Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (5)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Kill 'em All
1984 Ride The Lightning
1986 Master Of Puppets
1988 ...and Justice For Al...
1991 Metallica
1993 Live Shit: Binge & Purge
1996 Load
1997 Reload
1998 Garage Inc.
1999 S&m
2003 St. Anger
2008 Death Magnetic
2016 Hardwired... To Self-...
 

- Style : Exodus, Evile, 4 Arm, Spirit Web, Diamond Head, Heathen, Anthrax, Slayer, Rage, Night Viper, Xentrix
- Membre : Ozzy Osbourne , Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Flotsam And Jetsam, Echobrain, Film
- Style + Membre : The Big 4 , Megadeth
 

 Site Officiel (2339)
 Fan Club Officiel (2481)
 Fan Club Français (local Chapter) (3828)
 New Fan Club Français (local Chapter) (2803)
 Myspace (966)
 Chaîne Youtube (1476)

METALLICA - Helping Hands…live & Acoustic At The Masonic (2019)
Par METALINGUS le 25 Mars 2019          Consultée 2669 fois

Malgré la machine de guerre et de commercialisation qu’est METALLICA, Lars et ses comparses n’ont jamais sorti d’album acoustique. Fait plutôt rare pour un groupe aussi populaire, d’autant que plusieurs de ses collègues ont déjà pris part à cette petite variation musicale à un moment ou à un autre de leur carrière. Bien sûr, l’émission d’MTV "Live Unplugged" en est pour quelque chose. En plus d’ajouter à cette grande première, ce concert peut se targuer d’être présenté pour la bonne cause. En effet, METALLICA a créé la fondation "All Within My Hands" en 2017 dans le but d’aider les gens dans le besoin. Ce concert sert donc à amasser des fonds pour cette fondation. En d’autres mots : on joint l’utile à l’agréable.

Lors de l’annonce prochaine de la sortie de l’album, j’imaginais d’avance la setlist : En plus d’avoir droit au trio "Fade/Sanitarium/One", j’imaginais déjà une pelletée de morceaux tirés du "Black Album" et de "Load". Il faut dire que ces deux galettes se prêtent bien à l’exercice, leurs compositions étant plus lentes que leurs prédécesseurs. Pourtant, je ne pensais jamais me planter aussi royalement : non seulement le trio de semi "power-ballades" est absent, mais la plupart des classiques des "Mets" le sont également. Comme pour me mettre encore plus sur le cul, des morceaux bizarres comme "Disposable Heroes", "All Within My Hands", "The Four Horsemen" et "Hardwired" étaient mises sur la setlist, de quoi attiser ma curiosité au maximum. Si on peut dire bien des choses négatives sur nos Américains ces dernières années, force est de constater que, sur ce coup, ils ont un eu culot pas possible : les gars allaient clairement sauter sans filet (option sans protection) pour ce concert.

Version acoustique oblige, les "Four Horsemen" ne sont pas seuls, le nombre de musiciens ayant doublé sur scène. On a donc : un guitariste supplémentaire, un homme aux synthés, un percussionniste et un autre à la guitare "Pedal Steel". De quoi ajouter un peu de nouveauté sur les morceaux que l’on connaît que trop bien. C’est sans parler de Kirk qui, pour l’occasion, a mis la main sur une guitare douze-cordes.

Le disque commence donc avec un James qui est légèrement nerveux, comme à la plupart des concerts. "Disposable Heroes" entre en scène, et la magie opère légèrement : il est clair que les gars ont voulu faire quelque chose de différent avec ce morceau, mais le tout est un peu trop bizarroïde pour moi. Le disque possède quatre reprises, exercices pour lesquels les gars ont toujours bien délivré. La première d’entre elles est la peu connue "When A Blind Man Cries" de DEEP PURPLE. Rarement jouée en raison d’un dédain du ténébreux guitariste pour cette composition, le titre avait même été relégué au poste de "B-Side". Ici, le morceau est simplement parfait, James y délivrant une ligne de chant superbe. On note d’ailleurs que la batterie est plus en retrait, acoustique oblige.

Passons sur un "The Unforgiven" classique et un "Please Don’t Judas Me" pour tomber sur "Turn The Page" : Je ne sais pas si Hetfield avait un rhume ou simplement un mal de gorge cette soirée-là, mais sa voix déraille à quelques reprises sur ce titre, notamment lors du refrain où il a visiblement de la difficulté à suivre. Heureusement, il se reprend de belle façon sur un "Bleeding Me" raccourci pour l’occasion : mon avis est que la version officielle aurait dû être de la même longueur que celle-ci. La guitare "Pedal Steel" est bien présente et montre les titres vers un jour différent. À noter également que les interactions des musiciens, autant avec le public qu’entre les membres du groupe, ont été laissées sur le disque : une belle façon d’être complètement immergé. On entend donc James se plaindre gentiment du son plutôt élevé de la basse en début de concert. De même, il alimentera les encouragements de la foule de faire chanter Lars sur "Veteran Of The Psychic Wars", morceau très apprécié par le batteur apparemment.

Plus le concert avance, et plus les morceaux intéressants approchent : il faut dire que les quatre derniers titres ont de quoi piquer la curiosité. On commence donc le rappel par un "All Within My Hands" à l’ambiance malsaine, en plus d’être raccourci et, Dieu merci, sans les "Kill Kill Kill" de la fin. Encore une fois, mon avis est que les gars auraient dû garder cette longueur sur le titre original. Sur le plan personnel, je suis bien content d’avoir ce titre car le riff principal est vraiment bon. On tombe également sur un "Enter Sandman" revampé pour l’occasion, très "Bluesy" dans l’approche, avec un Lars très en retrait, n'utilisant la batterie pleinement qu’à la toute fin : Une bien belle réussite. La grande surprise arrive finalement avec un titre de la période "Kill ‘Em All" : Un "Four Horsemen" malheureusement raccourci (la portion du milieu est absente), mais ô combien excellente. Le tempo est bien évidement ralenti, beaucoup moins agressif et plus "Bluesy". L’utilisation du synthé comme support vocal lors du refrain ajoute à la réussite du morceau. Le tout se termine par un "Hardwired", qui ressemble au même constat que "Disposable Heroes" : Bien, sans plus.

Globalement, il est clair que les versions acoustiques de ses onze morceaux permettent de nous les faire voir selon un son et une atmosphère différente. L’ajout de la douze-cordes sur l’intégralité des titres, en plus du synthé (plutôt en retrait), de différentes percussions, mais surtout de la guitare "Pedal Steel" ajoutent une aura unique au concert. Normalement, j’aurais mis un 3.5 pour ce "Live & Accoustic", mais comme NIME semble détester les demi-mesures, je me devais d’arrondir. Si je prends en considération la prise de risque et le travail des gars en vue de nous faire entendre une version différente de leurs compositions, en plus d’une setlist réfléchie refusant la facilité, je me dis que les étoiles doivent être revues à la hausse. Après tout, Lars et compagnie aurait très bien pu nous pondre qu’un Best-Of et en faire que des versions acoustiques sans grande différence avec leurs originaux.

Morceau préféré : "When A Blind Man Cries".

La surprise : "The Four Horsemen".

A lire aussi en HEAVY METAL par METALINGUS :


ALL THAT REMAINS
For We Are Many (2010)
Nous sommes Légion




FIVE FINGER DEATH PUNCH
And Justice For None (2018)
Miraculeux


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- James Hetfield (chant,guitare rythmique)
- Kirk Hammett (guitare solo)
- Robert Trujillo (basse)
- Lars Ulrich (batterie)


1. Disposable Heroes
2. When A Blind Man Cries
3. The Unforgiven
4. Please Don't Judas Me
5. Turn The Page
6. Bleeding Me
7. Veteran Of The Psychic Wars
8. Nothing Else Matters
9. All Within My Hands
10. Enter Sandman
11. The Four Horsemen
12. Hardwired



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod