau du festival vient d’être propulsé de trois-quatre crans au-dessus !






Ce sont donc les Français de NECROWRETCH qui ont la lourde tâche de succéder à ACOD. Et bien fidèle à sa réputation, NECROWRETCH continue à maintenir le festival en orbite avec un Black Metal étincelant, limite Thrashisant par endroits malgré le chant cradingue et très particulier de Vlad (beaucoup de réverbérations mais bien évidemment voulues), peu bavard d’ailleurs, mais le groupe envoie du lourd avec des titres tel que « Pure Hellfire » issu du dernier album en date « The Ones From Hell » (2020). J’en connais certains qui ont souillé leur slip (et ce n’est pas dû au Muscadet qui est plutôt bon 😉 – Domaine de la Gravoire 😊). NECROWRETCH m’a personnellement fait forte impression. L’album a même terminé dans mes achats de la soirée.




Le public se vide un peu sur GOD DETHRONED et son Black Metal plutôt virulent lui aussi, un poil linéaire je trouve, mais le groupe ne faiblit à aucun moment et est relativement énergique dans l’ensemble. GOD DETHRONED clôture de belle façon cette première journée. Nous validons la qualité générale des groupes avec mentions spéciales pour ACOD et NECROWRETCH qui étaient vraiment au top ! Nos 2 coups de cœur de la journée !



Live Report effectué en collaboration avec Harknoia d'Objectif Live



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod