Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2016
Gojira / Tesseract @Métropolis de Montréal
Par ISAACRUDER
Le 25 Octobre 2016

FALL OF SUMMER 2016
Par CITIZEN
Le 28 Septembre 2016

WACKEN OPEN AIR 2016 - Day 3
Par JEFF KANJI
Le 6 Septembre 2016

WACKEN OPEN AIR 2016 - Day 2
Par JEFF KANJI
Le 26 Août 2016

WACKEN OPEN AIR 2016 - Day 1
Par JEFF KANJI
Le 22 Août 2016

RAGNARD ROCK FEST II @Simandre-sur-Suran (01)
Par VOLTHORD
Le 29 Juillet 2016

HELLFEST 2016, le carnet de bord de Fenryl
Par FENRYL
Le 12 Juillet 2016

Raging Death Date
Par CITIZEN
Le 3 Avril 2016
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
WACKEN OPEN AIR 2016 - Day 3
Par JEFF KANJI le 6 Août 2016
Publié le 6 Septembre 2016 Consulté 6081 fois

DAY 3

Fabio Dernier jour de festival déjà, et la journée va être chargée... Surtout après 2h de sommeil, ça pique !
Au programme donc, démontage matinal des tentes, retardé par 2 orages successifs, matinaux eux aussi...
C'est donc logiquement très à la bourre que l'on se met en route vers les scènes et vu l'heure tardive, nous décidons de faire l'impasse sur DRAGONFORCE pour nous poser à la barrière de la True Metal Stage en attendant SYMPHONY X.

DRAGONFORCE de la scène d’à côté (12h25-13h25)

Fabio Report partiel et très rapide donc vu que j'ai raté la moitié du concert (merci les orages) et que nous squattions la barrière de la scène d'à côté...
On arrive donc vers la fin de "Operation Ground And Pound", dommage... Le set se poursuit sur "Symphony Of The Night", pas de doute, c'est bien DRAGONFORCE. La batterie et la basse déboulent à 220 à la minute, les guitares de Herman Li et Sam Totman s'entrecroisent à toute berzingue avec les parties de clavier de Vadim Pruzhanov, et la voix de Marc Hudson atteint des sommets... Extreme Power Metal à fond...
Le morceau suivant est le très bon "Cry Thunder", issu de l'avant-dernier album du groupe, suivi par un non moins bon "Valley Of The Damned" au thème ultra-technique et par "Ring Of Fire", un cover de Johnny CASH (!) issu de "Maximum Overload", en duo avec Per Fredrik Åsly (PelleK) qui a remplacé Marc Hudson pour quelques dates cet été.
Le set se termine par un épique "Through The Fire And Flames", très bon mais j'aurais préféré pour ma part entendre "Fallen World" (oui bon, je joue à Guitar Hero et désolé, mais" TTFF", c'est plus possible !!!)
Petit regret donc de n'avoir pas vu le concert en entier, mais par contre, carton rouge à la régie vidéo ! C'est bien la peine d'avoir au moins 4 caméras en simultané et de passer systématiquement sur la mauvaise... Genre filmer le chanteur en plan fixe pendant les soli de "Through The Fire And Flames" par exemple, grrr !!!
SETLIST : Holding On – My Spirit Will Go On – Heroes Of Our Time – Fury Of The Storm – Operation Ground And Pound – Symphony Of The Night – Cry Thunder – Valley Of The Damned – Ring Of Fire – Through Fire And Flames

SYMPHONY X (13h40-14h40)



Fabio Autant le dire de suite : en tant que grand fan de SYMPHONY X, je ne serai pas objectif, c'est même précisément ce groupe qui m'a décidé à venir cette année, c'est dire !
C'est la première fois que le groupe officie à Wacken et surprise en arrivant : le fond de scène arbore un logo W.O.A... Dommage, surtout que les visuels et pochettes sont généralement très réussis.
Le set démarre avec des titres du dernier LP ("Nevermore", "Underworld"…) et de suite c'est la grosse claque ; le son est excellent, Russell Allen est toujours aussi charismatique, une des meilleures voix de la scène metal AMHA. Les autres ne sont pas en reste, avec un Michael Romeo toujours aussi impérial et impassible (ah non, il a souri une fois et bougé de 2 mètres !).
Les voyages mythologiques se poursuivent au gré des titres des albums plus anciens : "Charon", "In My Darkest Hour", "Set The World On Fire", "Of Sins And Shadows" (et j'ai oublié les autres, et voulant profiter du concert j'ai aussi oublié de prendre des notes...).
Mais 1h15 de set, non c'était définitivement trop court ! Et trop tôt !
Mag SYMPHONY X !!! LE groupe que j’ai loupé 4 fois pour diverses raisons mais que cette fois je n’allais pas manquer ! Quelle meilleure occasion que celle-ci pour faire un premier rang ?
L’occasion pour moi de profiter à fond de ce concert qui n’a pas duré plus de 30 min !! (1h15 ? sérieux ? c’était trop court de toute façon !)
L’occasion aussi de « jouer » avec Russell Allen tirant la langue et de remarquer qu’il répond au public ! Il est vraiment impressionnant sur scène et quelle voix, le son au premier rang était vraiment excellent (et c’est assez notable pour le signaler vu les quelques soucis de son en fonction du placement parfois). Un Live qui m’a mise dans un autre monde, j’ai vécu un moment formidable et j’aimerais vraiment les revoir en salle cette fois-ci !


Fabio Pause déjeuner avec un Chili au cerf (mais quelle tuerie ce truc !) et en écoutant de loin BORKNAGAR.
De trop loin d'ailleurs, car c'est un groupe que j'apprécie de plus en plus, ce sera pour la prochaine fois, direction la True Metal Stage pour METAL CHURCH.

METAL CHURCH (16h25-17h40)

Fabio Alors on s'était dit : METAL CHURCH, la reformation, Mike Howe de retour au chant, toussa, toussa...
Bon, désolé pour les fans, mais je crois que ça restera le pire concert de ce Wacken :
- Un son pourri : on entendait grosso-merdo le kick de la batterie et la basse
- Une communication avec le public inexistante
- Une prestation molle du genou
Tant et si bien qu'on est parti dormir un peu sur le côté de la Black Stage en attendant le set suivant...

(Edit : après avoir revu le concert sur Arte Concerts, le son était 1000 fois meilleur... Mais c'était toujours chiant et je n'ai pas pu aller jusqu'au bout).

THERION (17h55-19h10)



Mag C’est un groupe que j’adore sur album, j’aime leur ambiance et leur musique, le chant… J’aime tout ce groupe mais il faut parfois faire un choix et je voulais vraiment découvrir GLORYHAMMER en live, j’ai donc écouté que 3 titres de loin, juste après un excellent "Typhon" avec Snowy Shaw je suis parti en direction de la Headbangers Stage…

GLORYHAMMER (18h45-19h30)

Mag Adorant ALESTORM je ne pouvais pas passer à côté du groupe formé par le chanteur et claviériste Christopher Bowes !! Et puis de l’heroic fantasy Power Metal… Rien que ça c’est à voir !!
On débarque le concert a déjà débuté… Je découvre un groupe en costume avec un marteau gonflable à la main pour le chanteur et des épées en plastique sont présentes partout dans la salle ! Ils jouent comme à la maison ça se voit ! Une ambiance sous la Headbangers stage comme on voit pas à tous les concerts ! Puis des panneaux avec des licornes passent dans la salle sur le titre du même nom ! C’est épique et un spectacle très beau pour qui est sensible au côté parodique de ce style de Metal. Les musiques sont entraînantes les refrains faciles à retenir et à chanter, tout était réuni pour passer un bon moment mais ce fut assez court (surtout en ayant loupé le début…).


SETLIST : Infernus Ad Astra - Rise Of The Chaos Wizards - Legend Of The Astral Hammer - Hail To Crail - Questlords Of Inverness, Ride To The Galactic Fortress! - The Hollywood Hootsman - Angus McFife - Universe On Fire - The Unicorn Invasion Of Dundee - The National Anthem Of Unst

STEEL PANTHER (19h25-20h40)

Ben Concert assez attendu par nombre de personnes habillées en mode Glam ce jour. Et je ne boude pas mon plaisir à retrouver ce groupe qui sur scène est assez fun et partage sa joie de vivre et de sexe bien sûr. Et ce fut une déception car pour un set d’1 heure environ j’aurais souhaité plus de titres et moins de blabla, cela fait partie de leur show et du rôle qu’ils se donnent sur scène, mais les mimiques trop répétitives de Lexxi Foxx finissent par user. On sent malgré tout que c’est un groupe de scène qui s’éclate, s’amuse avec les caméras et les filles ….. Jusqu’à faire monter des filles sur scène, et dommage pour le chanteur Michael Starr quand il apprend que l’une d’entre elles n’a que 16 ans…
Cela restera un bon concert, qui aurait été un ton au dessus avec un tout petit peu moins de blabla.

SETLIST : Eyes of a Panther - Tomorrow Night - Fat Girl (Thar She Blows) - Party Like Tomorrow Is The End Of The World - Asian Hooker - Turn Out The Lights - Ten Strikes You're Out - Girl From Oklahoma - 17 Girls In A Row – Gloryhole - Community Property - Party All Day (Fuck All Night) - Death To All But Metal


CLUTCH (20h55-22h10)

Direction la Party Stage pour CLUTCH !
Mag Le meilleur moment de ce festival, je ne connaissais absolument pas ce groupe et c’est pour suivre des amis que j’y suis allée… Et quelle bonne idée !
Un son parfait ! Des titres qui s’enchaînent pendant 1h15… C’est sûr que la prime de l’éloquence n’aura pas été décernée à son chanteur mais mon Dieu ce que c’était bon de danser dans la boue avec une copine et en découvrant ce groupe ! Il va falloir que j’écoute ça plus attentivement chez moi !
Fabio J'avoue ne pas être un grand fan de Stoner, ce fut l'occasion de faire ma B.A de la semaine et je ne le regrette pas : un son tout simplement parfait – merci l'ingé-son qui se baladait dans le public pour parfaire son mix à l'aide de sa tablette ! Pas de fioritures ni de bavardages inutiles ici, c'est du brut de décoffrage, c'est rocailleux à souhait, le tout emmené par la voix puissante de Neil Fallon.
Le groupe revisite en 16 titres sa discographie, dont 6 morceaux tirés du dernier LP "Psychic Warfare", C'est lourd, ça groove, c'est parfois bluesy, les 1h15 de set passent comme une lettre à la poste !


SETLIST : Who Wants To Rock - X-Ray Visions - Firebirds ! - Sea Of Destruction - Burning Beard - Son Of Virginia - Cypress Grove - Earth Rocker - Sucker For The Witch - The Regulator - Gravel Road - A Quick Death In Texas - Your Love Is Incarceration - D.C Sound Attack - A Shogun Named Marcus - Electric Worry /One Eye Dollar

22h10, il est temps de se diriger vers la True Stage pour acclamer une dernière fois Dee Snider !

ELVENKING (21h30-22h15)

Ben Au vu du nombre de personnes présentes devant la scène, grosse attente pour ce groupe se produisant sur la plus petite scène du festival, la Wackinger stage, situé dans la partie viking du fest. Le public danse, entame des circle pits alors que le groupe n’est pas sur scène. Ça annonce un concert bien festif, et on ne sera pas déçu. Apres l’intro "The Manifesto", les Italiens débarquent sur "The Scythe", qui plante le décor, du bon Power qui fait bouger la foule. Le groupe enchaîne les titres aussi accrocheurs les uns que les autres en piochant dans ses différents albums. Et pour conclure ce super show, il lance "The Loser" de l’album "Era" (2012), un titre rapide, entraînant qui donne juste envie de reprendre une dose. Super concert et vraiment trop court.


SETLIST : The Manifesto - The Scythe – Elvenlegions - The Wanderer - Moonbeam Stone Circle - Pagan Revolution - Grandier's Funeral Pyre - The Divided Heart – Runereader - The Loser

TWISTED SISTER (22h25-00h25)

Ben Alors comment dire... Le vol de ce festival…
Le groupe arrive sur scène sur la chanson d’AC-DC , “It's A Long Way To The Top”. L’inusable frontman Dee Snider, comme à son habitude saute partout et sait ce qu’il faut faire pour assurer le show. Il présente cette tournée comme la dernière du groupe et sobrement intitulé « Forty And F*ck It », qui va mettre fin à 40 années de carrière. En se moquant copieusement de groupes comme SCORPIONS qui font sans cesse des tournées d’adieu, il assure que ce n’est pas le cas de TWISTED SISTER et que ce concert sera le p*tain de concert qu’on n’oubliera pas, il a raison, mais pas pour les raisons qu’il pense …
Le groupe enchaîne les titres avec énergie qui fait plaisir à voir et à entendre, mister Snider étant toujours aussi énergique, le concert est un plaisir à écouter, jusqu’à reprendre de longues minutes le titre "We’re Not Gonna Take It", et quand on pense que c’est fini, le public en redemande et sans bouder son plaisir le groupe en remet une couche... Vient le moment émotion du concert ou en présentant l’excellentissime batteur Mike Portnoy, il dédie la chanson "The Price" à son ami AJ Pero et mister Lemmy Kilmister... Quelques titres plus tard le groupe quitte la scène... Déjà ???? Si on regarde le running order il reste encore 50 min de concert… Le groupe revient sur scène… ouf !!!!! Après un tonitruant "Tear It Loose", il enflamme le Wacken, et le logo TS qui prend feu au son de "S.M.F."
Et ce fut le dernier titre de la soirée, alors qu’il reste encore environ 30 min...
Pour une dernière tournée, qui se veut mémorable, quand on a un créneau de 2h on joue les 2h et non les 1h30 minimum, grosse déception !!!

Fabio 40 years and fuck it!
Tournée d'adieu, dernière date allemande et avant-avant dernière date européenne, il n'était pas question de rater Dee Fuckin' Snider et sa bande (surtout avec Mike Portnoy derrière les fûts !).
Et au vu de la foule rassemblée devant la True Stage, mais aussi devant la Black et bien au-delà, c'était le sentiment commun à presque tout Wacken.
Nous n'allons pas être déçus avec un concert emmené par un Dee Snider et des musiciens au top (sérieusement les gars, c'est une VRAIE tournée d'adieu, vous êtes sûrs ??)
Dee Snider reste un frontman exceptionnel et à plus de 60 balais dégage une énergie hors du commun !
Son charisme et sa façon de communiquer avec le public vont nous manquer... Mais moins que ses discours sans fin (15 titres seulement pour un set de plus d'une heure et demie !), j'avoue que par moments c'était long... très long...
Heureusement, la mayonnaise prend comme à chaque fois, et le public oublie la fatigue de fin de journée et prend plaisir à brailler en chœur (ou pas) sur les standards inoxydables du groupe ("I Believe In Rock'N'Roll", "We're Not Gonna Take It", "I Wanna Rock", "SMF"...).
Excellent concert donc, qui nous laisse fourbus et sans voix (littéralement), mais qui s'est inexplicablement terminé plus tôt que prévu : le running order annonçait un set de 2h !

Mag Pour ma part ce fut l’occasion de tuer ce qui restait de ma voix une dernière fois sur tous ces titres cultes ! Mon seul regret a été le fait que le show n’ait pas duré 2h sachant que je n’attendais que ça après la prestation trop courte du Hellfest… Dommage mais ça restera un moment festif ultime pour ce dernier concert de ce groupe qui a accompagné beaucoup de mes délires entres potes !


SETLIST Twisted Sister : Stay Hungry - The Kids Are Back - Burn In Hell – Destroyer - Like A Knife In The Back - You Can't Stop Rock'N' Roll - The Fire Still Burns - I Am (I'm Me) - We're Not Gonna Take It - The Price - I Believe In Rock 'n' Roll - Under The Blade - I Wanna Rock - Tear It Loose - S.M.F

La journée est loin d'être finie, un passage à la case bière et il est temps de se placer devant la Black stage pour ARCH ENEMY.

ARCH ENEMY (0h40-1h55)

Fabio Dernier concert sur la Black Stage pour ce festival, le show démarre par l'intro instrumentale "Khaos Overture", qui plante le décor. Le groupe arrive sur scène pour "Yesterday Is Dead And Gone" et c'est un rouleau compresseur qui s'abat pour 1h15 sur Wacken ! Section rythmique en béton, harmonies et soli de guitare de Michael Amott et Jeff Loomis dévastateurs, le tout emmené par la douce (!) voix d'Alissa White-Gluz. C'est rapide, technique et mélodique, mais surtout diablement efficace...
Le groupe enchaîne ensuite sur un très bon "War Eternal" et annonce l'enregistrement du concert en vue de la sortie d'un DVD. S'ensuit un morceau tiré de 'Wages Of Sin" : "Ravenous", énorme, comme le sera tout le reste du concert, tant musicalement que visuellement : les décors et les jeux de lumière sont somptueux, sans oublier les effets pyrotechniques...
Le public n'est pas en reste : ça chante sur "As The Pages Burns" et ça saute sur "No Gods, No Masters", l'énergie et le charisme (j'ai dit le charisme, pas la plastique, bande de pervers !) d'Alissa White-Gluz n'y sont pas pour rien !!!
Le set se termine en beauté sur "We Will Rise", puis "Nemesis", mais on en aurait bien repris une petite demi-heure, voire plus ! À quand une tête d'affiche ???
SETLIST Arch Enemy : Khaos Overture / Yesterday Is Dead And Gone – War Eternal – Ravenous – Stolen Life – My Apocalypse – You Will Know My Name – Bloodstained Cross – Under Black Flags We March – As The Pages Burn – Dead Eyes See No Future – Avalanche – No Gods, No Masters – We Will Rise - Nemesis

SERIOUS BLACK (01h25-02h10)
Ben Dernier concert de cette Edition 2016 pour moi, finir sur SERIOUS BLACK est une excellente idée. Malgré l’heure tardive, la fatigue qui s’accumule peu importe. Le groupe arrive sur scène, et là … Ça commence mal, le son est mal réglé, on n’entend pas la voix sur toute la première chanson, le seul instrument qu’on entend c’est la double pédale du batteur de ce soir Alex Holzwarth (RHAPSODY OF FIRE). Sur les titres qui suivent le son s’améliore légèrement, on entend la voix, mais les basses sont tellement présentes que cela rend le concert médiocre. Je quitte le show avant la fin, voulant éviter le massacre sonore de titres qui sont pourtant excellents. Dommage car le groupe se donne...
Fabio De retour sous la tente pour assister à la prestation de SERIOUS BLACK sur la Headbangers Stage, et ce sera le dernier concert de ce fest pour cause de départ imminent.
Déjà l'ambiance est étrange, le côté Wet Stage est entièrement vide, une centaine de personnes occupe le devant de la Headbangers, ça sent vraiment la fin …
Un peu de monde rapplique alors que le concert débute et là, c'est le drame : le son est beaucoup, beaucoup trop fort, le mix est très brouillon, il est difficile de discerner les guitares et la voix, c'est dommage car les compos Power Mélodique emmenées par Urban Breed sont très efficaces.
Groupe à revoir donc, mais en salle cette fois !
Mag Groupe que j’ai déjà vu en première partie de GAMMA RAY à Paris quelques mois avant, je n’en avais pas un super souvenir mais les revoir ne me dérangeait pas… Sauf que là déception ultime le son était trop fort et on entendait vraiment quasi rien… Des guitares ? Une batterie ça oui… Bref inaudible… C’est vraiment très dommage comme clôture de festival…



Fabio Retour au camp avec un passage par la case café au supermarket avant le départ, qui nous a permis d'assister à la pitoyable prestation d'un groupe de glameux fortement alcoolisés essayant de brailler plus fort que leur enceinte portable... WTF!


Conclusion :
Ben Et oui certains en sont à 8, d’autres à 5, et bien moi ce fut mon 1er Wacken et... Pas du tout déçu. C’est même trop court.
Quand le dernier concert arrive et qu’on pense aux quelques groupes déjà annoncés on a déjà envie d’acheter son précieux sésame.
À l’instar d’autres festivals où il y a de la déco et moins de pluie, le Wacken est typiquement l’inverse. Ce petit côté allemand, pas de décors, c’est simple mais efficace. Et la pluie dans tout ça ???? Et bah apparemment c’est ça le Wacken, si il n’y a pas un minimum de boue et bah les Allemands sont pas contents.
J’y retournerai c’est certain, l’ambiance sur le camping est incroyable, des Indiens extrêmement cool, des Norvégiens partageurs, il y a largement la place de circuler sur le fest, il y a de la fouille à l’entrée mais on attend maximum 30 min, les stands de bouffe on en parle pas c’est juste une tuerie, le village viking en plein milieu est juste énorme...
À retenir : des belles rencontres, une super Prog, sans oublier ce sublime chili au cerf... Ah si j’ai failli oublier le jäger/coca, boisson qui sonné la fin de chaque journée !!!!
Et comme on dit ici…. Rain or Shine!!!!!!!!!!!

Fabio C'était mon 3ème Wacken et sans aucun doute le meilleur !
Une belle édition passée avec de belles personnes, une prog éclectique, de chouettes découvertes, de la boue, du soleil, du Jägermeister, du chili au cerf... Wacken, Rain AND Shine!

Mag Mon 5ème et meilleur WOA ! Le plus diversifié aussi avec une programmation faite pour moi ! Entourée d’amis, de boue, de coups de soleil, de nourriture toujours aussi excellente, de Jäger /mezzo mix etc…
Une édition que je n’oublierai pas car l’année prochaine ce sera sans moi mais je reviendrai car malgré tout et surtout la boue Wacken on y revient toujours !
Mag @ W:O:A 2016 Rain or Shine!!!

La Team W:O:A 2016 : Fabio, Ben, Thomas et Mag

NB Jeff Kanji : un grand merci à Mag, Fabio, Ben et Thomas d'avoir pu assurer ce Live Report pour Nightfall pendant que j'étais coincé dans les Alpes à jouer FOREIGNER, WHITESNAKE, AC/DC ou encore DEEP PURPLE en boîte de nuit. Il était hors de question de vous priver de report pour cet évènement immanquable des fests qu'est le Wacken Open Air.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod