Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
KYLESA
Par ENENRA le 15 Janvier 2012
Publié le 26 Janvier 2012 Consulté 3654 fois




La ligne 2 du métro parisien est une étape obligatoire pour tout fan de Heavy qui se respecte. Que ce soit la station Blanche qui nous mène directement à La Machine du Moulin Rouge (ex-Locomotive), Menilmontant où l'on trouvera la Maroquinerie et la toute petite Miroiterie. Mais il y a aussi Stalingrad ! Station fort connue pour être ni plus ni moins que... le changement pour prendre la ligne 7, et oui ! Quoi ça compte pas ? Mais bien sûr que si Monsieur ! Et les gens qui viennent de Gare du Nord, vous y pensez ?

Trêve de bavardage mes frères, ce soir il y en aura peu car le Glaz'Art va trembler sous les notes frénétiques de trois groupes. KEN MODE l'enragé, CIRCLE TAKES THE SQUARE le fédérateur et KYLESA l'habité. C'est bien beau tout ça hein ? Vous avez un peu la haine d'avoir raté ces trois groupes si géniaux hm ? Ca se lit sur votre visage, faites pas les innocents.






Arrivé à 18h10 sur les lieux du crime, la salle ouvre avec un léger retard et se remplit gentiment, la bière coulant à flot, les discussions allant bon train. Mais KEN MODE n'est pas là pour discuter, rentrant sur scène devant une masse compacte de spectateurs, le groupe est prêt, chaud et surtout déterminé (comme Morsay oui si tu veux). Autant dire tout de suite que je ne suis pas un grand amateur de la musique de KEN MODE. Sorte de mélange entre Sludge et Noise Rock (surtout du côté de la voix je dirais pour ce dernier), le tout baignant dans une tension et une colère tout à fait palpable mais qui me laisse relativement indifférent. Les riffs sont bons, le rythme est prenant mais dès que la voix rentre en scène et vient ajouter son grain de sel, je bloque totalement. Pourtant KEN MODE commence à avoir une base de fan assez solide, leur dernier album ayant un peu buzzé j'ai l'impression et leur présence au Hellfest a également dû aider (bien que le groupe existe depuis plus de 10 ans et que leur premier album date de 2003). KEN MODE nous fait passer un agréable moment tout de même, petit plus pour leur piste instrumentale (comme quoi quand le chanteur / pitbull se la ferme...) somme toute assez captivante, ainsi qu'à leur morceau "Never Was", plus plombé que la moyenne qui l'a suivit de près. Et ouais que voulez-vous je préfère quand on prend son temps !





Ce que ne fera pas vraiment CIRCLE TAKES THE SQUARE (CTTS), groupe venant de Savannah comme KYLESA et officiant dans un genre que je ne porte pas au plus haut dans mon coeur, le Screamo (mais le bon hein, pas le truc de tantouzes à mèches). J'aurais du mal à cerner le soucis d'ailleurs, autant qu'à vous décrire le style. Musique assez chaotique, passant de moment fédérateurs criés souvent par au moins deux chanteurs à des passages tous blast dehors et aux riffs sans queue ni tête. Bourrasque émotionnelle pour certains, sorte de bouillie où l'on trouve des moments super accrocheurs comme des passages assez lassant pour d'autres... j'avoue que je fais parti du second camp mais CTTS aura réussi à me convaincre. Faut dire que Kathy Coppola a les arguments pour...





Ayant découvert le groupe le matin même en écoutant leur premier album assez acclamé dans la sphère Screamo/Post-Hardcore je fus vraiment surpris de la dimension totalement épique que prend le groupe sur scène quand la batterie calme son jeu et que les vocalistes s'en donnent à coeur joie. Faut dire que les premiers rangs connaissaient toutes les paroles par coeur, ce qui emportait encore plus haut les déclamations des gaillards. Ca a d'ailleurs du leur faire tout drôle de jouer pour la première fois à Paris et de voir que le public était déjà acquis à leur cause, reprenant en choeur quasiment tout les morceaux de la première à la dernière ligne. Chose assez rare (du moins dans les concerts où je vais) et qui fout assez rapidement la pêche à toute la foule. Il ne reste plus qu'à creuser en studio !





Assis sur la scène et discutant avec un jeune homme du public (que je salue, je suis comme ça moi), je reçois une petite tape sur l'épaule et j'entends un "Sorry". Le temps de me retourner j'aperçois que les membres de KYLESA sont déjà sur scène et que Laura Pleasants voudrait bien poser ses pédales d'effets (je m'écarte restons courtois). Philippe Cope est debout, contrairement à Laura qui est plus fine qu'à l'accoutumé il a pris un peu de poids et... horreur, s'est pas mal rasé, dépourvu de tout cheveux en bataille et tout buisson ardent au niveau des joues et du mentons. Le choc ! A côté de lui trône un thérémine, le plus ancien instrument de musique électronique, inventé en 1919 (c'est un signe !). Je laisserai aux spécialiste le soin de vous expliquer comment cet instrument fonctionne, c'est assez spécial.
Mais bon trêve de description, les chevaux sont lâchés avec "Said and Done" qui fait une entrée triomphante. D'ailleurs l'énorme majorité des titres de ce soir sont tirés des deux derniers opus, avec une petite préférence pour "Spiral Shadow". N'ayant pu intercepté la setlist malgré un rush affamé vers la scène à la fin du show, je tiens à vous prévenir que la setlist fourni en fin de Live Report n'est pas forcément complète et sûre à 100%. Mais reprenons...





Le groupe lâche les boeufs, beaucoup plus rentre dedans, beaucoup plus "psyché" et beaucoup plus lourd, KYLESA fait en sorte de donner à sa musique un autre sens. Même si la voix de Laura sonne très "live" (comprendre "faux"), l'ambiance est là et ça ne gène pas plus que ça. D'autant plus que l'on a rencontré quelques problème au niveau de l'équilibrage des voix... en effet, elles sont restées bien (voire "très") en retrait durant la bonne première moitié du show, ayant même du mal à sortir des micros lors d'un "Bottom Line" chargé en vitamines et oligo-éléments (uh?). L'épreuve du live révèlera également que, malheureusement, une double batterie n'est pas forcément un gros gros plus à la musique de KYLESA, là où toute la donne est changée pour un combo comme les MELVINS.





Toutefois, la baffe, la correction, KYLESA nous l'a donné ce soir. Achevé par les énormes "Running Red" et "Where The Horizon Unfolds" en rappel. Deux titres que je place dans mon top 5 des titres de KYLESA, pour vous faire imaginer l'état dans lequel j'étais, deux titres tout simplement pénétrants et envahissants.


En somme, très bonne soirée, énergique et forte. Le public reste toujours le petit point noir... Il aura quand même réussi à pogoter sur "To Forget", si c'est pas totalement insensé ça, je ne sais pas ce que c'est... Mes genoux ont souffert avant que je n'aille au charbon au milieu de la foule où là, c'était déjà mieux.
Ceux qui n'ont pas encore vu KYLESA en live savent ce qu'il leur reste à faire !

Setlist hypothétique de KYLESA :

Said And Done
Only One
Tired Climb
To Forget
Bottom Line
Don't Look Back
Distance Closing In
Unknown Awareness

Rappel :
Running Red
Where The Horizon Unfolds


Remerciement chaleureux à Andrey Kalinovsky, photographe, critique et "live reporter" pour Pelecanus.net, qui a risqué sa vie pour prendre les magnifiques photos visibles dans ce live report ( http://www.pelecanus.net/retour-sur-kylesa-ken-mode-circle-takes-the-square-live-15-01-12-glazart-paris.html).



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod