Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2001
ANATHEMA (VOSSELAAR)
Par ZAK
Le 7 Octobre 2001

MEGADETH + SAVATAGE (Élysée Montmartre)
Par POWERSYLV
Le 13 Juillet 2001

GAMMA RAY + SONATA ARCTICA (Paris et Anvers)
Par POWERSYLV
Le 13 Juillet 2001
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
MEGADETH + SAVATAGE (Élysée Montmartre)
Par POWERSYLV le 12 Juillet 2001
Publié le 13 Juillet 2001 Consulté 194 fois

18h30 : tel Superman dans sa cabine téléphonique, je me cache dans un coin et j'enfile ma tenue de hardos ; direction, Elysée-Montmartre. Là, les fans des deux groupes ricains attendent de pied ferme le début du show. Entrée dans la salle, beaucoup de monde était là déjà, alors je me dirige vers les premiers rangs et j'atteins difficilement le troisième. Musique de fond sympathique (dont "Evil Woman" de BLACK SABBATH), ambiance bon enfant, on attend les SAVATAGE. Puis la lumière s'éteint et le groupe fait son apparition.


19H15 : les musiciens sont très en forme, à la fois très professionnels et très détendus. Arrrgggh c’est la folie dans la salle mais faut dire
qu’ils commencent fort, mes salauds ! Un "City Beneath The Surface" d’entrée de jeu, ça pardonne pas ! Ça pousse dans tous les sens mais j’essaie de me concentrer sur la scène et de prendre quelques photos :
hop, je me prend un slammer sur la gueule qui a failli me tordre le cou à 180°… Je suis au milieu, à un mètre de Damon, le nouveau chanteur, tout de noir vêtu. Succéder à Zak Stevens c’est pas évident mais le monsieur a son style à lui, fait d’une voix arrachée ma fois très convaincante sur les anciens titres (les plus Metal), beaucoup moins sur les titres plus mélodiques période Zak. En tout cas, il a la bougeotte et il a l’air de chercher parfois ce qu’il doit faire quand c’est Jon Oliva qui chante. Ce dernier, tout à droite de la scène caché derrière ses claviers a un peu de mal à chanter ce soir (de là où j’ étais, je l’ai pas entendu très fort). En tout cas, c’est une ambiance de feu : les guitaristes payent pas de mine et Chris Caffery nous gratifiera des jolis soli, assisté rythmiquement par son compère (gratteux de METALIUM dont j’ai oublié le nom (Stef : c'est Jack Frost). Johnny Lee Middleton est toujours aussi concentré sur son jeu de basse et le batteur casse la baraque. Bref, je connaissais SAVATAGE sur disque, je savais pas que ça pétait comme ça sur scène, à l’ image du final "Hall Of The Mountain King", terrible : je suis même allé trois rangs derrière où m’attendait une bande d’ours en kilt (mais pas nus en dessous) et je me suis joint à eux pour un gros délire. Putain SAVATAGE, vous êtes pas cool ! Je suis déjà trop mort avant MEGADETH… En tout cas, pour une première partie, ça le fait ! Bizarre qu’ils n’aient joué qu’un titre du dernier album quand même…

Setlist : City Beneath The Surface - Strange Wings - Sirens - Of Rage And War - Commissar part 2 - Edge Of Thorns - Wake Of Magellan - Dead Winter Dead - Gutter Ballet - Chance - Hall Of The Mountain King

Petite pause qui me permet d’aller un peu respirer l’air pur du fond de la salle (parce que c’est une fournaise) : j’en profite pour retrouver quelques connaissances et souffler un coup avant la future tornade. Puis, comme musique d’attente, on nous envoie l’album "Back In Black" d’AC/DC, avant "The Boys Are Back In Town" de THIN LIZZY, utilisé comme intro pour cette tournée qui s’annonce comme le retour de la bande à Mustaine. J’espérais beaucoup de cette performance en me demandant si elle allait effacer leur prestation assez décevante en première partie d’IRON MAIDEN l’an dernier. J’essaie de revenir dans les premiers rangs mais déjà ça bloque à la moitié de la salle… et je parle pas des quelques neuneus qui étaient assis par terre. Et hop, c’est parti et ça bouge dix fois plus que pour SAVATAGE ! C’est horrible ! Au loin, je vois Dave Mustaine arborant un brassard en cuir noir et un super t-shirt MEGADETH (parodie de l’affiche d’Orange Mécanique, avec Vic)… et il a retrouvé la tchatche le garçon ! Quel plaisir de le voir refaire ses grimaces (“bouh, je suis pas content !”) en chantant, comme au bon vieux temps ! Tiens, y a Dave Ellefson qui a laissé repousser ses tifs aussi ! Le répertoire choisi confirme ce retour en force et le groupe a joué les grands extraits de chaque album, en oubliant le très controversé "Risk". Al Pitrelli (ex-SAVATAGE, tiens tiens) est particulièrement à l’aise, et franchement, malgré le départ de Friedman, le groupe n’a rien perdu en terme de virtuosité. Quel changement par rapport à la première partie de MAIDEN où le climat était très tendu (il y avait encore Marty Friedman à l’époque).

Le groupe est bien soudé et on aura droit à des nombreuses surprises (les vieux titres Speed/Thrash technique comme “ Wake Up Dead", le pesant “In My Darkest Hours” sont toujours aussi irrésistibles), les nouveaux morceaux cartonnent à fond, la ballade “Promises”, seul moment d’ accalmie, est vraiment belle (n’en déplaise à ses détracteurs), le public qui chante “A Tout Le Monde”, ça le fait et le final sur “Peace Sells…” et le destructeur “Holy Wars…”, j’en parle même pas car j’ai terminé en lambeaux (pourtant, j’étais retourné au fond de la salle). MEGADETH est vraiment de retour et ça fait plaisir de voir qu’ils sont revenus au Metal qui tape là où ça fait mal… yeah !

On se dépêche de retrouver les autres dehors (ouf, de l’air), on sert la mimine à M’sieur Garnier et on croise le batteur de SAVATAGE qui se prête au jeu des autographes et des photos. Pis , un coca et au pieu parce que les deux groupes m’ont démoli…
ZZZZZZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz.



Setlist : Dead And The Fugitive Man - Kill The King - Wake Up Dead - In My Darkest Hours - 1000 Times Goodbye - Angry Again - She-Wolf - Reckoning Day - Train Of Consequences - A Tout Le Monde - Hangar 18 - Return To Hangar - Promises - Moto Psycho - Almost Honest - Tornado Of Souls - Sweating Bullets - Trust
***Rappels :
Symphony Of Destruction - Peace Sells - Holy Wars … The Punishment Due


Crédits photos : Florinda Renaud (Heavy Metal Revenge)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod