Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
CONVERGE
Par ENENRA le 6 Août 2012
Publié le 12 Août 2012 Consulté 3720 fois

En Août la ville est souvent désertée, l'exode balnéaire est en marche et tout le monde (ou presque) va faire bronzette. Mais quand vous sonnez le clairon et que vous annoncez CONVERGE, TOXIC HOLOCAUST, RISE AND FALL et BRIDS IN ROW sur la même scène, le même soir, et même si le billet est un peu cher, vous pouvez être sûr que les gens vont bouger leur petit derrière pour voir ça.







C'est donc dans un Glazart (quasi) complet (il restait 20 places le jour-même) que je pénètre, au doux son de BIRDS IN ROW, le premier groupe à ouvrir les hostilités. Co-signé par Deathwish (le label du chanteur de CONVERGE) et Throatruiner Records (label Hardcore français qui co-signe pas mal de sorties du genre), nos jeunes français au look résolument "coreux" (mèche pour le chanteur, marcel et tatouage plus que de raison pour le bassiste) joue une musique épaisse, urbaine et énervée. En un mot : le Post-Hardcore moderne. Rien à voir avec ses glorieux ainés, ce jeune bâtard joue dans la cour du rythme vicieux, du flux limite sautillant mais écrasant. Ca te pulse, t'intimide... Toutefois, et ce n'est pas un secret sinon j'aurais déjà couvert tout le catalogue Throatruiner ici-même, je ne suis pas un fan absolu de cette nouvelle vague de Hardcore Punk, avec ces vocaux un poil linéaires, cette basse qui vibre bien trop et vient te taper le crâne avec insistance. Le groupe arrivera quand même à me charmer à quelques passages, je l'avoue. Une performance énergique et franche de la part des petits Français quand même. Saluons leur sincérité.

Niveau intensité, il va falloir attendre vingt minutes pour comprendre notre douleur. RISE AND FALL va bientôt investir la scène du Glazart et ça va faire très mal. Les Belges pratiquent un mélange d'Hardcore Punk et de Crust, niveau riff on en a pour nos oreilles, la destruction est totale. Mettant surtout à l'honneur leur dernier album "Faith", le groupe envoie la purée et s'avère plus que convaincant. Les deux postes retenant le plus notre attention sont le bassiste totalement déchainé qui manquera de décapiter à mainte reprises le public trop près de la scène avec son instrument qu'il lève souvent en l'air au bord de la scène, et le chanteur, véritable marmule chauve au charisme assez prononcé (on a vu mieux mais quand même). Et même si le groupe a l'air d'être surtout là pour la promo de leur dernier bébé, même si on ressent une attitude assez (trop?) professionnelle, l'efficacité avec laquelle il délivre ses compos est remarquable. Puissant. Le meilleur set de la soirée pour moi.


Setlist RISE AND FALL :
- Dead Weight
- Into Oblivion
- Harm's Way
- Burning At Both Ends
- The Noose
- Breathe
- Deceiver
- Forked Tongues
- The Gallows Await
- Faith / Fate


Pas le temps de se reposer, TOXIC HOLOCAUST rentre sur scène dix minutes plus tard et ils v... non arrêtons nous là... TH n'est que du Thrash après tout. Qu'en avons-nous à faire ? Allez Crossover Thrash, donc des passages Hardcore, des... moshparts si je puis dire. Bon personnellement si le Thrash était mon dada ça se saurait aussi, et je n'aurais pas les fesses rouges des punitions quotidiennes d'un certain volatile. "Ecoute la voix du sage, écoute Canard WC !" me lance un habitué des concerts avec qui j'ai sympathisé que je re-croise ce soir-là (heureusement nous tomberons d'accord sur la surestimation de "Master of Puppet" un peu plus tard). A quoi bon.. TOXIC HOLOCAUST m'en touche une sans faire bouger l'autre, ses moshparts sont sympas bien que trop "simples", trop "grosses". Dans le tas j'apprécie un morceau plus mid-tempo (la foule était toute statique pendant ce titre, merde !), le reste ne sera que riff rapide sur riff rapide. Franchement sympa, mais pas ma came. Sorry.

Mais trêve de plaisanteries car après ces trois shows de 40 minutes chacun, voici venu le temps de la tête d'affiche : CONVERGE, pour un concert que j'estime avoir duré une bonne grosse heure. CONVERGE pour ceux du fond est un des piliers du Metalcore, le vrai, le vivace, le vicieux, le dérangé et l'aliéné. Bon je dois avouer, c'est pas toujours ma came, leur affinité avec le courant Mathcore, plus épileptique et sporadique les feront moins immédiats à mes oreilles que certains de leur confrères plus lourd et granuleux. L'ambiance hôpital psychiatrique entretenue par un Jacob Bannon (chant) habité, n'aide en rien à digérer la chose. Avant le début des festivités je m'étais faufilé dans la masse de fans (le Thrasheur eurasiatico-breton m'avait retenu) vers le côté de la scène, afin de pouvoir profiter pleinement du show sans souffrir d'un quelconque mouvement de foule, assez connu dans les lives de CONVERGE (je n'ai pas pu vérifier de mes propres yeux, une poutre me cacher quasi 80% du public).

Pour revenir au concert en lui même, le groupe était assez déchainé, impliqué. Que ce soit le guitariste Kurt Ballou (que j'avais juste devant moi) ou le bassiste qui ne manque pas une occasion pour sautiller un peu, Nate Newton. CONVERGE nous livre une tracklsit sans réelle faille qui fait la part belle aux albums "Axe To Fall" et "Jane Doe". L'impact est rapide, mouvant et le groupe frappe de tous côtés à toutes vitesse. Il parait même un peu à l'étroit sur la scène du Glazart où Jacob Bannon veut régner en maître (il demande d'enlever à plusieurs reprises des vêtements ou sacs posés au bord), faisant des aller-retours comme un lion en cage et tendant le micro au public à de nombreuses reprises pour le faire participer. La chaleur de la salle s'ajoutant, le spectateur est vite K.O. Sans rire ce groupe m'a tué, comme paralysé. Déjà qu'à la base je ne suis pas (encore?) client de tous leurs hits, on se retrouve vite torse-nu dans la foule, droit au milieu d'autre personne qui bouge un peu mais sans plus. On étouffe. Voilà CONVERGE c'est le fou qui te crie dessus après t'avoir enfilé sa propre camisole de force. T'y peux rien, t'encaisse. Une énergie folle contre un poulain inoffensif. Meurtre auditif, le canal auditif est saigné.


Setlist CONVERGE :
- Jane Doe
- Dark Horse
- Heartache
- Aimless Arrow
- Eagles Become Vultures
- Empty on the Inside
- Reap What You Sow
- Cutter
- Worms Will Feed/Rats Will Feast
- No Light Escapes
- Hell to Pay
- Shame in the Way
- Plagues
- Axe to Fall
- The Broken Vow
- Last Light

Rappel :
- Concubine




Vraiment une soirée intense, je n'ai pas d'autre mot. Une bourrasque, une tempête de sable. On en ressort essoré, trempé, chamboulé. Encore un concert Kongfuzi qui envoie du bois. Je les aurais un jour... je les aurais.


Le 13/08/2012 par LAXY

"Thrasheur eurasiatico-breton"
Héhé j'aime bien le descriptif, cela dit c'est gentil à toi de m'accorder une petite place dans ton C.R. (avec lequel je suis globalement d'accord d'ailleurs), mais faut pas dire que la foule était statique, y en a quand même qui headbangaient comme des malades. :)

Allez, tu iras m'écouter CORONER au Motocultor, tu changeras peut-être d'avis à propos du bien fondé du Thrash que tu ne soupçonnes pas encore (sans TOXIC HOLOCAUST je ne serais peut-être pas venu) !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod