Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


STEF - 1998
Consulté 2588 fois
ANGRA - Fireworks

c'est assez bizarrement l'album d'ANGRA qui laisse le moins indifférent. On aime ou on déteste. Peut-être le poids d'une succession trop dure à porter avec Holy Land, en tout cas, j'aime beaucoup et des titres comme "wings of reality", "lisbon", "paradise" sonnent comme de véritables classiques, imparables en Live.

VIRGIN STEELE - Invictus

"Sword of the gods" reste mon morceau favori de VIRGIN STEELE avec "the burning of Rome", mais ce serait faire une injure au groupe que je réduise ce superbe travail uniquement à ce morceau, car tout est passionnant du début à la fin d'INVICTUS. VIRGIN STEELE confirme là un talent fou , et surtout une qualité bien rare: Ne pas lasser d'album en album en faisant une musique quasiment identique depuis 10 ans.

BLIND GUARDIAN - Nightfall In Middle Earth

Rarement un concept-album aura à ce point séduit les fans de metal. Il faut dire que bien avant les médias et le cinéma, les allemands s'étaient déjà interessés dès le début de leur carrière à TOlkkien, et nous servent avec l'adaptation du Silmarillion, leur meilleur album depuis .... Imagination from the other Side. La grande question sera finalement lequel des deux est le meilleur? pas facile de répondre, hein !

ICED EARTH - Something Wicked This Way Comes

La puissance dégagée par cet album, composé des grands classiques live du groupe, ainsi que cet alternement entre moments calmes et agités, rend l'écoute de cet album toujours aussi intéressante 5 ans après sa sortie. Décidément, 1998 aura été une grande année et voit la montée en puissance d'une nouvelle génération de groupe, même si pour certains, ils ont déjà une solidé expérience!

RAGE - Xiii

Symphonique avant l'heure, RAGE et le lingua mortis signent l'album parfait: de la bonne longueur, sans temps mort, la bande à Peavy enchaine les grands moments, privilégiant la finesse et la puissance à la vitesse pure dont notamment l'excellent "from the cradle to the grave". Depuis BACK IN MIND, le thrash a fait place au heavy et c'est pas plus mal !!! ne leur manque plus q'un peu plus de reconnaissance du public!

LACUNA COIL - Lacuna Coil

C'est par cet EP que tout a commencé. "the secret...." est le titre marquant, souvent repris en live, mais la qualité de l'ensemble des morceaux est telle que LACUNA COIL signe là entrée remarquée dans le petit monde du metal atmosphérique à chant féminin, jusque là emmené par les ténors que sont THE GATHERING et THEATRE OF TRAGEDY.

HAMMERFALL - Legacy Of Kings

Pourquoi ai-je aimé ce second album alors que je n'avais pas spécialement accroché à Glory to the brave? Sans doute parce que les mélodies sont peut-être un peu plus travaillées (commerciales?) mais aussi parce que les solos de guitares sont présents en plus grand nombre avec une musicalité plus prononcée. J'ajouterais pour conclure que deux ballades magnifiques sont présentes sur l'album et qu'Hammerfall n'en fera plus jamais comme çà ... dommage!

EDGUY - Vain Glory Opera

C'est le premier album du groupe que j'ai découvert et c'est encore aujourd'hui sans doute mon préféré. Un peu moins symphonique que Theater of Salvation, plus accrocheur que Mandrake, le heavy/speed à l'allemande rappelle fortement leur modèle: Helloween. Tobias Sammet donnait encore des concert en première partie d'Hammerfall dans de petites salles et n'était pas aussi prolifique que maintenant... bref, c'était le bon temps ...

NOCTURNAL RITES - Tales From Mystery And Imagination

A mi-chemin entre EUROPE et HAMMERFALL, les seconds couteaux de NOCTURNAL RITES, armé d'un chanteur nasillard mais plein de feeling, fait une bonne pioche avec cet album bourré de soli ravageurs, de riffs heavy accrocheurs et de mélodies facilement mémorisables. Alors que la presse de l'époque avait descendu cet album trop passéiste à leur goût, je vous propose aujourd'hui d'en (re)découvrir les nombreuses qualités. Du heavy traditionnel, à l'acier fondu dans les meilleurs forges suédoises.

RHAPSODY - Symphony Of Enchanted Lands

Si LEGENDARY TALES avait interpellé nombre de metalleux un an auparavant, c'est avec SYMPHONY OF ENCHANTED LANDS que Rhapsody reçoit la consécration. Même si je ne suis pas un grand fan du groupe, je dois bien reconnaitre que l'album est accrocheur du début à la fin et rarement le symphonique aura été aussi bien associé au metal. D'où l'éclosion de ce nouveau style, le "Hollywood-metal" dont RHAPSODY s'est autoproclamé la paternité et dont il est le leader incontesté!

SYMPHONY X - Twillight In Olympus

Autant être franc, c'est le premier Symphony X que j'ai écouté, donc à l'époque, je ne pouvais pas faire la comparaison avec cet excellent album qu'est THE DIVINE WINGS OF TRAGEDY. Rapport de Cause à effet, en tout cas,sans avoir aucun a priori, j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir la musique de ce groupe, où chaque morceau trouve sa place naturellement sans provoquer chez moi de lassitude. Un des meilleurs SX.

RIOT - Inishmore

Je suis loin d'être un expert dans la discographie de ce groupe, mais INISHMORE a le mérite de réunir d'excellentes chansons de heavy-metal, où la guitare, rythmique ou soliste, domine les débats. Du coup, l'album remplit pleinement sa mission et se réécoute régulièrement avec plaisir.

THERION - Vovin

Les premières chansons, surtout le classique "Rise of Sodom and Gommorah", sont absolument fabuleuses et je me rappelle encore le choc qu'avait provoqué ces titres à la première écoute. Le seul défaut que je pourrais lui reprocher serait les dernières chansons, mois accrocheuses et plus monotones, qui m'empêchent d'être réellement capté d'un bout à l'autre de VOVIN. Rien que pour çà, je lui préfère son demi-successeur, l'EP crowning of Atlantis, plus varié et moins long!

LABYRINTH - Return To Heaven Denied

Le heavy-speed prog symphonique à tendance épico-lyrique (appellation controlée) est devenu une spécialité italienne au même titre que la pizza ou les spaghetti. Maintenant, devant ce déluge de formations plus au moins bonnes, il faut savoir faire le tri. Proposant des compos accrocheuses ("moonlight", la superbe ballade "falling rain"), avec un excellent chanteur, LABYRINTH tire son épingle du jeu avec ce second album et s'impose comme un grand du genre.

SHADOW GALLERY - Tyranny

C'est l'album le plus direct de Shadow Gallery et forcément, n'étant pas un grand amateur de prog, c'est celui que je préfère, et de loin. "Stilletto in the sand", "new word order" ou "I believe" sont des très belles chansons, et la virtuosité des musiciens, utilisée à bon escient, rend l'écoute de TYRANNY fort agréable du début à la fin, d'autant que le chanteur "assure grave" comme on dit chez les djeunz'. A offrir aux non-amateurs de prog', cet album ne sera pas un cadeau empoisonné.

BLACKMORES NIGHT - Shadow Of The Moon

Premier album du nouveau projet de Ritchie Blackmore et sa femme, qui en tout bon écolo a décidé de ne plus utiliser l'électricité nucléaire. Armé d'une citarre et d'un tambourin, ils parcourent les campagnes en préchant la bonne parole. Et, au son de "shadow of the moon" ou "ocean gypsy" , ils ont réussi à rallier pas mal de fan de metal à leur cause.

THEATRE OF TRAGEDY - Aegis

Comme je ne suis pas un grand fan de voix extrêmes, ni rythmes électroniques, c'est tout naturellement vers AEGIS que je me suis tourné lorsque je me suis penché sur la discographie de TOT. Et je n'ai pas eu à le regretter puisqu'à la voix charmante de Liv Christine s'ajoute des compos hypnotiques telles que "Cassandra", "puppea", j'en passe et des meilleures.

THE GATHERING - How To Mesure A Planet ?

Après deux albums que j'apprécie au plus haut point (MANDYLION et NIGHTTIME BIRDS), difficile au début de se faire à ce planant HTMAP?. Mais la qualité du groupe ne s'est pas envolé en un an et les titres sont de toute beauté ('frail', 'great ocean road' ou 'rescue me'). Seul la durée du Double CD me rend quelque peu perplexe et frise l'indigestion. Enfin, ceci est un point de détail.

THE COURT OF ETERNITY - Stygma Iv

Album détonnateur ( à une échelle relative par rapport aux leaders), THE COURT OF ETERNITY est un album qui marie tradition et modernité dans une ambiance des plus sombres."The crusade of lies" ou "nature's revenge" sont la preuve d'un groupe qui a des choses à apporter au mouvement métal, sans le révolutionner mais avec une petite touche de personnalité propre. A rapprocher des univers d' ANGEL DUST ou NEVERMORE.

GOTTHARD - G

A la frontière du hard-rock et du hard-FM, le plus australien des groupes suisses, [en référence à ACDC pour ceux qui ne l'auraient pas compris:-)] poursuit sa carrière avec ce qui reste son point culminant ( à plus de 2000 mètres... le gotthard), avec G. Si la saturation est souvent présente ("in the name","make my day"), le groupe n'exclut pas l'émotion avec le hit-ballade, "One life, one soul".

IRON MAIDEN - Virtual Xi

Après le sombre X-FACTOR, assez mal compris par les fans (dommage, car il est vraiment pas mal), Maiden corrige le tir en proposant un album plus proche de ce qu'on lui connait habituellement (çà n'aura malheureusement pas permis à Blaze Bayley de sauver sa tête). Malgré des refrains parfois répétitifs ("the angel and the gambler"), l'album se laisse écouter avec plaisir et se trouve un nouveau classique avec "the Clansman".

ANATHEMA - Alternative 4

Je n'ai jamais réellement réussi à accrocher à l'univers d'ANATHEMA, sauf avec ce disque et "empty" en guise de déclencheur. Toujours des ambiances tristes, une musique profonde où se mêlent guitares et claviers, mais je trouve qu'il y a plus de mélodies mémorisables qu'à l'accoutumée.

PINK CREAM 69 - Electrified

Passé leux deux premiers titres ("shame" et "stranger in time"), le reste ne m'a pas franchement enthousiasmé. Trop téléphoné, un song-writing assez moyen pour un disque que je n'ai finalement pas envie de réécouter souvent.

STRATOVARIUS - Destiny

La nouvelle livraison de STRATOVARIUS sera celle de la révélation au public français, grâce à la tournée avec Angra, pour assurer la promo de DESTINY. Mais curieusement , passé l'excellent premier titre "destiny", modèle du genre, j'ai souvent peine à citer d'autres titres de cet album qui m'ont vraiment marqué. Sans être vraiment mauvais, on peut dire que c'est un "petit" STRATO, surtout lorsqu'on ose la comparaison avec VISION ou EPISODE.







1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod