Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  TRIBUTE

Commentaires (8)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Exodus, 4 Arm, Xentrix, Evile, Spirit Web, Heathen, Diamond Head, Anthrax, Rage, Slayer
- Membre : Ozzy Osbourne , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Flotsam And Jetsam, Echobrain
- Style + Membre : The Big 4 , Megadeth
 

 Site Officiel (2215)
 Fan Club Officiel (2319)
 Fan Club Français (local Chapter) (3563)
 New Fan Club Français (local Chapter) (2652)
 Myspace (790)
 Chaîne Youtube (756)

METALLICA - Black Album 20th Anniversary Tribute (2011)
Par CANARD WC le 28 Janvier 2012          Consultée 8500 fois

Aaaah le « Black Album » que de souvenirs…

S’il était question de se mettre à l’abri du besoin, quelque part on peut dire que METALLICA a réussi son coup avec cet album. Mais quelle rupture avec l’ancien modèle… A l’époque, le groupe avait divisé les fans en deux pour mieux récupérer une multitude d’autres vaches-à-lait qui se sont fait piéger par "The Unforgiven" et surtout « No Finger Matters » qui passaient partout, tout le temps, à la radio même. Ce qui fait que même ma voisine portait un T-shirt du groupe.

Après cet album, on savait tous que METALLICA ne serait plus jamais le même groupe. Vu leur règne (since 1983) et la tournure des évènements, il était également évident que l’avenir s’annonçait terne et que nous nous dirigions vers une deuxième partie de carrière désespérante et morne.

Ce n’est que récemment que j’ai « compris » cet album. Mais à l’époque, j’ai eu beau persévérer, forcer les écoutes, analyser le moindre décibel… De marbre le Canard. Au final, je me suis épuisé, puis écœuré de tant d’écoutes infructueuses ce qui fait qu’à ce jour je ne peux plus voir cet album en pâture. Je regarde ce CD dans ma discothèque, blasé et distant, comme le symbole de toute la vénalité du groupe, le début de leur « fiottisation » et la fin de l’inspiration la plus pure. Un album aux frontières du « Mal » contre lequel je voue une haine à chaque fois un peu plus tenace dès que j’entends le quidam moyen faire le raccourci entre METALLICA et "Nothing Else Matters".

« Ah oui, METALLICA je connais. C’est le groupe de Hard qu’a fait la ballade "Nothing Else Matters", non ? »

Bordel de merde.

Donc le « Black Album » a tout juste 20 ans, ce qui ne nous rajeunit pas, et le magazine « Metal Hammer » a décidé de concocter un petit Tribute pour l’occasion. Vu ce que représente la chose, son hétérogénéité affolante et l’invraisemblance des participants de l’opération ; a priori nous avons à faire à un Tribute de merde. Aussi, je me permets de mettre ma chronique au diapason en cédant au « Track by Track » avec mes commentaires comme ça chante. Non mais oh je vais pas me gêner tiens.


Enter Sandman – LEMMY

D’un point de vue « instrumental », c’est assez bluffant (sauf pour le bourdonnement un peu gras des grattes made in Lemmy). Ça envoie bien derrière. Derrière qui ? Derrière Lemmy qui fait du Lemmy. Il grogne ses lignes de chant à bout de souffle, on le sent épuisé au bout du deuxième couplet. Tout l’intérêt de cette reprise résidait dans sa « Motorheadisation », on se contentera d’un Lemmy qui pue et une interprétation musicale à l’identique. Forcément, il y a de quoi être déçu.

Note : 2/5 (et encore)


Sad But True – THE NEW BLACK

Un des mauvais morceaux du Black Album que j’aime bien. C’est THE NEW BLACK qui s’y colle (connais pas). Le chanteur a tendance à couiner, mais au moins il essaie de chanter. Le son est puissant, pour un rendu « bien Heavy » comme il se doit. Pas de prises de risques (si ce n’est un solo d’harmonica à 3’30 !), ça joue en ligne droite et je pense que quelque part c’est ce qu’il y avait de mieux à faire.

Note : 3/5


Holier Than Thou – DEVILDRIVER

L’un des seuls morceaux Thrash de l’album et ce sont les gros bourrins de DEVILDRIVER qui s’en chargent. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça dégage les narines. Le rendu est puissant et efficace comme l’est le titre original (avec la batterie en rafale). Une bonne reprise, si on ferme les yeux sur le chant : entre hurlements de malpropre et cris de panthère en rut (c’est un style). Évidemment, mon James de la Grande Époque envoyait ce titre à lui tout seul sur une autre stratosphère, tandis que DEVILDRIVER se contente de se dandiner façon « Metalcore ». Ça reste pas trop mal quand même (on retrouve bien le côté « fracassant » du titre). A noter qu’il y a un peu trop de double pédale à la fin. Je dis ça, je dis rien.

Note : 3/5


The Unforgiven – DARK AGE

DARK AGE prend le contrepied avec un chant éraillé douloureux. Si on retrouve la mélancolie du morceau, pour la mélodicité on repassera. Le parti pris est risqué et on s’ennuie un peu (faut bien le dire). En chemin, DARK AGE perd la solennité du morceau… et son auditeur ! Puis il y a un basculement sur le break (à 2’30), le chanteur éraillé et douloureux laisse la place à deux autres membres du groupe et on retrouve nos billes. Encore une fois, le chant nous gâche le paysage.

Note : 2/5


Wherever I May Roam – CALLEJON

Connais pas ce groupe, je précise. L’idée – I presume – est de faire une version « Néo » ou « Core-quelquechose ». Le résultat est de ce fait à la croisée de ce qu’aurait pu faire un mélange de DEFTONES et de SUICIDE SILENCE. C’est-à-dire que ça « envoie » et que le chant est horrible. Derrière ce vacarme, on reconnait le morceau originel en grinçant des dents. Pourquoi s’infliger ça ?

Note : 1/5


Don’t Tread On Me – I.C.S VORTEX

Jamais entendu non plus parler de ce groupe. En gros, ça joue à l’identique sauf que le chanteur fait tâche. Sa façon de prolonger les lignes de chant en rajoutant des « ooooh » et des « mmmmmh » voire des « yeaaah » me brise les burnes (oui je suis vulgaire). Donc ça a beau être correctement interprété, encore une fois le chant fout tout par terre c’est la faute à Voltaire, le nez dans le ruisseau c’est la faute à Rousseau.

Note : 2/5


Through The Never – NEAERA

NEAERA fait du simili Death à tendance mélo et core. Du coup, c’est pas si mal qu’ils s’occupent de ce morceau, vu que "Through The Never" est à mon sens l’un des seuls titres du Black Album qui peut supporter une version « Death » des choses. Quelques coups de double pédale en plus, des grattes « outretombesques » et un chanteur qui vocifère : c’est un parti pris qui se justifie tout à fait dans le cadre d’un Tribute. Disons qu’au moins c’est cohérent, au point de trouver « grâce » à mes yeux.

Note : 3/5


Nothing Else Matters – DORO

Je déteste les femmes qui chantent dans notre musique à nous. Merde quoi, moi je veux des poils et de la sueur (caractéristiques pas 100 % masculines il est vrai), donc bon DORO t’es gentille, merci d’être venue et au revoir. Seulement voilà. Elle chante bien la bougresse. Sa tessiture apporte un nouvel angle au morceau, je me suis même surpris à réécouter plusieurs fois cette version en me disant : « bah merde, ça s’écoute bien finalement ». Dommage que le groupe ait tenu à rajouter des arrangements pompeux et inutiles. Pour le reste, c’est juste la meilleure reprise de ce Tribute au point que j’envisage d’écouter un album de DORO, histoire de.

Note : 4/5


Of Wolf and Man – MOTORJESUS

Vu que le groupe joue le titre à la note près, on ne peut pas dire qu’on est trompé sur la marchandise. Le chanteur copie même les intonations de voix de HETFIELD. Aucun intérêt donc, autant écouter l’original.

Note : 1/5


The God That Failed – FINNTROLL

Un des meilleurs titres de l’album joué par l’un des plus gros poissons de ce Tribute. Sur le papier, c’est excitant. Dans les oreilles, c’est juste une mauvaise blague. Le son est pourri, ça envoie dans le mur, le côté « folklorique cache-misère » du groupe est ici exposé au grand jour (il y a un break à l’accordéon à 2’ pour vous donner une idée) avec en option le chanteur tout nase et des chœurs en écho. Horrible. On reconnaît à peine le morceau. Je suppose que FINNTROLL s’est amusé à essayer de faire la pire reprise possible. En ce sens, c’est réussi. Pour le reste, il s’agit juste d’une insulte au bon goût, et accessoirement une insulte envers METALLICA et leur vénérable morceau.

Note : 0,5 / 5 (pour le culot)


My Friend of Misery – BORKNAGAR

Moi je croyais que BORKNAGAR était un groupe de Black de merde. Rien que d’imaginer le massacre, de voir la belle solennité du morceau et sa mélancolie partir dans les égouts putrides du genre ; j’en tremblais de rage. Sauf qu’en fait, BORKNAGAR donne davantage dans le Doom pleurnichard à tendance Folk. Donc au final, c’est pas aussi horrible que je le suce-pute-eh même si on s’en relèvera pas la nuit non plus. On retrouve bien le désespoir inhérent au morceau et sa progression. Ceci étant, après le méfait de FINNTROLL, il n’était pas bien difficile de relever le niveau (quel dommage d’avoir rajouté les chœurs caverneux sur la fin).

Note : 3/5


The Struggle Within – SODOM

Quelle bonne idée de terminer ce Tribute sur une petite note de brutasse. Le morceau va très bien au teint de SODOM. Le côté implacable et l’efficacité du morceau d’origine sont bien retranscrits. Angelripper nous gratifie d’un chant un peu plus haché que d’habitude et le final à la double avec le son de gratte de SODOM est juste terrifiant. Ceci étant, SODOM n’est pas METALLICA, ce qui fait qu’on perd en saveur ce qu’on gagne en efficacité. Dans tous les cas, ça fonctionne à peu près.

Note : 3/5

...

Ayé, j’ai fini mon tour de piste !
Donc si je recompte mes petits, que je divise toutes les notes auxquelles j’applique le cosinus de la racine carrée du diamètre de mes couilles puissance 2 j’obtiens une moyenne qui tend vers le 2,5/5.
Ce qui n’est pas si mal pour un Tribute.


Note global : 2/5

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


DEAD BRAIN CELLS
Dead Brain Cells (1987)
C'est de la bonne, vous pouvez y aller




OVERKILL
Horrorscope (1991)
Quand Overkill tue, bah ça kill grave...


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Cf. Tracklist


1. Lemmy – Enter Sandman
2. The New Black – Sad But True
3. Devildriver – Holier Than Thou
4. Dark Age – The Unforgiven
5. Callejon – Wherever I May Roam
6. I.c.s. Vortex – Don’t Tread On Me
7. Neaera – Through The Never
8. Doro – Nothing Else Matters
9. Motorjesus – Of Wolf And Man
10. Finntroll – The God That Failed
11. Borknagar – My Friend Of Misery
12. Sodom – The Struggle Within



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod