Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
NASUM
Par ENENRA le 26 Septembre 2012
Publié le 9 Octobre 2012 Consulté 3567 fois

Et voilà c'est fini. A p'us NASUM. On ne les reverra plus. Adieu bitches, on se casse avec nos masques à gaz. Mais AVANT ! Tournée d'adieu en souvenir du bon vieux temps quand notre cher Mieszko était là, avant ce foutu tsunami de 2005. En 2005 je mâchonnais mon crayon en écoutant "The Kids Aren't Alright", NASUM je ne connaissais pas et je m'en foutais. Il me fallait de la mélodie et du son pur. Aujourd'hui c'est bien différent. Et quand je vois que BLACK BREATH est en seconde position sur l'affiche, plus de questions à se poser : je fonce !








Avant toute chose, mise en bouche ! Place à COILGUNS pour ouvrir les hostilités. Étant donné que j'avais déjà eu l'occasion de les voir, j'avais déjà jeté une oreille sur le Bandcamp du groupe afin de me faire une idée rapide de leur son. Et je dois dire que le passage à la scène m'a agréablement surpris. COILGUNS officie dans un Hardcore Chaotique tout en cassure et rapidité et la production assez pauvre de son premier jet n'aide pas l'auditeur à accrocher au premier contact. En live c'est une toute autre affaire puisque le groupe y dégage une énergie appréciable et fait résonner ses riffs comme il le faut. A défaut de nous proposer de vrais compositions, le combo nous envoie des riffs totalement destructeurs en pleine poire. Un enchaînement de riffs terribles et prenants qui feront leur effet lors du dernier titre et petit bordel déclenché par deux-trois énergumènes dont un des deux protagonistes de 2 Guys 1 TV, émission Metal sur Youtube que je vous recommande. COILGUNS s'en sort donc avec les encouragements, de la part d'un non initié à ce style de Hardcore qui l'a quasi-tout le temps laissé froid.

Non-initié qui se prépare à revoir les Français déconneurs de SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION (renommé SCD depuis leur dernier album). Enfin il faudra attendre un temps interminable avant quand même... Ils ont pas 15 000 instruments bon sang ! Allez !
Bien que j'en avais un bon souvenir du Motocultor, il faut avouer qu'au Glazart le côté tout mou et plus du tout groovy est remonté à la surface. La faute principalement au son, et surtout à la balance entre les instruments. On avait comme l'impression que le groupe désirait mettre tout le monde sur un pied d'égalité. Tout sonnait à la même hauteur. Dommage pour un groupe qui sait décocher des riffs dansants et foutrement catchy quand il le veut. On a bien eu des morceaux de leur très bon avant dernier mais que voulez-vous... il faut aller les chercher les riffs, tendre l'oreille pour pouvoir saisir une parcelle de rythme caché derrière la basse, la batterie et le chant. On se croirait sur un album de Brutal Death, à déceler derrière une prod en mousse les quelques bons riffs sympathiques (merde "Armchair Generals" ! Une tuerie sur album, là... plat... PLAT ! Avouez que c'est dommage). Sur la fin le groupe retrouve un peu de rythme et de punch, sur deux titres de leur dernière livraison. Ca sauve pas l'entièreté d'un show qui ne restera que "sympathique" à défaut d'être "dynamique".

Mais bon les choses sérieuses maintenant voulez-vous ? Pas qu'on est venu pour les deux gros groupes de la soirée mais un peu ! BLACK BREATH ! NOW ! Signé chez Southern Lord depuis le début. Southern Lord qui n'est plus vraiment un label de Doom hein... signant tout ce qui sonne Crust lourdingue depuis quelques années maintenant. Ils ont toujours le mérite de nous faire découvrir des groupes de qualité. Ce soir BLACK BREATH donc. Première date en France je pense bien. Alors on se bouge, on s'échauffe la nuque et c'est parti. Je parlais de Crust trois lignes au dessus. On va être plus précis. BLACK BREATH c'est ENTOMBED qui a mangé un Punk enragé et qui sait prendre son temps quand il le faut. Bon gros riffs au feeling suédois constant, grosses furies Hardcore / Crust qui ne laisseront pas le pit indifférent, le tout saupoudré par une définition du mot "épique" bien particulière. BLACK BREATH c'est la bête enragé, sombre, dégoulinante de sueur, mais majestueuse. Vous voyez ? Toujours pas... C'est simple, ce soir ils n'ont joué que des tubes. Tous les morceaux que je voulais voir sur scène sont passés. Alors piochez. Que ce soit le hit interplanétaire "Feast Of The Damned", "Black Sin (Spit On The Cross)", ou encore les énormes "Virus" et surtout "Wewhocannotbenamed" qui clot une prestation énergique, sèche et destructrice de la plus belle des manières. Revenez. Tout de suite !


Setlist BLACK BREATH :

- Endless Corpse
- Mother Abyss
- Feast Of The Damned
- Escape From Death
- Beneath The Crust
- Of Flesh
- Doomed
- Virus
- Black Sin (Spit On the Cross)
- Wewhocannotbenamed



Et maintenant fini de rire. Ultime pause avant l'ouragan. Le Glazart est réputé pour programmer toujours des concerts Extreme bien sympathiques et je suis surpris que NASUM n'ait pu aller dans une salle plus grande. Ce n'est pas n'importe qui quand même ! Et même si nous sommes en Terre Grind, le pit aura du mal à conquérir toute la salle (la faute à cette foutue poutre à quatre mètres de la scène, ouais, aussi), même si plus de monde y sont investies, ce qui en diminue sa violence.
Petite intro habituelle (la même qu'au Hellfest, si vous y étiez ou si vous avez vu le live sur Arte), et le groupe débarque en envoyant direct "Mass Hypnosis" issue de leur second album "Human 2.0", le chouchou de la soirée même si le choix des titres reste bien homogène et réparti équitablement dans leur discographie. J'ai eu personnellement une petite préférence pour les bombes atomiques lâchées en provenance de "Inhale/Exhale". Comment ne pas taper du pied sur "The Masked Face", "I See Lies" ou encore "Inhale/Exhale" qui a clos le set (avant les rappel) et crier en choeur sur "Tested" ("Cause I think you're full of shit, I think you're full of shit !") ?! Keijo Niinimaa assure parfaitement derrière le micro, quand on est le chanteur d'un des grands noms du Grind qu'est ROTTEN SOUND, on a intérêt me diriez-vous. Précis et toujours investi à 100%, le chanteur rend hommage à Mieszko de la plus belle des manières en délivrant une prestation bestiale, "in your-face" et terrassante. On se mange plusieurs 33 tonnes en pleine poire durant leur set, impossible de ne pas se mordre les gencives lors de cet enchainement riffesque sans précédent (l'intro de "The Engine of Death" est une des nombreuses claques du live. Le genre de moment où tout soufflé que vous êtes vous ne faites rien à part prendre la bourrasque en plein nez, proprement, violemment), chaque titre étant doté de son moment brise nuque bien placé, le spectateur est laissé pour mort à la fin du set, soyez-en certain.


Setlist de NASUM :

- Mass Hypnosis
- Scoop
- Bullshit
- Relics
- Shadows
- Corrosion
- Multinational Murderers Network
- Parting Is Such Sweet Sorrow
- The Masked Face
- I See Lies
- Tested
- Time to Act!
- Particles
- The Engine of Death
- Twinkle, Twinkle Little Scar
- Fury
- Wrath
- I Hate People
- The Black Swarm
- Circle of Defeat
- Closer to the End
- Inhale/Exhale


Rappel :
- The Final Sleep
- Löpandebandsprincipen
- The Idiot Parade
- Den svarta fanan




NASUM, aidé par BLACK BREATH, a donné une leçon de riffs ce soir-là. Une ultime leçon prodigué par un des meilleurs groupes de Grind de ces dernières années. Groupe qui sera élevé au statut de véritables légendes à la fin de cette dernière tournée. Dernière chance de les voir. Une chose de faite. Et elle restera dans les annales croyez moi.
La soirée se clot sur un "The End" de THE DOORS (joué par les enceintes de la salle, patate !) de circonstance. Et mon live report par le petit mot qu'on pouvait lire sur le merch de NASUM : "Your tip is my trip. NASUM. Merch guy. Party fund. All proceeds go to beer and weed ! Than you !"


"This is the end... My only friend... the end..."


Le 09/10/2012 par WëN

Très bon live-report, bien vivant. Je vais quasi de ce pas aller mater leur set au hellfest, sur Arte Live Web



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod