Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2008
Le déclin du Metal 2 : le Metal mûr
Par POSSOPO
Le 20 Décembre 2008

Mike Baker carved in stone
Par SPHERIAN
Le 3 Décembre 2008

Le Beau, le Bon et le Laideron
Par ONCLEGUUD
Le 14 Novembre 2008

La France n'est pas Metal
Par CANARD WC
Le 23 Octobre 2008

L’humour des charognes / l’éventail des impossibilités
Par AAARGH
Le 19 Septembre 2008

Fin de l'aventure
Par AKRON
Le 6 Septembre 2008

Porctrait d'un chroniqueur
Par ROOTSPACOROOTS
Le 19 Août 2008

MAIDEN mania, MAIDEN plein le cul
Par CANARD WC
Le 27 Juillet 2008

Underground et Mainstream : deux univers distincts
Par ONCLEGUUD
Le 2 Juillet 2008

Inside the Chronicors 2
Par CANARD WC
Le 11 Juin 2008

Soundtrack Of My Life
Par STEF
Le 9 Mai 2008

La parole au designer
Par HEAVY REM
Le 18 Avril 2008

Inside the Chronicors 1
Par CANARD WC
Le 5 Avril 2008

La nostalgie est l’ennemie
Par AAARGH
Le 2 Mars 2008

Le déclin du metal ?
Par CANARD WC
Le 10 Février 2008

NIME évolue !
Par BAST
Le 10 Janvier 2008

Mike Baker carved in stone
Par SPHERIAN le 3 Décembre 2008 Consulté 3471 fois

C’est par un simple hommage sur le site de SHADOW GALLERY que beaucoup ont appris le décès de Mike Baker d’une traîtresse crise cardiaque dans l’après-midi du 29 Octobre dernier.

L’indifférence médiatique à l’encontre du groupe aura été la plus complète et ce jusqu’à sa fin probable. Car on voit mal la formation mythique continuer sans son emblème, l’un de ses membres fondateurs et principaux compositeurs. Au delà de la tragédie humaine, c’est toute la famille du metal progressif qui se retrouve endeuillée avec la perte de l’un de ses pères fondateurs. Car, si pour certains, le metal progressif made in 1992 fut rempli d’images et de mots, pour beaucoup d’autres, le meilleur album de prog de l’année revenait au nouveau fer de lance du label Magna Carta. Bien que musicalement beaucoup plus ambitieux qu’ « Images and Words », l’éponyme « Shadow Gallery » souffrait tout de même de sa production rigide et de son apparente inaccessibilité. Il est vrai que la flûte de pan n’est pas du goût de tous les metalleux et le groupe fut bien vite catégorisé comme une formation de rock progressif, ce malgré la prédominance des guitares de Gary Wehrkamp. Bien que les albums se firent de plus en plus heavy au fil des années, SHADOW GALLERY eut beaucoup de mal à trouver, auprès du public, la légitimité qui lui revenait de droit.

Quand on lui demandait pourquoi le succès tardait à arriver, Mike avouait volontiers dans ses interviews que sa passion pour la musique dépassait le besoin de se transformer en businessman. La plus grande faute du groupe aura-t-elle été de ne pas compter un Steve Harris ou un Mike Portnoy dans ses rangs ? C’est plus que probable lorsque l’on compare les parcours respectifs de DREAM THEATER et SHADOW GALLERY, deux formations américaines évoluant dans un registre proche et ayant débuté à la même période. Peu enclins à se bourrer des longues tournées en première parties de groupes qu’ils n’appréciaient même pas, les membres du SHADOW GALLERY étaient avares d’apparences publiques, préférant consacrer leur temps libre à composer ou participer à divers projets studio. Véritable ambassadeur de son groupe, Mike était particulièrement à l’aise dans cet exercice, que ce soit dans le superbe « Leonardo : The Absolute Man » ou avec Arjen Lucassen dans AYREON. L’homme n’avait pas la voix de son physique mais savait donner vie à n’importe quel titre grâce notamment à une impressionnante polyvalence vocale. C’est toutefois dans les émouvantes ballades du groupe (« Alaska », « Hope for us », « Colors », « Comfort me ») que Mike apparaissait comme le plus épanoui.

Des albums tels que « Carved in Stone », « Legacy » et surtout le génial « Tyranny » avaient-ils quelque chose à envier aux albums des ténors du genre, DREAM THEATER en tête ? Pas sûr. SHADOW GALLERY est très certainement, avec FATES WARNING, le groupe le plus en mal de reconnaissance tous styles confondus. Adulés des connaisseurs, ignorés du plus grand nombre, tous deux appartiennent à cette catégorie de groupes peu glamours et oubliés des fans. Il est assez rare (car jamais très bon) qu’un seul groupe se taille la part du lion mais le metal progressif déroge à cette règle sociale élémentaire alors que son autre père fondateur, lui qui a pourtant tant apporté au genre, consolide sa dictature commerciale. En effet, comment rivaliser avec la machine DREAM THEATER, son album (médiocre?) biannuel et son DVD-bourré-de-bonus-géniaux ? Beaucoup me répondront que dans la jungle du music business, la loi du plus fort prévaut et qu’il est normal de porter le leader du genre au pinacle. A ceux-là, je réponds que c’est une attitude dangereuse sur le long terme car elle ne favorise certainement pas le renouvellement. Pendant que le comptable de Portnoy change sa bagnole, les albums de groupes de « seconde zone » sont téléchargés. Condamnés à écrire leur légende en arrière plan, le temps est leur seul allié. Car les générations futures seront sans doute plus magnanimes et, disposant du recul nécessaire, sauront certainement mieux faire la part des choses. C’est triste mais c’est maintenant tout ce qu’il reste à SHADOW GALLERY.

« I wonder if there’s hope for us » chantait Mike avec clairvoyance sur « Tyranny ». L’espoir pour tous les fans de la musique de SHADOW GALLERY, c’est que le groupe trouve la force de donner à son chanteur le plus grand des hommages : enregistrer le successeur du génial « Room V » qui était en préparation. Ironie du sort, c’est avec cet album qu’une certaine reconnaissance commerciale commençait à pointer le bout de son nez. Mike appartient maintenant à la légende, espérons que le groupe ne l’y rejoindra pas trop vite…

Rest in Peace brother.



Le 15/12/2008 par ANCESTOR

En effet, quelle triste nouvelle... J'avoue que je suis souvent assez peu sensible à la dispartition des "figures" du Metal, mais Mike BAKER... :'(

J'ai commencé à écouter du Prog-Metal avec deux albums : en tout premier lieu Carved In Stone, en boucle, ce durant plusieurs mois avec le plus grand des plaisirs, puis, à peu près en même temps, Awake, que j'ai écouté aussi longtemps et avec autant de bonheur, mais pas plus, les deux se valant amplement à mes oreilles.

Voilà, tout est dit dans cette courte histoire, dans le monde du Prog-Metal rien ne sera jamais plus comme avant.


Le 14/12/2008 par VANNOORD

Je suis très triste pour l'ami BAKER car j'appréciais beaucoup sa voix et son groupe. Je suis très étonné du manque de reconnaissance envers SHADOW GALLERY qui est un des phares du genre et qui nous a toujours pondu des galettes d'une grande qualité, avec la même remarque pour un groupe comme ENCHANT. Dommage !



Le 12/12/2008 par TED

Cette nouvelle m'a terriblement attristé.
Parce que la musique de Shadow Gallery est merveilleuse. Parce qu'elle me fait rêver.
Mike Baker y rayonnait.

"I left a poisoned world behind
Now I see only
Heaven's the oasis in the sky"
(First Light/Legacy)


Le 10/12/2008 par AERIEL

Une voix sublime s'est éteinte...C'est intolérable que cet événement soit passé autant inaperçu...
Merci à Nightfall d'avoir fait le point là-dessus, c'est une excellente initiative !

RIP Mike

(Et espérons que le groupe ne meurt pas avec lui...)


Le 07/12/2008 par BOROMIR

Belle initiative de la part de Nightfall et de Spherian de rendre hommage à cette superbe voix, à ce bonhomme parti trop tôt. J'espère que cette disparition permettra au moins à des gens avides de belles mélodies, de morceaux complexes mais finalement si fluides de se pencher sur la discographie quasi irréprochable de Shadow Gallery.

J'apporterais toutefois un bémol à ton édito cher Spherian : pourquoi opposer Dream Theater à Shadow Gallery ? Tu peux reprocher pas mal de choses à la bande à Portnoy mais surtout pas d'être responsable du relatif anonymat de Shadow Gallery. N'oublions que des liens existaient entre eux : participation de James Labrie sur Tyranny.
Accuse plutôt Magna Carta, les médias et peut-être même les musiciens eux-mêmes qui auraient peut-être dû plus se bouger pour faire avancer leur carrière. Il y avait de la place pour eux dans le top de la scène metal prog.
RIP Mike


Le 07/12/2008 par SVEN

RIP Mike Baker :(


Le 05/12/2008 par MUSCU

Il avait 45 ans.
RIP


Le 04/12/2008 par SARGEIST

J'aimais bien ce groupe. Il est mort à quel âge ?
Merci de parler un peu de FATES WARNING aussi.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod