Recherche avancée       Liste groupes



    

Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
WACKEN OPEN AIR 2016 - Day 1
Par JEFF KANJI le 4 Août 2016
Publié le 22 Août 2016 Consulté 1253 fois

Mag C’est reparti ! Me voilà de retour à la grande messe annuelle du métal, mon 5ème WOA !
Après l’édition boueuse de 2015 le soleil était attendu avec impatience et c’est sous un temps magnifique que nous avons pu installer notre campement (ouf !). Malheureusement ça ne durera pas, un temps alterné d’averses diluviennes et soleil qui brûle vont rythmer nos concerts et la boue sera de la partie aussi ! Rain or Shine !



DAY ONE

14h… conférence de Presse de SAXON sous la tente press, le temps de quelques photos puis direction la W.E.T pour le premier concert du festival !



The RAVEN AGE (14h20-14h50)

Mag Premier concert de ce festival sous la W.E.T stage 30 courtes minutes du groupe de George Harris le fils de Steve Harris… je dirais que ça ne m’a pas laissé un souvenir impérissable… en même temps j’ai découvert le groupe ce jour-là. Le set était trop court pour vraiment donner un avis mais la prestance scénique était là, des refrains Heavy entraînants et un son bien metal… bref à réécouter plus attentivement et évolution à suivre…



SAXON (16h-17h15)

Ben 16h, horaire bizarre pour un groupe de la stature de Saxon, et habitué du fest car présent fréquemment ici depuis la 3ème édition en 1992 (en tête d’affiche à côté d’un certain BLIND GUARDIAN).
La bande à Biff commence son set par un titre du dernier album "Battering Ram", qui met dans le bain pour ce 1er concert de la journée pour moi. Toujours aussi impeccables sur scène, les Anglais délivrent un set à la hauteur de leur réputation et mister Biff en tête est un excellent frontman. Apres le moment émotion où la chanson "Heavy Metal Thunder" est dédicacé a Lemmy, le groupe enchaine d’excellents titres (y’en a-t-il des mauvais ?) comme "Strangers In The Night", "Crusader" … C’est pendant le concert de SAXON que le Wacken décide de faire décoller une « capote géante » , ou plutôt un ballon météo équipé d’une caméra qui filme le site du ciel et bien plus encore (les images serviront samedi à annoncer les premiers groupe de 2017). À peine le temps de souffler que le groupe quitte déjà la scène après avoir fini avec "Princess Of The Night". Encore un excellent concert, mais beaucoup trop tôt dans le running order…
Mag SAXON est l'un des groupes qui m’a décidé à revenir à Wacken cette année ! Et je n’ai pas été déçue de leur prestation, malgré quelques problèmes de voix (Biff ayant expliqué qu’il était un peu malade) franchement ce mec a une puissance vocale et une prestance scénique qui me scotchent à chaque fois ! Ce concert était vraiment trop court et trop tôt dans la première journée du festival, on voyait bien que le public n’était pas à fond dans le concert, c’est dommage je pense qu’ils méritaient un meilleur placement dans le running order ! En tout cas cela ne m’a pas empêché de profiter d’une set list bien pêchue qui a parfaitement bien lancé cette belle édition !


SETLIST : Battering Ram - Motorcycle Man – Sacrifice - Power and the Glory - Solid Ball of Rock - The Eagle Has Landed - 20,000 Ft - Dogs of War - Heavy Metal Thunder (Dedicated to Lemmy Kilmister) - 747 (Strangers in the Night) (Audience choice instead of… more ) – Crusader- Wheels of Steel - Denim and Leather - Princess of the Night

FOREIGNER (17h45-19h00)

Ben Moment vétérans avec la participation de FOREIGNER suivi de WHITESNAKE sur la Black Stage. Ça sera une écoute de loin pour moi, car déjà vu cette année et l’appel des stands restauration.
FOREIGNER assure un set parfait, millimétré en déballant sont Rock US où tous les musiciens font preuve de grandes qualités et Kelly Hansen en super frontman, jusqu’au solo de saxophone (et oui, ça change lol). Comme tout bon concert qui se respecte vient le moment de la ballade "I Want to Know What Love Is", où tout le public reprend le refrain, toujours aussi impressionnant... Un très bon concert dans l’ensemble et un groupe qui mérite amplement sa place sur les fests estivaux
SETLIST : Double Vision - Head Games - Cold as Ice - Feels Like the First Time - Dirty White Boy – Urgent - Juke Box Hero - I Want to Know What Love Is - Hot Blooded

WHITESNAKE (19h45-21h)

Ben 2ème vétéran de la journée, les Britanniques déballent leurs plus gros succès tous le long de ce set, qui est agréable à écouter. Le chanteur emblématique de la formation David Coverdale assure le show malgré le poids des années qui commence à se faire sentir ; moins de déplacement qu’il y a quelques années. Les refrains sont repris par une partie du public qui apprécie le bon Heavy Metal délivré ce soir. Apres 1h15 d’un très bon show le groupe quitte la scène sous les applaudissements du public.


SETLIST : Bad Boys - Slide It In - Love Ain't No Stranger - Fool For Your Loving - Crying In The Rain - Is This Love - Here I Go Again - Still Of The Night - We Wish You Well

IRON MAIDEN (21h30-23h30)

Fabio Bon, je serai bien allé voir MARDUK sur la W:E:T Stage mais que voulez-vous, on ne va quand même pas rater LA tête d'affiche de ce premier jour officiel de fest, celle pour qui la True Stage a été monopolisée tout ce jeudi, les pionniers (les ancêtres diront les mauvaises langues !) de la NWOBHM, IRON MAIDEN bien sûr, surtout qu'il s'agit du 72ème et dernier concert de la tournée The Book of Souls !
Le set démarre sur l'intro au flûtiau du dernier (double) LP et les Anglais embrayent sur "If Eternity Should Fail". On est de suite rassuré sur la forme et la capacité vocale de Bruce Dickinson ! Même si la tessiture a perdu un poil d'aigus au fil des ans, le timbre et l'énergie sont toujours là ^^
On est moins rassuré par le son par contre : le mix manque d'aigus (justement !), et la voix et les guitares ne ressortent pas terrible de là ou on est placé... Tant pis... Le 1er morceau passe très bien en live, et l'outro permet de deviner à la lueur des braseros les décors de scène d'inspiration pré-colombienne.
Second morceau du set, et second morceau de l'album également "Speed Of Light" est lancé par un “Screaaaam for me Wacken !!!”, on n'en attendait pas moins !!! Ce titre n'est pas mon favori de "The Book Of Souls", mais force est de reconnaitre qu'en live, ça envoie plutôt bien !
S'ensuit un petit speech, le temps d'expliquer que le concert est diffusé en streaming dans le monde entier et de chauffer un peu le public transi : “Alors c'est ce que ça donne, 80 000 Allemands dans un champ boueux, froid et humide ?!”. et aussi d'annoncer le titre suivant, qui comme le rappelle le chanteur est sorti bien avant que la majeure partie du public soit née... Ça ne me rajeunit pas :/
Un excellent "Children Of The Damned" donc, suivi par un morceau du dernier album, hommage à Robin Williams : "Tears Of A Clown", loin d'être mon préféré (je le trouve mou et le refrain particulièrement culcul et répétitif, mais ça n'engage que moi ^^).
Le groupe enchaine sur "The Red And The Black", et son intro à la basse solo, bien plus enjoué avec sa rythmique galopante qui me rappelle vaguement celle de "The Rime of The Ancient Mariner" et son thème fédérateur repris en choeur par le public. Le pont instrumental est superbe, du MAIDEN pur jus et c'est sur ce genre de passages que le fait d'avoir 3 guitares montre tout son potentiel.
Retour aux classiques avec "The Trooper" sur lequel Bruce Dickinson en profite pour ressortir la veste sudiste et l'union jack et un inattendu et bienvenu "Powerslave", on en redemande !!!
Les 2 morceaux suivants sont AMHA les 2 meilleurs de "The Book Of Souls" : l'énergique "Death Or Glory" ou l'on voit le frontman faire le singe (littéralement !) avec son bonnet de singe et ses bananes, voilà, voilà... Zt le titre éponyme de l'album qui passe super bien en live malgré sa relative longueur. C'est durant la partie instrumentale que déboule sur scène un Eddie simiesque de 3,50m de haut armé d'une hache de pierre. Bien en forme lui aussi, puisqu'il envoie des bras d'honneur au public, se gratte les c***lles et essaie de massacrer Jannick Gers à la hache avant de se faire arracher le cœur par Bruce Dickinson ! Excellent :)
Encore un flashback, et de taille en ce milieu de concert, pour le plus grand bonheur des fans : les inévitables et toujours très attendus "Hallowed Be Thy Name", "Fear Of The Dark", "Iron Maiden" et "The Number Of The Beast" !
Comme plusieurs groupes l'ont fait durant ce festival et au vu des évènements récents, Bruce nous gratifie d'un message de tolérance et d'unité de la grand famille des metalheads. Ça fait un peu bisounours vu d'ici, mais la conclusion fait mouche : “la réponse à toute cette merde ce n'est pas d'être empli de haine, mais d'être plein d'amour, de lumière, de musique... et de beaucoup de bière !”. "Blood Brothers" conclut logiquement le discours avant le morceau final : "Wasted Years" – c'est toujours bon de retrouver un vieux titre de "Somewhere in Time".
Deux heures de set pour au final un excellent MAIDEN 2016, j'espère pouvoir assister à encore quelques-uns dans les années prochaines !

Mag Je ne vais rien ajouter au report de Fabio, mon ressenti a été le même ! Certains blasés parleront d’un show mou et qu’il n’y a rien de nouveau… mais pour moi MAIDEN reste un groupe formidable ! Un show avec un Eddie immense, de l’humour, des refrains qu’on connait tous et une ambiance de folie sur scène comme dans le public ! Malgré la pluie qui nous a bien rincés juste avant le concert et aussi pendant, ce fut à la hauteur de mes espérances, ce n’était que mon 3ème concert de MAIDEN et je n’espère pas le dernier !


SETLIST : If Eternity Should Fail - Speed of Light - Children of the Damned - Tears of a Clown - The Red and the Black - The Trooper – Powerslave - Death or Glory - The Book of Souls - Hallowed Be Thy Name - Fear of the Dark - Iron Maiden - The Number of the Beast - Blood Brothers - Wasted Years (followed by 'Happy Birthday')

C’est ensuite vers la WET qu’on se dirige pour assister à BLUE ÖYSTER CULT, nous arrivons un peu en avance ce qui nous permet d’entendre environ 2 titres de Michael MONROE.

BLUE ÖYSTER CULT (0h10-1h)

Mag C’était surement ma seule chance de découvrir ce groupe mythique de Hard Rock US !
Après l’intro avec le générique de Game Of Thrones qui donne le ton, le public est à fond et attend avec impatience le groupe arrive sur scène. On peut dire que l’expérience est là, le groupe a une présence/prestance scénique ! Un très bon son, des titres qui font bouger (et sécher !!) malgré l’heure tardive d’une fin de première journée de concert.

SETLIST : Dominance And Submission - ME 262 - Hot Rails to Hell - Tattoo Vampire - Burnin' For You - Lips In The Hills – Godzilla - (Don't Fear) The Reaper - Cities On Flames With Rock and Roll

C’est sur ce concert que se termine ma première journée de cette édition du Wacken. Étant venue pour IRON MAIDEN et SAXON je suis allée dormir (après un débrief entre potes au camp bien sûr !) quelques heures avec des étoiles dans les yeux et plein de musique en tête ! Parce que ce n’est pas tout mais les 2 journées suivantes vont être bien remplies et il faut un peu de repos !


Le 23/08/2016 par BIFIDUSMETALLUS

Hello,

Bon eh bien d'une part on a vu les mêmes concerts donc ça va être facile de comparer les avis.

SAXON et FOREIGNER rien à redire par rapport au report.
WHITESNAKE, ouais bon c'est du Hard FM gentil, ça passe bien mais ça casse pas non plus 3 pattes à un canard. J'aurais volontiers inversé leur set avec celui de SAXON (niveau running order).

IRON MAIDEN :
Frissons sur "If Eternity Should Fail" avec une ambiance des plus théâtrales ! "Speed Of Light" envoie la pâté !
Gros point de désaccord : "The Red And The Black" m'emmerde tout autant sur l'album qu'en live. Beaucoup trop répétitive, s'étire sur plus de 13 min. Certains riffs réussis de la partie instrumentale sont noyés dans un amas de chœurs et de riffs moisis (moi les "Ohohoh..." genre chant de supporter, très peu pour moi... Ceux-ci n'arrivent pas à la cheville de ceux d'un "Heaven Can Wait" beaucoup plus épiques), bref, je vais pas m'étendre davantage sur ce titre bien que j'eus décidé de lui faire la guerre jusqu'au bout.
Sinon je ne sais pas vous, mais le micro de Bruce était une catastrophe... Dès qu'il montait dans les aigus on ne l'entendait plus. Et je crois sincèrement en un dysfonctionnement matériel plutôt que vocal, car il ne m'a pas semblé relever le même problème au Graspop 2 mois avant....

BLUE ÖYSTER CULT : Comment ne pas avoir noté le plantage complet de l'intro et de la 1ère chanson ?? L'intro a été coupée complètement soudainement, les musiciens ont commencé à jouer à l'arrache, pas du tout coordonnés entre eux... heureusement ça s'est bien mis en place dès le deuxième titre, mais j'ai eu très peur...

Au contraire, même si j'ai au final beaucoup apprécié le concert, je n'ai pu que constater l'amateurisme (en tout cas ce soir là) d'un groupe que je pensais rôdé. Apparemment ils n'ont pas dû se mettre bien d'accord sur la setlist car on a pu remarquer que la nouvelle recrue alternant claviers et guitare se planter d'instrument avant les chansons.

À bientôt pour la suite !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod