Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2017
Carpenter Brut
Par ISAACRUDER
Le 8 Avril 2017
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
MAGNUM : Entretien avec Bob Catley
Par JEFF KANJI le 12 Mai 2014
Publiée le 12 Mai 2014 Consultée 1848 fois

Il y a quelques mois, vous avez pu lire en avant-première sur Nightfall la chronique du nouvel opus des Anglais de MAGNUM : "Escape From The Shadow Garden". Je vous invite à revenir maintenant sur les impressions de Bob Catley, vocaliste du combo, et sur quelques moments de sa carrière.

Au cours de vos 35 ans de carrière, MAGNUM est devenu une icône de la scène Hard/Heavy avec des marques de fabrique peu copiées ou imitées et une influence pour un bon nombre de metalheads. Depuis votre retour avec "Breath Of Life", aucun de vos albums n’a marqué le pas. Comment expliquez-vous cette success-story ?

Aahh, depuis notre retour, le groupe est différent car les membres sont différents, la musique est différente… Après un break nécessaire, Tony (Clarkin) m’a demandé si on pouvait se retrouver pour faire de la musique ensemble et je me suis dit « pourquoi pas ? ». Il n'a pas semblé évident que le nom de MAGNUM serait réutilisé mais l’alchimie est revenue progressivement. "Brand New Morning" sonnait déjà plus comme du MAGNUM. Ensuite il y a eu l’arrivée de Harry (James) qui nous a fait avancer. La production de nos albums a beaucoup progressé sur "Princess Alice And The Broken Arrow" et les fans sont revenus vers MAGNUM. Pour le nouvel album, la tournée sera plus importante et je pense qu’on aura de bonnes sensations sur scène.

Cette importance accordée à la production est sans doute une explication à la sortie de la compilation "Evolution" en 2011.

En réécoutant les anciens albums d’avant 2007, je me dis qu’on aurait pu faire bien mieux du point de vue production c’est vrai. "Evolution", c’est un album que j’aime bien où on a réenregistré, remixé sur tous les morceaux. Il y a en plus de cela deux titres inédits. C’était un excellent moyen pour nous de faire connaître MAGNUM à une nouvelle génération.

Quel regard portes-tu sur votre back-catalogue, particulièrement sur les travaux du groupe de la fin des seventies et des eighties avec en mire bien entendu une pensée émue pour David Richards (NDLR ; le producteur qui tenait les célèbres Mountain Studios de Montreux est décédé fin 2013 des suites d’une longue maladie). Le fan de QUEEN souhaiterait savoir comment c’était de travailler avec lui et Roger Taylor (sur l’album "Vigilante").

À l’époque en 86 on cherchait un producteur. David Richards était débordé car il travaillait sur "A Kind Of Magic" de QUEEN à ce moment-là. Roger Taylor apparaissait et disparaissait continuellement. Toutefois son implication dans la production de l’album nous a fait beaucoup avancer. Il avait une approche assez expérimentale concernant les claviers et il nous amenés plus loin que nous les pensions de ce point de vue-là. Il a en plus participé à l’enregistrement des chœurs et a permis avec David Richards de faire sonner notre album de manière moderne. Tu sais il ne nous a pas demandé beaucoup d’argent à l’époque… Il avait monté son propre projet solo The CROSS, et je le revois encore venir me demander humblement s’il pouvait faire la première partie de MAGNUM sur la tournée allemande, c’était vraiment super ! On a été invité avec le groupe au concert de Wembley… Nous sommes toujours très amis encore aujourd’hui.

"Escape From The Shadow Garden" est déjà votre 18ème album studio. Comment parvenez-vous à ne pas vous ennuyer et à rester créatifs ?

Il y a bien des hauts et des bas niveau inspiration. Sans chercher comme ça, je dirais que les sonorités plus atmosphériques et les ambiances me rappellent nos débuts sans qu’on l’ait cherché. C’est très variable. Depuis notre retour c’est génial, on est très productif. On a vécu les gros trucs qu’un groupe peut vivre, on a fait les « Monsters Of Rock » à Donington (NDLR : en 1985 avec METALLICA, ZZ TOP et BON JOVI entre autres). Je vis pour ça, pour le studio, les concerts, et rencontrer les fans. J’ai la chance dans tout ça que ma voix ne m’ai jamais lâché.

L’album reflète l’utilisation inhabituelle d’éléments plus symphoniques sur le premier titre “Live ‘Til You Die” qui ouvre l’album de la manière la plus épique qui soit. D’une manière générale, je dirais que “Escape From The Shadow Garden” sonne plus épique et sérieux que "On The 13th Day". Quel est ton sentiment par rapport à ça et prévoyez-vous d’aller plus loin dans cette voie symphonique ?

Woah sacrée question… Je dirais que cet album est plus sombre et plus Heavy autant dans le contenu des textes que dans la musique. "Too Many Clowns" vient fustiger les politiques (NDLR; il chantonne les paroles). Il y a du bien dégueulasse avec “Unwrittenn Sacrifice” qu’on fera en live c’est sûr. "Crying In The Rain” est très cool aussi, assez commerciale. "Falling For The Big Plan", celle-là est aussi indubitablement faite pour le live. "Burning River" vient m'évoquer le cinéma noir et blanc de Boris Karloff... Enfin des trucs sur lesquels seuls des vieux comme nous peuvent apprécier d’écrire. (rires) Le clavier a toujours été très important. Le quatuor à cordes est intervenu sur quelques morceaux. On faisait déjà ce genre de trucs dans les eighties, donc ça ne nous choque pas si parfois ça peut prendre de l’ampleur mais on n’est pas du tout focalisé sur ce genre de détails. Tony joue aussi sur du matériel un peu différent, une blackbird pour le studio, une Les Paul et une PRS sur scène avec différents accordages. Vocalement j’ai l’impression que c’était trop gentil aussi par le passé, maintenant j’y vais plus franchement. Ma voix est rauque sur cet album, j’aime ça.

Parlons de tes projets personnels Bob. Tu as été impliqué dans le "Once And Future King" de Gary HUGHES, AVANTASIA, AYREON, mais aussi ton propre projet solo. Où en sont tous ces projets, et comment fais-tu pour trouver du temps avec le planning intense de MAGNUM ?

À l’époque c’était comme ça. J’avais du temps pour me consacrer à plein de projets. Maintenant je suis à fond dans MAGNUM et ça me satisfait. Peut-être referai-je un album solo dans le futur. Mais c’est pas le moment ça ne me rendrait pas service et entrerait dans une sorte de compétition avec MAGNUM. Je peux tout à fait reporter ça pour le bon moment, je ne vais pas disparaître tout de suite.

Bonne soirée Bob et merci pour ton appel.

Restez fidèles à la cause de MAGNUM et n’hésitez pas à passer nous voir en tournée !



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod