Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2012
NECROWRETCH
Par ZODD
Le 27 Décembre 2012

DEVIN TOWNSEND
Par DARK MORUE
Le 19 Décembre 2012

TRUCKFIGHTERS
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

RED FANG
Par ENENRA
Le 19 Décembre 2012

KLONOSPHERE TOUR
Par WËN
Le 17 Décembre 2012

OBITUARY (Classic Set)
Par DARK MORUE
Le 6 Décembre 2012

GOJIRA
Par FENRYL
Le 5 Décembre 2012

MONSTER MAGNET
Par ENENRA
Le 4 Décembre 2012

KREATOR
Par DARK MORUE
Le 14 Novembre 2012

UFOMAMMUT
Par ENENRA
Le 8 Novembre 2012

COLOUR HAZE
Par ENENRA
Le 20 Octobre 2012

NASUM
Par ENENRA
Le 9 Octobre 2012

MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN
Le 9 Octobre 2012

METAL RUMBLE FEST 4
Par WËN
Le 28 Septembre 2012

MOTOCULTOR
Par ENENRA
Le 29 Août 2012

Party San Open Air
Par DARK MORUE
Le 15 Août 2012

CONVERGE
Par ENENRA
Le 12 Août 2012

Wacken Open Air 2012 - Le live ! (MAJ le 6 août)
Par JEFF KANJI
Le 1 Août 2012

AMENRA
Par ENENRA
Le 29 Juin 2012

SUNN O)))
Par ENENRA
Le 22 Juin 2012

YEAR OF NO LIGHT
Par ENENRA
Le 19 Juin 2012

HELLFEST 2012 - COMPLET Dernière MAJ le 23/06/2012
Par FENRYL
Le 17 Juin 2012

GODFLESH / LITURGY
Par ENENRA
Le 7 Juin 2012

SLEEP / MELVINS
Par ENENRA
Le 30 Mai 2012

JEX THOTH
Par ENENRA
Le 28 Mai 2012

JUCIFER / LA OTRACINA
Par ENENRA
Le 27 Avril 2012

OM / PELICAN
Par ENENRA
Le 23 Avril 2012

RED FANG / BLACK TUSK
Par ENENRA
Le 16 Avril 2012

AGALLOCH
Par ENENRA
Le 12 Avril 2012

KARMA TO BURN
Par ENENRA
Le 9 Avril 2012

OBSCURA / GOROD / SPAWN OF POSSESSION / EXIVIOUS
Par DARK MORUE
Le 4 Avril 2012

MONKEY3 - PHASED
Par ENENRA
Le 1 Avril 2012

KILL THE THRILL - DIRGE
Par ENENRA
Le 20 Mars 2012

ALTAR OF PLAGUES
Par ENENRA
Le 12 Mars 2012

THE WOUNDED KINGS
Par ENENRA
Le 9 Mars 2012

DEAFHEAVEN-CELEST-HIEROPHANT-DONKEY PUNCH
Par ENENRA
Le 26 Février 2012

GODSIZED / LONG DAY FEAR
Par MAXXX
Le 10 Février 2012

KYLESA
Par ENENRA
Le 26 Janvier 2012
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
MENNECY METAL PARK
Par CITIZEN le 26 Septembre 2012
Publié le 9 Octobre 2012 Consulté 3496 fois

C’est en s’éloignant de Paris intra-muros qu’on peut parfois aller voir les meilleurs trucs. Certes on a toute les raisons de squatter le Glaz’art au moins toutes les quelques semaines (voir beaucoup plus), mais là le temps d’un samedi aprèm c’est à Mennecy in Essonne qu’on se bouge. Une initiative d’un mec du coin, des groupes prestigieux pour 10 balles, la bourgade peut connaitre elle aussi son heure de gloire métallique avec la première édition d’un festoche ( ?) Mennecy Metal Park comme on peut en voir de temps en temps en grande couronne.







Branchés surtout par VULCAIN, une partie de l’équipage est désinvolte à l’idée de louper OCEAN. L’heure de début est surnaturelle, on est censé s’envoyer du hard dès 17h30, c’est pas humain. Bref, après une sortie d’autoroute loupée et après avoir zoné à pied dans le mauvais coin (« non ce n’est pas un centre culturel ici c’est un collège monsieur »), on se pointe tranquillement sur place vers 18h. On presse le pas, fait le tour du bâtiment en passant devant l’entrée des artistes : ceux qui jouent à l’intérieur ne sont définitivement pas OCEAN. Découverte sur place des petits détails : il y avait en fait deux groupes de plus pour jouer cet aprèm, si peu mis en valeur sur les flyers qu’on en tombe des nues. Découverte aussi de la salle, bien grande et pratique au milieu d’un espace vert et tout et tout, ça change du bitume et des touristes japonais. Un peu le même cadre que pour le (rip) Crosnes Medieval Fest ou que pour le show reculé d’ADX et LOUDBLAST l’année dernière, un peu aussi le même style d’initiative pour amener le metal tout droit au milieu de nulle part. Et quel metal !

OCEAN c’était surtout de la curiosité, qui s’est vite transformée en admiration hébétée dans les premières secondes du show. Y avait de quoi y aller à reculons : du hard si fondamental qu’il en devient obsolète, un chanteur malheureusement décédé… Cette reformation a néanmoins joué avec BLUE OYSTER CULT un peu avant le Hellfest. Mais ces mecs ont beau encore secouer la poussière de deux décennies d’inactivité studio et live, ils ont donné TOUT, absolument tout- et pas un « tout pour le tout » de has-been désespérés, un vrai show de musiciens qui prennent un pied total et qui adorent leurs titres, qui ont confiance dans leur public, etc. Et il n’y a pas que les vétérans (le guitariste d’origine et un le batteur de la formation dans les années 80 qui aura contribué à l’enregistrement de plusieurs albums) qui ont de l’assurance : Stef Reb, le nouveau chanteur qui sort je ne sais trop d’où a vraiment habité les morceaux chantés originellement par Robert Belmonte. Malgré son jeu disons, hmm, exagérément maniéré, il faisait vraiment un frontman excellent, capable de défendre ces titres avec la même conviction que quand OCEAN était le groupe extrêmement prometteur qu’il a été dans les 70s/80s. Si leur son en studio est parfois assez rebutant, l’énergie qu’ils ont insufflé dans leur interprétation a balayé le scepticisme de mes équipiers plus fans de metal extrême, qui ont tous également pris leur pied. Et il y a pas que le gros son qui paye, il y aussi le plaisir des gratteux à partir dans des longs solos imprévus et à nous faire résonner les tympans entre deux refrains catchy… Hormis deux nouveaux morceaux (tout arrive), on a eu droit à « Qu’on Me Laisse Le Temps », « Rock’n’Roll », « Attention Contrôle », « Berceuse » (qui n’en est d’ailleurs pas une héhéhé, et qui est d’ailleurs l’occase d’une bonne rigolade avec le coup d’œil dans son dos de « attention il est là derrière toi »), « Mort De Rire », et l’apothéose pour moi « Qu’est-ce que tu dis » (du groove limite disco qui cogne bien et des paroles à gueuler à fond). Pas de chansons du premier album, qui aurait un peu plombé l’ambiance pour ma part. Donc c’est rien de le dire qu’Océan valait le détour, leur classe et intense leur a limite fait voler le show à VULCAIN.

VULCAIN revient de moins loin. Certes, ils sont un poil plus jeunes et ont eu leur passage à dans les années 2000, sauf que eux ont eu droit à un passage au Hellfest (contrairement à une pelleté de valeureux groupes nationaux d’époque) et a pu faire des tournées conséquentes ces dernières années (atterrissant d’ailleurs au beau milieu de Paris au Divan du Monde en novembre dernier, première fois avec VULCAIN pour moi et un autre membre du crew de la soirée). Enfin pour eux la salle est conquise d’avance, ils n’ont qu’à faire retentir les clairons de cavalerie, attendre que le public commence à gueuler puis à balancer « Blueberry Blues », et à continuer à taper et à taper avec leurs titres de l’ensemble de leur disco. Outre tous les classiques (« Faire la Guerre », « Le Soviet Suprême », « Derrière les Cartes », « Big Bang », « Les Droits de L’homme », « Fuck the Police », « Comme des Chiens » et « Si Tu Bats de l’Aile » pour que le public puisse s’égosiller lui aussi namého) on a aussi eu les deux mêmes nouveaux titres que la dernière fois, censés sortir en mars prochain avec leur premier album depuis un bail. Le son des solos était généralement soit noyé soit partait un poil dans les aigus, mais globalement le son était quand même bon et donnait un aspect toujours plus pêchu et dense à certains morceaux par rapport à des versions studios. Des mecs qui tiennent la forme, une communication joviale (« parait qu’on fait du hard rock de vieux mais quand je vois le nombre de filles qu’il y a dans la salle ! ») et attendue, les titres de « Rock’n’Roll Secours » pour lesquels tout le monde trépigne d’impatience sont égrenés perdus au milieu du reste de la setlist (« Les Damnés » assez tôt, puis « Ebony »).

Jusqu’à ce que le cruel manque de quelques titres cultes et la longueur du show ne trompent plus personne, « ils » arrivent ! On n’y coupe pas : « Le Fils de Lucifer », "Rock'n'Roll Secours" et en rappel « Vulcain » et « l’ENFER », AAAAAAARG ! Une « Digue du Cul » plus tard (sur laquelle les mecs sur scène, qui ont fait monter la petite famille, n’ont pas eu à chanter, c’est nous dans la fosse qui nous en sommes chargé), le fest est officiellement fini. Concert censé finir à 20h d’après les flyers, on aura finalement reçu la totalité de notre décharge de metal qu’à près de minuit. Une expérience cool entre ceux qui ne pouvaient pas décevoir (VULCAIN), ceux qui ne le devaient pas (OCEAN) et ceux qu’on a pas vu… dans un cadre bucolique et familial, voir même un poil trop- se prendre des mauvais regards en pogottant c’est une chose mais l’intervention de la sécu ça on me l’avait jamais faite, faudra juste que les vigiles soient moins autistes si le fest remet le couvert l’année prochaine). Enfin une initiative quand même couronnée de succès, et tant pis pour ceux qui sont allées voir COLOUR HAZE le même soir, na !


Le 01/12/2014 par SKYZOSHEEP

Je confirme, le Mennecy metal fest, ça déchire. Bon, c'est pas encore le Hellfest mais avoir des très bons groupes à deux pas de chez soi c'est vraiment cool. Bonne ambiance en plus.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod