Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


JULIEN - 1998
Consulté 2703 fois
VIRGIN STEELE - Invictus

Un sommet de Heavy épique et lyrique, interprété par d’excellents musiciens et emmené par la voix passionnée de David DeFeis. Un opus truffé de compositions riches, complexes et vibrantes ; Un disque magique qui fait partie de mon top 10 personnel.

ANGRA - Fireworks

Loin du concept folklorique de « Holy Land », ANGRA joue la carte de la diversité avec ce disque mêlant titres plus directs (voire épurés) et compositions soulignées d’apports orchestraux très plaisants. Un disque manquant un peu de liant (le groupe est d’ailleurs au bord de l’explosion), mais ANGRA compense par son talent.

BLIND GUARDIAN - Nightfall In Middle Earth

Une vraie merveille ! Que dire qui n’ait pas encore été dit sur ce disque magistral et envoûtant de Heavy/Speed épique bien costaud ? Tolkien peut être fier de ses fils spirituels.

CRADLE OF FILTH - Cruelty And The Beast

Le plus abordable et Maidenien des disques de COF. Riche et passionnant album conceptuel sur Elisabeth Bathory, ce disque génial s’écoute comme on lit un livre. Seule une production aigrelette, étrange et quasi vide de fréquences basses me fait tiquer. Original jusqu’au bout donc !!!

DIABOLICAL MASQUERADE - Nightwork

Une nouvelle expression du génie d’un homme (Blackheim) qui donne un coup de fouet Heavy et Thrash à son Black Sympho. Du mystère, des mélodies personnelles, des claviers brillants, un sens de la construction foisonnante… et abordable en plus ! Un must !

DEVIN TOWNSEND - Ocean Machine

La couleur bleue à l’honneur d’un Heavy mélodique atmosphérique absolument inimitable. De l’émotion pure, même dans les instants les plus lourds et agressifs. Je ne m’en lasse pas… Merci « Divin » Townsend.

DEVIN TOWNSEND - Infinity

Un disque barré, surpeuplé d’idées, et qui se veut l’expression musicale sincère et décalée d’un cerveau merveilleusement dérangé. Indescriptible mixer musical métallique empruntant autant à la Pop qu’au Jazz, en passant par la comédie musicale.

FEAR FACTORY - Obsolete

Moins mécanique que « Demanufacture », « Obsolete » pousse encore plus loin son concept terminatoresque et accouche d’un disque de Cyber Metal solide et plus violent, avec d’intenses moments émotionnels. Une vraie personnalité.

HAMMERFALL - Legacy Of Kings

Sorte de ACCEPT avec un esprit à la MANOWAR, HAMMERFALL nous gâte ici de compositions simples et accrocheuses, chauffées au fer du Heavy le plus caricatural… mais si jouissif quand on se prête au jeu ! « Heading The Call, One And For All, Never Surrender, With Glory We’ll Fall, Brothers Unite, Let’s Stand Up And Fight, Fulfilling Our Fate, We Are Heading The Call ”!

HELLOWEEN - Better Than Raw

Un chouette album de nos citrouilles, avec quelques gros tubes à la clé et juste ce qu’il faut d’innovation pour conserver sa place de leader du pur Speed mélodique qu’il a inventé dans les 80’s. Un disque complet, bien fichu… et quelle pochette !

RHAPSODY - Symphony Of Enchanted Lands

Une des grosses claques de ces dernières années. Ces italiens, après la carte de visite « Legendary Tales », nous livrent un monstre qui a d’ors et déjà gagné sa place dans l’encyclopédie du Metal. Certains ne s’en sont pas encore remis !

SYMPHONY X - Twillight In Olympus

Pressé par sa maison de disque qui voulait profiter de l’engouement naissant pour le groupe, SYMPHONY X accouche, dans la précipitation, d’un prématuré… comme on en voit peu ! On sent qu’il manque quelque chose à ce disque, mais il suffit à confirmer l’énorme talent de ces américains.

THERION - Vovin

THERION a mis de côté ses quelques vêtements extrêmes pour mieux privilégier sa garde robe soignée. Chœurs majestueux, guitares somptueuses et orchestrations symphoniques constituent le programme d’une soirée unique à l’opéra, sous la direction d’un musicien (Christopher Johnsson) à part dans l’univers du Metal.

AND OCEANS - The Dynamic Gallery Of Thoughts

Un nouveau venu sur la scène Black finlandaise. Le Black d’AND OCEANS est violent mais coloré, majestueux et vraiment original, absolument pas ténébreux, et profite de ce petit côté frais et dépaysant qui fait du bien. Une excellente surprise !

BAL SAGOTH - Battle Magic

Fini le Black ! BAL SAGOTH ne conserve du Style que le chant arraché et quelques rythmiques de ci, de là. Le reste fait la part belle à un Heavy très emphatique et truffé de claviers assez kitch, qui donnent tous son charme au groupe. Certains détestent. Pas moi !

BRUCE DICKINSON - The Chemical Wedding

Un disque mal reçu après le très “classique” (et très bon) « Accident Of Birth ». Le son est beaucoup plus gras et épais, les compos bien moins racoleuses, mais le caractère conceptuel et la profondeur de l’œuvre cautionnent les efforts réclamés par ce disque complexe.

CANNIBAL CORPSE - Gallery Of Suicide

Incroyable ! Nos floridiens adeptes du Death Gore primitif nous refont le coup de “The Bleeding” en vomissant un album complexe, plus mélodique, varié et rehaussé de riffs excellents et tourmentés. Avec, en prime une vraie ambiance glauque. Inattendu !

NIGHTWISH - Oceanborn

Après un prometteur « Angels Fall First », NIGHTWISH et sa vocaliste soprano enclenchent le turbo et nous livrent un très bel opus de Speed symphonique emphatique, à la fois rêveur et subtilement sombre par instants. Une vraie découverte.

NILE - Among The Catacomb Of Nephren-ka

Un groupe de Death unique, signant un pacte avec les divinités égyptiennes pour invoquer une créature hybride qui, fort de ses arrangements et orchestrations, élève le Death à un niveau supérieur, loin des caniveaux morbides et gore où il aime souvent se vautrer. Un peu court mais déjà magistral !

RAGE - Xiii

RAGE s’éloigne un peu de son Metal dur et abrasif aux légères teintes Power et Speed, reprend l’idée du « Lingua Mortis », et intègre l’orchestre à une partition dorénavant plus sensible à la notion de mélodie. Plusieurs morceaux de ce disque sont inoubliables !

EDGUY - Vain Glory Opera

Beaucoup l’idolâtrent… pas moi ! Le chant de Tobbias Sammet (alors vraiment chevrotant) trouve vite ses limites, les compos me laissent indifférent (à quelques exceptions près), et je n’ai que peu de plaisir à écouter ce disque. Un disque moyen, surestimé à mes yeux !

IRON MAIDEN - Virtual Xi

Non, non et non ! Des morceaux exagérément étirés (certains s’alourdissent de plusieurs minutes superfétatoires), des refrains répétés jusqu’à l’agacement, un jeu de batterie indigent (est-ce vraiment Nicko qui joue ???), un artwork décevant mélangeant Foot et monde virtuel… Même « The Clansman » me gonfle… Enorme déception.

METALLICA - Garage Inc

L’idée était sympathique, mais le groupe ne me convainc presque jamais (hormis sur le « Vrai Garage Days »). Le feeling est aux abonnés absents, et les reprises de Punk et de Heavy, interprétées par un groupe au son désormais Rock, font de la peine. Une parenthèse inutile.

RUNNING WILD - The Rivalry

Quelques compos arrachent copieusement (le génial morceau titre, « Adventure Galley »…), dans la plus pur esprit de ce combo Heavy/Speed à la forte personnalité, mais le disque est bien trop long (68 minutes) et plusieurs morceaux franchement dispensables… déception, c’est un peu fort, mais j’aime tellement RUNNING WILD ^_^ !

STRATOVARIUS - Destiny

Après un « Visions » qui m’avait beaucoup plu, STRATO pond un disque un peu mou (trois ballades sur dix titres, argh !), sans gros feeling, et souvent caricatural (la masturbation guitaristique stérile sur « Rebel », le naïf « SOS »). Demeurent heureusement quelques claques Speed (« Playing With Fire » et « No Turning Back ») et deux morceaux épiques pas vilains. Mais sinon, bof bof pour moi…







1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod