Recherche avancée       Liste groupes



    


[-] 2009
News du schtroumpf noir
Par JULIEN
Le 29 Décembre 2009

Où sont donc passés l'anti-conformisme, la subversion ?
Par THE MARGINAL
Le 4 Décembre 2009

La place de la musique / Qu'avez-vous fait pour elle aujourd'hui ?
Par AAARGH
Le 3 Novembre 2009

Les chroniqueurs de NIME ouvrent leur jardin secret (III) : NIME contre le reste du monde.
Par MEFISTO
Le 16 Octobre 2009

Les chroniqueurs de NIME ouvrent leur jardin secret (II) - « L'ABC de la chronique »
Par MEFISTO
Le 1 Octobre 2009

Les chroniqueurs de NIME ouvrent leur jardin secret (I) : « Le chroniqueur face à son papier »
Par MEFISTO
Le 16 Septembre 2009

SLAM !
Par DEADCOM
Le 26 Août 2009

MOX II - Le retour
Par MOX
Le 31 Juillet 2009

APOC - « Appellation Prog d’Origine Contrôlée »
Par SPHERIAN
Le 30 Juin 2009

Des concours, des sponsors et deux bannières.
Par BAST
Le 29 Mai 2009

Coming Out Metal
Par MEGATHERION
Le 7 Mai 2009

Internet, c'est de la balle !
Par CANARD WC
Le 15 Avril 2009

Présentation BIONIC
Par BIONIC2802
Le 7 Avril 2009

Quel(s) futur(s) méga-groupe(s) dans le Metal ?
Par THE MARGINAL
Le 17 Mars 2009

De ma « cabane au Québec », je vous salue lecteurs !
Par MEFISTO
Le 5 Mars 2009

D'AC/DC à Burzum ...
Par MEGATHERION
Le 25 Février 2009

Tous des cons !
Par ODIN
Le 11 Février 2009

See you in Hell !
Par ONCLEGUUD
Le 2 Février 2009

HAPPY NEW FUCKING YEAR !!!
Par BAST
Le 22 Janvier 2009

Les chroniqueurs de NIME ouvrent leur jardin secret (III) : NIME contre le reste du monde.
Par MEFISTO le 16 Octobre 2009 Consulté 3483 fois

Pour cette troisième pointe de tarte, que vous dégusterez évidemment comme les deux premières, j'ai essayé de poser des questions plus indiscrètes sur les réactions des chroniqueurs face à leur travail. Je trouve toujours intéressant de poser un regard critique sur notre reflet et c'est exactement ce que je vous propose dans ce papier.


CANARD, souverain du coin-coin et président de l'Association des agitateurs publics qui savent tout sur tout de France, je ne pouvais éviter de te poser cette question : comment prends-tu les critiques et compliments des lecteurs ? J'aimerais si possible que tu ne t'étendes pas trop sur la deuxième portion de la question et que tu demeures dans le sujet…

J'écris en général dans une optique de faire réfléchir le lecteur (voire de polémiquer). Ça m'intéresse pas de pondre une kro qui soit "consensuelle" (vite zappée, vite oubliée). C'est pas trop mon style en plus. Du coup, je comprends tout à fait qu'on ne soit pas d'accord avec moi et c'est tant mieux. J'ai même tendance à apprécier davantage la critique (argumentée) à la flatterie (je me méfie des éloges). J'ai noté que c'est souvent des bonnes prises de tête que sortent les débats les plus intéressants. Je me fous donc d'être populaire, d'être lu, d'être aimé ou détesté. Je souhaite juste que vous vous rappeliez de mes papiers et que ça vous fasse réfléchir. C'est pour cette raison que j'essaie dans chacune de mes chros de faire passer (en plus d'un avis sur l'album) une "idée de fond" pour que le lecteur réfléchisse plus largement qu'en terme de "bien / pas bien". Ce serait donc pas très cohérent de ma part si je m'émouvais outre mesure des insultes, des mails infâmes et autres flagorneries en tous genres que mes papiers suscitent régulièrement.


Et toi, gros chat orange ?

Alors là, pour être super méga honnête, je te dirais que les critiques constructives ne sont pas légions mais très instructives. Et puis bon, les compliments, moi j'aime bien, c'est aussi bête que ça.


Alice Cooper peut aller se rhabiller en ta présence, ALANKAZAME, TU es le Coope. À part cela, tu es aussi un chroniqueur qui aime dépasser les 100 lignes de textes à quelques occasions, non ? Mais aussi à part cela, je voudrais savoir si les sites concurrents de NIME influencent ta façon de chroniquer.

Damned ! Me voila démasqué ! Eh oui, j'avoue, en réalité je suis Alice Cooper. Plus sérieusement, le gaillard est mon seul dieu et maître, je l'assume et je le revendique. Le truc emmerdant c'est que les francophones de ma génération à être dans le même cas sont bien trop peu nombreux. Du coup, j'ai l'impression de me livrer à un fanatisme un peu sectaire par moments... Mais que voulez-vous, c'est un peu le lot quotidien du commun des metalleux ces choses-là.

Sinon oui, en effet, je suis assez bavard épistolairement parlant, et quand j'ai beaucoup de choses à raconter, je ne m'impose aucune limite ! Si un album est inintéressant, il sera évacué vite fait bien fait. Mais s'il s'est avéré qu'il a éveillé ma curiosité et fait turbiner mes méninges au cours d'écoutes successives, il y a fort à parier que je me fende d'une belle série de pavés sur son cas. C'est important, lorsqu'un album mérite qu'on se penche sur son histoire, sur l'histoire de la formation qui l'a produit, sur les divers aspects de son contenu et s'ils en valent la peine, il ne faut jamais se priver d'informer dans les détails le lecteur sur ces sujets-là.

J'ai beaucoup d'estime pour nos collègues des sites concurrents, mais je ne me base jamais sur leur manière de chroniquer pour rédiger mes propres chroniques. J'essaie de rester aussi indépendant que possible tout en collant au style de la ligne éditoriale de NIME. Chaque chroniqueur, quelque soit sa crémerie, a son propre mode de réflexion et sa propre vision des choses. C'est justement ça qui fait notre force.


MEGATHERION, es-tu du genre à aller fouiner sur les autres webzines tels que NIME afin de les comparer de façon guerrière dans ta tête ? Si oui, et j'espère sinon la réponse sera composée de trois lettres plates, que remarques-tu ailleurs ?

Je ne passe que très peu de temps sur les autres sites, essentiellement par manque de temps. Cependant, je dois avouer que j'aime bien de temps en temps aller voir ce que d'autres ont pu écrire à propos d'albums que j'ai chroniqués. Il arrive que parfois je sois en totale harmonie avec mes confrères virtuels. A d'autres moments, je suis à l'opposé de ce qu'ils pensent. C'est marrant. Sinon, chaque site a ses spécificités. Certains seront plus axés sur les nouveautés, d'autres font surtout du référencement. D'autres encore privilégient l'aspect encyclopédique en mettant l'accent sur les archives. Globalement, je pense que chacun a sa marque de fabrique et que ceux qui savent se renouveler et sont motivés par la passion sont les plus susceptibles de durer.


FREDOUILLE, tu es du type à analyser tout seul, le soir, dans la nature, comme un moine tibétain… Non ? Si ? Ah, je le savais bien… Alors dis-moi, comment est-ce que tu situes NIME par rapport aux autres webzines ?

Je pense que NIME déjà est super esthétique et très fonctionnel, sa base de données est très riche par rapport à bon nombres de webzines. Par ailleurs, l'ensemble des chroniques qui paraissent sur le site sont de qualité. Ce qui n'est pas toujours le cas sur d'autres webzines dont je tairai volontiers le nom.

Il n'empêche que depuis un certain temps, je trouve un peu NIME à la ramasse sur les nouveautés - niveau délai de parution - (mais ça c'est de notre faute). Nous sommes très en retard et moins proactifs que d'autres (les éternels par exemple). NIME est moins bon et moins riche que les autres concernant les interviews et fest reports. Enfin, je pense.

Sinon, le fait que NIME possède un forum interne pour les chroniqueurs est un plus par rapport aux autres webzines qui ne disposent pas de cet outil. Enfin, la partie admin est classe et permet une gestion optimale des chroniques (priorités, rythme de publication...). Cela montre que NIME est une grosse organisation.


Quelles sont selon toi, MOX, les forces et faiblesses du site par rapport aux autres Webzines ?

1) La force de NIME, c'est le blanc sur noir, ça a toujours été ainsi et c'est une marque d'intégrité. La faiblesse c'est le blanc sur noir, parce que ça viande les yeux après vingt minutes de lecture.

2) La force de NIME c'est sa longévité, dix ans que ça publie alors qu'on est lu par un ou deux pébrons, c'est une marque de volonté. La faiblesse c'est sa vieillesse, les vieux ne changent jamais d'avis.

3) La force de NIME ce sont les soirées whisky-saucisson qu'on se fait entre chroniqueurs une fois par mois. Ça vous soude une équipe. La faiblesse de NIME c'est qu'on est alcooliques.

4) La force de NIME c'est que les autres webzines sont tout de même assez mauvais. La faiblesse de NIME c'est qu'on n'est pas préparé à un nouveau venu inarrêtable, et qu'il nous débordera par la Belgique s'il finit par naître.

5) La force de NIME est bleue...ok j'arrête.


Plus noir que DARK SCHNEIDER, tu meurs ! Aussi mystérieux que ton avatar, tu sauras répondre à cette interrogation : lis-tu les chroniques des autres membres de l’équipe ? Quels chroniqueurs aimes-tu plus particulièrement et/ou pour qui as-tu le plus de réticences ?

Ça dépend. Au début, je lisais pratiquement toutes les chroniques, désormais je ne lis que les chroniques de groupes officiant dans mes styles de prédilection. Mon ouverture musicale a ses limites ; et aussi et surtout, je ne prends plus le temps nécessaire pour lire des chroniques que je trouve souvent trop longues.

J'ai effectivement des chroniqueurs de prédilection qui m'ont donné envie à une époque de me lancer dans cette entreprise et qui m'ont logiquement influencé. Gloire donc à David, M. Pied dans le plat (malgré sa mauvaise foi Maidennienne évidente), Fredouille, mais aussi Stef, Powersylv à ses débuts quand il rédigeait des chros courtes, feu-Janethefuckinjurist et feu-Ziggy, et plus récemment quelqu'un comme Aaargh. Des chroniqueurs aux styles en général léger, informatif et pertinent. Bref, des chroniqueurs point trop n'en faut qui ne perdent pas leur temps à blablater sur 3 pages Word. N'oublions pas non plus Megatherion pour son bon goût Manilla Roadesque.

Des réticences ? Oui j'en ai, c'est le moins que l'on puisse dire ! Déjà, désolé Messieurs Possopo, Deadcom, feu-OncleGuud, Feu-Gorr, mais pour des raisons évidentes de styles abordés, je lis très peu vos chros. J'ai une réticence également pour les chroniqueurs au style trop alambiqué comme Shub-Niggurath (mais comment peut-on dire autant de chose sur un groupe comme VENOM ??!), feu-Julien dans ses heures les plus littéraires et pompeuses (idem pour Bast, mais c'est moins fréquent), ou Mr Soulforged/Ameforgé. Pour d'autres raisons, j'ai des réticences envers Powersylv depuis qu'il rédige des chros longues, et surtout quand il s'agit de nouveautés, ainsi que pour Canard WC pour le ton global de ses chros.

Bon après, même les chroniqueurs pour lesquels je suis réticent ont su un jour me toucher positivement d'une manière ou d'une autre. Oui, je suis pour la paix des ménages, tout ça...


J'ai gardé la question la plus ennuyante pour la fin, évidemment, et elle s'adresse à toi, FIGHTFIREWITHFIRE. Et ne t'inquiètes pas, je ne veux que ton bien ! Alors : comment juges-tu globalement le contenu rédactionnel de NIME ? Tu as le choix entre deux approches : le juge clément ou l'avocat du diable. Je te conseille un mix des deux…

Le contenu rédactionnel de NIME a cet avantage d'être suffisamment varié pour convenir à l'ensemble des lecteurs qui le parcourent chaque jour. Que ce soient ceux qui recherchent des informations directes et précises sur les caractéristiques techniques, sonores d'un groupe afin de cerner assez rapidement si cela peut leur plaire ou ceux qui préfèrent lire des délires littéraires frisant l'essai ou de bonnes réflexions philosophico artistiques afin d'y confronter leurs propres sensations d'un point de vue plus émotionnel. Bref, que l'on préfère le classique presque scolaire ou la branlette intellectuelle, tout le monde y trouve son compte dans un ensemble que je trouve toujours de très bonne qualité quel que soit le style pratiqué.


Et toi, SHUB-NIGGURATH, vieux routier, comment considères-tu les écrits de tes collègues ?

Disons que question "forme", NIME est l'un des rares sites où l'on ne se fait pas trop mal aux yeux en lisant des chroniques. C'est d'ailleurs ce qui m'a plu quand j'ai découvert le bazar. L'orthographe et la syntaxe n'y sont pas trop malmenées, c'est l'essentiel. Les coquilles, ça ne compte pas. Merci les admins au passage, hein ?

Sur le fond, je dirais que justement, il y en a un. On pourra toujours trouver quelques kros un peu légères (pas de nom, de toute façon les chroniqueurs concernés ont tous été exécutés) mais dans leur très grande majorité, elles sont construites, argumentées, et surtout très personnelles. Tout le charme est là. Une chronique qui n'est pas subjective n'en est pas une. Les discours cherchant à promouvoir une objectivité "neutre", qui ne froisserait ni les amateurs ni les détracteurs de tel groupe, tel genre ou tel disque, et donc n'en satisferait aucun, me font profondément chier. Et j'emmerde les connards qui se plaignent qu'untel descende un disque de Prog' parce qu'il est plutôt fan Brutal Death ou vice versa (ça marche avec tous les styles). Sous-entendu, tu n'y connais rien, alors ta gueule... Bah, si NIME ne devait publier que des avis conformes à celui des grosses fanbases, autant mettre de suite la clé sous la porte. Et quand bien même... Pour prendre un exemple bovin : j'adore toutes les kros dithyrambiques consacrées à NIGHTWISH ou RHAPSODY. Leurs arguments me font comprendre pourquoi je m'ennuierais à mourir si j'écoutais ces groupes.

Bref, NIME fait réfléchir et refuse de caresser ses lecteurs dans le sens du poil. Le bonheur.

...

Comment mieux conclure ce triptyque « éditorial » ? Je crois que SHUB a bien résumé la chose.

J'espère que vous aurez appris plus de choses sur votre équipe de chroniqueurs préférée et que ça vous aidera à comprendre certaines de nos réactions, de nos opinions et de nos décisions. Nous ne sommes que des humains, des passionnés bénévoles qui ne comptent pas leurs heures pour vous procurer le plus d'infos possibles sur cet encombré marché du disque Metal. Bon, je range mes violons…


Hail !

Mefisto




Le 16/10/2009 par MEFISTO

Alors poste tes questions comme expliqué dans le journal de bord pour un futur édito «Les lecteurs cuisinent les chroniqueurs» ! :)


Le 16/10/2009 par WENDEK

Sympa, mais j'aimerais bien avoir tes réponses personnelles aussi MEFISTO... :)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod