Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (54)
Questions / Réponses (3 / 15)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


1980 8 Iron Maiden
1981 5 Killers
1982 7 The Number Of The Beast
1983 6 Piece Of Mind
1984 8 Powerslave
1986 6 Somewhere In Time
1988 5 Seventh Son Of A Seventh So...
1990 8 No Prayer For The Dying
1992 5 Fear Of The Dark
1995 5 The X-Factor
1998 6 Virtual XI
2000 7 Brave New World
2003 6 Dance Of Death
2006 7 A Matter Of Life And Death
2010 5 The Final Frontier
2015 5 The Book Of Souls
1990 The First Ten Years #1
The First Ten Years #2
The First Ten Years #3
The First Ten Years #4
The First Ten Years #5
The First Ten Years #6
The First Ten Years #7
The First Ten Years #8
The First Ten Years #9
The First Ten Years #10
2004 No More Lies Dance Of Death So...
1996 Virus
2003 Wildest Dreams
2005 The Number Of The Beast
The Trooper
2006 The Reincarnation Of Benjamin ...
2010 El Dorado
1985 Live After Death
1993 2 A Real Live Dead One
1 Live At Donington
2002 Rock In Rio
2005 Death On The Road
2012 1 En Vivo!
2013 Maiden England '88
1996 Best Of The Beast
1999 Ed Hunter
2002 Edward The Great
2008 Somewhere Back In Time - The B...
2011 From Fear To Eternity
2002 1 Eddie's Archives
1982 The Number Of The Beast
1994 1 Raising Hell
2002 Rock In Rio
2003 1 Visions Of The Beast
Wildest Dreams - Dvd Single
2004 The Early Days
2005 Death On The Road
2008 Live After Death
2009 Flight 666 The Film
1997 A Tribute To The Best Band In ...
1999 Transilvania 666
2002 A Tribute To The Beast
2003 Slave To The Power (The Iron M...
2005 The Piano Tribute To Iron Maid...
2006 The Hand Of Doom Orchestra Pla...
2008 Maiden Heaven
 

- Style : Starblind, Aria, Darkest Era, Maiden United, Desperado, Armory, Viper, Riot, Saxon, Stormwitch
- Membre : Bruce Dickinson , White Spirit, Trust, Paul Dianno , Steve Harris , Gillan, Psycho Motel, Wolfsbane, Adrian Smith And Project , Blaze Bayley
- Style + Membre : Samson
 

 Site Officiel D'iron Maiden (2247)
 Site Iron Maiden Suisse Romand (2135)
 Iron Maiden Fansite (1933)
 Iron Maiden France (2542)
 Myspace (648)
 Chaîne Youtube (630)

IRON MAIDEN - Virtual Xi (1998)
Par POWERSYLV le 20 Juillet 2005          Consultée 23220 fois

Nous sommes en 1998. Après un X-Factor où se côtoyaient le bon et le moyen, les fans les plus hardcore sont plus que jamais divisés. Certains reprochent au groupe de se fourvoyer dans une formule musicale trop rébarbative où seulement quelques titres par albums sont le reflet de la flamme qui animait le groupe il y a encore une dizaine d'années. D'autres crient carrément "Haro sur le baudet", et c'est le pauvre Blaze Bailey qui en fait les frais. Malgré toute sa bonne volonté, Blaze n'arrive pas à faire oublier son prédécesseur. Bien que les fans aient encore répondu présent lors du X-Factour, ceux-ci ne manquaient pas de faire savoir qu'ils étaient extrêmement déçus non seulement par l'incapacité de Blaze à reproduire les parties de Bruce, mais aussi par le manque d'assurance du nouveau chanteur. Faisant fi de toutes ces critiques, Steve Harris et ses hommes décident néanmoins de persister dans la voie et affirmant que le groupe continuera à suivre sa route, et avec Blaze au micro : après un best-of en 1996 qui remet les pendules à l'heure (Best Of The Beast), Blaze aura donc la chance de persévérer et de s'affirmer davantage en posant sa voix sur l'album suivant.

De plus, en cette fin de millénaire, le contexte devient plus favorable au heavy-metal que quelques années auparavant : de nouveaux combos de heavy traditionnel, revendiquant l'héritage des IRON MAIDEN, JUDAS PRIEST, MANOWAR, ACCEPT et HELLOWEEN arrivent sur le marché avec moults hymnes. Des groupes talentueux relégués dans l'ombre par le monopole médiatique du grunge et autres neo-punk sortent de leur semi-anonymat et explosent alors (GAMMA RAY, STRATOVARIUS, SYMPHONY X, ICED EARTH ...). Le succès de la vague "true-metal" des ANGRA, HAMMERFALL, RHAPSODY et autres EDGUY profite automatiquement à IRON MAIDEN qui est souvent cité par ces combos comme une influence (si ce n'est l'influence) majeure. IRON MAIDEN compte donc profiter de ce souffle nouveau pour amorcer un nouvel album dans l'enthousiasme.

Justement, c'est un certain enthousiasme qui ressort de ce nouvel album intitulé Virtual XI. Cet album lumineux et plus spontané que ne pouvait l'être le sombre X-Factor est très décrié par pas mal de fans. Pourtant, moi je l'aime bien. Je pense même affirmer que c'est mon album préféré d'IRON MAIDEN pour les années 90. Après des années de doutes (1990-1995), Virtual XI a été pour moi un retour en grâce d'IRON MAIDEN. Je ne sais pas comment exprimer cela, mais j'ai l'impression que le groupe a eu une cure de jouvence sur ce disque. Virtual XI se veut aussi le reflet de son temps en étant empreint d'une certaine modernité. On retrouve ce désir dans la pochette (qui n'est pas vraiment une réussite, même si on pouvait faire difficilement pire que celle de X-Factor) où le thème de la réalité virtuelle est central. En annexe, la passion du football, sport cher à Steve Harris surtout est évoqué dans l’illustration ... ça tombe bien, cette année, c'est la Coupe du Monde :).
Ce que j'ai apprécié aussi sur ce disque, c'est le retour à un format "album à 8 titres", comme dans les années 80. Même si le défaut récurrent d'IRON MAIDEN depuis quelques temps est toujours là : trop de passages lourdingues et répétitifs dans les paroles. C'est flagrant sur "The Angel And The Gambler". Cependant, les morceaux sont davantage taillés pour le live et ce qui s'était révélé comme un handicap auparavant est ici transformé en une véritable machine à faire remuer les foules.

Ca commence comme d'habitude avec le titre d'accroche, "Futureal" (qui sera 2ème single). Direct, c'est un morceau qui même s'il n'est pas vraiment original demeure redoutable. "The Angel & The Gambler" (1er single de l’album) est effectivement surprenant par sa longueur (son défaut), par quelques "tut-tut" avant le premier couplet et par la présence d'un orgue Hammond là en arrière plan. Ce titre n’est finalement pas si mal que ça, avec son esprit très rock'n roll et les interventions opportunes des guitares. "Lightning Strikes Twice" démarre doucement et alterne dans un premier temps ponts doux et passages puissant où la voix de Blaze est à l'aise (à l'aise Blaze). Puis déboule sans prévenir le thème principal de la chanson, plus rapide et au riff agressif. Refrain simpliste et répétitif cependant.
Enfin, comme de coutume, il y a au moins un classique sur un album d'IRON MAIDEN. "The Clansman" est le moment fort du disque. Ce titre qui est un clin d’œil à la guerre d'Ecosse et au film Braveheart est une perle. Et en live c'est un des titres où je m'éclate le plus. Il démarre sur une intro douce et fort jolie, avec quelques synthés derrière, puis un passage à la guitare acoustique amène le thème de la chanson. Blaze susurre, puis chante, et enfin ... "Freeeeedoooooom" !!! Les instruments dans une grande clameur lancent la charge ! Là aussi, le refrain est simple ("Freeedom !") mais ce titre a une de ces pêches et un côté épique et conquérant qui franchement me plaisent à fond. "When Two World Collide" revient dans un schéma Maiden avec une introduction douce très belle. Les guitares sur ce morceaux font un très bon travail, surtout sur le refrain et au niveau des duels de guitares entre Dave et Janick. Les couplets sont entraînants et on sent que Blaze a progressé dans son chant. "The Educated Fool" est le titre qui me plait le moins dans le tas, c'est du moins celui que je trouve le moins accrocheur. "Don't Look To The Eyes Of A Stranger" est pour moi un autre grand moment de l'album : ça démarre de façon lente et puissante, un peu inquiétante même, avant qu'un riff ne viennent lancer la machine. Mais c'est surtout la partie rapide (qui déboule après un break et un passage doux en progression constante - un peu trop de longueur peut-être encore à ce niveau-là) qui impressionne : Nicko bastonne à tout va et surtout les 2 guitaristes ont de l'espace pour laisser libre court à des solos complètement délirants. Voilà longtemps qu'ils ne s'étaient pas lâchés comme ça ! La fin du disque est un peu tristounette avec la pourtant superbe et émouvante "Como Estais Amigos", dont le refrain est chanté en espagnol.

Même s'il n'est pas le chef d’œuvre d'IRON MAIDEN, Virtual XI reste pour moi l'album qui m'a rapproché d'IRON MAIDEN après quelques années de doute. IRON MAIDEN a retrouvé la pêche qu'il avait perdu depuis trop longtemps et j'avais définitivement adopté Blaze ... ce qui ne m'empêchait pas de repenser avec nostalgie à l'époque Bruce Dickinson. C'était sans compter sur le retour de ce dernier et celui d'Adrian Smith en février 1999 qui a déclenché chez moi une véritable hystérie. S'en est suivi le fabuleux Bercy du 09 septembre 1999 (le concert de ma vie !), le rutilant Brave New World etc. ... Malgré ce retour inespéré de Bruce, chapeau bas à Blaze qui aura essayer d'imposer son style sans se travestir et qui aura été l'objet de nombreuses attaques.

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


JUDAS PRIEST
Unleashed In The East (1979)
Le live légendaire du priest ! incontournable !

(+ 6 kros-express)



E.X.I.T.
Past Or Future ? (2006)
Groupe vendéen hard’n heavy prometteur


Marquez et partagez



Par STEF



Par JULIEN




 
   POWERSYLV

 
   CANARD WC
   DAVID
   FENRYL
   GEGERS
   MULKONTHEBEACH
   POSSOPO

 
   (7 chroniques)



- Blaze Bayley (chant)
- Dave Murray (guitare)
- Jannick Gers (guitare)
- Steve Harris (basse)
- Nicko Mcbrain (batterie)


1. Futureal
2. The Angel And The Gambler
3. Lightning Strikes Twice
4. The Clansman
5. When Two Worlds Collide
6. The Educated Fool
7. Don't Look To The Eyes Of A Stranger
8. Como Estais Amigos



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod