Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  LIVE

Commentaires (3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Exodus, 4 Arm, Xentrix, Evile, Spirit Web, Heathen, Rage, Anthrax, Slayer
- Membre : Echobrain, Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Flotsam And Jetsam, Ozzy Osbourne
- Style + Membre : The Big 4 , Megadeth
 

 Site Officiel (2135)
 Fan Club Officiel (2206)
 Fan Club Français (local Chapter) (3432)
 New Fan Club Français (local Chapter) (2543)
 Myspace (685)
 Chaîne Youtube (607)

METALLICA - Live In Toulouse (1984)
Par MAXXX le 3 Mars 2012          Consultée 5744 fois

En 30 ans d’existence, METALLICA a vu passer dans ses rangs 3 des plus grands bassistes que le Metal ait jamais connus. Cliff Burton pour sa personnalité, et son talent de compositeur bien sûr, Jason Newsted pour ses performances live (ce mec est la définition même de l’expression « tout donner »), et Robert Trujillo pour son incroyable technique (même si les chances de nous en faire part au sein des four horsemen sont réduites). Chacun d’entre eux ayant contribué de manière différente à l’entité qu’est devenu le groupe. Les fans ont tous leur préférence, mais, c’est souvent vers Cliff qu’on se tourne en fin de compte. Normal, il était là presque depuis le début (Ron McGovney étant le premier bassiste du groupe). Et surtout, il a révolutionné (avec Steve Harris), la présence de la basse dans notre chère musique. Mettre un solo de basse de cinq minutes sur un premier album, il faut le faire.

Cliff était une bête de studio, un acharné du travail. Tout comme les autres membres du groupe. Seulement voilà, en live, c’est une autre affaire. METALLICA, de 1983 à 1986, sonne comme un joyeux bordel. Pour preuve, ce live enregistré à Toulouse le 22 novembre 1984. Est-ce là la définition du Thrash Old School ? A savoir, on joue plus fort et plus vite que tout le monde ? A vous de décider chers lecteurs. Toujours est-il que l’on a beaucoup reproché au groupe les pains récurrents en live ces dernières années. Force est de constater que ce n’était pas mieux en 1984. A dire vrai, seule la période Newsted verra le groupe au sommet de sa forme en live. Pour ceux qui n’ont pas encore vu "Live Sh*t", ou "Cunning Stunts"… Non, laissez tomber, je ne peux plus rien pour vous… Mais l’arrivée de Jason a permis au groupe d’apprendre à être carré. Ce qui fera gagner à leurs prestations énormément de puissance.

Mais, ne boudons pas notre plaisir, je vous explique le pourquoi du comment. On vous a déjà parlé plusieurs fois sur NIME du site livemetallica.com, sur lequel nous pouvons acheter les prestations lives récentes du groupe pour une dizaine d’euros. Certains y voient une énième façon de la part du groupe de faire les fonds de poche des fans, je suis personnellement content de pouvoir posséder dans ma discographie les enregistrements des concerts auxquels j’ai assisté. Mais il se trouve sur ce site une catégorie relative aux archives du groupes ("The Vault"), dans laquelle l’on trouve des concerts allant de 1982 (les premières prestations du groupe donc), à 2004 (avant la mise en place du site et l’enregistrement systématique de tous leurs shows). Cela mérite d’être souligné, ces concerts sont tous en téléchargement libre et gratuit ! Alors, faites-vous plaisir chers lecteurs !

Pour les propos de cette chronique, j’ai choisi ce live à Toulouse pour quelques simples et bonnes raisons. D’abord, pour souligner qu’à l’époque, le groupe passait à Toulouse ! (et même Bordeaux, ou Nice). Même si la France n’a jamais été en reste en ce qui concerne les passages du groupe, cela me semblait important de le souligner. Ensuite, concernant la Set List. Qui n’a jamais rêvé de voir le groupe interpréter seulement des titres tirés de "Kill’Em All" et "Ride The Lightning" ?! Un vrai régal. D’autant plus que vous avez droit à un solo hypnotique de Cliff, ou encore à "The Call Of Ktulu". Rien que pour cela, ce live vaut la peine d’être écouté.

Le son se veut bien évidemment moyen, étant donné qu’il est tiré directement de la table de mixage, mais peu importe, cela rajoute du charme à l’ensemble. James n’a pas encore mué, et il laisse échapper sa rage adolescente sur chacun des titres (écoutez "No Remorse", c’est plus que flagrant !). Kirk fait des pains bien évidemment (étant donné que les titres sont joués environ 1,5 fois plus rapidement, ça n’a rien d’étonnant !), et Lars frappe comme une brute. Le jeu de Cliff est à l’image du personnage. Discret, mais qui sait se mettre en avant quand il le faut. Vous pourrez apprécier les nuances qu’il apporte aux titres bien mieux que sur les versions studios.

Malgré tous les défauts (son, prestation…), ce live a un charme fou. Tout simplement parce qu’il vous met dans l’ambiance. Il se révèle bien plus excitant qu’un live overdubbé d’un groupe quelconque. Vous aurez l’impression de les avoir devant vous, dans un club miteux qui sent la sueur, la bière, le cuir et dont les murs sont moites. L’on s’imaginerait presque pouvoir aller boire une bière avec le groupe à la fin du set. Qui n’en a jamais rêvé ?

A lire aussi en THRASH METAL par MAXXX :


SWORN AMONGST
Evolution (2011)
Jeff Waters a du goût... du Thrash grandiose!




LAMB OF GOD
Resolution (2012)
L'agneau, c'est bon


Marquez et partagez




 
   MAXXX

 
  N/A



- James Hetfield (guitare, chant)
- Kirk Hammett (guitare)
- Cliff Burton (basse)
- Lars Ulrich (batterie)


1. The Four Horsemen
2. Cliff Solo
3. For Whom The Bell Tolls
4. No Remorse
5. The Call Of Ktulu
6. Seek And Destroy
7. Whiplash
8. Creeping Death
9. Kirk Solo
10. Metal Militia



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod