Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (17)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


1980 10 Iron Maiden
1981 6 Killers
1982 8 The Number Of The Beast
1983 7 Piece Of Mind
1984 9 Powerslave
1986 7 Somewhere In Time
1988 6 Seventh Son Of A Seventh So...
1990 9 No Prayer For The Dying
1992 6 Fear Of The Dark
1995 6 The X-Factor
1998 7 Virtual XI
2000 9 Brave New World
2003 7 Dance Of Death
2006 8 A Matter Of Life And Death
2010 7 The Final Frontier
2015 6 The Book Of Souls
1990 The First Ten Years #1
The First Ten Years #2
The First Ten Years #3
The First Ten Years #4
The First Ten Years #5
The First Ten Years #6
The First Ten Years #7
The First Ten Years #8
The First Ten Years #9
The First Ten Years #10
2004 No More Lies Dance Of Death So...
1996 Virus
2003 Wildest Dreams
2005 The Number Of The Beast
The Trooper
2006 The Reincarnation Of Benjamin ...
2010 El Dorado
1985 Live After Death
1993 2 A Real Live Dead One
1 Live At Donington
2002 Rock In Rio
2005 Death On The Road
2012 1 En Vivo!
2013 Maiden England '88
2017 1 The Book Of Souls - Live Ch...
1996 Best Of The Beast
1999 Ed Hunter
2002 Edward The Great
2008 Somewhere Back In Time - The B...
2011 From Fear To Eternity
2002 1 Eddie's Archives
1982 The Number Of The Beast
1994 1 Raising Hell
2002 1 Rock In Rio
2003 1 Visions Of The Beast
Wildest Dreams - Dvd Single
2004 1 The Early Days
2005 1 Death On The Road
2008 1 Live After Death
2009 1 Flight 666 The Film
2012 En Vivo!
2013 Maiden England '88
1997 A Tribute To The Best Band In ...
1999 Transilvania 666
2002 A Tribute To The Beast
2003 Slave To The Power (The Iron M...
2005 The Piano Tribute To Iron Maid...
2006 The Hand Of Doom Orchestra Pla...
2008 Maiden Heaven
 

1980 Iron Maiden
1981 Killers
1982 The Number Of The Bea...
1983 Piece Of Mind
1984 Powerslave
2015 The Book Of Souls
 

- Style : Katana, Angel Martyr, Desperado, Darkest Era, Armory, Aria, Viper, Riot, Saxon, Starblind, Burning Witches, Stormwitch, Night Viper, Maiden United
- Membre : White Spirit, Trust, Steve Harris , Gillan, Psycho Motel, Wolfsbane, Adrian Smith And Project , Paul Dianno , Bruce Dickinson , Blaze Bayley
- Style + Membre : Samson
 

 Site Officiel D'iron Maiden (2497)
 Site Iron Maiden Suisse Romand (2344)
 Iron Maiden Fansite (2126)
 Iron Maiden France (2799)
 Myspace (848)
 Chaîne Youtube (833)

IRON MAIDEN - The Book Of Souls - Live Chapter (2017)
Par DARK BEAGLE le 5 Mars 2018          Consultée 3549 fois

IRON MAIDEN, c’est une institution britannique à côté de laquelle on ne peut décemment pas passer. Sa discographie parle pour elle. Combien de groupes, passé tant d’années, arrivent encore à proposer des albums de qualité à un rythme finalement assez régulier ? Bien sûr, on peut très bien objecter que la bande à Steve Harris n’a jamais été encline à se laisser aller à de grandes évolutions, ce qui est forcément discutable également, mais on ne peut nier cette force de conviction, une force tranquille, qui émane de bon nombre d’enregistrements de nos Anglais, toutes époques confondues. Là réside certainement un des secrets de sa longévité. "The Book Of Souls" était ambitieux et plutôt bien maîtrisé. La sortie d’un album live pour fêter une tournée triomphale était-il en revanche indispensable ?

La pochette reprend les codes de "The Book Of Souls", les flammes en plus. On retrouve le même Eddie, façon shaman indigène, ayant une petite envie d’arracher le cœur de quelqu’un, genre un conquistador de passage ou un idiot de touriste qui se serait égaré. Un coup d’œil à la tracklist permet de voir que l’album sera bien représenté avec six titres sur quinze qui en sont extraits. Ceux qui ne l’ont pas apprécié en seront donc pour leurs frais. Cette setlist est assez représentative de cette tournée qui voyait Bruce refouler les planches après son cancer de la langue.

Quand on feuillette le livret, nous découvrons une introduction de Rod Smallwood, le manager, ainsi que de nombreuses photographies prises à travers le monde. On découvre un Dickinson amaigri mais qui semble avoir la pêche. Ceux qui ont eu la chance de le voir sur scène durant l’une de ces dates pourront affirmer ou infirmer cela. Nous découvrons aussi que les morceaux composant ce double Live ont été capturés à travers le monde, nous n’avons donc pas là le témoignage d’une date unique ni donc de son ambiance, ce qui est dommageable, souvenez-vous de la folie du "Rock In Rio".

Petite nouveauté, la production n’a pas été confiée à Kevin Shirley, mais à Tony Newton, qui fait montre de quelques faiblesses par moments. Mais à force de tergiverser, on va finir par ne pas évoquer le plus important : la musique proposée. Forcément, vu les titres, elle est bonne, là n’est pas la vraie question. Le plus intéressant est de savoir comment tout cela sonne. La réponse, vous la devinez déjà au vu de la note. Il y a des défauts, des moments de moins bien, des choses horripilantes, comme ce manque de raccords entre certaines pistes, le fait que Bruce soit souvent coupé du montage quand il s’adresse à la foule à part à quelques trop rares moments. Il manque à ce Live l’ambiance d’un live de IRON MAIDEN, les titres s’enchaînent rapidement, sans interactions ou vraiment trop peu.

Puisqu’on évoque Bruce : ce dernier chante vraiment bien, même si tout n’est pas parfait et qu’il lui arrive d’être à la peine ("The Number Of The Beast"). Il s’est bien remis de son cancer ; on avait frissonné pour lui (ça change du fait d’hurler), on se demandait si "The Book Of Souls", enregistré avant l’annonce de son crabe, serait son dernier tour de piste. Il donne le change sans mal sur certains titres assez anciens, comme "Iron Maiden" ou "Children Of The Damned" (un vrai plaisir, surtout qu’il parle en français juste avant, la prise ayant été faite à Montreal). On le découvre aussi différemment sur d’autres, comme le puissant "Powerslave", où sa voix s’avère plus rauque de ce que l’on connait, voire de sa prestation présente sur "Flight 666". Il est en revanche impérial sur les morceaux récents, plus lents, plus adaptés à sa tessiture actuelle.

Les titres de "The Book Of Souls" vivent donc bien l’épreuve de la scène, à l’exception peut-être de "Speed Of Light", un brin poussive. C’est à croire que le groupe fait exprès de proposer des prises plus faibles pour conserver un véritable aspect live. Un choix comme un autre mais quelque peu incompréhensible vu le matériel dont disposaient Newton et Harris pour préparer l’album. Mais IRON MAIDEN a souvent fait des choix bizarres pour ses albums live, souvenez-vous de "Live After Death", capté à la fin de la tournée, quand la fatigue avait rompue les organismes et touché la voix de Bruce, le mettant à la peine sur des morceaux taillés pour lui, qu'il devait sublimer.

Autrement, comme d’habitude avec MAIDEN, l’interprétation est plutôt bonne. Il y a une espèce d’équilibre qui se crée entre les instruments, la basse de Steve Harris est bien présente, mais elle ne prend pas le dessus sur les guitares comme elle peut le faire en studio. Si tous les titres ne tiennent pas la promesse faite sur le papier ("Speed Of Light", "The Trooper" dont il existe des versions meilleures), d’autres font vraiment plaisir à entendre. Qu’il est bon de constater que le solo de "Children Of The Damned" fonctionne toujours aussi bien, pas loin de quarante ans après qu’il fut gravé sur sillons ! Et des petits bonheurs comme ça, il y en a plusieurs, selon les affinités de chacun (et "Fear Of The Dark", ça fait toujours son petit effet, cette osmose entre le groupe et le public !).

Bien sûr, on peut toujours regretter qu’il manque tel ou tel titre du répertoire de la Vierge de Fer. On peut saluer l’esprit du groupe, à systématiquement défendre leur dernier album sur scène, à ne pas faire que des tournées best-of comme de nombreuses formations âgées. Le grand absent est évidemment "Hallowed Be Thy Name", et ce pour une sombre histoire de droits d’auteurs perdue par le groupe (comme quoi…). Mais pour l’apprécier, il vous reste bon nombre d’autres enregistrements en public, dont certains absolument excellents, ce qui n’aurait peut-être pas été forcément le cas ici.

"The Book Of Souls: Live Chapter" est un Live de plus pour IRON MAIDEN. Encore une fois, ce n’est pas tout à fait ce que l’on attend du groupe, ce que l’on espère. Parce que finalement, à part le génial "Rock In Rio", IRON MAIDEN n’aura jamais vraiment eu d’enregistrements live dignes de ce nom, ou plutôt, de sa stature alors que, bizarrement, aucun n'est sorti après "A Matter Of Live And Death" où le groupe jouait pourtant l’album en intégralité et qui pourrait un jour être le témoignage live ultime de cette formation hors-norme. Oui, avec Wën, on fait le concours de celui qui a la plus longue. De phrase, bande de petits obsédés ! Ici, cela reste un peu moyen, avec des hauts, des bas, une certaine incompréhension à ne sortir le produit que dans des versions sonores, sans DVD ou Blu-Ray officiels. Dommage.

Note réelle : 2,5/5, baissée à 2/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BEAGLE :


PRETTY MAIDS
Pretty Maids (1983)
Pour forger la légende




BLACK SABBATH
Sabbath Bloody Sabbath (1973)
Chef d'oeuvre intemporel

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par DARK BEAGLE




 
   DARK BEAGLE

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Bruce Dickinson (chant)
- Adrian Smith (guitare)
- Dave Murray (guitare)
- Janick Gers (guitare)
- Steve Harris (basse)
- Nicko Mcbrain (batterie)


- disque 1
1. If Eternity Should Fail
2. Speed Of Light
3. Wrathchild
4. Children Of The Damned
5. Death Or Glory
6. The Red And The Black
7. The Trooper
8. Powerslave
- disque 2
9. The Great Unknown
10. The Book Of Souls
11. Fear Of The Dark
12. Iron Maiden
13. The Number Of The Beast
14. Blood Brothers
15. Wasted Years



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod