Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


1980 9 Iron Maiden
1981 6 Killers
1982 8 The Number Of The Beast
1983 7 Piece Of Mind
1984 9 Powerslave
1986 7 Somewhere In Time
1988 6 Seventh Son Of A Seventh So...
1990 9 No Prayer For The Dying
1992 6 Fear Of The Dark
1995 6 The X-Factor
1998 7 Virtual XI
2000 9 Brave New World
2003 7 Dance Of Death
2006 8 A Matter Of Life And Death
2010 6 The Final Frontier
2015 6 The Book Of Souls
1990 The First Ten Years #1
The First Ten Years #2
The First Ten Years #3
The First Ten Years #4
The First Ten Years #5
The First Ten Years #6
The First Ten Years #7
The First Ten Years #8
The First Ten Years #9
The First Ten Years #10
2004 No More Lies Dance Of Death So...
1996 Virus
2003 Wildest Dreams
2005 The Number Of The Beast
The Trooper
2006 The Reincarnation Of Benjamin ...
2010 El Dorado
1985 Live After Death
1993 2 A Real Live Dead One
1 Live At Donington
2002 Rock In Rio
2005 Death On The Road
2012 1 En Vivo!
2013 Maiden England '88
1996 Best Of The Beast
1999 Ed Hunter
2002 Edward The Great
2008 Somewhere Back In Time - The B...
2011 From Fear To Eternity
2002 1 Eddie's Archives
1982 The Number Of The Beast
1994 1 Raising Hell
2002 Rock In Rio
2003 1 Visions Of The Beast
Wildest Dreams - Dvd Single
2004 The Early Days
2005 Death On The Road
2008 Live After Death
2009 Flight 666 The Film
1997 A Tribute To The Best Band In ...
1999 Transilvania 666
2002 A Tribute To The Beast
2003 Slave To The Power (The Iron M...
2005 The Piano Tribute To Iron Maid...
2006 The Hand Of Doom Orchestra Pla...
2008 Maiden Heaven
 

- Style : Burning Witches, Desperado, Maiden United, Armory, Darkest Era, Viper, Riot, Saxon, Aria, Stormwitch, Starblind, Angel Martyr
- Membre : Trust, White Spirit, Steve Harris , Gillan, Psycho Motel, Wolfsbane, Adrian Smith And Project , Paul Dianno , Bruce Dickinson , Blaze Bayley
- Style + Membre : Samson
 

 Site Officiel D'iron Maiden (2341)
 Site Iron Maiden Suisse Romand (2239)
 Iron Maiden Fansite (2031)
 Iron Maiden France (2659)
 Myspace (756)
 Chaîne Youtube (738)

IRON MAIDEN - A Real Live Dead One (1993)
Par POWERSYLV le 2 Juillet 2005          Consultée 9830 fois

1993 a vu le jour des deuxième, troisième et quatrième albums en concert d'IRON MAIDEN, histoire de saluer la fin d'une époque avec le départ annoncé de Bruce Dickinson pour la fin de l'année. Le dernier live sus-nommé (Live At Donington) fait l'objet d'une autre chronique, alors que ce A Real Dead Live One ici présent regroupe depuis les remasters de 1998 les 2 premiers (A Real Live One et A Real Dead One, sortis à quelques mois d'intervalle en 1993). Successeur du mythique Live After Death sorti 8 ans plus tôt (si l'on excepte l'objet très spécial et limité Maiden England de 1989 - VHS+CD -), A Real Live Dead One reprend sur chacun de ses CD les 2 live originaux datant de la tournée Fear Of The Dark de 1992. L'originalité étant que sur le Real Live One on retrouve des titres postérieurs à 1985, alors que sur le Real Dead One les morceaux couvrent (comme sur le Live After Death) la période 1980-1984. Pour plus de commodités, la chronique est donc subdivisée selon ce principe.

Commençons par l'album sorti en premier, A Real Live One (début 1993).
Ce premier CD se montre assez mitigé, sur quelques points. On ressent moins de spontanéité que lors de l'écoute du Live After Death. Ensuite, même si la track-list réserve de bons moments, quelle déception de ne pas voir au moins l'un des 2 fabuleux singles de Somewhere In Time. Même si "Heaven Can Wait" peut se révéler sympathique, où se trouvent les "Wasted Years" et "Stranger In A Strange Land" ? Dommage car Somewhere In Time méritait d'être représenté davantage. A part ça, le live rempli son job, il pioche dans le génial Seventh Son, mais aussi dans No Prayer et Fear Of The Dark (l'album le plus représenté, plutôt normal). Donc, autant dire que comme c'est la période qui me plait le moins chez MAIDEN, mon appréciation est plutôt timorée. Ca démarre néanmoins à fond les ballons avec le redoutable "Be Quick Or Be Dead" qui explose tout d'entrée ... dommage que Bruce s'égosille plus qu'il ne chante (ce qui vaut d'ailleurs pour la quasi-totalité du disque). "From Here To Eternity" bien que pas vraiment un morceau marquant assure plutôt bien dans un trip plus rock'n roll. "Can I Play With Madness" cartonne bien mais là aussi il y a quelquechose qui me dérange dans l'interprétation de Bruce. Un sentiment de tout bâcler qui peut se comprendre par la lassitude du chanteur. Peut-être.
"Wasting Love" tombe ici comme un cheveu dans la soupe et n'a de mérite que de faire (sou)rire par ce long speech d'introduction de Bruce qui, avec plus ou moins de brio, s'essaie à la langue de Molière ("L'amuuur, ce n'est pas seulement un homme fuck un ami", mouarf). Il s'est amélioré depuis, ouf :) On continue dans les morceaux de seconde zone avec "Tailgunner" qui sert ici à rappeler que sur No Prayer, ben, y avait quand même des morceaux qui pétaient bien à défaut d'être réellement enthousiasmants. L'indispensable "The Evil That Men Do" embraye pour redorer un peu ce live avant le premier grand moment, "Afraid To Shoot Strangers" qui prend toute sa dimension instrumentale. "Bring Your Daughter ... To The Slaughter" (à mon sens le morceau le plus attrayant du fade No Prayer) plait par son côté un peu rock'n roll et son refrain bon enfant taillé pour la scène. Survient un autre morceau où le public peut participer, "Heaven Can Wait" que je mentionnais plus haut, avant "The Clairvoyant", morceau que j'aime personnellement beaucoup en concert. Enfin, "Fear Of The Dark" finit en apothéose, mais je dois avouer que même si j'aime bien ce titre, il ne fait pas partie de mes favoris. Bilan, je resors de l'écoute du Real Live One un peu frustré par certains choix, certains oublis, par un chanteur qui ne donne pas toute sa mesure (et pourtant, j'aime beaucoup Bruce, mais là ...) et par un son qui, il faut l'avouer, aurait pu être meilleur.

A Real Dead One rattrape le coup. Pas au niveau du son malheureusement que je trouve encore brouillon, mais surtout au niveau du choix des titres interprétés. On est dans le très connu ici, car le Real Dead couvre la même période que le Live After Death avec lequel il partage certains incontournables du groupe. Pas étonnant de retrouver ainsi "The Number Of The Beast" et "The Trooper", même si ça fait bizarre de les avoir au tout début d'un nouvel album, comme si c'était les premiers morceaux du concert. La grande surprise de ce disque, c'est la joie de retrouver en son sein des titres excellents dont on n'avait pas de version live auparavant comme le puissant "Prowler", le prenant instrumental "Transylvania", le superbe "Where Eagles Dare" avec ses roulements de batterie ou encore le sémillant "Sanctuary". Bruce s'en sort plutôt bien sur ces versions et c'est l'occasion de redécouvrir certains de ces titres qui datent même du premier album. Mention spéciale d'ailleurs à "Remember Tomorrow" où, sur les couplets, Bruce prend une voix fantomatique qui colle parfaitement à l'ambiance de la chanson. Belle initiative que ces titres plus anciens resortis des tiroirs où l'on peut voir le désir du groupe de ne pas sortir une resucée du live de 1985. On revient ensuite dans l'efficace mais plus conventionnel. L'entêtant "Running Free" taille tranquillement la route avant d'attaquer le hit "Run To The Hills". Petit sourire en coin lorsque Bruce demande au public de La Vilette de "lever les bwas !" (les 2 albums live sont un patchwork de différents concerts de la tournée européenne, dont une date parisienne) avant les guitares tranchantes de "Two Minutes To Midnight". Le disque se termine glorieusement avec les indispensables "Iron Maiden" et le rutillant "Hallowed Be Thy Name" qui, 11 ans après, procure toujours autant de frissons.

En gros, A Real Live Dead One est un live plutôt sympathique malgré des défauts concentrés surtout sur la petite Real Live et décrits plus haut. Il permet néanmoins d'avoir un instantané de ce que pouvait être IRON MAIDEN à une époque charnière de son histoire. L'album live testament (avec le Live At Donington) de la première époque Bruce Dickinson (avant son retour en 1999).

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


JUDAS PRIEST
Painkiller (1990)
Un monument à la gloire du metal. dévastateur !

(+ 6 kros-express)



IRON MAIDEN
Death On The Road (2005)
Le nouveau double live de maiden !


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   DARK BOUFFON
   FENRYL

 
   (3 chroniques)



- Bruce Dickinson (chant)
- Dave Murray (guitare)
- Jannick Gers (guitare)
- Steve Harris (basse)
- Nicko Mcbrain (batterie)


1. Be Quick Or Be Dead
2. From Here To Eternity
3. Can I Play With Madness
4. Wasting Love
5. Tailgunner
6. The Evil That Men Do
7. Afraid To Shoot Strangers
8. Bring Your Daughter...to The Slaughter
9. Heaven Can Wait
10. The Clairvoyant
11. Fear Of The Dark

1. The Number Of The Beast
2. The Trooper
3. Prowler
4. Transylvania
5. Remember Tomorrow
6. Where Eagles Dare
7. Sanctuary
8. Running Free
9. Run To The Hills
10. 2 Minutes To Midnight
11. Iron Maiden



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod