Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY STONER  |  STUDIO

Commentaires (77)
Questions / Réponses (5 / 30)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Kill 'em All
1984 Ride The Lightning
1986 Master Of Puppets
1988 ...and Justice For Al...
1991 Metallica
1993 Live Shit: Binge & Purge
1996 Load
1997 Reload
1998 Garage Inc.
1999 S&m
2003 St. Anger
2008 Death Magnetic
2016 Hardwired... To Self-...
 

- Style : Exodus, Evile, 4 Arm, Spirit Web, Diamond Head, Heathen, Anthrax, Slayer, Rage, Night Viper, Xentrix
- Membre : Ozzy Osbourne , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Flotsam And Jetsam, Echobrain, Film
- Style + Membre : The Big 4 , Megadeth
 

 Site Officiel (2321)
 Fan Club Officiel (2462)
 Fan Club Français (local Chapter) (3782)
 New Fan Club Français (local Chapter) (2780)
 Myspace (948)
 Chaîne Youtube (1291)

METALLICA - Hardwired... To Self-destruct (2016)
Par MULKONTHEBEACH le 21 Décembre 2018          Consultée 811 fois

Aïe, ouille, ouch, ça tabasse sévèrement dès les premières notes de ce "Hardwired… To Self-Destruct", oui c’est vrai. Nous parlons bien du titre éponyme, on continue sur notre lancée, avec "Atlas Rise!". Au moins, on ne pourra pas reprocher à METALLICA de revenir adoucir nos petits cœurs de metalheads, mais que c’est pénible, ces deux premiers titres envoient certes du bois bien sec, mais le poêle n’envoie aucune chaleur si ce n’est dans la pièce principale ! Alors oui, les riffs abondent, mais tournent à froid. Ça mouline, vous savez, comme une page internet qui tarde à s’ouvrir faute de débit suffisant.
La surenchère factice fait une pause avec "Now That We’re Dead", malheureusement, ce titre fait vaguement penser aux plus mauvaises chansons de "Load", la catastrophe !

On a la nette impression que le groupe a prémédité cet album, et c’est là que le bât blesse, car on ne peut pas recréer le passé, surtout après 35 ans de carrière. On pourrait continuer ainsi longtemps en énumérant les titres, plus ennuyeux les uns que les autres. La paire Hetfield / Ulrich est trop présomptueuse et se permet des fautes qu’on ne pardonnerait pas à d’autres groupes du même calibre. "Dream No More" fait penser à un "Sad But True" en encore plus inoffensif, c’est dire ! Trop de confiance, de métier, de tournées aussi, quand on sait combien Q PRIME, leur management de toujours œuvre pour les faire jouer coûte que coûte, même quand ils n’ont pas d’album à défendre sur scène, mais le business règne aujourd’hui en maître, et on ne peut décemment pas leur en vouloir, ils profitent d’un système juteux qui les fait vivre, c’est comme ça.

Pour autant, la chienlit fait son chemin avec le bien nommé "Confusion", complètement insipide, et la direction musicale, déterminée par les deux compères, puisqu’ils ont voulu recentrer la composition sur leurs seules épaules, s’avère totalement ratée. Le pauvre Kirk essaie tant bien que mal de donner un peu de mordant avec ses soli écrits et mélodiques, mais que peut-il faire de transcendant sur des titres d’une répétitivité maladive et vides de sens ?
Le chant d’Hetfield est depuis des années trop stéréotypé pour être considéré comme sincère, tout du moins en studio, et Ulrich a beaucoup perdu en technique, même sa patte assez caractéristique semble s’effacer pour laisser place à un jeu des plus banal.

En un mot comme en cent, on baisse la tête en avançant dans cet album qui n’a rien à nous proposer d’intéressant, si ce n’est un mauvais mélange de "...Justice...", "Load", Et dans une moindre mesure "Kill ‘Em All". L’âme et les émotions sont absentes, et à part « headbanguer » trois secondes, ben on a vite envie de passer à autre chose. Ah j’oubliais, il y a "MurderOne", soporifique au possible, au secours, maman ?! Ah mais "Spit Out The Bone" qui se la joue "Dyers Eve" en fin d’album, cette blague, Coluche, reviens ! Oulà, quelle conviction, ces breaks de folie, formidable ! SPIIIT OUTT THHE BOOONE, mais quelle insurrection, c’est beau, Robert, retourne chez SUICIDAL, ah, j’oubliais, tu es un mouton comme Kirk, METALLICA est donc tranquille pour cent cinquante ans !

- 1 parce qu'il fait froid, et le froid me rend glaçant !

A lire aussi en HEAVY METAL par MULKONTHEBEACH :


STRYPER
Soldiers Under Command (1985)
Quand Jésus est une rock star, moi je prends !!!

(+ 1 kro-express)



ARMORED SAINT
Win Hands Down (2015)
Un line-up au top de sa forme ! Un grand moment !


Marquez et partagez






Par DARK BEAGLE




 
   CANARD WC

 
   DARK BEAGLE
   DARK SCHNEIDER
   FENRYL
   GEGERS
   JEFF KANJI
   METAL
   MULKONTHEBEACH

 
   (8 chroniques)



- James Hetfield (chant, guitare)
- Kirk Hammett (guitare)
- Robert Trujillo (basse)
- Lars Ulrich (batterie)


- Cd 1
1. Hardwired
2. Atlas Rise!
3. Now That We're Dead
4. Moth Into Flame
5. Dream No More
6. Halo On Fire

- Cd 2
1. Confusion
2. Manunkind
3. Here Comes Revenge
4. Am I Savage?
5. Murder One
6. Spit Out The Bone



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod