Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
 
MOTOCULTOR
Par ENENRA et DARK MORUE le 18 Août 2012
Publié le 29 Août 2012 Consulté 4311 fois

Entrée de la salle de conférence du QG de NIME. L'heure du choix a sonné. Les nouvelles recrues se tiennent droite, toisées du regard par les anciens, tremblotantes de peur et d'excitation. Les dés sont jetés, le destin tire sa révérence, c'est à peine revenu du Party San que DarkMorue repartira en mission, accompagné du Doomeux maudit Enenra. Le haut commandement échange des regards compatissants pleins de fierté sadique, et le caporal Canard finit par se lever, et prend la parole du haut de ses deux mètres et demi :

Soldats ! Si je vous ai réunis ici devant l'assemblée des vétérans de NiME c'est pour vous dire au revoir. Comme nous l'avons fait avec Jeff Kanji quand il est parti pour le Wacken, pour vous donner notre bénédiction. Vous allez partir sous peu pour le Motocultor Open Air 2012 qui se déroule à plusieurs lieues d'ici : à Theix (prononcez "Thé" quand vous serez sur place, sous peine de vous faire décapiter par les autochtones), en Bretagne. Ce sera un long et rude voyage, nous le savons. Soyez prudents, vous savez que nous vivons une période de crise depuis la sélection du MORBID ANGEL et autres chroniques qui ne reçurent pas un très bon accueil, c'est pourquoi nous sommes terrés dans ce bunker toute l'année et que nous n'envoyons des commandos qu'en période estivale. J'ai fait en sorte que vous ayez tout ce dont vous avez besoin, casque de chantier muni de lampe frontale, sabre pour couper les lianes voire les têtes de vos ennemis, carte, boussole, jumelles et j'en passe. Je nomme Dark Morue chef de file de la troupe, son flair surdéveloppé devrait vous aider à trouver votre chemin et de la nourriture, de plus il attirera les moustiques sur lui, ça ne devrait pas lui faire de mal. Enenra, tu seras le dernier, si tu te fais manger par un cannibale ou te fais prendre en otage, ce ne sera pas une grande perte. Vous ferez votre report sur dictaphone et recopierez ce que vous y aurez enregistré sans trop de retouche, je veux un rendu raw, vous m'avez compris ? Zodd, notre nouvelle recrue qui vous accompagne, sera entre vous deux, protégez le, il n'a pas encore l'habitude de notre environnement hostile. Quant à notre nouvelle stagiaire (secrétaire?), elle vous rejoindra sur place, vous n'aurez qu'à crier un "Bukkake !" de ralliement afin de la rencontrer. Elle n'a pas fini son stage initiatique en gang-bang sous le bureau où tous les nouveaux arrivants au bunker passent, sous la tutelle de vos supérieurs. Je suppose que ça vous rappelle des souvenirs hein? Trêve de bavardages, chargez au front camarades !





JOUR 1

Dark Morue : Journée du 17 Août 2012...
Enenra : Ouais... première journée du festival, 17 Août. On est arrivé en retard, enfin... petit soucis, retard heu... pour l'entrée. Je laisse Dark Morue expliquer pourquoi. Cadeau.
DM : Premier jour, on est sur le camping, c'est la Bretagne, il fait chaud allez savoir pourquoi. Orga nulle à chier, enfin ELECTRIC WIZARD qui est annulé (ndlr : soucis de santé du chanteur/guitariste Jus Osborn) ça fout le bordel, une heure de retard qui en fait en sont deux, on rentre sur le fest en sueur et cramés par le soleil et y a déjà deux groupes qui sont annulés... ATARAXIE et après je sais pas trop ce que c'était mais j'en ai rien à péter...
E : Ils sont pas annulés c'est juste que...
DM : Bah si, ils sont un peu annulés, ils ont pas joué.
E : ATARAXIE a fait le soundcheck donc ils étaient censé joué aujourd'hui.
DM : Ouais bon ok. ATARAXIE ils ont fait les balances, cool pour eux, ils doivent être contents. Bon après il y avait CATTLE DECAPITATION qui jouait, j'ai vu la fin, ça... je... j'en sais rien du tout, je me prononce pas j'ai pas pu trop écouter.
E : C'était potable CATTLE DECAPITATION après comme j'ai pas écouté les albums, j'trouve ça sympa mais sans plus. Le groupe qui a suivi c'était hum... et ouais mon gars c'était DEVIL SOLD HIS SOUL... Non ! C'était ABSURDITY. En fait, un type qui est monté sur scène et qui nous a dit : "EW est annulé mais ne vous inquiétez pas ! On l'a remplacé par ABSURDITY", bon qui n'a aucun rapport parce que c'est pas Doom, c'est du Deathcore selon Dark Morue, c'est ça tu approuves ?
DM : Du Deathcore Indus quoi...
E : Ouais voilà, c'est un truc assez chelou et bon... moi j'ai pas été très...
DM (en fond) : C'était de la merde
E : Très réceptif.. Je laisse Dark Morue donner son avis.
DM : ABSURDITY jouait, bon... chanteur avec une voix quand même vraiment pas terrible, riff de merde on entendait rien, les arrangements qui passent à la trappe, enfin voilà...
E : On les entendait les riffs !
DM : Bah heu ouais bon... bah si on les entendait et que c'était ça les riffs, c'était vraiment pourri alors. J'en avais pas un mauvais souvenir studio mais là caca. Après y avait quoi, y avait DEVIL SOLD HIS SOUL. J'avais entendu dire que c'était bien.
E : Une petite dédicace à Fenryl
DM : Ouais dédicace à Fenryl heu... niveau riff c'était tout à fait potable, par contre le chanteur rend le tout complètement inécoutable.
E : On a envie de le gifler
DM : Bah physiquement déjà, on a envie de commettre un meurtre. Ensuite chant hurlé qui craint à mort, chant clair qui donne envie de LE suicider... Après y a quoi, y avait INCANTATION.
E : Ensuite INCANTATION, groupe dont la discographie a été chroniquée par Dark Morue. Bah INCANTATION, personnellement j'avais été "initié", je connaissais que les trois premiers albums. J'crois qu'il a joué des chansons des albums...
DM : Que du premier. Uniquement du premier album.
E : Nan, il a joué "The Ibex Moon". Bref, j'ai quand même un avis sur le set d'INCANTATION après je donnerai la parole à Dark Morue. Déjà j'ai trouvé que la grosse caisse était beaucoup trop surmixée au début et comme c'est un groupe qui a une musique qui est vachement dense, dans les speederies on entendait plus la double grosse caisse qui faisait marteau piqueur que les riffs. Pour "Golgotha", qui est un des titres que j'attendais le plus, j'ai compris un petit peu ce qu'il se passait mais c'est vrai que si on connaît pas la chanson on comprend que dalle quoi... sauf les breaks où on comprend ce qui se passe parce que ça blaste pas quoi. Hum... j'ai adoré les deux reprises, bon ça c'est dommage pour eux mais les deux reprises c'étaient les deux meilleurs morceaux du set pour moi.
DM : C'était une reprise de quoi par contre la deuxième ?
E : Ça s'appelait "Festering Earth", une chanson du groupe FUNERUS où McEntee joue avec sa femme, Jill (qui chante aussi sur le dernier album). Le rendu était Doom/Death c'était vraiment très lent, un peu comme le dernier morceau du deuxième album d'INCANTATION, avec très très peu de chant. Bon je donne la parole à Dark Morue





DM : Merci bien mon brave. Donc INCANTATION, vous vous en doutez ça tuait sa mère, alors la batterie ouais il y avait des petits problèmes de son au début mais ça c'est arrangé, on entendait beaucoup la double grosse caisse et surtout il y avait pas de caisse claire, j'ai... pas compris. Il y avait juste pas de caisse claire au début. Quand il blastait c'était de la pédale. C'est tout. Après ça s'est pas mal corrigé, alors sur la reprise de MORTICIAN c'était carrément l'orgie avec le batteur qui grimaçait dans tous les sens. Pour les titres qu'ils ont joué... "The Ibex Moon", "Golgotha", "Devoured Death", "Anoint The Chosen", "Dying Divinity" aussi... qui était sympa. Après y en a que j'ai pas reconnues. Y eu les reprises et puis voilà. John McEntee il a grave la classe avec ses cheveux blancs en plus, c'est Monsieur Death Metal, c'est tout. Le mec il doit avoir 50 piges il a toujours une voix de taré, bien bien meilleure que sur les derniers albums. Et puis bah qu'est-ce qu'on peut raconter de plus sur INCANTATION, ça reste INCANTATION hein. C'est du Death qui fait du Death pour faire du Death. Ensuite STILL VOLKE.
E : STILL VOLKE c'est un groupe de Folk avec des instruments qui sont pas possibles...
DM : C'est des instruments médiévaux, le mec il a une vielle à roue, l'autre c'est une espèce de violon avec des touches (ndlr : nyckelharpa)... En gros ça fait à peu près en mieux les sons que tous les autres groupes de Pagan obtiennent avec des synthés pourris.
E : Ouais et c'est vachement festif !
DM : Ouais c'est super festif, c'était la grosse foire, ça arrêtait pas de danser, je me suis retrouvé à danser la valse avec un mec déguisé en troll, j'ai pas compris. Oui... c'était pas spécialement la valse, enfin c'est une danse à la con où tu secoues les bras et tu secoues les pieds. Ça faisait la chenille dans tous les sens, ça faisait des rondes, ça chantait en chœur et puis les musiciens, bah à y avait un son parfait parce qu'il y avait pas beaucoup d'instruments électriques à mixer, méga fédérateur, la grosse claque quoi !
E : Ils chantent en Français et en Breton je crois, c'est ça ?
DM : Oui voilà, déjà là ils chantent en Français et en plus ils collent des instruments acoustiques alors franchement sans saturation ça se télescope pas des masses. On voit que le groupe est très rattaché au milieu Metal quand même par rapport au jeu de batterie... Le mec a quand même méchamment tabassé la grosse caisse à plusieurs moments. Parce que oui, il faut pas oublié que c'est quand même des mecs qui jouent dans des groupes de Black Metal à la base, mais qui ont fait un groupe de truc médiéval troubadour. Et puis c'est très très rare en concert alors c'est cool. Et en plus c'était bien.
E : J'ai plutôt bien aimé même si j'étais pas vraiment dans la foule, parce que c'est plus trop ma tasse de thé mais c'était assez communicatif et franchement c'est peut-être un des groupes du jour auquel je suis le moins sensible qui m'aura le plus charmé. Y a une bonne ambiance, c'est pas prise de tête... Du bon. Ensuite, groupe qu'on attendait, enfin que j'attendais bien pour aujourd'hui : INQUISITION. La deuxième fois que je les voyais, la première fois c'était au Glaz'art l'année dernière. Bon bah que dire, que dire, que dire... franchement c'était plutôt énorme. Bonne présence des musiciens, gros charisme même à cette heure de la journée où le soleil tape fort. Concernant les pistes qu'ils ont joué, j'ai reconnu bien sûr l'hymne "Desolate Funeral Chant", "Nefarious Dismal Orations", "Astral Path To Supreme Majesties"...
DM : Ils sont que deux..
E : Oui voilà.
DM : Trve Black Metal, parce que la basse c'est pour les pédés !






E : C'est la particularité du groupe, il n'y a qu'un guitariste et un batteur, et au moins ils ont compris que la basse dans le Black Metal ça sert à rien (ndlr : en général) 'fin franchement qui entend la basse ?!
DM : Dans le Black Metal on s'en fout, t'entends déjà pas la guitare. Dans le Black Metal, t'entends pas la musique alors...
E : Voilà, t'es même pas là pour la musique à la base. Donc heu... je laisse la parole à Dark Morue qui a adoré le concert, il va vous dire ce qu'il en pense.
DM : INQUISITION c'était très bien, il chantait comme un crapaud, c'était assez "Trve Black", je pensais à un truc plus un poil plus expérimental, ou spatial, enfin j'en sais rien du tout je sais même pas à quoi je m'attendais, bon... C'était sympa, je suis resté dix minutes et puis après je suis retourné au camp parce que le groupe d'après c'était SETH et puis je m'en foutais un peu. Le mix était cool, ils avaient pas grand chose à mixer alors c'était cool quoi. Ils avaient trois machins bon aller. SETH ? SETH, j'ai pas vu et... c'est du Black. Voilà.
E : J'ai vu SETH, ça m'intriguait parce que je sais que le premier album a une bonne réputation... Quoi qui y a-t-il ? Huit ? *rire* Merci ! Sept et Huit, merci. Neuf ? Très bien. Dix, ok. Heu... donc oui ça m'intriguait parce que je sais que le premier album a vraiment une bonne réputation dans la scène Black française, ils ont joué deux morceaux du premier album qui s'intitulent "La Quintessence Du Mal" et "... A La Mémoire De Nos Frères". Mais le soucis c'est que vraiment, c'est pas du tout le genre de Black qui m'intéresse, c'est vraiment, c'est... Moi j'aime bien mon Black Metal pas trop accrocheur, là tu vois c'est vraiment la face un peu... j'ai pas envie de dire "Sympho", ou "Mélo" tu vois mais bon c'est très accessible comme Black. C'est chanté en Français, les paroles sont pas folles du tout, du tout, du tout, du tout, du tout ! Tu peux faire des paroles mille fois mieux même dans le Black Metal français.
DM : Y a un mec qui est venu au campement pendant qu'ils jouaient, il nous a dit : "Ce qui est bien avec SETH c'est que les paroles elles auraient pu être écrites par un émo de sept ans"
E : Voilà, on est d'accord, les paroles sont vraiment à chier, les membres du groupes m'ont pas spécialement plu vis-à-vis de leur attitude sur scène ou quoi que ce soit. C'est vraiment... c'est une approche Rock. Sincèrement j'ai trouvé ça un peu trop Rock pour du Black. J'ai pas envie de faire mon insupportable trve mais voilà quoi. J'ai trouvé ça... vain. J'ai pas été charmé par la musique. Alors ensuite, groupe de la journée, concert que l'on attendait TOUS, c'est un anagramme de SETH, tu prends le S tu le mets à la fin et t'obtiens ETHS. Pour vous dire, moi je suis rentré au camp, j'sais pas si Dark Morue est rentré au camp, t'es rentré au camp ?
DM : Je suis rentré au camp et on a bouffé... du cassoulet froid. Pires saucisses de tous les temps.
E : Donc ETHS, pour tout vous dire, c'est le groupe de la journée qui m'a fait perdre tout espoir en la musique et qui m'a donné envie de couper les oreilles à vie. Une chanteuse qui dit des trucs du genre "Aller les filles, on vous entend pas !", des trucs à la con comme ça... Qui une voix... de merde, faut le dire, que ce soit growl ou chant clair, c'est assez risible. Des sortes des moshparts à la con que n'importe quel groupe peut reproduire.
DM : Pendant tout le concert on attend qu'ils changent de note.
E : Et ouais c'est… un groupe basique. Ce qui est marrant c'est que c'est apparemment un des groupes qui étaient les plus attendus du fest, bon faut dire que le public Metal moyen aime ETHS, donc si tu aimes ETHS et que tu es lecteur de NiME tu seras gentil de consulter les autres groupes de la base de données.
DM : Ou sinon les autres webzines... ça va plus vite. Dégage. Meurs.
E : Oui c'est ça tu peux partir.
DM : Et non on ne chroniquera pas le dernier parce que c'est de la merde. Qui s'appelle "Bâton Bâton Bâton". Avec trois "i".
E : Voilà donc ETHS franchement c'était le suicide collectif de la journée. Ensuite CORROSION (OF CONFORMITY)... T'y étais ?
DM : Ah heu.. CORROSION. Oui, je suis allé m'acheter un sweat. C'était cool mais je pourrai pas en dire grand chose parce que c'était vraiment de la musique de fond pour moi on va dire, c'est une espèce de Punk Hardcore avec un côté vachement Heavy Metal, Hard Rock dedans, enfin bref. Et c'était bien mais je... j'ai pas regardé !
E : Personnellement je faisais la queue pendant CORROSION pour m'acheter un truc à béqueter et CoC j'en ai rien à foutre personnellement. Pour moi c'est des wannabe Heavy, des wannabe "je veux faire du riff qui claque mais en fait j'y arrive pas", donc y a deux-trois trucs sympathiques mais c'est de la repompe. On peut trouver mieux dans les genres respectifs, que ce soit le pseudo-Sludge qu'ils jouent ou le pseudo-Stoner, ou le pseudo-Heavy. Ils ont un petit côté, c'est vrai, Punk Hardcore, puisqu'ils en ont fait à leur début. Mais ça n'ajoute pas plus de saveurs. Ensuite on a eu IMMOLATION, groupe le plus attendu de la soirée, c'est pour ça que je me suis acheté à bouffer avant. IMMOLATION, je les avais jamais vu en live et je m'attendais pas du tout à ça, c'est vraiment la claque de la journée. une puissance dévastatrice, dévastatrice, un ouragan, voilà un ouragan ! Le chanteur/bassiste Dolan fait 2m de haut, c'est un colosse, avec des cheveux de 3m de long, il mange son micro à chaque fois, on a l'impression qu'il veut le bouffer tellement il est proche et qu'il gueule et c'est génial quoi. Ils ont joué des morceaux comme "No Jesus, No Beast", ils ont ouvert avec "Close To a World Below" et puis ils ont joué aussi de "Here In After" la chanson "Under The Supreme".
DM : C'était à peu près la même chose que ce que j'ai vu au Party San mais avec d'autres morceaux, ils ont même joué un nouveau morceau d'un nouvel album qui va débarquer, fuck yeah ! Alors bon pour ce qui est de la présence sur scène déjà il y a Ross Dolan avec son bon mètre de cheveux qui a toujours le charisme qu'on lui connaît, tout comme le guitariste (Vigna) qui fait un peu n'importe quoi avec sa guitare mais c'est pas grave on l'aime comme il est. Que dire de plus sur les morceaux qu'ils ont joué... "Close To a World Below", "Unholy Cult", "What They Bring" du dernier EP qui claque comme pas permis, le titre éponyme "Majesty And Decay", "Into Everlasting Fire", "Dawn Of Possession". Que dire de plus sur IMMOLATION, de toute manière si on cherche on trouve... KMFDM...
E : Alors attends... Je suis resté au camp !
DM : L'autre il est resté au camp, il sait pas ce qu'il a loupé.
E : C'est de la merde !
DM : Il a parlé de sa claque de la journée pour IMMOLATION, moi je les avais déjà vu avant. KMFDM j'en attendais rien du tout, je m'attendais je sais pas à un espèce de MINISTRY accéléré en gros. On va dire que c'était tout en finesse à l'Allemande. Ils sont bien Allemands comme il faut, trente ans d'existence, vingt albums, le truc à chaque fois tu te dis "je vais écouter du KMFDM" t'y arrives pas, tu sais pas par quoi commencer. Ultra électronique avec une dégaine pas possible.
E : EBM.
DM : EBM ouais.. plus teuffeur carrément. Moins fluo qu'EBM quand même, c'était plus heu... Punk dégueulasse, Punk à chien en rave party enfin...
E : Du tout ! C'était gentil... Tu emmènes ta petite sœur hein ! Elle risque rien.
DM : Bouais
E : Bah naaan, au contraire c'est ça que j'ai pas aimé, c'est pas carnassier. C'est un petit truc voilà quoi...
DM : C'était pas carnassier, c'était pas carnassier... Bah c'était pas particulièrement Metal mais c'était quand même méchant. C'était vraiment le truc "Grosse dépravation".
E : Naan pas du tout...
DM : Ooohh t'étais loin alors hein. Déjà que j'vois une chanteuse, tu t'attends à du chant lyrique, c'est absolument le contraire. Elle faisait que de gueuler d'un bout à l'autre. C'était de l'Industriel Electronique pur et dur que moi j'ai pris ma claque comme pas permis, l'autre il essaie de me convaincre du contraire mais il n'y arrivera pas. D'ailleurs je vais lui laisser la parole pour le punir tiens !
E : D'accord merci. Ouais donc au début j'étais resté un peu sur place, et au bout de mmmmhh cinq secondes (?) je me suis rendu compte de l'arnaque dans laquelle je m'étais fait embarquer par Dark Morue qui m'a dit "Mais non reste" et en fait c'était vraiment pas ma came, c'était trop... trop Rock j'ai envie de dire encore une fois mais bon. C'était trop simple. C'était presque insupportable à écouter, presque comme ETHS, mais au moins je pouvais comprendre qu'il y ait des gens qui aiment ça parce que c'est simple, pas prise de tête, t'as trois riffs par morceaux répétés inlassablement.
DM : C'est tout misé sur l'Electronique.
E : Voilà t'as aussi des trucs Electro, mais genre vite balancés. Peut-être souvent réutilisés et recyclés entre les morceaux. Une chanteuse bon qui essaie d'avoir une certaine présence, bon... Plus une présence par son costume que par sa voix, costume assez spéciale avec une crête. Il y a aussi un chanteur, j'ai cru déceler une voix masculine.
DM : Il était ultra présent, beaucoup plus qu'elle.
E : Voix masculine pas spécialement folle aussi et voilà quoi...
DM : Y a eu un guest à un moment ! Il a la même voix que le chanteur de PRODIGY d'ailleurs, et c'était assez sympa. Même si le morceau qu'il a chanté, c'était le moins bon de toute le set. Et c'était cool. Et c'était bien. Ensuite c'est ARKONA. Je m'étais pris une grosse claque Indus sur KMFDM même si l'autre il est pas d'accord. J'attendais pas mal ARKONA, je me suis rendu compte que, après ça, le dernier truc dans ma vie que je voulais entendre c'était de la flûte. En plus c'était relativement mixé n'importe comment, les instruments folks ne rendaient strictement rien, et wolala le chant quel bordel... Les lignes de chant partaient en sucette, elle arrivait pas à growler, les chœurs étaient foireux parce qu'il n'y avait personne pour les faire, c'était des samples qu'il y avait par dessus. La dernière fois que je les avais vus, déjà ils étaient deux pour faire les instruments folk. Là y avait un seul galérien qui jouait comme il pouvait, du coup dés que les samples se ramenait c'était la foire et ça sonnait faux, mais une horreur ! Du coup je me suis barré parce que je voulais pas les écouter tout simplement.
E : Pourquoi les membres ne faisaient pas les chœurs ?
DM : Y a eu un changement de line-up. Elle a l'air assez tyrannique la Masha...
E : Donc t'as rendu les armes et t'es revenu au camp.
DM : Je suis revenu au camp pour essayer de trouver quelqu'un, j'ai trouvé personne alors je suis revenu dans les concerts pour voir le début de TREPALIUM et puis en fait ça m'a saoulé et je suis revenu.
E : TREPALIUM qui a joué, je crois, majoritairement des chansons de son dernier album.
DM : J'en sais rien de ce qu'il a joué, on a rien écouté du tout ! Fini par "Sick Boogie Murder" c'est tout ce que je sais.
E : Un petit bilan de la journée ?
DM : D'un point de vue sonorisation le fest bute (non je me contredis pas le son était parfait pour tous les bons groupes, les autres osef), c'est un peu gadouilleux et quand même trop chaud. Les mecs ils font quand même un peu chier à nous arroser comme des brutes, en plus ça met de la boue partout ! Okay merci de nous asperger en mode brumisateur mais les coups de Kärcher dans la gueule je m'en passerais quoi... L'orga à l'air de gérer niveau timing, c'est relativement à l'heure même si au début c'était un peu n'importe quoi. Après c'est cool d'avoir un festival à peu près à taille humaine et puis le camp est assez... joli.
E : Mise à part le retard de ce matin… D'ailleurs on a oublié de donner la cause de ce retard. Au lieu de retaper le communiqué du fest, je vous le copie à la fin du report de cette journée. Au final on a poireauté jusqu'à 14h30 - 15h sous le soleil pour récupérer nos bracelets...
DM : Pas beaux
E : Le bracelet est pas beau ouais.
DM : Le problème c'est qu'il est en tissu foireux...
E : Oui, en synthétique. Mais au moins t'as un bracelet alors fais pas chier (ndlr : j'ai du papier vert autour du bras personnellement). Bon en plus quand tu apprends la veille qu'ELECTRIC WIZARD est annulé, ça te donne envie de te taillader les veines en criant à la lune... Enfin je suis le seul à me plaindre dans le petit groupe de festivaliers avec qui on est. Connaissent pas la bonne musique ici. Sinon, demain grosse journée, on a CROWBAR, NAPALM DEATH, SEPTICFLESH, CORONER. On a DARK TRANQUILITY aussi mais c'est pour les tapettes, MUNICIPAL WASTE c'est encore plus pour les tapettes, et le matin SCD. Mais maintenant c'est l'heure de dormir. Parce que le sommeil c'est bien, le sommeil c'est la vie, le sommeil c'est...
DM : C'est la mort.

Explications sur le retard et l'annulation des deux premiers groupes du vendredi :

Le Motocultor Festival a dû retarder l'ouverture du festival et annuler deux groupes : nous tenons tout d'abord à nous en excuser et à en expliquer les raisons. Nous avons appris 15 jours avant le début du festival que l'association de secouristes qui devait intervenir au Motocultor Fest ne pouvait plus tenir son engagement. Nous avons tout fait pour trouver une solution mais autour du 15 août il est très difficile de mobiliser des secouristes à la dernière minute. Grâce à l’appui de la préfecture et de la mairie de Theix, les pompiers ont réussi à mettre en place un dispositif de secours qui nous ont finalement permis d'ouvrir le festival mais avec deux heures de retard malheureusement.
Annuler deux groupes fut un choix douloureux mais inévitable. Nous comprenons la grosse déception d'Ataraxie et de Miseducation Of Masses à qui nous avons proposé de jouer l'année prochaine.

Nous souhaitons remercier les festivaliers et les pompiers pour leur engagement massif cette année auprès du festival.

Yann LE BARAILLEC, directeur – programmateur du Motocultor Festival



JOUR 2

DM : Ok, c'est parti pour l'enregistrement de la mort, ici Dark Morue en live, en direct, de la tente Monster Energy à côté du Motocultor. Nous sommes le 18 Aout, le Samedi. Premier groupe de la journée SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION (SCD), j'aurais bien voulu y aller mais en fait je les avais déjà vu en concert, c'était pas méga terrible à part la proximité avec le groupe qu'on aurait pas en fest, donc j'ai eu un poil la flemme. Et une certaine connaissance m'a confirmé que j'ai bien fait de pas faire le déplacement. Donc j'ai bien fait d'aller bouffer des croissants en bord de mer. Après ça, comment dire... j'ai pas été particulièrement motivé pour bouger où que ce soit jusqu'à BLOCKHEADS.
E : Nan mais là on a sauté...
DM : Bah on a sauté tous les groupes dont je connais même pas le nom parce que je les ai pas vus...
E : Bah ouais mais moi je peux en dire un truc.
DM : Ah ok, bah si tu veux parler, la parole au grand sage.
E : Bon, j'ai vu DIREWOLVES (premier groupe de la journée). Groupe issue de la nouvelle vague de Hardcore. Pour vous faire une petite image, en fait le batteur avait un T-shirt CONVERGE, le bassiste un T-shirt NINE ELEVEN et les deux guitaristes : NASUM et CALVAIIRE. Donc, certes c'est pas très fin, c'est de la moshpart à gogo, c'est pour les "coreux" comme on dit mais j'ai trouvé franchement qu'il y avait des morceaux bien efficaces dans leur genre, qu'il y avait des bonnes parties, même si ça a tendance à s'essouffler relativement rapidement. Bon ensuite, on avait SCD, je ne connais que leur 3eme album, enfin je connais aussi les deux premiers mais bon voilà quoi...
DM : Ils ont rien joué de toute façon...
E : Ils ont joué du 3eme album et ils ont joué aussi du premier ou du deuxième, ils l'ont dit. Par contre le dernier je ne l'avais pas écouté et personnellement, j'ai pas vraiment vu de différence. Où est le souci en fait avec leur son maintenant ?
DM : Ça groove plus du tout. On a enlevé tout ce qu'il restait de bien, dans le dernier album. C'est que du plastoc.
E : Ouaif, c'est vrai que ça groove moins que sur le premier mais t'as toujours les bons gros riffs bien gras...
DM : Ouais mais la prod, elle est en plastique. Ça casse tout.
E : Ouais ok. Ensuite on avait pour le PETER PAN SPEEDROCK. Alors là putain c'est la surprise de la journée, j'dirais pas la claque parce que ça a tendance à s'essouffler aussi. Avec un nom pareil on peut se dire "Mais wtf?!", en fait c'est rien d'autre qu'un groupe de Hard Rock bien fun, ils inventent rien du tout mais c'est frais, c'est pile c'qu'il faut pour cette heure de la journée, entre 14h30 et 15h20. Du Hard Rock frais sous un putain de soleil, c'est l'éclate, c'est la teuf, j'pense qu'il y a rien à demander de plus quoi. Vraiment, c'est juste pour la déconne, voilà. T'as ta bière à la main et t'écoutes ça quoi... NO RETURN. T'avais un avis sur le truc ou pas ?
DM : J'suis allé voir, musicalement ça envoyait mais j'avais vraiment envie de trucider le chanteur qui se prend le melon comme c'est pas possible avec son groupe...
E : Faut savoir que t'es arrivé au trois quart du show. Tu approuves ?
DM : Quand même. J'ai débarqué vers la moitié pour voir à quoi ça ressemblait... ces interventions sur la fin mais... insupportables !
E : Non, non ! L'intervention dont parle Dark Morue c'est celle où il dit...
DM : "Hey coucou, on a 23ans on est trop bien d'ailleurs on est super vieux", ok merci... INCANTATION, IMMOLATION ils font pas ça alors qu'ils sont carrément mieux que toi déjà. Et oui, sa connerie de machin là : "Le premier qui me montre un tatouage de mon groupe il gagne un T-shirt édition limité", non mais sérieux quoi...
E : *rire* Oui stupide... Mais, j'ai trouvé que c'était un groupe qui était très humain, même si c'est vrai que certaines de ses interventions étaient stupides, mais du genre... ils ont un problème technique, le chanteur a essayé de rendre ça un peu plus passable en disant "Bon là c'est le moment où je suis censé meubler, alors avec moi : On emmerde les problèmes techniques !". Ca sonnait pas faux, je veux dire c'est un groupe humain, le retour d'un groupe apparemment sur la scène, j'connaissais pas du tout, de nom rapidement. C'est du Death efficace avec une petite pointe de Thrash si on veut.
DM : Très Heavy / Thrash comme Death quand même.
E : Ouais voilà mbof. Moi je trouve que ça allait. Après heu... BLOCKHEADS. J'ai trouvé ça vachement chiant pour du Grind. Aller, je sauve une poignée de riffs, c'est à dire cinq riffs en tout dans tout le truc, cinq riffs qui ont été efficaces et qui m'ont donné un peu envie de bouger, bouger ma tête plus que mon corps... Sinon le reste c'était du "gablagagagablaragabla" sur des blasts et sur des riffs qui n'en sont pas. Voilà, moi ça m'a fait chier.
DM : BLOCKHEADS c'était du Grind, rien à dire d'autres. Tout ce qu'on attend du genre...
E : Tu prends NASUM c'est du Grind aussi...
DM : Bah tu prends NASUM c'est du Grind aussi, mais c'est (BLOCKHEADS) du Grind un peu moins efficace, c'est du Grind qui mise beaucoup beaucoup plus sur la violence...
E : Que sur le riff.
DM : Bah... sur le riff heu... certains. Ils sont assez noyés parce que le son était pas toujours top mais si on tend l'oreille on peut se prendre des passages bien catchy dans la gueule. Après le chanteur c'est pas qu'il est un peu chiant des fois mais... vu qu'ils sont trois à chanter, aussi le guitariste et le batteur, la pilule passe à ce niveau là.
E : Ensuite y a eu THE ADOLESCENT, c'est un ancien groupe de Punk Rock un peu Skate Punk dans l'esprit, le vrai Skate Punk, pas SUM 41. J'ai trouvé que le chanteur avait une approche un peu trop Metal, il secouait les cheveux comme un fou, normalement c'est un truc fun, il se la jouait un peu trop brutal j'ai l'impression, mais sinon c'était bien frais... Je connais aucun album, je connais juste de nom, et de réput' un peu et j'ai pas été déçu, ça envoyait la purée. Pas forcément super constant dans la qualité des morceaux mais c'était sympa. Ils ont repris du FU MANCHU donc c'était bien l'éclate aussi. Pour passer le temps franchement c'était cool. Bon après on a eu WARMACHINE qui a interchangé son horaire avec NOCTEM, car ces derniers étaient bloqués sur la route, embouteillage oblige.
DM : J'ai pas vu WARMACHINE moi...
E : Moi j'ai vu. Alors c'est du Thrash, du Thrash / Heavy / Punk j'ai envie de dire. Une sorte de Crossover Thrash / Heavy. La basse était mixée à la perfection, tu pouvais suivre toutes les lignes de basse à tous les morceaux, elle claquait comme pas possible ! Le mix était génial mais les morceaux se répétaient peut-être un peu, bon ça c'est normal c'est du Thrash... Les influences Punk : tu avais des chœurs caractéristiques, un peu en voix claire, c'était assez sympa et l'influence Heavy vachement marquée sur les riffs, c'était pas toujours speed, c'était surtout très mid-tempo en fait. J'ai trouvé ça sympathique, après est-ce qui j'y rejetterai une oreille en revenant chez moi... non. Clairement pas. CROWBAR après. T'en as pensé quoi ?
DM : J'en ai rien pensé, j'en ai pas entendu une note.
E : Mais... t'étais où ?
DM : J'étais aux chiottes !
E : Ah bah, c'est du joli ! Bon bref, j'étais à CROWBAR parce que bon CROWBAR voilà, j'aime plutôt leur musique, j'trouve qu'ils font du très bon boulot sur les premiers albums, après ça devient un peu moins sympathique. Franchement j'ai pas trop aimé les chansons du dernier album parce que j'en suis pas particulièrement fan. Y a même eu un petit pogo pendant le set, ce qui est assez marrant vu la musique. Par contre, ils ont joué "Self-Inflicted", "High Rate Extinction", "All I Have (I Gave)" bien sûr, gros hit, et bien entendu le premier morceau de leur album culte un peu trop propret à mon goût : "Planets Collide" et je dois avouer que ce morceau sur album, je le trouve plaisant mais en live il ressort vachement bien avec les backing vocals. Un bon morceau en live, qui pète bien. Donc, plutôt mitigé mais mitigé en bien. J'ai pas été trop déçu, le groupe est statique (sauf le bassiste) mais bon ça je savais déjà, faut pas s'attendre à du mouvement sur CROWBAR hein... Ensuite, est-ce que tu étais là pour NOCTEM jeune homme ?
DM : NOCTEM j'ai vu oui, c'était très bien. En fait j'ai regardé en faisant la queue pour prendre à manger. L'espèce de Black en armure...
E : Et qui gruike !
DM : Ah bon ?
E : T'as pas remarqué que le chanteur gruikait ?
DM : Bah j'ai remarqué qu'il y avait du chant Black, j'ai remarqué que des fois il y avait des bons gros coups de chant Death, mais j'étais surtout en train de m'énerver sur l'orga pourrie qui voulait pas me filer mon hotdog. Bordel mais 45min d'attente pour une saucisse dans du pain...
E : Et bah il gruikait ! C'est bel et bien vrai, j'en ai même discuté avec un mec de U-zine qui s'était fait la même réflexion. Pas banal dans un groupe de Black quoi. Ils étaient aussi tous en armure avec du sang sur la tronche, le chanteur avec un capuchon. Sur le visuel c'était un peu risible...
DM : Tu rigoles, ça claque plus que le corpse paint pourri hein...
E : Bah c'était du corpse paint quand même !
DM : Ouais mais c'était du corpse paint en armure, le corpse paint en armure c'est true ! C'est tout !
E : Sinon je connaissais juste le logo et puis j'ai pas trouvé ça fou.
DM : Moi j'ai trouvé ça très cool pour du Black, mais bon... c'est très bien pour patienter en attendant de manger. Après il y avait NAPALM DEATH. Premier morceau, grosse bouillie (!) on entend rien, le chanteur gueule dans un micro limite pas branché, dans le vide, la batterie est mal mixée mais ça s'améliore très très vite, voilà qui est cool ! Les morceaux du dernier album passent super bien, je me rappelle qu'il a fait "The Wolf I Feed", bon à part que le chant clair était foireux ça passait, "Analysis Paralysis", et le troisième... "machin Pox"... "Everyday Pox", avec le sample de saxo insupportable évidemment... Réciter toute la setlist... évidemment y a tous leurs morceaux cultes, ils ont même balancé "You Suffer" pendant une demi seconde et c'était assez jouissif...
E : Deux ! Deux fois !
DM : Deux fois ? Oh bah le premier c'était une répèt', c'était un check sonore peut-être j'en sais rien. Bon sinon, plutôt charismatique, alors y a le bassiste qui ressemble à Jacques Villeret qui était absent, d'ailleurs ça m'a surpris je me suis dit "Mais ils sont passés où ses cheveux et sa barbe.. ? Ah non c'est pas lui ! Il a un problème à l'hôpital" (ndlr : sa fille ou lui, il y a des divergence de souvenirs, cela dit rien de grave !). Bonne énergie sur scène pour le chanteur, les autres ils bougent pas du tout. Assez frénétique, il part dans tous les sens et... il chante un peu n'importe comment parfois aussi, mais on lui en veut pas, c'est du Grind. Après j'ai jamais vu un mec qui transpirait autant sinon...





E : Personnellement c'était mon premier live de NAPALM DEATH aussi. Je connais pas très bien le groupe, je suis un novice on va dire, à part "Scum" que j'ai écouté, bon voilà...
DM : C'est de la merde
E : On est d'accord c'est de la merde. Enfin, ils ont joué la track "Scum" qui a bien rendu parce qu'elle a un riff heu... de fifou donc heu...
DM : Parce qu'elle a un riff.
E : Ouais c'est la seule qui a un riff dans l'album c'est vrai. C'est une des seules ouais. Hier on a eu IMMOLATION avec une énergie très communicative, bah aujourd'hui c'était NAPALM DEATH. C'est le groupe qui m'a le plus communiqué de choses et j'ai bien aimé le fait que le chanteur insiste avant chaque chanson sur le message de la chanson. Tu sens vraiment que le c'est un mec qui écrit des textes.
DM : T'as juste envie de lui dire "Ferme la et joue !"
E : Ouais t'avais un peu envie de lui dire ça, mais au moins c'est un type qui a envie de délivrer un message et ça c'est bien.
DM : C'est un poil engagé NAPALM DEATH quand même.
E : Oui je sais merci... MUNICIPAL WASTE ! MUNICIPAL WASTE, je vais parler tout de suite, ça va aller très vite, très vite comme du MUNICIPAL WASTE : c'est d'la merde. Alors MW en studio je trouve que ça sert à rien, ça rentre dans une oreille ça ressort par l'autre. Là je dois dire que ça m'a fait chier, je ne suis même pas allé prendre de photo comme vous pouvez le remarquer... J'sais pas... en fait j'ai envie de faire un parallèle avec la physique : la fréquence de résonance d'un objet oscillant n'est jamais très rapide, quand tu l'excites très vite au final il est quasi statique. Donc en gros, ils jouent super vite, mais moi ça me fait rien... Il faut un juste milieu dans la vitesse.
DM : Paroles de Doomeux. Bon alors MW qu'est-ce que je peux raconter là dessus. C'était sympa mais c'était absolument pas ce que j'avais envie d'écouter alors je me suis barré à la recherche d'un T-shirt SEPTICFLESH et j'en ai pas trouvé, voilà.
E : Mais tu as écouté quand même....
DM : Oui j'ai écouté. J'ai écouté, mais ça m'a pas plu... Bah c'est une espèce de Thrash un peu Hardcore heu... on s'en fout des étiquettes. C'était pas mal, c'était énergique mais ça m'a pété les couilles, c'est le mot, broyé les couilles.
E : En un mot : stérile. Ensuite ! DARK TRANQUILITY. Bon j'en ai profité pour aller m'acheter à manger et comme il y avait aussi d'autres personnes qui avaient pensé à ça et que j'étais devant des mecs qui avaient pas envie d'avancer bah j'ai mis quasiment tout leur set à avoir de la bouffe. En fait ce que j'aime pas dans DT, j'connais qu'un album mais ce live a confirmé mes pensées : c'est le clavier qui fait tout. Et moi du Death où c'est le clavier qui fait tout, ça me fait chier.
DM : DT, j'ai trouvé ça sympa. Bah c'était du DT, c'est ce à quoi je m'attendais, je connaissais pratiquement tous les morceaux qu'ils ont joué d'ailleurs. C'était du tube à la pelle on va dire, un minimum fédérateur sauf que le mec arrivait plus du tout à chanter, sa voix ne ressemblait strictement à rien. Et les claviers étaient soient trop en avant, soient inaudibles. Après les morceaux qu'ils ont joué de "Projector" c'étaient clairement les meilleurs parce que... il y a pas de claviers dessus. Mention à l'énorme "ThereIn" évidement. Les images qu'ils projetaient derrière la scène avaient un rendu relativement classieux il faut l'avouer après le leader était assez communicatif même s'il galérait niveau chant. En somme c'était sympa, c'était ce à quoi on s'attendait en un peu moins bien quoi. Après je sais plus ce qu'il y avait de toute façon...
E : Après il y avait YOUR DEMISE.
DM : YOUR DEMISE c'est du caca en barre, épicétou.
E : Je vais faire vite, hier on avait ETHS qui nous a donné envie de nous tirer une balle dans la tête, aujourd'hui bah c'était YOUR DEMISE. T'avais envie de te défenestrer. Bon y a pas de fenêtres ici, mais faire tomber la tente Monster Energy sur la gueule avec la poutre en plein nez, voilà. Ou de mourir asphyxié dans les chiottes du Motocultor.
DM : Ou slammer à poil pendant NAPALM DEATH.
E : Vraiment c'était de la bouillie en barre, de la merde...
DM : Ca te donne envie de te percer les tympans.
E : Ensuite CORONER ! Je le dis tout de suite, c'est Thrash mid-tempo, du Technical Thrash comme vous appelez ça, même si ça speed pas mal quand ça veut. Bon moi le Thrash c'est pas mon truc bien sûr, j'ai essayé CORONER parce qu'on m'en a dit du bien à droite à gauche, même au milieu et heu... "Grin" j'aime bien, comme album. La majorité des chansons de leur set viennent de "Grin" d'ailleurs. Ils ont clôt le concert par la track éponyme, ils ont joué aussi "Internal Conflicts" suivie par "Serpent Moves", sans oublier des autres albums la fédératrice "Die By My Hand", "Son Of Lilith"... Mais au final j'ai pas été plus que ça convaincu, comme le studio j'suis un peu coussi-coussa, y a des moments c'est vraiment énormes, d'autres bof ça passe. Donc moyen bien, plutôt sympa, culte, il fallait que je vois.





DM : CORONER, bah c'était une espèce de Thrash Technique ultra démonstratif que, je pense, j'aurais beaucoup beaucoup plus apprécié si j'avais connu les morceaux à l'avance. Là je découvrais et ils nous balancent quand même plein de notes dans la gueule même si ça va pas très vite. C'est du pur Thrash, les soli tuent leur mère, les riffs sont super cools. Après heu... c'est clair que ça rentre dans une oreille ça ressort par l'autre mais on passe quand même un super bon moment. Mais ça a été un peu occulté par l'attente assez forte autour de SEPTICFLESH qui passait juste après. Et puis SEPTICFLESH a débarqué, ç'a été la grosse tuerie de la journée pour moi ! J'connaissais par cœur absolument tout ce qu'ils ont joué, le son était parfait même si c'était moitié sample moitié live. Leader ultra charismatique.
E : Avec sa petite moustache.
DM : Ouais avec sa petite moustache. Qui harangue bien la foule comme il faut et qui est vachement italien pour un Grec. Après c'était dommage que Sotiris ne soit pas là... bon ses problèmes de business et familiaux qui l'empêchent un peu de tourner (c'est le guitariste qui fait le chant clair). Donc son chant clair était samplé. Bref. Ca haranguait la foule à mort, c'était sur-épique, le rendu était quasi-identique à ce qu'il y a en studio et... ça tuait, voilà. Rien d'autre à dire. Bon... que des morceaux des deux derniers albums.
E : C'était la première fois que tu les voyais ?
DM : C'était la première fois que je voyais SEPTICFLESH. Content, très content.
E : Moi aussi première fois que je voyais SEPTICFLESH, j'ai été converti aux deux derniers albums par mon cher collègue (ndlr : n'oubliez pas que je suis du genre à tout écouter avant, dans l'ordre chronologique). J'étais pas au milieu de la foule parce qu'après avoir fait les photos j'avais du mal à vraiment m'immiscer dans l'amas compact de fans et de die hard qui s'étaient amassés devant la scène. J'aurais bien aimé et... donc j'ai profité vraiment des trois morceaux qui te sont dûs quand t'es un photographe pour être vraiment proche du groupe et me prendre le son dans la gueule. C'est vrai que c'était cool mais peut-être, comme le reprochent certains, trop léché et ce côté léché ressortait vachement en live où tu sentais qu'ils auraient pu plus se lâcher. Même si le guitariste aux tresses, Christos (je crois), était assez fond dans son jeu. On sentait une cohésion, bonne énergie mais... j'ai envie de faire le chieur, j'en attendais peut-être un peu plus. Mais c'était cool. La journée se clôt. Quelles sont tes attentes pour demain jeune homme ?
DM : IMMORTAL, BEHEMOTH, KRISIUN, y a quoi d'autre... Oh y a INHUME aussi, ça tue sa mère, y a IMPUREZA au début heu... attends qu'est-ce qui y a d'autres déjà ?
E : ADX, ADX qu'on va interviewer (ndlr : ou pas).
DM : ADX qu'on va interviewer
E : Que Zodd va interviewer.
DM : Que Zodd va interviewer, mais bon on va observer le massacre.
E : Aller. Also.. Bonne nuit à vous.
DM : Bonne nuit à toi aussi. Ah non pas tout de suite. L'orga a décidé de nous enfermer tous les deux dans le site du fest. Merci les gars, vous gérez à mort. C'est parti pour la traversée dans le noir complet d'une foret pleine de caca. Lolz l'humour breton...


JOUR 3

E : Journée du 19 Août. On attaque.
DM : Par un petit séjour à la plage, baignade divine en eau claire, nourriture digne d'un restaurant avec plein d'étoiles et douche type karsher au zéro absolu. Largement de quoi ne pas être si triste que ça de louper IMPUREZA (mais snif quand même). Mais mon cher collègue va vous conter ses aventures à ma place, en belle larve j'ai tout foiré.
E : Pour moi c'était pas une trop grosse journée, très peu de groupes m'intéressaient vraiment on va dire, plutôt le soir. Ca a commencé avec la curiosité qu'est IMPUREZA, groupe qu'a fait connaître Mefisto sur NiME et dont on me disait beaucoup de bien. Sorte de Brutal Death avec des passages Flamenco. On se rend compte vite fait que les passages Flamenco, en fait, c'est comme les passages symphoniques dans certains skeuds, pas tous heureusement, c'est pas non plus super riche, ça reste du Brutal Death plutôt efficace. Comme je suis pas un gros fan du genre j'ai pas été non plus transporter plus que ça. Ensuite il y avait OIL CARTER, groupe Français encore une fois. Sorte de Heavy burné, enfin Heavy bien gras quoi... Je préfère mon petit Hard Rock de PETER PAN SPEEDROCK, mais ça fait son effet en fest, cela dit je suis rentré au camp, j'ai écouté de ma tente. Ensuite il y avait COLLISION. COLLISION qu'est-ce que c'est ?
DM : J'ai entendu de loin, ça avait l'air Grind.
E : C'est du Grind, du Grind bête et méchant, du Grind qui joue toujours le même titre. Au suivant. Très peu de choses à dire, très peu de moments qui accrochent, très peu de bon riffs. C'est très très lambda, tu fais du bruit pour faire du bruit quoi.
DM : Et je suis donc de retour pour mater INHUME, que j'aime pas mal sur CD même si je ne connais pas tout. Assez bon, le son est correct, les deux chanteurs donnent un rendu très énergique, l'un avec la voix du mec de INSECT WARFARE et l'autre celle de GENERAL SURGERY, ça déboite et ça bouge pas mal même si y'a personne devant (soleil de plomb). Bref, sympathique mais pas transcendant...
E : Boarf INHUME, groupe qui m'intriguait puisque bon je connais leur réputation dans la scène Goregrind, là j'ai pas trop bougé mon cul, j'ai écouté de ma tente. Que dire, que dire... Tu prends un mec qui fait l'évier, tu prends une poignée de riffs bien gras, voilà, c'est Goregrind, y a pas à chercher plus loin, ça fait son boulot. Du Goregrind qui mérite sa réputation car y a vraiment des morceaux qui se démerdent vraiment pas mal après ouais bon voilà t'as l'impression de te faire resservir le même morceau pendant 45min mais bon. A part ça, ça va, plutôt sympathique. Ensuite... Encore du Français !
DM : Et pas des petits zizis, ADX en personne, merde, légendaires papis du Heavy hexagonal !
E : Bon bah plus besoin de les présenter, ça fait perpet' qu'ils sont sur scène. On va faire ça rapido, je pense qu'ils ont rempli leur contrat. ADX, c'est du Heavy super fédérateur chanté en Français, bah on a eu du Heavy super fédérateur chanté en Français voilà, faut pas chercher plus loin. C'est un groupe humain aussi, un peu comme NO RETURN ("Qu'on leur apporte de la bière !!"), un groupe content d'être là, énergique, proche du public, bref. Moi je dis ok, c'est vrai que le Heavy c'est plus trop ma came, c'est pas ça que j'écoute matin midi et soir, ça se saurait, mais franchement : bon show, le chanteur même s'il commence un peu à se faire vieux bah il tient quand même bien la route j'trouve donc ouais, c'était cool.
DM : Énorme claque de heavy burné et joyeux bourré de riffs bandants et surtout avec un leader plus que charismatique et cool, à la bonne humeur communicative n'arrêtant pas ses blagues qui font toutes leur effet ("JE VOUS AI COMPRIS!!!") en taclant subtilement l'orga tout en vantant le soleil de Bretagne (qui l'eu cru ?...).
E : Ensuite EXIT TEN remplacé par AS THEY BURN.
DM : Haha du True Black Metal... Blague à part sur le physique des membres, méga caca, je m'arrache...
E : Français encore, tu prends de la moshpart, de la moshpart, de la moshpart, tu prends des riffs pauvres 'puis t'as ATB, et puis te souviens dans un petit coin de ta mémoire qu'apparemment ce serait un des meilleurs groupes dans son genre et... tu pleures. C'était pas une torture non plus mais c'était pas fifou quoi. Ensuite AUDREY HORNE, avec des membres d'ENSLAVED (enfin juste le gratteux, le clavériste n'en fait plus partie), du Heavy / Hard quelque chose.
DM : Et je m'en fous encore, je reste au camp parce que c'est fun là bas aussi.
E : Franchement j'ai pas été séduit, je me suis bougé parce qu'on devait aller faire une interview d'ADX qui n'a pas eu lieu à cause de l'organisation interne soit du Motocultor soit d'ADX... Ils faisaient leur séance de dédicace à l'heure de l'itw, génial. Donc AUDREY HORNE j'ai vu un peu leur jeu scénique, c'était pas fou, j'ai pas envie de dire que c'était risible mais c'est presque ça quoi hein... c'est gentil, c'est frais borf... au suivant. On a vite envie que ça passe. Petite anecdote d'ailleurs, le chanteur à un moment a dit "This song is about... is about... abo... hum", c'est assez révélateur d'un je-m'en-foutisme, du mec qui est pas impliqué, gros bide. Surtout quand tu compares avec les introductions du leader de NAPALM DEATH... Ensuite il y avait un groupe très poétique, qui s'appelle PERVERT ASSHOLE, bon bah tout est dans le nom j'ai envie de dire.
DM : PERVERT ASSHOLE je laisse tomber. Le nom a l'air Grind mais on me dit que c'est Hard Rock, et il fait méga trop chaud pour quitter l'ombre du camp, non mais. Du coup c'est encore la parole à l'autre, insultez moi pour ma fainéantise.
E : Sorte de Rock cadencé bien gras, bien groovy, limite Grind par moments et qui foutait des samples de film porno dans sa musique (Qu'on entendait parfaitement depuis le camping d'ailleurs, lulz). J'étais loin, devant les scènes mais j'étais loin, je me baladais dans les merch, apparemment le type se serait masturbé avec un faux zgeug sur le public, bon c'est... génial. Il a commencé un strip-tease, je sais pas s'il l'a fini, j'pense pas. Apparemment la bassiste était mignonne, je la voyais pas, j'ai surtout vu le guitariste qui avait un masque de catch, original. Voilà bon, franchement pas excitant et puis c'était pathétique le coup des samples porno à tire-larigot, je trouvais ça vraiment chiant. Et enfin nous arrivons, il est 18h20, pour la curiosité de la journée qu'était BEATALLICA, bon j'étais au courant de la petite hype autour de ce groupe qui en gros fait un mix entre les BEATLES et METALLICA.
DM : Oh BEATALLICA, ça a l'air original, frais et fun. Non, c'est de la merde en barres. A la rigueur on sauve les 5 premières secondes de chaque morceau, quand rien n'a été mélangé. Sinon ça sonne faux, pas calé, le chanteur est en totale roue libre avec des lignes qui se mélangent de manière tellement forcée que ça ressemble à rien, riffs à chier et insupportables, blasphèmes à répétitions... Naufrage intégral. Une horreur, de quoi se scier les oreilles à la brosse à dents. LA SUITE.
E : Bon... ce qu'il y a vraiment de drôle, on va dire, c'est plutôt les titres, comment ils arrangent les titres de morceau...
DM : J'AI DIS LA SUITE, STOP AVEC CETTE MERDE Y REPENSER ME DONNE ENVIE DE MOURIR !!!
E : Nan mais laisse moi finir merde, faut respecter le lecteur connard de poisson arrogant. Alors je disais... Les trois premiers morceaux étaient sympa, pas spécialement pour la musique mais pour la curiosité, pour voir comment ils mixaient le truc, y avait un petit côté frais, détendu, les mecs étaient en mode déconne à fond, donc c'était super sympathique à voir, ils avaient l'air d'être content d'être là et tout. Mais en fait, plus le set avance plus tu remarques que la recette elle fonctionne pas du tout, puisque commencer avec un riff bien Thrash et te foutre un chant presque Pop par dessus avec des petits choeurs à la BEATLES heu... ça casse toute l'énergie, ça casse tout le truc. La meilleure chose aurait été de garder les paroles et de chanter en mode METALLICA. J'ai pas trouvé que c'était de la merde comme certain mais c'était de plus en plus banal au fur et à mesure du set, ce qui est un comble pour un groupe qui se veut original, nouveau, délirant, etc. MYRATH ensuite, petite hype sur NiME, ça en parlait aussi sur le forum, j'étais un peu intrigué, je me suis dit "Ah peut-être un groupe de Prog sympa avec des ambiances et tout", bah j'dois dire que c'est bien propret hein... le chanteur a une voix bien comme j'aime pas, les mélodies sont bien comme j'aime pas, bref je suis resté trois morceaux dont deux en attendant ma bouffe. C'est vraiment pas pour moi, c'est pas l'énergie que je veux, pas les riffs que je veux, les riffs sont trop simplistes pour apparemment du Prog. Peut-être que je suis pas assez versé dedans pour dire si c'est super bien géré ou quoi mais c'était vraiment pas ma came. C'était assez dur de rester devant. Ça faisait longtemps que j'avais pas entendu ce genre de musique.
DM : MYRATH, paraît que c'est cool, heavy oriental et tout... Mouaif. Plutôt Power L'Oréal sauce Alladin, pas convaincu du tout, surtout à cause d'un chanteur utilisant exactement le type de chant bogoss que j'aime pas franchement... Bref retour au camp, c'est reparti pour KRISIUN. Et c'était très bien même si j'accroche toujours pas. Le plus Brutal du fest, et de loin, mais trop de bourrin tend à tuer le bourrin, le blast non-stop et les riffs de brutos ça va un peu mais c'est fatiguant pour les tympans... Mais pour les amateurs, c'est du bon, du gras, du viril, excellemment produit avec la batterie bien en avant comme il faut.
E : KRISIUN donc... ouais j'étais retourné au camp avec ma bouffe et ils ont commencé je me suis dit que j'allais voir puis en fait... bon je connaissais de réputation, de style, je savais que c'était du Brutal Death bien technique, bien carré, bien froid, j'avais écouté quelques titres qui m'avaient pas renversé plus que ça. Ca m'a pas plus renversé que ça dans ma tente également, je me suis même endormi en fait pendant leur set, pour me réveiller sur le set de NIGHTMARE. Changement d'ambiance totale parce que NIGHTMARE c'est du Power / Heavy truc gay avec des riffs... bah des riffs qu'il faut dans le Power / Heavy hein. Pas plus fou que ça franchement, chant pas plus fou que ça aussi. NIGHTMARE n'apportait pas grand chose de plus à cette soirée merveilleuse et faisait un peu tache comme TEXTURES un peu plus tard.
DM : NIGHTMARE ça a l'air cool mais pas super envie de les voir, repos pour BEHEMOTH. Comment ça je suis une grosse larve ? Nan mais attends un peu que j'aille chercher ma hache...
E : Bon maintenant les choses sérieuses parce qu'il fallait bien bouger son cul à un moment ou à un autre pour voir au moins un concert en entier de la journée, devant la scène. Donc là c'est BEHEMOTH, jamais été trop fan des quelques morceaux que j'ai pu écouter, je trouvais ça trop... trop froid peut-être pas assez explosif, du sur-place en quelque sorte. Je voulais vraiment leur donner leur chance en live parce qu'ils ont une putain de réputation, groupe vachement terrifiant et tout. Et je peux vous dire qu'être juste en dessous du bassiste de BEHEMOTH, dans le pit photographe, qui a des bras de 40cm de circonférence et un air bien énervé, ça te réduit la plus grosse des brutes en insecte insignifiant. Le groupe en impose vraiment, un vrai charisme. Nergal est là, on va pas refaire le truc, il s'est remis de la maladie, il est content, ça se sent, un peu, pas autant qu'on me l'avait dit mais ça se sent. Gros concert, gros son.





DM : BEHEMOTH, ils nous refont toujours le même show, millimétré, sans le moindre grain de folie mais avec toujours autant de maîtrise et de classe. Il leur manquait leur décor de la mort cette fois, ce qui n'a finalement rien enlevé à leur charisme. Mais là pour le coup j'ai juste envie de faire la promo de mon report du Party San vu que c'était PAREIL, limite comme si je revoyais un dvd live quoi...
E : J'ai pas aimé forcément tous les morceaux, il y eu deux morceaux où la double grosse caisse était beaucoup trop surmixée...
DM : C'est la même chose sur l'album dont elles sont extraites, c'est fidèle en un sens.
E : Quand ça voulait bien, ça envoyait vraiment la purée, c'était bien énorme. Ensuite TEXTURES.
DM : TEXTURES, aaaaargh c'est quoi ce nouveau chanteur, gnnnnn, les dents qui grincent, fuite pour choper de quoi se réchauffer car nuit toujours plus froide... Et whiskey. Beaucoup trop de whiskey.
E : TEXTURES, c'était le moment d'aller se prendre un petit verre d'eau et de se réhydrater j'ai envie de dire, parce que TEXTURES c'est pas qu'on en a rien à foutre mais c'est un peu de la merde. Peut-être le concert le moins bon de la journée, très décevant (si t'en est que j'en attendais quelque chose). Du Metalcore de bas étage, j'ai pas envie de dire que c'était pire qu'AS THEY BURN mais c'était pas mieux. J'ai pris un grand verre d'eau, j'ai cherché des gens pour m'amener à la gare le lendemain de bonne heure (échec). La pause entre deux gros groupes. Ensuite IMMORTAL, le groupe le plus attendu du week end parce que c'est un peu une putain de légende.
DM : De retour pour IMMORTAL, déjà vu auparavant, bien sympathique mais j'aurais beaucoup gagné à connaître davantage, ne reconnaissant du coup presque aucun morceau bien que ce que j'en ai vu envoyait du pâté riffiquement parlant. Abbath toujours génialement délirant, grimaçant et fun. Bon, après j'étais clairement pas assez sobre pour bien apprécier…
E : Encore une énorme chance d'être dans le pit photo, juste devant Abbath, sorte de symbole du Black Metal, rien que le fait que ce mec soit planté devant toi fait tout. Il dégage une présence, un charisme de fou furieux. J'ai donc encore une fois profité à fond des trois morceaux réglementaires des photographes. Ils étaient en forme, ils ont tout donné. Un set peut-être un peu décevant du au fait qu'il était vachement court et que le groupe a souffert du principal souci de la grande scène, qui est que la double grosse caisse était encore un peu trop en avant sur pas mal de morceaux et bouffait pas mal les leads, donc si tu connaissais pas le morceau par codeur ou si tu l'avais pas déjà écouté, les leads passaient à la trappe. Un peu dommage pour un groupe assez Rock n' Roll, il faut l'avouer. Mais le groupe a quand même envoyé la purée avec "Withstand The Fall Of Time", "One By One", "The Sun No Longer Rises" (pour clore à toute beauté), tous les grands hits qu'ils jouent en live depuis qu'ils se remettent à tourner pas mal. Grosse claque, peut-être un peu court mais claque quand même. Grosse présence, grosse personnalité.
DM : Et le fest est fini.
E : Adieu.
DM : Snif.



Le 31/08/2012 par JEF DE LA LUNE

Au contraire des deux commentateurs précédents, j'ai trouvé qu'employer une mise en forme "dialogue entre potes" ( malgré quelques fautes qui peuvent vite être corrigées et une certaine longueur effectivement ) originale et j'ai bien ri parfois... Cela change des reports où on a l'impression "d'assister" toujours au même concert...


Le 31/08/2012 par METALOMANE

J'aime bien la forme de dialogue aussi, ça change un peu (par contre, quelques espaces et paragraphes pour aérer le tout ne serait pas du luxe ainsi que les phôtes d'ortograffe).
Mais vous ne parlez pratiquement que des concerts et très peu du fest en lui-même, de l'ambiance, des gens, je trouve ça un peu dommage.
On a l'impression que Darkmorue a vu en tout 2 concerts et demi en se barrant à chaque fois au camping en plein set alors que c'est faux, je l'ai vu devant les scènes faire la chenille et secouer sa barbe de 28 ans! (Hein? Moins?).
Et les photos sont cool, doit bien y en avoir encore quelques unes qui traînent pour compléter un peu le tout.
Enfin bon c'est cool quand même!


Le 31/08/2012 par ENENRA

Metalomane, je me suis créé un Imageshack ces derniers jours et j'ai enfin fini d'upload les plus de 390 clichés. J'ai très peu effacé de photos, même si un cliché est un poil flou, au moins on sent l'ambiance. Dans les totalement ratées j'ai juste gardé IMMORTAL. Dans l'excitation générale, j'ai oublié de bidouiller mon appareil et j'ai eu des photos totalement noires au final. Lancez-moi des tomates... Je les ai sauvées comme j'ai pu. Ca fait trve lo-fi au moins...

Les images sont dans l'ordre antéchronologique.
http://profile.imageshack.us/user/enenranime/


Le 30/08/2012 par PLASTIK

C'est vachement illisible, des fautes partout... Et surtout, arrêtez les chros, les live reports en dialogue, c'est pas crédible, c'est pas drôle, vous allez finir comme Dechavanne.


Le 30/08/2012 par HEYDRICH

Bien d'accord avec le commentaire précédent, celui de Plastik... À vous lire, on croirait que vous écrivez surtout pour vous lire, comme d'autres parlent que pour s'écouter parler. Si vous vous croyez si bons écrivains (écrivaillons disons), pourquoi ne pas publier un livre ? C'est un peu dommage cette mise en scène inutile allonge le texte pour nous apprendre rien de plus. Dommage les chroniques de CDs sont intéressantes mais les long articles sur les concerts vus... Coupez 3/4 des textes et révisez le reste, tout le monde y gagnera. Seule consolation, on ne coupe pas d'arbres pour écrire ces textes...



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod