Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2015
Lemmy Kilmister
Par DARK SCHNEIDER
Le 30 Décembre 2015

Bourre Zoom Ta Mère
Par CANARD WC
Le 4 Novembre 2015

The Book émissaire Of Souls : et si, pour une fois, on parlait d'IRON MAIDEN ?
Par BAST
Le 7 Octobre 2015

Song for the Day
Par CANARD WC
Le 11 Juin 2015

Bourre Zoom Ta Mère
Par CANARD WC le 4 Novembre 2015 Consulté 3319 fois

Si on met de côté l’ensemble des musiques d’ascenseur et tous les trucs sans âme qui envahissent les ondes comme autant de courants d’air, la musique n’est pas QUE de la musique.

Fondamentalement.
Subjectivement.
Objectivement.

Elle vous parle, vous émeut, vous permet de vous échapper ou au contraire de vous enfermer en vous-même. Mais la musique est aussi un « signal » façon bipbip vers l’extérieur, elle est porteuse d’un certain nombre d’indications, de ce que vous pensez, de qui vous êtes (oui, au moins un peu), car on se définit aussi par ce qu’on aime. Elle revêt donc un spectre plus large que le strict cadre du simple goût. À plus forte raison pour le Metal (et toutes les musiques par nature « non-commerciales ») qui est vecteur de messages, s’adresse à un public visé, est bourré de « codes » voire même d’une certaine philosophie de vie. « Larger than Life » comme on dit aux States. Ouais… assurément.

If you’re not into Metal, you’re not my Friend
Heavy Metal is the Law
Metal is forever


Et tutti quanti.

De l’image d’Epinal du hardos à cheveux longs con comme un fer à souder au pessimisme baudelairien d’un PARADISE LOST, à la furia décadente d’un RAMMSTEIN ou de la volonté de puissance nietzschéenne d’un MANOWAR ; le Metal n’est musicalement pas neutre, draine une certaine vision du monde (avec les baffes en option qui vont avec), joue de l’imagerie et des symboles itou. Et parfois, ça déborde. Quelques vieux « dossiers » qui puent, qui trainent dans certains fonds de tiroir. Voyez de quoi je parle ? Non ? Mmmmh.

La collection d’insignes nazis de Lemmy… La Slaytanic Wehrmacht… Certains propos pas très « touche pas à mon pote » des dingues du Black…

« Nous » avons AUSSI ce fardeau à porter, à assumer quelque part. L’ignorer, se réfugier derrière l’argument de « la musique et puis c’est tout » revient à refuser de raisonner, à définir une ligne claire entre ce qui est acceptable ou non. Pour un site comme NIME, avec les « enjeux » de publication, cette question se pose régulièrement et nous a divisés pendant longtemps. Parce qu’au-delà de toute sensibilité pénale (loi Gayssot on t’emmerde), il reste le principe, le fait de chroniquer, de parler de. Donc implicitement de « promouvoir » façon coup de projo dans l’immensité noire de tout ce que le Metal brasse depuis plus de quarante ans. Dans ces tréfonds, à gauche du conduit à chiottes de notre musique, il y a le NSBM et une palanquée de groupes problématiques qui font chier.

Dans ce débat, deux lignes s’opposent, deux camps irréconciliables. Véritable bande de Gaza au sein de NIME responsable de rixes sanguinaires et même du départ de certains chroniqueurs dans le passé.

- Premier camp, celui du « la musique pour la musique », part du principe que l'artiste doit jouir d'une liberté totale, que l'intention d’un auteur et la réception par le public sont des choses séparées, qu’il n’y a pas un seul sens imposé mais une multitude de sens générés par une œuvre, des sens esthétiques, idéologiques, philosophiques, etc. et qu’il incombe à chacun de s’approprier une œuvre, de savoir y adhérer avec recul en sanctuarisant son expérience, et de pouvoir partager cette expérience à son gré : « Dissocions l’œuvre du message », « Cataloguons tout au nom du principe d’exhaustivité », « Laissons à chacun le droit de faire son propre tri », « Et la liberté d’expression merde alors », « De toute façon, les lecteurs font et pensent ce qu’ils veulent, on prescrit rien ».

- Pour l’autre camp, on placera le débat sur le thème de la responsabilité, on parlera de devoir de mémoire, d’obligation à ne pas ignorer, on en postillonnera sa haine contre ses groupes, on évoquera le « mal » fait à notre musique telle une tâche de merde sur un slip blanc (c’est beau ce que j’écris), on enragera à l’idée d’attirer des lecteurs non désirés (ceux qui cherchent des informations sur « ça » dans une optique pas très catholique).

Les anti-NSBM (dont je fais personnellement partie) furent de tout temps plus féroces sur NIME que les hippies de l’autre bord. Le site a donc adopté il y a quelques années une politique du « pas de ça chez nous » option chasse aux sorcières qui pouvait se résumer en la maxime suivante :

« Quand il y a un doute, il n’y a pas de doute »

Et dans ce cas-là : EXIT, dégage, ne passez par la case « départ », caca poubelle, etc.

Évidemment, comme dans toute guerre au nom des idées les plus extrêmes, tout n’est pas tout Black ou tout blanc, on en a bien conscience. Nous avons donc affiné progressivement les choses pour adopter une ligne éditoriale que je prends ici même le temps de vous détailler pour répondre aux questions de certains lecteurs et parce que ce « point de détail » méritait bien d’être éclairci.

Dans le principe (ferme et définitif), NIME ne chronique et ne chroniquera pas de NSBM et tous groupes à consonances racistes. Plus généralement, tout groupe « louche » - c’est-à-dire groupe aux messages politiques douteux, aux paroles explicites, ayant recours à une imagerie équivoque - n’a pas droit de cité dans les parages. Point. Pas la peine de discuter. Baissez les yeux, je vous prie.


Maintenant que le commandement est gravé dans le marbre et avant que certains se mettent à pousser des cris d’orfraie tandis que d’autres applaudissent des quatre bras, quelques précisions s’imposent :

1) In Concreto Veritas

On n’est pas cons dans les parages, on sait bien que la notion de « louche » est à géométrie variable selon les sensibilités. Aussi, sachez que sur NIME, on réfléchit en interne, dans l’ombre. On a même un beau Topic privé dans lequel on s’engueule, on argumente sur le sujet et on tranche au cas par cas avant d’autoriser l’écriture d’une chronique qui pourrait potentiellement s’avérer problématique.

2) Passé, présent et no futur

Pas la peine de fouiller dans notre démentielle base de donnée pour exhumer des exemples moisis, pour venir ensuite ergoter sur notre supposée incohérence : on sait. Et vous, sachez qu’il y a eu un avant et après 2008 sur le sujet, époque à compter de laquelle il fut décidé en haut lieu d’éviter le « louche » de façon plus ferme. Nous avons aussi décidé à cette même période de ne pas procéder à quelque épuration de chroniques « d’avant » (essentiellement pour des raisons liées au droit des auteurs concernés), celles qui sont passées « entre les gouttes » avant que nous tranchions dans le lard.

3) Chasse aux sorcières 2.0

On ne peut non plus mettre tous les groupes dans le même panier. Certaines formations ont évolué au fil du temps, certains ont clarifié les choses, fait des déclarations sur le sujet qu’on ne peut pas ignorer ou au contraire ont coupé les ponts avec certaines rumeurs. D’autres groupes encore donnent davantage dans la provoc’ (avec ou sans récidive) que dans l’idéologie pure et dure. Bref, vu que c’est pas toujours si « simple », sachez juste qu’on essaie de tout analyser (l’œuvre, l’autour et le contexte) pour essayer de faire un minimum la part des choses.

4) La confiance, c’est important aussi

On se fait confiance entre nous, déjà. Y a pas de nazillons en puissance dans l’équipe, ni de négationnistes ou de monomaniaques du IIIe Reich. Tout le monde dans l’équipe est grand, majeur et vacciné contre le gros des saloperies qui trainent. Chacun de nous essaie de se poser les bonnes questions et personne n’essaie en douce de caser sur le site un groupe de merde. Mais comme Errare Humanum Est (même à plusieurs), on compte aussi quelque part sur VOUS (merci au passage de passer par le Guestbook pour cela) pour nous remonter des infos qui nous auraient échappé, pour nous aider à conserver une ligne cohérente, etc.

5) Laisse-moi BOURRE BOURRE ZOOM dans ma base, base (*)

Certains groupes n’ont pas l’imagerie mais les paroles, certains font juste de la provoc’ à deux ronds, etc. Puis il y a les cas particuliers comme BURZUM. Il est de notoriété publique que Varg est cinglé. Tour à tour sataniste intégriste, nazi, actuellement dans un trip « odiniste » (et non pas ondiniste)… Imaginer l'homme se balader en calebuth dans les forêts d’Europe du Nord en jouant de la flûte de Pan suffit à remettre les choses à leur place. Dans quelques années, s’il décide de devenir curé ou de partir en Syrie, personne ne sera vraiment étonné. Bref, qui dit dingue ne dit pas forcément musique à proscrire. BURZUM ne contient ni paroles, ni symboles, ni imagerie « louche » alors du coup, dans ces cas-là, comme le dirait notre ministre des Affaires étrangères : « chat perché » !

Bref, comme vous pourrez le comprendre entre les lignes, quand il y a un doute, on réfléchit pour prendre la bonne décision.


Pas facile de parler sereinement d’un sujet aussi sensible, qui nous a tant divisés. J’espère sincèrement que cet édito ne sera pas de nature à engager une nouvelle polémique sur le site. Nous l’espérons tous, en tout cas.

À mon grand regret, je constate en arrivant vers la fin de ce papier que nous avons essentiellement tourné autour du point Godwin. Mais le débat aurait pu être élargi. Quid des groupes radicaux gauchos (option kalachnikov) ? Des identitaires ? Des Ultra Nationalistes ? Des révolutionnaires qui veulent passer le gouvernement par les armes ? Voire des groupes qui souhaitent l’éradication pure et simple de l’humanité ?

On s’en fout, en fait. Sur NIME, on fait de la chronique, pas de la politique. Vous avez le droit de penser ce que vous voulez. Et nous avons le droit de ne pas parler de tout, de ne pas donner notre position sur ce type de sujet. Alors on va juste faire en sorte de laisser le svastika dehors, on va juste respecter le devoir de mémoire (de tous les génocides hein : pas de concurrence victimaire) et on va juste éviter de laisser passer la moindre forme de racisme sur le site.

Pour le reste, on préfère s’exciter sur notre clavier pour vous massacrer le prochain album de METALLICACA.

Merci de votre compréhension à tous.


Coin Coin


(*) Meilleur jeu de mot de l’année 2015



Le 18/11/2015 par GUILLAUME THE ELDER

Sacré Bob!! Tu n'as pas compris que taper sur des gens et taper sur une religion, c'était pas la même chose!!?? Les Juifs ne sont pas des religieux, ce sont des Gens!

Je ne suis pas antireligieux, je suis anticlérical, ce qui est différent... Je te laisse t'informer si tu en as envie, ça n'est pas mon problème...







Le 13/11/2015 par BRUTALNICO

J'adhère complètement à votre "politique" et je ne vois pas qui aurais le droit d'être contre...

Vous n'avez pas ou peu d'obligation n'étant pas (j'imagine) journalistes et vous ne nous devez rien...

Et c'est un plaisir de lire vos critiques.

Donc, faites comme vous voulez, ça me va. Et si je suis pas content, j'ai qu'à aller voir ailleurs.


Le 13/11/2015 par DOOKIE LE SCATO

Allez vous au moins continuez de chroniquer des albums qui parle de MEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERDE !?!? *dis-je avec une voix aigû et stridente*

EDIT
Tant que c'est pas des merdes en forme de croix gammées, ça va ;)


Le 13/11/2015 par BOB

Guillaume the Elder, pour toi il l'antisémitisme est intolérable mais taper sur les religions ça relève de l'utilité publique? L'antisémitisme vise les juifs. Tu sais que le judaïsme c'est principalement une religion? Ton raisonnement limité et particulièrement désolant de bétise ne tiens pas une seule seconde debout. Par contre il aide à réaliser que les glands ne poussent pas tous sous les chênes.


Le 10/11/2015 par LOVISOL

Je ne partage pas l’avis de Wilhelm l’Aîné. Sa première limite ne peut pas se résumer à l’antisémitisme. Les juifs n’ont pas le monopole des persécutions. Des groupes prônant l’élimination des Kurdes ou des Noirs ou des chrétiens ou des Blancs ou des musulmans sont autant à proscrire que les antisémites. Toutes les discriminations raciales et tous les fanatismes religieux sont à bannir.

Après, chacun est libre de croire en ce qu’il veut. Chacun est libre aussi de cracher sur le christianisme, l’islam, le judaïsme, le bouddhisme, l’hindouisme, l’athéisme, les mythologies grecque, romaine ou nordique ou les religions en général, tant qu’il ne milite pas pour une solution finale visant à éradiquer ou persécuter d’une manière ou d’une autre les adeptes des religions visées.

C’est mon avis et d’après ma compréhension c’est aussi celui de NIME. Corrigez-moi si je me trompe (pas pour mon avis, mais pour celui de NIME).

EDIT
Pas de concurrence victimaire, on est d'accord. Je crois que tu as bien cerné notre position et la "responsabilité" selon nous qui en découle lorsque nous décidons ou non de chroniquer certains groupes. Je ne saurais que trop conseiller les lecteurs intéressés par le sujet de jeter un œil sur le "Traité d'athéologie" de Michel ONFRAY qui arrive à dégager une ligne saine et de prendre un peu de recul sur le sujet sans verser dans quelconque haine ou posture douteuse.


Le 10/11/2015 par RAUM

Bizarre, cet édito de recadrage, alors que DEATH IN JUNE est chroniqué sur FP.

?...?

Moi ça me dérange pas; je suis dans le club de : "La musique pour la musique".
Avec le seul bémol du : "Je sais ce que j'écoute".

Donc, un petit rappel sur la musique qui est chroniquée, si le besoin s'en fait sentir, (POSSOPO l'a souvent fait avec humour sur les kro de BURZUM), ne serait pas un mal.

... IMHO, évidemment !


Le 09/11/2015 par GUILLAUME THE ELDER

Les deux limites sont l'antisémitisme et l'atteinte à l'ordre public, parce que ces deux notions sont une Réalité et une atteinte à la Sécurité des personnes qui pourraient la subir.

Tout a été dit quant aux groupuscules extrémistes français ; n'en parlons pas, objectif zéro visibilité, laissons-les pourrir dans leur cave et direction le Poste de Police dès que la ligne jaune, c'est à dire la Loi, est franchie.

Quant à l'Ordre Public, le problème n'existe pas ; tout le monde sait aujourd'hui que le Metal, c'est le Monde des Bisounours ; le Hellfest en particulier a montré à la face de la France que les Métalleux sont la communauté la plus fraternelle et Républicaine qui soit.

Quant à l'anti-christianisme, (je lis que certains s'en émeuvent et donc je réponds!), en revanche, non, non, non.... La religion, on peut taper dessus, allègrement même, et ce pour beaucoup de raisons. Je ne vais pas en faire 3 pages mais Dimmu Borgir, Deicide et leurs potes sont des petits chatons en face de l'Eglise, ses massacres, ses luttes de pouvoir, au cours des siècles et ce jusqu'en 1905, année où on leur a définitivement rabattu le caquet (Clemenceau, I Love You!). Et puis attaquer les Religions, c'est attaquer une croyance, cela ne fait de mal à personne, c'est exactement comme attaquer Bugs Bunny.

Les groupes de Metal jouent et racontent le Satanisme et blasphèment comme ils l'entendent, c'est leur Droit. Ils ne sont jamais descendus dans la rue manifester, avec violences, contre une Loi votée par un Parlement démocratiquement élu, pour cause de conviction religieuse, Eux.

Vous l'avez compris, le Danger est ailleurs. Vive la République, Vive l'anticléricalisme et Vive le Metal!










Le 09/11/2015 par SUPPLICE

Une ligne à la fois claire et nuancée, j'y souscris totalement.
Que ceux qui veulent du caca aillent se fournir directement à la source.

Concernant une proposition par WZX de mettre un message à caractère informatif, je ne pense pas que mettre une étoile brune soit la solution. Pour moi le but est de diminuer la visibilité de ces saloperies pas de leur décerner un label.

Je ne sais pas s'il serait possible techniquement, voire souhaitable, de le faire, mais empêcher que ces chroniques problématiques remontent au milieu d'autres lors de recherches larges serait peut-être une piste. C'est à dire laisser les chroniques, mais ne pouvoir y accéder que si on les cherche spécifiquement par leur nom complet.


Le 06/11/2015 par WZX

Perso j'ai du mal à comprendre, au regard des derniers échanges, pourquoi vous venez de réécrire les chroniques de la disco de Dimmu Borgir, qui est violemment anti chrétien. Eux aussi subissent des génocides et sont persecutés. A un moment faut arrêter la fixette sur les juifs, c'est parce qu'il y a eu plus de morts que moralement c'est plus acceptable ! Si vous choisissez de refuser une discrimination, vous devez les refuser toutes, sinon vous prenez parti...
De toute façon, à partir du moment où vous chroniquez vous prenez parti, faut pas se leurrer !

EDIT
Pas de concurrence victimaire, c'est précisément ce que je dis dans mon papier. Reste qu'il y a une différence entre se déclarer anti-chrétien et verser dans l'antisémitisme, le révisionnisme et autre. Et c'est justement parce que chroniquer revient à accorder un coup de projo qu'on s'est permis de faire ce papier. Parce que dire "vive Satan" n'a rien à voir avec le fait de dire "les juifs dans un four". J'espère pour toi que tu saisis la nuance en tout cas.


Le 06/11/2015 par LAMTHéMATIQUES

" Dans la foulée du jeu "True or False" j'avais concocté un autre quizz "Quelle personnalité du Metal êtes-vous?". Peut être qu'un jour, on vous le balancera."

Owi Canard je soutiens ça à 100 %


Le 06/11/2015 par CLEM

Pourquoi j'aime NIME ?
Parce que les chroniqueurs ont la tête bien faite.
Parce qu'on se marre souvent.
Parce qu'on y parle de METAL, de MUSIQUE. de MUSIQUE !


Le 06/11/2015 par ZE PAT

A Canard, et tous ses camarades (ou pas, c'est selon).

Plus que jamais, NIME est ma référence. Tant pis pour les "grincheux" ou autres...Les sites de chroniques métal sont nombreux, chacun peut choisir de passer son chemin.

C'est clair, c'est net. C'est finalement dommage ce besoin qu'on sent chez vous de se justifier. Pas de pire aveugle que celui qui ne veut voir ...Chacun se fera de toute façon son jugement auprès de sa platine.

Le monde évolue...je préférais ton jeu des "True ou false", c'était le bon temps finalement.

a+ et bonne route à tous !

EDIT
Merci ! Dans la foulée du jeu "True or False" j'avais concocté un autre quizz "Quelle personnalité du Metal êtes-vous?". Peut être qu'un jour, on vous le balancera. Parce que le bon temps peut aussi revenir ;)


Le 06/11/2015 par MARCO

J'avoue ne pas trop comprendre...

Ma question est simple: Où tracer la ligne? Ce qui pour moi est acceptable ne l'ai peut-être pas pour toi....non?

Va-t-on interdire par exemple un groupe comme KREATOR à cause de certaines chansons du style "pleasure to kill" ou "murder fantasies"?

Allez-vous simplement chroniquer des groupes comme Creed ou Alter Bridge qui sont du Happy Metal ?

Je tiens à dire que je ne suis pas nécessairement contre une ligne directrice, mais il est très difficile de la tracer. Beaucoup de groupe de Black et de Death prônent la destruction et la haine de l'humanité (ainsi que le meurtre, la vivissection,etc etc....). Allez-vous arrêtez de chroniquer ce genre de groupe aussi?

Je ne vous apprend rien à vous dire que beaucoup de groupes (Cannibal Corpse en tête) utilisent des images fortes et des paroles très violentes qui ne constituent en rien le fond de leurs pensées réelles.

Pour plusieurs personnes (comme moi), le metal est un défouloir et il est parfois très plaisant de crier à tu-tête PEOPLE=SHIT même si tout le monde de la terre entière (dont ma mère évidemment) n'est pas de la merde.

EDIT
Il y a une différence entre crier son envie de tuer ses voisins et son désir de voir les juifs brûler dans des fours. On ne peut pas mettre la haine, la violence au même rang que le racisme (qui plus est en décontextualisant). Parce que dans le second cas, même dans le cadre de l'expression artistique, cela peut relever du pénal. Pour le reste, notre limite n'ira pas plus loin que celle évoquée dans le papier : on va juste faire en sorte de laisser l'imagerie louche, les propos racistes en dehors du site. Donc vous continuerez tous à avoir votre rata de groupes violents, satanistes et malsains etc. mais contenu dans la ligne éditoriale que nous venons de définir.
Coin Coin


Le 05/11/2015 par JOSéPHINE

La position de Nime peut se défendre et à vrai dire vous faites bien votre tambouille comme vous l'entendez.
D'ailleurs selon moi, même pas besoin de se justifier, ceux qui ne sont pas contents peuvent toujours aller voir ailleurs, ils ne sont pas captifs et c'est encore vous qui décidez ce et sur quoi vous écrivez.

Car là, avec cet édito qui se veut être un éclaircissement concernant la ligne éditoriale du site, on se heurte de nouveau aux mêmes incohérences (souvent énoncées) propres à votre positionnement. Du coup, c'est toujours pas plus clair, toujours un brin ambigu et toujours aussi tiedasse !

Pour ma part, je ne partage pas votre positon (autant ne plus chroniquer du tout de black, faut arrêter de se voiler la face...) mais je l'accepte tout à fait.

En fait le plus énervant là dedans, ce sont tous ceux qui vont abonder dans votre sens et hurler avec les loups (pour une bande de moutons, c'est cocasse !) pour exprimer leur dégout de la bête immonde qui nous ramène aux heures les plus sombres ne notre histoire etc etc etc. Les mêmes qui passent leur temps à gueuler pour la liberté d'expression, mais seulement de leurs idées (supérieures et progressistes cela va de soi !).

EDIT
Je comprends ton point de vue et tu comprends le notre, donc tout va pour le meilleur dans le meilleur des mondes. En tant que fan de Dieudo, cette histoire de bête immonde me parle bien, mais comme pour tout entre ce qu'on pense en privé et ce qu'on affiche sur un site comme NIME, il faut faire attention et faire un minimum la part des choses.
Coin Coin




Le 05/11/2015 par LAMATHéMATIQUES


Je ne suis pas d'accord avec la politique du site mais je la comprends parfaitement, et j'irais même jusqu'à la trouver parfaitement raisonnable.

Par contre les gens qui veulent virer Peste Noire, je comprends bien mais c'est un peu dur d'enlever le meilleur groupe de black de france, voire du monde de NIME quand même ( hot opinion inside )


Le 05/11/2015 par WZX

Ne serait-il pas judicieux de placer un en-tête informatif sur les chroniques déjà publiées ? Du style "Nightfall ne cautionne pas l'idéologie douteuse de ce groupe, et se refuse désormais de chroniquer ce genre de groupe" (mal écrit mais vous voyez l'idée).

En tout cas, merci de préciser la ligne éditoriale, c'était nécessaire depuis un moment. Après bon courage, dur de faire la part des choses dans le monde du metal...

EDIT
oui, on voit l'idée et on y a pensé à une époque. Sauf qu'en l'absence de point sur ce sujet dans notre ligne éditoriale, c'était pas (encore) vraiment possible. A réfléchir pour l'avenir.
Coin Coin


Le 05/11/2015 par LOUVOIR

Nightfall est un grand site. Voilà, je l'écris parce que je le pense. Être capable d'un compromis comme celui-ci sur un sujet aussi sensible, c'est la preuve d'une sagesse et d'un recul admirable.

Loin de se mettre des œillères et de regarder à côté, comme tant d'autres, vous prenez le sujet à bras le corps et éclaircissez votre ligne éditoriale, c'est tout à votre honneur.

Et je suis tout a a fait d'accord avec cette dernière. Il est vrai que nous écoutons une musique violente, parfois autant des les paroles que dans la forme. Il ne s'agit donc pas de censurer tous les appels au meurtre (on aurait pas fini...), ou tous les propos volontairement choquants propres aux codes du genre (là encore...), mais tout simplement de tenir compte d'une Histoire peu reluisante et d'éviter de donner l'occasion à certains groupes de propager leurs idées nauséabondes.

Pour ma part, j'ai beau être capable d'apprécier musicalement certains groupes NSBM, je ne pourrais jamais envisager le financement de leur entreprise d'intoxication haineuse par l'achat de leur disque. Et encore moins d'en faire la promotion autour de moi.

Bravo Nightfall donc, et bonne continuation à vous.


Le 05/11/2015 par LEO

C'est pas moi qui m'en plaindrais !!!!
J'approuve votre démarche, j'applaudis des 4 bras même !

Je suis d'accord avec le lecteur qui vous demandait d'être encore plus extrémistes dans votre démarche et de carrément supprimer les vieilles chros aux relents un peu nauséabonds. Et je suis aussi d'accord avec le lecteur qui disait que PESTE NOIRE ça pue !

Mais j'ai aussi bien lu l'édito, et je peux comprendre que les droits d'auteurs etc ça pose problème, donc je me "contenterai" de votre façon de fonctionner actuelle, c'est déjà cool ! Merci NIME d'être un site un peu plus vigilant que d'autres :)


Le 05/11/2015 par LOVISOL

Les idéologies caca puent. NIME n'en veut pas. Du bon sens. C'est bien.


Le 05/11/2015 par CW DRANAC

Parfois je me demande si certains lecteurs n'oublient pas que chez NiME, les chroniqueurs ne sont pas journalistes. OK, le site est hyper pro, et la qualité rédactionnelle est souvent au rendez-vous... Mais les chroniqueurs n'ont aucune obligation morale, comme pourrait l'avoir un journaliste professionnel. Du coup ils font ce qu'ils veulent, et ça me dérange pas qu'on ait pas envie à titre personnel d'encenser un groupe qui veut ta mort si t'as des ancêtres juifs. Même si ça veut dire ne pas lire une belle critique d'un groupe qui te tient à coeur. Ça passe comme condition pour profiter du site non ?


Le 05/11/2015 par RIKKIT

Ben moi je suis pas d'accord. Est-ce que ça veut dire que vous ne chroniquerez plus Gorgoroth, God Seed, Mayhem et Dark Funeral ? Ou l'idéologie nauséabonde s'arrête-t-elle ? Qu'il y a t-il de plus terrible, des types gueulant "Sieg Heil !" ou bien des mecs pronant le massacre de personnes aux croyances différentes ?

EDIT
Dans les parages, on pense juste que les deux sont à proscrire tout simplement.


Le 05/11/2015 par LE DUC ROUGE

Je me suis toujours voilé la face en me disant qu'à partir du moment ou ça chante en anglais : ça ne compte pas. Ça peut paraître idiot, mais ça m'a toujours donné bonne conscience de me focaliser sur la musique, sans m'intéresser à ce que pouvait bien chanter des groupes comme Burzum, Mayhem, Satyricon, Anorexia Nervosa etc ... alors que pourtant on est pas dupe, surtout en interview, ces types sont border line ... mais bon ... comme le dit Canard on leur pardonne, certains ont changé, et puis bon la musique tue (ahah!).
Par contre les groupes NSMB français ... certains produits dans le sud de la France m'voyez ... ça c'est pas possible et c'est vraiment d'eux dont il faut se méfier.

Je comprends la volonté du site d'expliquer sa démarche, mais dans ce cas il faut aller jusqu'au bout : supprimez les chroniques de tous les groupes qui ne rentrent pas dans le cadre de votre ligne éditoriale. Là vous jouez sur les deux tableaux et vous perdez en crédibilité. Faite gaffe c'est votre 2e edito ou vous essayez de plaire à tout le monde. Assumez, on ne vous en voudra pas. Ceux qui ne sont pas content iront lire d'autres chroniques ailleurs.

bisous.

EDIT
Je pense que la ligne éditoriale est assez claire pour le coup. Supprimer certaines (vieilles) chroniques pour gagner en cohérence a été un autre long et virulent débat en interne. Il est difficile sans spolier les droits d'auteur des chroniqueurs concernés de supprimer ces papiers, (surtout s'ils s'y opposent). On a préféré nous tourner vers l'avenir, préciser ce point "publiquement", ne pas passer sous silence et vous expliquer notre position qui pour le coup est assez "tranchée". Les quelques réactions en interne (et ici même) prouvent que, dans tous les cas, on ne pourra pas plaire justement à tout le monde.


Le 04/11/2015 par NOORS

Cet Edito, que je soutiens complètement, est édifiant de ce qu'est notre réalité au sens large. C'est quand même dingue de devoir rappeler de telles choses en dehors d'un cours d'histoire au pire, ou d'une culture individuelle de l'humain acquise par l'éducation au mieux. Vous avez 100, 1000 fois raison. Il y des idées mortifièrent dont les effluvent n'ont d'égal qu' '"une tâche de merde sur un slip blanc". Il y a suffisamment de talents dans notre musique pour regarder ailleurs.


Le 04/11/2015 par NARCHOST

Bon, Canard, avec un édito pareil, tu crois vraiment que ça ne fera pas polémique ? Tu nous sors le sujet le plus sensible du Metal en nous demandant de ne pas polémiquer ? La blague...

Pour en revenir à cet édito, tu nous explique que NIME fait des chroniques et pas de politique. Or, zapper certains groupes j'appelle ça faire un peu de politique. Je pense également que les passer sous silence c'est vraiment prendre les auditeurs pour des cons. De plus, en tant qu'anti NSBM de base, il n'est surement pas facile pour toi de rester ouvert. Il faut savoir que des fans d'NSBM peuvent écouter des groupes gauchos à souhait et vice versa. Et oui mon cher ami c'est possible. Mais vu que le lecteur est con...

Après, je vais dire, certains groupes problématiques n'ont pas besoin de NIME pour exister et les fans de ces groupes se foutent un peu de l'avis d'un chroniqueur. Bon je viens de me rendre compte que c'est le cas pour tous les groupes. Argument non valable donc.

Pour le reste, je pense que chacun doit se faire sa propre idée mais dans tous les cas et l'histoire la prouvé en ce qui concerne tous les sujets : censurer dans une sorte de "bonne volonté idéologique" est totalement contre productif.

Et quid de certains groupes ultra connu, largement chroniqué sur NIME ayant un passé ( présent ? ) douteux ? Oui bien sur on ne parlera pas de signes explicites ( trop facile ) mais d'anciennes interviews "chaudes" ? Quid de groupes remplissant des Zénith, chroniqués en pagaille mais où, backstage ou autre, certains zicos arborent fièrement des logos pas très réjouissant ? Oui, j'en conviens, ce n'est pas visible pour le Metaleux lambda... Quid d'un certain groupe présent dans un certain festival auquel a assisté un certain de vos membre qui en a fait un avis des plus élogieux ( à juste titre ! ). Quand on sait que ce groupe nous sort un "salut à la victoire" ( en Allemand bien sur mais le seul fait de l'écrire me donne envie de vomir ) avec un large sourire...

Tout ça pour essayer vainement d'expliquer que l'on peut exécrer une idéologie et pourtant apprécier la formidable musique que certains zicos nous proposent. Mais apparemment, l'auditeur est trop con pour ça. Alors oui il y a des cons mais c'est comme partout non ?

Ton édito, pavé de bonnes intentions ( quoique ) est, en ce qui me concerne totalement inutile voir même totalement contre productif. A part gonfler les stats et engendrer 36 commentaires par jour, il ne sert à rien. Enfin si, c'est la meilleure manière de vouloir débuter un début de polémique !

Je termine sur une chose, il est impossible de savoir ce que pense un groupe. Alors c'est bien beau d'en parler entre vous. Oui mais ce groupe a fait si. Non mais ils ont changé car depuis ils ont fait ça. Blablabla. J'imagine déjà vos prises de têtes plus stériles les unes que les autres. Tu parles de Burzum en affirmant que la musique ne contient ni paroles et symboles idéologiques douteux. Pas sur que Vargounet soit sur la même longueur d'onde que toi ? Alors on fait quoi ? Et on fait quoi pour TOUS les autres dont ne ne sait finalement pas grand chose ? Des groupes remplissant des Zénith et arborant ( en connaissance de cause ou non ) des tee shirt trèèèèèès douteux ? A ce moment là, tout le monde doit paniquer pour savoir de quel groupe il s'agit ? Je m'en poile d'avance !!!

Plus sérieusement et je vais conclure sur ce point. Censurer, OK. Prendre les gens pour des cons, OK. Se mettre en héroïque rempart ( de papier ! ) contre une idéologie, pas de problème. Mais au final ? Au final vous ( les anti NSBM ) ne savez rien. Je dirais même que vous êtes comme les écolos, votre manière de faire est on ne peut plus contre productive car les bonnes intentions ne suffisent pas à ce niveau là. Il faudrait un peu voir plus loin que le bout de son nez. Pas facile je suis d'accords. Nous ( ce qui écoutons de tout et donc du NSBM ) ne savons rien. Comment peut on chier à un point sur une idéologie tout en ayant un orgasme devant un groupe douteux au possible ? Je ne me pose plus la question car il n'y a tout simplement pas de réponse. Enfin si, une seule. Et elle est très simple finalement. La mu, la musi... Et si on parlait un peu MUSIQUE ici pour une fois... ? Ça serait bien non ?

EDIT :
Hello,

Je valide ton commentaire en l'état et précise plusieurs points :

- l'opportunité de l'édito a été décidé en interne suite à plusieurs demandes de lecteurs concernant (entre autres) BURZUM.
- il y a eu un débat au sein de l'équipe, c'est un sujet qui revient régulièrement et qui méritait selon nous une précision quant à ce point de notre "ligne éditoriale".
- le but de cet édito n'est pas de créer un buzz ou d'activer des dizaines de commentaires ou je sais pas quoi. C'est juste une précision sur un point qui nous tient à cœur et que nous n'avions jamais fait depuis. Pose ce couteau, on peut discuter, personne ne te veut du mal tu sais.
- j'ai essayé d'écrire un petit édito clair et simple sur ce sujet qui devrait nous éviter de voir en demande de chroniques des groupes comme SEIGNEUR VOLAND (ou autre), tout en essayant de pas mettre tous les groupes dans le même panier ni en se montrant systématique.
- personne n'est con. Ni vous, ni nous. C'est bien pour cela qu'on vous explique comment on compte procéder sur ce point et pour l'avenir. Pour le reste, évidemment, personne non plus n'a la science infuse donc merci d'injecter aussi un peu de second degré et de relativiser les choses.

Puis, je pense que tu devrais te relire, tu dis tout et son contraire dans ton commentaire. Mais c'est pas grave hein, t'es énervé. C'est vrai que c'est un sujet énervant. Mais je pense qu'on peut quand même écrire sur le sujet en essayant de pas s'énerver ni de prêter les pires intentions du monde à la personne d'en face.


Le 04/11/2015 par DADAWID

Merci Canard, c'est une bonne chose que ces groupes ne soient pas mis en avant sur le site. Ils véhiculent une idéologie nauséabonde, qui est à l'opposé des valeurs de notre musique. Je constate d'ailleurs que vous avez supprimé plusieurs chroniques de peste noire, tant mieux (groupe facho, qui ne se revendique pas NSBM mais qui traîne volontiers avec les pires d'entre eux). A++



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod