Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
SUNN O)))
Par ENENRA le 16 Juin 2012
Publié le 22 Juin 2012 Consulté 3704 fois






Faire un live report de SUNN, non mais quelle idée... Enfin bon, Kongfuzi Booking a eu l'amabilité de m'ouvrir les portes de la Gaité Lyrique alors parlons, narrons cette expérience tant applaudie par la foule qu'est un concert du groupe de Drone Doom par excellence : SUNN O))) (prononcez "Sunn", on ne le dira jamais assez). Et avant toute chose je dois préciser qu'avant de les voir en live j'avais du regarder bien cinq fois cette vidéo [ http://cpc.cx/53l ] où un internaute assez connu raconte son expérience en live avec SUNN.

Mais avant les papes encapuchonnés, un autre groupe investi la scène à 20h30 : ALUK TODOLO, groupe de Krautrock, Rock Psyché... bref un truc vachement particulier qui distille d'étranges atmosphères sur fond de basses entrainantes. La partie rythmique est gâtée, ça y a pas à dire. Efficace comme pas deux, le groupe groove tout en faisant voyager. Imparable. Votre nuque ne saura rester inerte. Vous rajoutez à cela un jeu de lumière pour le moins intéressant, une unique ampoule transparente est tenue au bout d'un long fil au devant de la scène, très proche du sol. Ainsi elle baigne les musiciens et le public d'un halo de lumière chaleureuse et renforce la facette mystique du combo français. Au final ce fut une très bonne première partie, petit bémol aux morceaux les plus aériens et remplis d'effets, donc moins groovy.

Passons à SUNN qui manifestera sa présence vingt minutes plus tard par une éjection de fumée blanche au devant de la scène. De la fumée fut expulsée par intervalle régulier pendant environ vingt minutes avant que le groupe ne foule la scène. Tension, on retient sa respiration, que va-t-il se passer mon dieu ?!! Bon bah on connait tous la musique de SUNN, bruit pour certains, unique note sans variation pour d'autres, transe musicale pour le reste, soit trois personnes au fond là regardez ! On était bien sûr entre "personnes du fond" ce soir, bien qu'il y avait des curieux dans le tas. Dont moi un peu puisque c'était mon premier concert de SUNN. Et autant le dire je fus déçu. Tout le monde en parle comme quelque chose de transcendant, d’extraordinaire.. en fin de compte les vibrations que j'imaginais titanesques n'ont pas été au niveau de mes espérances. Pour tout vous dire, je crois avoir ressenti plus de vibrations pendant dix secondes un peu spéciales du live de YEAR OF NO LIGHT, sans compter le début du set de UFOMAMMUT en Octobre 2010 qui m'a beaucoup plus donné l'impression que j'étais secoué de partout que lors de cette soirée en compagnie des moines. Enfin c'était différent.... Pas de vibrations des cheveux, pas de vibrations qui te prend les épaules, non. Ca ciblait des endroits encore jamais explorés : les poils sur les bras, à tel point que je pensais que quelqu'un se frottait à moi continuellement, les jambes, et le pire, et à la fois le meilleur, de tous : le sternum puis la gorge. Mais, et j'en viens à ma plus grande déception et découverte : toutes ces zones ne sont pas "excitées" en même temps. Le groupe passe de l'une à l'autre, s'attarde, repasse, etc. J'ai donc appris ce soir que l'on ne pouvait pas vraiment exciter toutes les zones à la fois, à mon grand dam. Moi qui aurais aimé me transformer en téléphone en mode vibreur. Première déception. Seconde déception de l'ordre physique, bien entendu SUNN ne va pas faire l'effet d'un ventilateur, l'espace d'un instant le chroniqueur oubli les propriétés physique du son : un déplacement d'énergie mais non de matière. Donc SUNN n'est pas une tornade, tu ne reçois pas en pleine poire une bourrasque d'infra-basse... Et dernière déception : la fumée. Projetée vers le groupe et donc vers une hypothétique sortie vers les loges, elle avait également du mal à descendre jusqu'au public (la salle étant assez haute de plafond), ce qui fait que le brouillard que j'imaginais tournoyant autour de nous volait plutôt au dessus de nos têtes. Dernier point négatif, et celui-ci est justifié : Attila n'était pas là. Apparemment monsieur était déjà parti pour le Hellfest afin d'y être avant le groupe. Allez savoir pourquoi, je n'ai pas d'autres informations.


Bon, cela dit, ce fut une expérience qu'il fallait que je vive. Maintenant que je sais à quoi m'en tenir, je verrai si je retourne les voir à leur prochain passage dans la capitale. Vraiment, j'en attendais trop, beaucoup trop. Maximum Volume Yields Maximum Results. J'ai repensé à cette phrase ce soir-là. En fait le groupe voit plus ses albums comme un sachet de vibrations. Son but ne serait-il pas plus de faire balader sur votre corps des excitations plus ou moins fortes que de livrer des compositions élaborées et riches ? Je ne sais guère. En tout cas, en studio je suis globalement client. Ce live m'a déçu, tout en me scotchant. Constat en demi teinte donc. A la prochaine j'ai envie de dire.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod