Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  OEUVRE

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2016 L'Odyssée De La Bête
2021 L'Héritage De La Bête
1980 12 Iron Maiden
1981 9 Killers
1982 10 The Number Of The Beast
1983 10 Piece Of Mind
1984 11 Powerslave
1986 9 Somewhere In Time
1988 8 Seventh Son Of A Seventh So...
1990 11 No Prayer For The Dying
1992 8 Fear Of The Dark
1995 8 The X-Factor
1998 9 Virtual XI
2000 11 Brave New World
2003 9 Dance Of Death
2006 10 A Matter Of Life And Death
2010 9 The Final Frontier
2015 8 The Book Of Souls
2021 5 Senjutsu
1990 The First Ten Years #1
The First Ten Years #2
The First Ten Years #3
The First Ten Years #4
The First Ten Years #5
The First Ten Years #6
The First Ten Years #7
The First Ten Years #8
The First Ten Years #9
The First Ten Years #10
2004 No More Lies Dance Of Death So...
1996 Virus
2003 Wildest Dreams
2005 The Number Of The Beast
The Trooper
2006 The Reincarnation Of Benjamin ...
2010 El Dorado
1985 1 Live After Death
1993 2 A Real Live Dead One
1 Live At Donington
2002 Rock In Rio
2005 Death On The Road
2012 1 En Vivo!
2013 Maiden England '88
2017 1 The Book Of Souls - Live Ch...
2020 1 Nights Of The Dead, Legacy ...
1996 Best Of The Beast
1999 Ed Hunter
2002 Edward The Great
2008 Somewhere Back In Time - The B...
2011 From Fear To Eternity
2002 1 Eddie's Archive
1982 The Number Of The Beast
1994 1 Raising Hell
2002 1 Rock In Rio
2003 1 Visions Of The Beast
Wildest Dreams - Dvd Single
2004 1 The Early Days
2005 1 Death On The Road
2008 1 Live After Death
2009 1 Flight 666 The Film
2012 En Vivo!
2013 Maiden England '88
1997 A Tribute To The Best Band In ...
1999 Transilvania 666
2002 A Tribute To The Beast
2003 Slave To The Power (The Iron M...
2005 The Piano Tribute To Iron Maid...
2006 The Hand Of Doom Orchestra Pla...
2008 Maiden Heaven
 

1980 Iron Maiden
1981 Killers
1982 The Number Of The Bea...
1983 Piece Of Mind
1984 Powerslave
1986 Somewhere In Time
2015 The Book Of Souls
 

- Style : Darkest Era, Diviner, Desperado, Angel Martyr, Tanith, Maiden United, Katana, Night Viper, Burning Witches, Aria, Starblind, Armory, Absolva, Stormwitch, Darker Half, Saxon, Riot, Viper
- Membre : Paul Di Anno Killers , Praying Mantis, Gogmagog, Rock Aid Armenia, White Spirit, Bruce Dickinson, Paul Dianno , Adrian Smith And Project, Wolfsbane, Psycho Motel, Gillan, British Lion, Blaze Bayley, Trust, Smith/kotzen
- Style + Membre : Samson
 

 Site Officiel D'iron Maiden (2909)
 Site Iron Maiden Suisse Romand (2870)
 Iron Maiden Fansite (2626)
 Iron Maiden France (3458)
 Myspace (1186)
 Chaîne Youtube (1211)

IRON MAIDEN - L'odyssée De La Bête (2016)
Par WËN le 6 Février 2021          Consultée 1413 fois

Concrètement - outre le fait de ne pas (encore) avoir chopé une merde virale - le principal bénéfice du premier confinement, ou plus particulièrement d'être à compter parmi les 'heureux télétravailleurs', fut, pour moi, de pouvoir récupérer un crédit-temps évidemment très précieux et d'habitude quotidiennement gaspillé en transport en commun, pour remettre au goût du jour quelques activités bien plus ludiques. Parmi celles-ci, la lecture a ainsi pu de nouveau se taper l'incrust' dans mes journées et mes immuables to-do lists se sont enfin vu perdre un peu du gras qu'elles avaient au cul (enfin, pas tout à fait, puisque tout ça m'a également laissé davantage de temps pour y insérer encore plus de trucs à écouter, lire, etc). Bref… Tout ça pour dire que j'ai enfin pu dépoussiérer ce bon pavé qu'est cette "Odyssée De La Bête" ("Iron Maiden: The Ultimate Illustrated History" en anglais, 2012) qui, sur son étagère, attendait depuis un bon moment que je me penche sur son cas. Pour tout dire, c'est même totalement par hasard que je suis tombé dessus, il y a quelques années, alors que je cherchais l'autobiographie de ce bon Bruce Bruce (*), mais son format aidant - un beau livre en 24x28 tout en couleurs, 240 pages, couverture cartonnée figurant un Trooper en sur-imprimé à l'appui) - ajouté aux références de Neil Daniels (journaliste reconnu et déjà auteur de travaux similaires pour JUDAS PRIEST, LED ZEP, JOURNEY ou… LINKIN PARK), firent qu'il m'était bien difficile de passer à côté. Ça, plus le fait que je ne m'étais encore jamais farci d'ouvrage sur le plus grand groupe de Heavy Metal du monde.

Bon, le bouquin. Pas de surprise le concernant, on vous vend de la bio 'imagée' et c'est exactement ce que vous aurez là entre les mimines. Des débuts de la Bête dans l'East End londonien conduit par la pugnacité de Stephen Percy Harris (*) et garni des déboires typiques et des changements de line-up inhérents à toute jeune formation cherchant ses marques dans un contexte social difficile et face aux poids lourds du Hard Rock toujours en place à cette époque, jusqu'aux prémices du "Book Of Souls World Tour" de 2016 (la date de parution initiale de cette version traduite et mise à jour). Cette bio non officielle, puisque c'est plus ou moins de cela dont il s'agit, présente donc l'intérêt, à date (et ce n'est pas toujours le cas), de présenter récapitulatif de l'ensemble des quarante années de carrière des Britanniques. Seuls les Lives "The Book Of Souls: Live Chapter" (2017) et "Nights Of The Dead, Legacy Of The Beast: Live In Mexico City" (2020) y dérogent, étant sortis juste après.

Le style est simple, la traduction agréable. Le texte, se la jouant 50/50 avec les illustrations, ne va donc pas faire dans la biographie appliquée, d'autres bouquins s'y prêtant bien mieux. Neil Daniels & co (car il s'entoure le monsieur) profitent du format à leur disposition pour étalonner leurs palabres de tout un assortiment de photos (parfois inédites), reproductions de places de concert, de flyer ou de pass, de pin's et t-shirts, etc. La VIERGE DE FER étant un groupe très visuel, à l'imagerie on ne peut plus développée (ou ne fait pas rêver trois générations de fans sans faire vibrer leur imaginaire), il n'en faut guère plus pour que son histoire prenne vie à travers ces pages. Cependant, en consacrant une dizaine/quinzaine de pages pour chaque période entourant un album (contexte, chronique de l'album, tournée, etc), vous lirez là un bon petit laïus abordant l'essentiel. D'ailleurs, l'un des indéniables avantages de ce livre, c'est que toutes les déclarations et les anecdotes des protagonistes rendent la lecture très vivante, mais aussi qu'elles sont sciemment documentées, sources à l'appui. Pour le coup, on ne vous vend pas des élucubrations de fans un peu trop excessifs… Ici, c'est du factuel (mais aussi très consensuel), nul doute qu'un vrai travail de recherche et de recoupement a été mené. On en apprendra par exemple quelques bribes sur les rivalités des débuts avec JUDAS PRIEST et SAMSON, que les deux parties de la tournée du "AMOLAD" présentèrent des setlists bien différentes (le choix d'interpréter l'album dans son intégralité ayant reçu un retour des plus mitigés (je confirme, j'y étais)), ou que Sharon Osbourne (la femme de) est décidément une sacrée crevure (même, si en l'occurrence, cela tient davantage de la confirmation que de l'information), et oui, tout se sait.

Forcément, toute maid-aille à son revers, et le parti-pris visuel de l'ouvrage ne contentera pas toujours les fans les plus exigeants ni les plus boulimiques d'informations ; c'est ce que nous expliquions un peu plus haut, là n'est pas forcément son but. Il demeure cependant très adapté si vous désirez vous en tenir juste à l'essentiel, aux grands jalons ayant émaillé la carrière de MAIDEN. On remarquera aussi que passé le premier chapitre, assez prolixe, où tout se met en place (de la création du groupe à l'enregistrement des "Soundhouse Tapes" et de fait, à l'essor de la NWOBHM), l'auteur va relativement vite, couvrant parfois une virée studio en trois-quatre lignes et basta. Curieusement c'est à l'aune des années 2000, correspondant aussi au retour du nouveau sextet sur le devant de la scène avec leur acclamé "Brave New World", que le rythme se relâche un peu, cette époque sans doute aidée par l'explosion d'internet étant plus riche en témoignages et sources documentaires. Fait amusant, la période 92-93 couvrant les tournées "Fear Of The Dark Tour" et "Real Live Tour", elle, est seulement documentée par une série de photographies pleine page.

En aparté à la partie strictement biographique, chaque chapitre est jalonné d'encarts spécifiques. On ne coupera évidemment pas aux inévitables chroniques d'albums. Mais j'avoue qu'ici, l'exercice est d'un intérêt plus que mitigé, déjà, vous le savez, car les plus pertinentes se trouvent sur Nightfall In Metal Earth, mais surtout, parce que chacune d'entre elles est signée par un intervenant différent ou presque (au passage, RIP la parité), nuisant à tout semblant de cohérence de l'une à l'autre. À ce jeu, si celle de "A Matter Of Life And Death" est au mieux 'étrange', celle de "Somewhere In Time" est, par exemple, totalement à côté de la plaque. En marge de ces avis tranchés, demeurent quelques encarts plus touche-à-tout, concernant les tribute albums, l'imagerie de Derek Riggs, les basses du sieur Harris ou… Rod Smallwood (vous pensiez réellement pouvoir y échapper, sérieusement ?!). Enfin, chaque chapitre est clôt par une tourographie listant absolument toutes les dates de chaque tournée, mais à l'intérêt plus que limité (Comment ? Les Anglais ont débarqués par chez moi alors que j'avais tout juste quinze jours ? Damned ! Haaaa, si mes parents s'étaient montrés un peu plus prévenants… Tsss ! Inacceptable !!). Demeure également cet ultime chapitre réservé… à la transcription par le menu détail des tracklists des seize albums studio, EP, Lives et autres compilations. Si l'intérêt de la tourographie se montrait déjà pas folichon… Que dire de ces trente pages dont vous seriez bien en droit de vous foutre royalement… si elles ne représentaient pas 1/8ème du bouquin ! Car mine de rien, ce n'est pas rien.

Si dès son avant-propos, vous voilà averti sur la marchandise (une bio illustrée, quoi) et que Neils Daniel saura s'y tenir, ce pavé aura surtout de l'intérêt pour ses nombreuses illustrations témoins d'une époque révolue et pour son texte, recommandé à tous ceux désirant un historique du parcours de la VIERGE DE FER sans trop rentrer dans les détails. Forcément, si vous possédez déjà d'autres ouvrages lui étant consacrés, celui-ci ne rajoutera que peu d'os au moulin. Et puis … et puis si la seule vraie et évidente raison - et qui vaudra quasiment tous les prétextes du monde - c'était de vous en farcir la lecture avec les seize albums studios en fond sonore, voire quelques Lives en plus (***), pour le simple plaisir de vous replonger dans cette formidable discographie (bon, j'avoue, j'ai commencé à transpirer quand j'ai vu "The Final Frontier" se rapprocher) ? Bonne lecture !

:::

(*) Si si, une chronique du "What Does This Button Do?" est également prévue.

(**) À ne pas confondre avec Ch'ti Varice, son alter ego venu du Nord, pro de la basse de contention (© T-Ray), mais c'est une autre histoire.

(***) Je me serai mine de rien replongé avec plaisir dans les chaudes ambiances des :
- "Friday Rock Show" (BBC, 1979)
- "Live At The Rainbow" (1980)
- "Beast Over Hammersmith" (1982)
- "Live After Death" (1984-85)
- "Monsters Of Rock Festival" (1988)
- "A Real Live Dead One" (1992-93)
- "The South American Rise" (1995)
- "Rock In Rio" (2001)
- "Maiden Stockholm" (2003)
- "Live At Rock Am Ring" (2014)

A lire aussi en HEAVY METAL par WËN :


LORD VIGO
Danse De Noir (2020)
LORD VIGO joue Deckard sur table




CIRITH UNGOL
I'm Alive (2019)
Confinés mais en vie !


Marquez et partagez




 
   WËN

 
  N/A



- Neil Daniels (auteur)


Non disponible



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod