Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2013
YEAR OF NO LIGHT
Par WËN
Le 11 Décembre 2013

THE GATHERING
Par VOLTHORD
Le 30 Novembre 2013

DISGORGE + INTERNAL BLEEDING + BEHEADED
Par DARK MORUE
Le 11 Novembre 2013

Festival 15ans de Garmonbozia
Par DARK MORUE
Le 3 Novembre 2013

Steve VAI met le feu à la Coop' de Mai
Par JEFF KANJI
Le 20 Octobre 2013

NOFX à La Coopérative de Mai
Par CHAPOUK
Le 20 Octobre 2013

FINNTROLL + TYR + SKALMOLD
Par VOLTHORD
Le 12 Octobre 2013

NECROS CHRISTOS + GRAVE MIASMA (Paris)
Par ENENRA
Le 7 Octobre 2013

NECROS CHRISTOS + GRAVE MIASMA (Bruxelles)
Par ZODD
Le 7 Octobre 2013

Vulcain
Par CITIZEN
Le 6 Octobre 2013

Psycroptic + Hour of Penance
Par DARK MORUE
Le 2 Octobre 2013

WACKEN OPEN AIR 2013
Par JEFF KANJI
Le 19 Septembre 2013

Motocultor 2013 (2)
Par DARK MORUE
Le 30 Août 2013

Motocultor 2013 (1)
Par DOLORÈS
Le 29 Août 2013

Metal Méan 2013
Par CITIZEN
Le 26 Août 2013

EYEHATEGOD + ORANGE GOBLIN
Par ENENRA
Le 23 Août 2013

Party San 2013
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2013

Hell's Pleasure 2013
Par ENENRA
Le 1 Août 2013

TORCHE
Par ENENRA
Le 24 Juillet 2013

PRAGUE DEATH MASS Vol. II
Par ENENRA
Le 19 Juillet 2013

NEUROSIS
Par ENENRA
Le 7 Juillet 2013

NEUROTIC DEATHFEST 2013
Par ENENRA
Le 20 Juin 2013

SUFFOCATION
Par DARK MORUE
Le 20 Juin 2013

IRON MAIDEN
Par WËN
Le 8 Juin 2013

MICHAEL SCHENKER
Par JEFF KANJI
Le 29 Mai 2013

SEPTICFLESH
Par DARK MORUE
Le 27 Mai 2013

MELVINS
Par ENENRA
Le 23 Mai 2013

AMENRA
Par ENENRA
Le 9 Mai 2013

PPM Fest 2013
Par JEFF KANJI
Le 20 Avril 2013

KVELERTAK
Par ENENRA
Le 26 Mars 2013

ROMPEPROP
Par DARK MORUE
Le 25 Mars 2013

CULT OF LUNA
Par WËN
Le 7 Février 2013
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
FINNTROLL + TYR + SKALMOLD
Par VOLTHORD le 9 Octobre 2013
Publié le 12 Octobre 2013 Consulté 3103 fois

Oui, ce concert était génial.
Mais il faudra m’excuser, n’ayant pas eu la présence d’esprit d’amener mon appareil photo, la seule image décente que je tirerai de cette fantastique soirée sera ce photoshop maladroit.




Alors du coup pour attirer votre attention, je le répète : ce concert était génial !

Petit récap quand même : FINNTROLL à Lyon, c’était déjà arrivé en fin d’année 2010.
C’était une belle date, plus orienté Black, avec SAMAEL et ROTTING CHRIST pour partager le podium. Concert sympathique quoique pas dément, avec le FINNTROLL de "Nifelvind", plus bourrin et jouant plus de sa brutalité que de ses bêtises folk. Mercredi 9 Octobre, le Ninkasi Kao a vu les Finlandais plus enjoués que jamais, honorant un "Blodsvept" dégoulinant de bonne humeur trollesque.

Cela dit, FINNTROLL partageait aussi l’affiche avec deux première parties solides et qui auront chauffé la salle avec plus que du petit bois d’église norvégienne. Les Islandais de SKÁLMÖLD, groupe prometteur ayant récemment accouché d’un second album, ont eu la délicate tâche de commencer à jouer 15 minutes avant l’ouverture officielle des portes (20h). A priori, le concert était prévu pour 19h30 et l'info a été mal relayée entre l'orga et la billeterie. L'orga a d'ailleurs fait son mea culpa.
Heureusement pour SKÁLMÖLD, les premiers arrivants étaient déjà conquis par leur énergie. Il faut dire aussi que le coffre de voix de Môssieur Sigurdsson porte loin. Dynamiques, charismatiques, jouant à merveille des compositions bourrées de variations bandantes, avec à peu près tout ce qu’on peut demander d’un groupe de Viking Metal moderne et bien burné, SKÁLMÖLD a chauffé les premières foules avec une aisance remarquable.

Dommage que pas mal de monde ait raté un passage assez court et pourtant irréprochable de la part des Islandais.
Un quart d’heure plus tard, quelques malotrus osent scander un slogan que l’on entend davantage dans les concerts de Reggae que ceux de Metal : « Tire ! Tire ! Tire » (je n’ai pas le copyright sur cette blague). Les Îlois Faroïens se pointent assez rapidement pour nous rappeler qu’ils font de la musique depuis déjà pas mal de temps et que ce serait cool d’acheter leur nouvel album. TYR, sans déborder de son carcan qui ne lui permet pas forcément de se lâcher complètement gère ses chœurs avec allure (bravo à l’ingé du son, toussa) et nous gratouille du riff folk dans le sens des poils. Ce que je reproche au groupe sur cd se révèle plutôt fécond en live : du bon ‘lalalaï metal’ avec les riffs solides qu’on leur connaît, qui baigne dans le chant de marin bien métallisé plutôt que dans la grosse boucherie épique. Mention spéciale à un "Blood Of Heroes" bien campé.

Mais de mon point de vu personnellement subjectif qui n’engage que ma personnalité individuelle, ayant un peu lâché le groupe après son troisième album, je me vois fort déçu de ne pas entendre "Ormurin Langi", "Regin Smiður" ou AU MOINS "Hail To The Hammer". Bref, privé de sa substance BATHORYienne franchement présente sur les premiers albums, TYR est un peu décevant. Mais voilà, beaucoup de monde est venu pour eux, et sans doute pour leurs derniers albums, pour ces refrains accrocheurs et cette attitude scénique certes sobre mais clairement satisfaisante. Avec leur charisme et la gomina du guitariste, les Islandais TYR leur épingles du jeu (je n’irai plus au Valhalla après cette blague), et l’ambiance est montée d’un cran.

Avec FINNTROLL, elle monte de dix. (crans...de l’ambiance).

Une vraie déferlante !

Fini l’ambiance méchante, les grosses peintures de guerre. FINNTROLL la joue à la fois relax’ et énervé, assume pleinement son délire de lutin bipolaire à tendance pyromane : ils mettent le feu au cul du Ninkasi Kao dès les premières notes du titre éponyme. La salle lyonnaise se transforme entièrement en pogo de joie headbangante. Foule compacte dans laquelle il fait bon se bousculer gaiement – si on excepte la texture de quelques hommes nus et suants à qui je ne pardonnerai jamais d’oser retirer leur tissu supérieur pour exposer leurs petits seins frétillants – , rien à voir avec le concert de 2010 où il fallait choisir entre l’inertie totale ou la dent en moins. Et pas de répit pour les braves, on tiendra le coup jusqu’au bout.

FINNTROLL joue surtout de son dernier album : revenu à une alchimie folklorique délirante, ces titres ne pouvaient QUE marcher en live. Les Finlandais en usent et en abusent et c’est tant mieux : le show de 2013 ne ressemble que très peu à celui de 2010, sauf bien entendu pour les tubes inévitables que sont "Solsagan", "En Mäktig Här" ou "Jaktens Tid" (mais pas vraiment de grooooosses prises de risques non plus).
Et tout est parfaitement audible, si l’on excepte un clavier qui a toujours énormément de mal à se faire entendre dans cette salle. On regrettera donc que quelques passages sonnant ultimement symphoniques sur album se retrouvent un peu perdus dans la bouillie (j’ai eu du mal à reconnaître "Nedgång" pour cette exacte raison), mais la plupart du temps, on pige quand même bien ce qui sort de l’instrument de Virta. Peut-être est-il aussi dommage qu’il n’y ait pas de vrai trompettiste sur scène pour des titres comme "Mordminnen" ou "Häxbrygd" (qui a pas manqué de m’achever tellement qu’c’était bon), mais bon, on était venu pour voir FINNTROLL, pas SKA-P, me direz-vous.
Et je vous dirais oui, SKA-P et FINNTROLL, c'est quand même deux groupes bien différents.

Marrant aussi que les deux rappels du groupe soient tirés de "Nattfödd" : le titre éponyme (et ultime !) et le toujours bon à entendre "Trollhammaren" qui a donné un dernier petit coup de marteau à une foule qui avait déjà bien bastonné. J’aime croire que ce phénomène prouve d’une manière tout à fait scientifique que cet album est définitivement et indiscutablement le meilleur du groupe.

Alors bon, FINNTROLL autant que le public en ressortent avec une grande banane aux lèvres (Pas parce qu’ils distribuaient des bananes gratuites à la fin du concert, mais parce que le concert était bien).

Voilà voilà, on m’a toujours dit de pas conclure le même truc que l’introduction, parce que paraît-il, ça fait tâche, mais je le répète quand même : ce concert était génial.

Je profite par ailleurs de cet article pour annoncer que j’ai trouvé sous mes godasses à un moment donné dans le concert un bracelet d’un goût kitscho-gothique très discutable mais qui a peut-être pour une metalleuse (ou un metalleux) une valeur affective particulière. Ce sera une bonne manière de voir si les gens lisent vraiment les live reports qu’on pond. À tout le monde : je donne ce bracelet et m’affranchit même des frais de port à qui a une histoire assez plausible pour me faire croire que c’est le sien. Oui oui, ceci est un peu un concours littéraire déguisé. Répondez via cet édito et donnez-moi une adresse email. Ce ne sera bien entendu pas publié sur le site.



Set-list SKÁLMÖLD :
1.Fenrisúlfur
2.Gleipnir
3.Narfi
4.Miðgarðsormur
5.Kvaðning

Set-list TYR:
1.Hold the Heathen Hammer High
2.Blood of Heroes
3.Tróndur Í Gøtu
4.Mare of My Night
5.Sinklars Vísa
6.Another Fallen Brother
7.Valkyrja
8.Shadow of the Swastika

Set-list FINNTROLL :
1.Blodsvept
2.Solsagan
3.Mordminnen
4.Ett folk förbannat
5.Slaget vid blodsälv
6.En mäktig här
7.Dråp
8.Intro
9.Svartberg
10.När Jättar Marschera
11.Under bergets rot
12.Nedgång
13.Skövlarens död
14.Skogsdotter
15.Häxbrygd
16.Jaktens tid
17.Nattfödd (rappel)
18.Trollhammaren (rappel)


Le 15/10/2013 par VOLTHORD

"Merci Supplice, ça a été corrigé!"


Le 13/10/2013 par SUPPLICE

Vus à Strasbourg et Pratteln, je crois que génial est le bon terme !

J'ai assisté à plusieurs de leurs concerts ces dernières années, et je les ai trouvés beaucoup plus joueurs avec le public que sur les précédentes tournées tout en conservant leur maestria.

Ils ont confirmé ce que je pressentais pour "Blodsvept" : album totalement taillé pour le live !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod