Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2021
Lewis
Par DARK BEAGLE
Le 26 Août 2021

Machine Vertigo
Par DARK BEAGLE
Le 26 Août 2021

Maudits
Par HAPLO
Le 11 Avril 2021

Exanimis
Par DARK BEAGLE
Le 4 Avril 2021

Uncut
Par DARK BEAGLE
Le 15 Mars 2021

The Vicious Head Society
Par HAPLO
Le 15 Mars 2021
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
MAUDITS
Par HAPLO le 11 Avril 2021
Publiée le 11 Avril 2021 Consultée 1590 fois

À peine échappé de mon centre de soins intensif pour adeptes de doom ambiant dark mal assumés, je suis parvenu à contacter Olivier de MAUDITS (guitare & effets) qui m’a gentiment consacré quelques instants pour répondre aux multiples questions que tous les fans du combo peuvent légitimement se poser. La publication n’ayant pas été évidente avec les bras pris dans une camisole, la voilà enfin qui t’est livrée Ô public béni des Dieux du métal !

NIME : Salut à vous les MAUDITS ! Merci de nous offrir la possibilité d’échanger avec vous… d’ailleurs, qui êtes vous réellement ? Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur vos différentes origines, la jeunesse du groupe, son nom et surtout vos sources d’inspiration ?

Hello ! Merci à vous pour l'interview, c'est toujours un plaisir de parler musique ! Nous sommes un trio guitare/basse/batterie réparti entre Paris, Reims et Charleville-Mézières et existons depuis fin 2018. J'ai formé Maudits juste après le split de notre précédente formation THE LAST EMBRACE, qui existait depuis 1998 et que Chris(batterie) et Anthony (basse) avaient respectivement rejoint en 2013. Nous étions dans une veine progressive et atmosphérique et à l'ambiance globalement plus lumineuse. Les morceaux prenaient une orientation forcement différente avec l'apport du chant féminin et des claviers. Maudits est clairement plus orienté guitares et la plupart du temps plus sombre et doom dans l'approche. Nous nous inspirons déjà de notre propre parcours. Nous jouons et composons de la musique tout les trois depuis un bon moment et avons connu diverses expériences qui ont contribué à forger notre propre style. Chris et Antho ont joué dans de nombreuses formation de styles divers et variés allant du Dub au blues en passant par le hardcore. Quand à moi je suis dans 3 autres formations THROANE (black experimental), OVTRENOIR (sludge doom) et plus récemment un projet dans la veine Black metal 90's, formé avec un ami également passionné de ce style (Nous enregistrons d'ailleurs actuellement notre 1er ep qui devrait paraître au début de l'été si tout va bien) Nos sources d'inspiration pour Maudits sont donc assez vastes et si je devais citer des noms je dirais PORTISHEAD, MASTODON,GODSPEED YOU! BLACK EMPEROR, ANATHEMA époque "Pentecost 3", MY DYING BRIDE, ORANSSI PAZUZU et certaines musique de films comme celle d'" Interstellar", "American history x" ou encore "28 jours/semaines plus tard".

Le premier né éponyme de MAUDITS est paru en octobre 2020 . Pourriez-vous nous raconter l’origine de ce projet, la ou les humeurs / sentiments qui vous ont inspiré pour ce premier essai ? Bien sûr, tous les détails les plus truculents sur la prod ou les séances d’enregistrement seront les bienvenus… sans oublier le choix délibéré de s’orienter vers une musique purement instrumentale.

Le projet est clairement né de l'idée de remonter rapidement en selle après le split de TLE. Cela m'a fait un mal de chien de devoir splitter ce projet auquel je tenais beaucoup et pour lequel j'ai tout donné pendant 20 ans. Par contre il était clair dès le départ que nous souhaitions partir sur une musique assez différente dans l'approche, même si naturellement certain "tics progressifs" de composition , surtout dans la structure des morceaux, sont hérités de cette longue expérience avec TLE. Au moment de la création du groupe j'étais clairement dans un sale état. Et en dehors du split de TLE évoqué plus haut, ma vie était un champ de ruine. J'avais l'impression que quoi que je fasses, tout se cassait là gueule. Ce sentiment de malédiction est clairement à l'origine du nom du groupe et la naissance de ce projet m'a permis de remonter la pente en me focalisant sur la créativité. L'aspect instrumental de la musique n'était en revanche absolument pas prévu. Après la désintégration de TLE nous nous sommes retrouvé à trois avec Chris et Antho. Nous avons donc commencé à travailler des idées sur lequel j'avais bossé dans mon coin,et il s'est avéré que ce qui en sortait ne nécessitait aucunement la présence de chant. Nous sommes donc parti la dessus sans plus réfléchir que cela et franchement nous ne le regrettons absolument pas. Les possibilités sont infinies et cela représente un beau challenge de garder l'auditeur attentif, sans le repère vocal, qui constitue souvent la norme dans le monde du rock et du Metal. Nous sommes arrivés en studio prêt et tout avait été pré-maquetté en amont. Je n'aurais donc pas vraiment d'anecdotes spinal-tapesque à te fournir car tout s'est bien déroulé comme on l'avait prévu haha

Le son/mix est d’ailleurs plus qu’honorable : Où avez-vous enregistré et qui s’est mis aux manettes côté console ?

Les sessions d'enregistrement se sont réparties dans 3 studios différents. Mes guitares et la basse ont été enregistré chez un vieil ami au Whitewasteland studio, Emmanuel Rousseau (qui fait également parti des groupes 6'33 et ORAKLE). Ce dernier s'est également chargé des quelques claviers présents sur l'album ainsi des arrangements de cordes.Nous travaillons ensemble depuis l'époque TLE et on se connaît parfaitement ce qui a grandement facilité les choses. Les prises de violons ont été quand à elles capté dans un studio de la banlieue lyonnaise. Enfin le mix et le mastering ont été réalisé au studio Henosis par Frédéric Gervais. Ce dernier m'a été conseillé par Emmanuel justement, et on ne regrette pas une seconde ce choix. Fred a fait un travail d'enfer et est adorable ce qui ne gâche rien. Nous avons d'ailleurs remis ça avec lui sur notre prochaine sortie !

Comment décririez-vous le style musical dans lequel vous évoluez ? Vous a t’on collé des étiquettes et celles-ci vous conviennent-elles ? Selon vous, qu’est-ce qui fait la signature ou la patte artistique de MAUDITS ?

Les termes qui reviennent souvent lorsqu'il s'agit d’étiqueter notre musique sont Post/Progressif et Doom. Ce qui est assez juste et nous convient plutôt bien.. J'aurais ajouté le terme "Ambient" car c'est aussi une part importante de notre son. Il suffit d'écouter le morceaux "Liminal" pour s'en rendre compte. Nous n'avons aucunement la prétention de ré-inventer la roue dans notre domaine, mais je pense humblement que toutes ces années à jouer dans d'autres groupes, de différents styles de musique, nous ont naturellement aidé à construire notre "patte". A mon sens ce qui nous différencie des autres formations de ce style est l'utilisation des thèmes qui peuvent s'apparenter dans l'approche à de la musique de film. Nous nous inspirons également beaucoup de la musique progressive surtout dans la construction des morceaux et dans la façon dont s'imbrique les idées, tout en ayant une intention plutôt Metal /Doom dans les ambiances. Voilà avec le relatif recul que je peux avoir, ce qui constituerait notre "patte" !

La sortie de ce premier album arrive en pleine cochonnerie de crise sanitaire et surtout en cours de mesures de confinement / fermeture des lieux de culture – salles de concert : quelles conséquences sur la promo de l’album, les premières scènes programmées ? Comment le vivez-vous au niveau du groupe ? Que souhaiteriez-vous dire à ceux à qui vous manquez en live?

Effectivement la période est assez inédite dans notre ère voir surréaliste. Il est évident que cela a forcément rendu impossible toute prestation live. Nous avions des concerts prévus pour la sortie, notamment une release party en compagnie d'un de mes autres groupes OVTRENOIR, et tout a forcément été annulé. Il n'y a pas grand chose que l'on puisse y faire et si la situation est assez frustrante de ce côté là et pour nous la mise en standby n'a jamais été une option.A l'arrivée les multiples confinements nous ont permis de composer du nouveau matériels. D'ailleurs un gros ep est en cours de mix et devrait être finalisé d'ici peu, pour une sortie à l'Été ou la rentrée prochaine ! Cela nous a laissé également pas mal de temps pour nous concentrer sur la promo de l'album, de concert avec klonosphere, qui a fait à d'ailleurs fait un excellent travail. Donc de ce côté là ça n'a rien changé et je dirais même que cela a été mieux géré car nous avons eu plus d'énergie à y consacrer. On le vit donc globalement plutôt bien et continuons d'avancer sur ce qui est possible de faire à savoir créer, s'occuper des réseaux et mettre en place une future captation vidéo pour soutenir la sortie du prochain ep ! Mais il est clair qu'on crève d'envie de pouvoir défendre ce projet en live, domaine qui reste capital dans la vie d'un groupe de rock.

Quel accueil rencontre ce premier opus sur la scène nationale? (et pour le reste du monde bien sur!) Aviez-vous pour certains d’entre vous eu une première expérience de ce type ? Quid de vos relations avec les médias et plus si affinités ?

L'accueil est excellent et franchement je ne crois pas avoir lu de mauvaises chroniques. Cela fait vraiment très plaisir et nous donne beaucoup d'énergie et de motivation pour la suite. On y a mis beaucoup de nous même et il est rassurant de voir que le travail paye. Le gros de la promo s'est focalisée sur le territoire français mais nous avons eu quelques chroniques très cool et pas mal de commandes de l'étranger notamment Espagne, Italie,Grèce, Grande Bretagne, Belgique, Pays Bas, Allemagne et aux Etats unis. Ce n'est pas la première fois que nous sortions un album en bonne et du forme avec une structure derrière avec de la promo. Nous l'avions déjà fait avec notre précédentes formation THE LAST EMBRACE, avec laquel nous avions d'ailleurs pu essuyer les plâtres, et apprendre comment cela fonctionnait. Cela nous a donc permis de mieux nous organiser pour MAUDITS, d'anticiper toute l'énergie et les frais que cela nécessite. Globalement les relations avec les médias ont été vraiment très bonnes.. Les magasines new noise (et son rédacteur Olivier Drago), Guitarpart et des webzines comme metalorgie notamment nous ont vraiment soutenu et offert une belle mise en avant. Dans le lot il y a bien eu une ou deux interviews un peu bidons mais franchement 99% du temps, les chroniqueurs avaient vraiment bien écouté l'album, et posaient des questions pertinentes. Donc nous sommes très satisfait !

La planète artistique dans son intégralité étant chamboulée par la crise sanitaire COVID-19, comment le vivez-vous aujourd’hui au niveau de vos différents projets ? (répétitions / tournées / inspiration pour le prochain album…). D’ailleurs… pensez-vous déjà à un chapitre 2 ?

Comme dit plus haut cela ne nous a pas empêcher de continuer à créer et nous a laissé le temps et les conditions idéales pour composer. De ce fait nous avons pu boucler le prochain EP ainsi qu'une grande majorité du matériel qui constituera le second chapitre longue durée Wink Nous avons donc pris de l'avance et cela permet aussi de laisser les nouveaux morceaux mûrir tranquillement. Donc aucun problème d'inspiration bien au contraire ! Pour les répétition c'est un peu plus complexe actuellement car nous habitons tout trois dans des régions différentes et les multiples restrictions nous empêchent de pouvoir nous voir physiquement. Mais la technologie nous aide énormément à travailler et maquetter à distance et nous avons appris à nous débrouiller comme ça. Pour l’EP, nous avons d'ailleurs bossé quasi exclusivement comme ça et cela a très bien fonctionné .En fait c'est tout à fait possible si tout le monde est sérieux et impliqué ce qui a été le cas jusqu'à maintenant. Dans l'immédiat nous allons nous concentrer sur le projet de captation vidéo et on prévoira du "vrai" live quand les situations sanitaires et sociales seront clarifiées.

Quand on prend le temps d’écouter votre musique en fermant les yeux, on y voit plein de choses? Qu’y avez-vous fait figurer et que voyez-vous chacun dans cet univers musical ? Quels sont vos univers artistiques ?

Effectivement notre musique se veut être très "visuelle" d'où le rapprochement fait avec la musique de film. L'intention est en même temps assez metal car nous venons tout les trois de la, mais nous n'hésitons pas non plus à piocher dans d'autre univers comme le trip hop, l'ambient, le dub ou le rock progressif. On voit dans MAUDITS une quête de liberté musicale sans limite où tout est permis tant que cela sonne cohérent à l'arrivée.Cette volonté de cohérence est la seule "contrainte" imposée dans notre cheminement musicale.

Dans un monde idéal, quand vous verra t’on à Paris/Île-de-France ou ailleurs sur le territoire ?

Dès que cela sera possible.. Je n'ose plus trop m'avancer sur le sujet mais à la rentrée prochaine j'espère. Nous sommes normalement programmé sur une affiche en octobre prochain et on croise les doigts pour que d'ici la cela soit possible.

Entretenez-vous des liens avec la scène métal française ou européenne ? Quels groupes y évoluant appréciez-vous particulièrement?

Oui en France on a bien accroché avec les gars de NORD qui sont également sur Klonosphere et dont le premier album "" m'a personnellement mis une claque retentissante.Leur musique a la même folie qu'un MARS VOLTA avec une personnalité propre. Le dernier album de WHEELFALL également est excellent dans un genre plus metal industriel à la GODFLESH et je conseille également chaudement l'écoute des derniers albums en date de SAAR (post rock) et ERLEN MEYER (hardcore chaotique). Pour l'Europe on a adoré le dernier album des grecs de CALYSES qui jouent un metal progressif de haute volée fortement inspirée par MASTODON. D'ailleurs lorsque qu'on a commandé leur album sur bandcamp on leur a laissé un mot pour les féliciter avec un lien d'écoute du MAUDITS, et leur leader à immédiatement adoré l'album. Il nous a donc commander le vinyl le lendemain sur notre bandcamp haha. Ce serait vraiment génial de faire un échange de dates avec eux et j'espère que ce sera possible rapidement.

Dans la chronique, j’évoque l’arpège déjanté de la première version de DIABLO auquel me fait penser un passage de « Liminal »… Connaissez-vous cette BO et si oui, dois-je voir un psy d’urgence ?

Alors je t'avoue ne pas du tout connaître cette BO mais la tu piques carrément ma curiosité.. Je vais donc tâcher d'aller l'écouter pour vérifier tes dires et si tu dis vrai ça devrait me parler hahaha Quand au fait de la nécessité pour toi d'aller voir un psy on ne se connaît malheureusement pas assez pour que je puisses répondre à cette question et j'ai déjà bien à faire avec moi même Haha !

En vous remerciant une nouvelle fois pour ce partage, je vous laisse la parole pour un petit mot rien qu’aux lecteurs de NIME ! A très bientôt MAUDITS!

Encore merci à NIME pour votre super chro et cet interview. En tant que geek absolu de musique, Il m'arrive très fréquemment de lire des chroniques et interview sur NIME et c'est donc un honneur d'y laisser notre propre trace Wink Merci à tous ceux qui suivent MAUDITS de près ou de loin, et de manière plus général les groupes passionnés qui nous offre un bien bel échappatoire en cette période troublée..



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod