Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2017
Hells Bells (again)
Par DARK BEAGLE
Le 18 Novembre 2017

Les Visages De La Critique : je ne suis plus un critique
Par PINPIN
Le 13 Novembre 2017

Les Visages De La Critique
Par GEGERS
Le 30 Octobre 2017

Les Visages De la Critique : le critique est lui-même
Par CHAPOUK
Le 16 Octobre 2017

Les Visages De La Critique
Par ISAACRUDER
Le 11 Octobre 2017

LINKIN PARK : l'hommage d'Alankazame
Par ALANKAZAME
Le 5 Octobre 2017

LINKIN PARK et le décès de Chester Bennington : ma pensée intérieure
Par DARK SCHNEIDER
Le 3 Octobre 2017

So Long and thanks for all the Shoes
Par CANARD WC
Le 25 Septembre 2017

Quand Mulk rend hommage à Chris Cornell : célébration de son œuvre et de sa mémoire par un fan...
Par MULKONTHEBEACH
Le 22 Mai 2017

Le critique est un défricheur-informateur
Par MEFISTO
Le 23 Février 2017

Metal Blabla, le podcast du Canard (et d’un Ours)
Par CANARD WC
Le 8 Février 2017

Le critique est un vampire
Par ISAACRUDER
Le 3 Février 2017

Les vœux de la team
Par ISAACRUDER
Le 2 Janvier 2017

Les Visages De la Critique : le critique est lui-même
Par CHAPOUK le 16 Octobre 2017 Consulté 917 fois

Mefisto vous racontait il n'y a pas longtemps qu'il parcourait la jungle Metal armé de sa machette et de sa loupe, prêt à défricher les terrains inconnus pour dénicher la pépite qu'il aura envie de partager avec vous.

Moi ? Je suis une table ! Non je déconne… Ça c'est James Hetfield…

Non quand j'écris, je suis juste moi. Presque plus naturelle que d'habitude même !
Déjà parce qu'il m'est plus facile, même si je ne suis pas quelqu'un de timide, de m'adresser à 200, 500, 1 000 personnes en même temps par l'écriture. J'ai le temps de réfléchir, de trouver la punchline qui fait mouche, de mettre les bons mots sur tels ressentis… Bref je peux prendre tout le temps qu'il me faut pour vous donner mon opinion sur un album, chose juste impossible à faire si j'étais réellement face à vous tous en même temps…
Je m'imagine bien vous dire "alors cet album je le trouve…" ne pas terminer ma phrase, aller fumer une clope par ma fenêtre, faire un brin de vaisselle et revenir en vous disant "bien mais…" et repartir me faire un thé !
Je suis quand même pas mal perfectionniste, du coup j'ai BESOIN de vous donner l'avis le plus juste, le plus précis, le plus sincère et le plus proche de ce que j'ai pu éprouver ou me dire durant l'écoute de la galette.

Pourquoi ?

Parce que d'une part je suis névrosée et d'autre part parce que j'ai simplement envie de vous donner le maximum d'informations, mêmes subjectives (je sais que vous avez un esprit critique fonctionnel), pour pouvoir ensuite partager avec vous. Car je vois mes chroniques comme un simple moyen d'échanger avec vous une impression sur un album X d'un groupe Y à un moment T (si cette phrase était plus longue je suis sûre que j'aurais casé tout l'alphabet !). Et d'ailleurs vous pouvez pas savoir à quel point ça me fait plaisir de recevoir des commentaires, peu importe leur teneur (quoique je reconnais qu'un "va mourir connasse" me ferait pas spécialement chaud au cœur), car dans ces moments-là vous m'exposez votre avis, vous jouez le jeu et même si on n'est pas face à face on échange entre êtres humains, entres passionnés metalleux et ça c'est chouette !

Ces phases d'écriture constituent aussi les rares moments où mon cerveau et mon cœur s'harmonisent à peu près pour produire quelque chose. Et Dieu sait que c'est compliqué ça chez moi ! Écrire sur un album, ça m'oblige à identifier et prendre en compte les sentiments que m'ont procuré certains groupes/morceaux/albums/textes, à ressentir la musique pleinement et à la vivre avant de l'analyser. Soit un exercice relativement complexe pour ma personne qui privilégie quasi toujours l'intellect à l'émotionnel… Mais même si pour certains skeuds c'est pas facile, dans l'ensemble c'est loin d'être une torture, au contraire : j'ai toujours ce sentiment éphémère, mais agréable, à la fin d'une chronique d'avoir fait ce qui devait être fait, d'être équilibrée et parfois même plus qu'avant la rédaction du papier.

Et puis surtout dans ces moments d'harmonie je me détends, je suis vraie et ma personnalité ressort par le biais de mon clavier. C'est pour ça que vous avez droit à des chroniques super longues, car je suis une putain de bavarde qui a toujours l'impression de ne pas avoir dit vraiment tout ce qu'elle avait à dire. Et c'est aussi pour ça que ces papiers partent parfois totalement en couille ! Mon incorrigible petit con de cerveau me fait des blagounettes ou me fait imaginer des choses, qu'habituellement je garde pour moi ou pour les proches qui ont l'habitude, mais que j'intègre aux chroniques sans me poser de question. Tous les jeux de mots foireux, toutes les images bizarres, toutes les remarques stupides ou hors contexte qui viennent rythmer/polluer mes écrits sortent naturellement. Ça aussi ça s'inscrit dans ma personnalité et même si parfois en me relisant je me dis que vous devez me prendre pour une sacrée tarée (je ne suis pas folle vous savez… BONSOIR !) je me dis que ce n'est pas parce que je suis chroniqueuse (c'est pas beau comme mot !) au sein de NIME que je dois laisser de côté un pan de ce que je suis vraiment pour adopter une attitude plus sérieuse. Ça serait vous mentir d'une certaine façon et ça rentrerait en totale contradiction avec tout ce que j'ai écrit dans les paragraphes précédents.

Puis en plus j'ai toujours fonctionné de cette manière, même bien avant d'écrire sur un webzine. La musique en général et surtout le Metal et le Punk m'ont toujours parlé, ont toujours généré chez moi des émotions sur lesquelles venaient se greffer en vrac de longues phrases analytiques, critiques dithyrambiques selon les cas et agrémentées de traits d'humour.
Aujourd'hui ma façon d'appréhender la musique est exactement la même qu'avant, la seule chose qui a changé pour moi depuis que j'ai commencé à écrire ici c'est que j'ai maintenant accès à un immense terrain de jeu avec plein de petits camarades qui passent, repassent, viennent me dire que j'ai raison ou que j'ai absolument rien compris à certaines choses et avec qui je partage ma passion en rigolant, en m'énervant et surtout en échangeant.



Le 19/10/2017 par LEO

Joli édito !

J'aime aussi beaucoup ton style d'écriture pour les mêmes raisons que celles exposées par mes voisins du dessous, je rajouterai juste à liste le fait que c'est original et très sympa que tu communiques avec nous par images pour nous faire passer tes idées.
Et moi j'ai de la chance en plus, tu chroniques des groupes qui m'intéressent !
D'ailleurs en passant, je me permets une requête : hésite pas à chroniquer du Ponk, du Crust et du HxC, c'est pas moi qui m'en plaindrai !

En espérant que tu continues à te plaire ici pour qu'on puisse encore avoir l'occasion de te lire.

Tchou !


Le 18/10/2017 par CLANSMAN57

Je pense plus ou moins la même chose que Baptiste89.
Un plaisir de te lire, bien que je n'apprécie pas trop les groupes que tu chroniques.
On ressent aisément que tu aimes ce que tu fais et tu le fais bien qui plus est, avec humour et sans te prendre pour une sur-femme.
Et tu te fais comprendre, c'est très important aussi ça...

Bonne continuation.

++


Le 18/10/2017 par BAPTISTE89

Tes chroniques sont très enjouées et vivantes, Chapouk, c'est d'ailleurs ce qui fait le charme de ton écriture ! Tu n'as pas du tout un style froid, tes critiques sont remplies de points d'exclamation, de références marrantes, des blagues, parfois de mots assez vulgaires, il y a un enthousiasme qui est contagieux, et tout cela fait que tu as ton style. Bien sûr, le caractère léger, naturel et spontané de tes chroniques ne signifie pas que tu fais tout ça à la va-vite, on sent qu'il y a du boulot derrière tout ça.

C'est un vrai plaisir de te lire !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod