Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  DVD

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


1980 10 Iron Maiden
1981 6 Killers
1982 8 The Number Of The Beast
1983 7 Piece Of Mind
1984 9 Powerslave
1986 7 Somewhere In Time
1988 6 Seventh Son Of A Seventh So...
1990 9 No Prayer For The Dying
1992 6 Fear Of The Dark
1995 6 The X-Factor
1998 7 Virtual XI
2000 9 Brave New World
2003 7 Dance Of Death
2006 8 A Matter Of Life And Death
2010 7 The Final Frontier
2015 6 The Book Of Souls
1990 The First Ten Years #1
The First Ten Years #2
The First Ten Years #3
The First Ten Years #4
The First Ten Years #5
The First Ten Years #6
The First Ten Years #7
The First Ten Years #8
The First Ten Years #9
The First Ten Years #10
2004 No More Lies Dance Of Death So...
1996 Virus
2003 Wildest Dreams
2005 The Number Of The Beast
The Trooper
2006 The Reincarnation Of Benjamin ...
2010 El Dorado
1985 Live After Death
1993 2 A Real Live Dead One
1 Live At Donington
2002 Rock In Rio
2005 Death On The Road
2012 1 En Vivo!
2013 Maiden England '88
2017 The Book Of Souls - Live Chapt...
1996 Best Of The Beast
1999 Ed Hunter
2002 Edward The Great
2008 Somewhere Back In Time - The B...
2011 From Fear To Eternity
2002 1 Eddie's Archives
1982 The Number Of The Beast
1994 1 Raising Hell
2002 1 Rock In Rio
2003 1 Visions Of The Beast
Wildest Dreams - Dvd Single
2004 1 The Early Days
2005 1 Death On The Road
2008 1 Live After Death
2009 1 Flight 666 The Film
2012 En Vivo!
2013 Maiden England '88
1997 A Tribute To The Best Band In ...
1999 Transilvania 666
2002 A Tribute To The Beast
2003 Slave To The Power (The Iron M...
2005 The Piano Tribute To Iron Maid...
2006 The Hand Of Doom Orchestra Pla...
2008 Maiden Heaven
 

1980 Iron Maiden
1981 Killers
1982 The Number Of The Bea...
1983 Piece Of Mind
2015 The Book Of Souls
 

- Style : Katana, Angel Martyr, Desperado, Darkest Era, Armory, Aria, Viper, Riot, Saxon, Starblind, Burning Witches, Stormwitch, Night Viper, Maiden United
- Membre : White Spirit, Trust, Steve Harris , Gillan, Psycho Motel, Wolfsbane, Adrian Smith And Project , Paul Dianno , Bruce Dickinson , Blaze Bayley
- Style + Membre : Samson
 

 Site Officiel D'iron Maiden (2493)
 Site Iron Maiden Suisse Romand (2337)
 Iron Maiden Fansite (2121)
 Iron Maiden France (2789)
 Myspace (844)
 Chaîne Youtube (828)

IRON MAIDEN - En Vivo! (2012)
Par METALINGUS le 6 Août 2018          Consultée 350 fois

Tel une horloge suisse, MAIDEN continue la sortie DVD de ces spectacles avec une constante régularité, une tendance qui a débuté lors du "Revival" du groupe en 2000. Seul absente au tableau, la tournée suivant "A Matter Of Life And Death" est l’unique moment où les Anglais n’ont pas fait de captation visuelle. "En Vivo!" donc, verra la Vierge de Fer de nouveau sur les planches dans le but de soutenir le controversé "The Final Frontier", cette fois au Chili, où les fans du groupe sont des plus agités (voir carrément hystériques). Le stade national est tout simplement mythique, en partie à cause de sa transformation en prison à ciel ouvert dans les années 70 alors que Pinochet torturait et exécutait un bon nombre de ces adversaires. D’une capacité de 47 000 personnes, le stade sert maintenant à présenter des événements sportifs et musicaux. Autre annonce importante lors de sa sortie, il était dit que cette captation en haute définition verrait également l’apparition d’écrans multiples afin de montrer plusieurs angles d’un même moment.

Comme à chaque concert des Anglais, celui-ci débute avec le premier titre du nouvel album. On se retrouve donc ici avec l’anecdotique "Satellite 15" : introduction à la batterie et à la basse avec la voix distordue de Bruce en prime. Si son format audio m’a toujours laissé froid, l’intro nous permet ici de voir la foule se préparer aux hostilités et nous montre le groupe débarquant de l’avion afin de prendre la direction du stade. Puis, la chanson-titre arrive et le concert est officiellement commencé : les membres de la Vierge de Fer sont toujours autant énergiques malgré un Dave Murray au front de plus en plus dégarni et un Steve Harris qui est allé un peu fort sur la coloration capillaire. Le décor, arborant principalement la thématique de l’espace, colle parfaitement à la thématique de "Final Frontier". Si les trois premiers titres passent globalement l’épreuve du live, c’est avec "2 Minutes To Midnight" que le plaisir est officiellement au rendez-vous. Bien qu’il soit un classique de MAIDEN, je dois dire que je commence à être un peu fatigué d’entendre ce morceau qui est pratiquement toujours présent sur chaque DVD depuis ces débuts sur "Live After Death". Concernant les fameux "split screens", je n’ai pas trouvé ceux-ci trop dérangeants, mais j’avoue que leur division en quatre font en sorte qu’il devient un peu difficile de bien voir. D’autant plus qu’il faut une grande télévision pour bien regarder toute l’action.

Le concert se poursuit toujours avec des morceaux du dernier album : "The Talisman", épique à souhait, ainsi que la power-ballade "Coming Home" où Bruce y va d’un petit monologue où il explique l’origine des paroles. S’ensuit ensuite le moment que certains fans ont détesté, d’autres aimé : MAIDEN a pris la décision, lors de cette tournée, de réintroduire des morceaux récents de sa discographie. Le premier problème que j’y vois est que ces trois chansons ont déjà leur témoignage sur au moins un des DVD du groupe. Si je trouve plutôt positive cette démarche, j’aurais de loin préféré que ce soit des titres qui n’ont jamais eu droit à leur témoignage, particulièrement les chansons se retrouvant sur "A Matter Of Life And Death" comme "The Reincarnation Of Benjamin Breeg" ou "Brighter Than A Thousand Suns" par exemple. Car ici, nous avons droit à "Dance Of Death". Bien qu’il s’agisse d’un de mes morceaux préférés du groupe toutes époques confondues, il est ici mal interprété par un Bruce qui fait le singe et en fait simplement beaucoup trop. De plus, je trouve que l’atmosphère générale du concert en plein air n’est pas vraiment faite pour le titre. Ensuite vient un "The Wicker Man" qui arrive comme un cheveu sur la soupe puisqu’il s’agit d’un morceau qui sert superbement lors de début de concert, mais fait un effet bizarre lorsqu’interprété en plein milieu. Seule chanson ayant véritablement sa raison d’être parmi les trois : "Blood Brothers" est magistrale, ayant également droit à une introduction faite par un Bruce qui explique le contexte de leur atterrissage au Japon, alors en proie au séisme et l’impossibilité de faire le spectacle prévu.

Dernier titre du quinzième album, "When The Wild Wind Blows" termine le tour de piste des morceaux récents avant de plonger le public en délire suite à "The Evil That Men Do" où la mascotte fait pour la première fois son apparition sous la forme d’une bestiole de l’espace et rappelle un peu l’incarnation qu’avait Eddie lors de l’époque de "Ed Hunter". L’impérial, le majestueux "Fear Of The Dark" prend ensuite le relais avant d’aller vers "Iron Maiden" où Eddie en arrière-plan agite ses mains avec ça grosse tête : L’effet est bien fait. En rappel, les Anglais choisissent "The Number Of The Beast", "Hallowed Be Thy Name" et "Running Free" où le vocaliste joue avec la foule. On notera l’absence plutôt surprenante de "Run To The Hills" qui est pourtant un favori de la foule…

Le documentaire "Behind The Beast" nous permet (encore) de suivre le groupe en tournée, d’y voir les hauts et les bas des Anglais pendant le voyage ainsi que toute l’équipe de tournée derrière le monstre qu’est la Vierge de Fer. On voit en direct l’équipe technique qui tente de raccorder des fils non compatibles malgré la barrière de la langue. De plus, ils doivent s’assurer des problèmes de la sécurité : extincteurs absents et fils exposés à la pluie. Autre grand moment, on vit en direct la nouvelle du fameux séisme au Japon et l’inquiétude de l’équipe face à la réorganisation du plan de vol. Bien qu’intéressantes, les 88 minutes du documentaire ne nous apprennent rien de très extravagant, les gars ayant déjà fait ce genre d’exercice par le passé. "Flight 666" étant sortie peu d’années auparavant, il faudra être un véritable maniaque du groupe pour vraiment apprécier ce type de documentaire à nouveau.

Bilan final de ce "En Vivo!" ? Plutôt mitigé je dois dire. Si d’un côté le groupe est toujours aussi en forme, qu’il est la preuve vivante qu’un gars de cinquante ans peut être aussi, sinon plus actif sur scène que des gars de vingt ans, le choix controversé des morceaux me laisse très perplexe. L’absence de nouveauté y est également pour quelque chose puisque hormis les nouveaux titres du quinzième album, aucune chanson n’est ici nouvellement interprétée en concert. Lorsqu’on connaît leur immense discographie, c’est plutôt décevant. De plus, le documentaire, bien que sympathique, n’apporte véritablement rien à l’ensemble.

Moment préféré : "Blood Brothers".

A lire aussi en HEAVY METAL par METALINGUS :


IRON MAIDEN
Maiden England '88 (2013)
La fin d'une époque




Phil CAMPBELL AND THE BASTARD SONS
The Age Of Absurdity (2018)
L'après MOTÖRHEAD


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Bruce Dickinson (chant)
- Adrian Smith (guitare)
- Dave Murray (guitare)
- Janick Gers (guitare)
- Steve Harris (basse)
- Nicko Mcbrain (batterie)


1. Satellite 15
2. The Final Frontier
3. El Dorado
4. 2 Minutes To Midnight
5. The Talisman
6. Coming Home
7. Dance Of Death
8. The Trooper
9. The Wicker Man
10. Blood Brothers
11. When The Wild Wind Blows
12. The Evil That Men Do
13. Fear Of The Dark
14. Iron Maiden
15. The Number Of The Beast
16. Hallowed Be Thy Name
17. Running Free



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod