Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  B.O FILM

Commentaires (3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Exodus, 4 Arm, Xentrix, Evile, Spirit Web, Heathen, Rage, Anthrax, Slayer
- Membre : Echobrain, Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Flotsam And Jetsam, Ozzy Osbourne
- Style + Membre : The Big 4 , Megadeth
 

 Site Officiel (2132)
 Fan Club Officiel (2195)
 Fan Club Français (local Chapter) (3427)
 New Fan Club Français (local Chapter) (2539)
 Myspace (684)
 Chaîne Youtube (603)

METALLICA - Through The Never Soundtrack (2013)
Par JEFF KANJI le 11 Avril 2014          Consultée 3606 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Depuis "Death Magnetic" le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on s’y perd un peu dans le suivi discographique de la carrière de METALLICA, tout ça en n’ayant proposé aucun nouvel opus studio depuis 2008. Bell perf' n’est-ce pas ? Ne nous plaignons pas, la formation californienne, avare en sorties lives depuis le début de sa carrière propose sur son site livemetallica.com de télécharger quasi chacun de ses shows enregistrés et ce depuis le « Madly In Anger » tour. En outre avec un superbe "Français Pour Une Nuit" filmé dans nos vénérables arènes de Nîmes, un deuxième DVD couvrant l’Amérique du Sud ou encore le récent "Quebec Magnetic" qui faisait la part belle au dernier opus du groupe, les trois avec des setlists très différentes, les Américains se sont bien rattrapés et, depuis la fin de leur contrat avec Vertigo, s’éclatent à faire leur sauce à leur façon, se lançant dans les projets les plus fous comme celui de jouer sur les cinq continents en un temps record ou de commémorer leurs 30 ans de carrière avec moult guests et anciens membres, et je ne parle même pas du Orion Festival ou encore de la tournée Big 4 instigués par METALLICA.

Alors qu’ils auraient dû regagner les studios pour donner un successeur à "Death Magnetic", les Four Horsemen se sont passionnés pour un projet de film autour du groupe. Si le projet a mis bien du temps à se matérialiser, le (bon) résultat a pu être observé dans les plus grandes salles de cinéma du monde avec je dois le redire, une 3D et une photographie d’excellente qualité. Articulé autour de deux concerts filmés à Edmonton et Vancouver qui ont disposé d’une mise en scène exceptionnelle, le show donne aujourd’hui lieu à une BO du film "Through The Never" qui n’est autre que ce concert gigantesque, agrandissant un peu plus la collection de Lives de METALLICA.

On a de la chance car les Four Horsemen nous épargnent une sortie de seconde zone comme le "Live At Grimey’s" puisque outre un son puissant sur l’ensemble de la galette, la setlist est de très haute volée. Naviguant avec intelligence entre hits planétaires ("Enter Sandman") et extraits du répertoire actuel ("Cyanide") mais aussi brûlots Thrash comme "Hit The Lights" ou "Ride The Lightning" pas forcément des plus attendus, METALLICA parvient à nous faire écouter sur ce "Through The Never" l’ampleur de la machine METALLICA.

À la fois une figure du business et sans doute l’ultime géant de notre musique avec AC/DC, METALLICA reste attaché au live et plus souvent qu’à son tour repart sur les routes, tuant l’ennui en renouvelant sa setlist quotidiennement réinjectant de l’urgence dans leur prestation : d’où une impression étrange d’un show ultra rôdé porté à bout de bras par un James Hetfield impérial tant avec sa six-cordes (bien qu’il connaisse des petits soucis sur "Ride The Lightning" que la production (les membres eux-mêmes) n’a pas jugé bon d’overdubber) que sa voix (même si on regrettera toujours l’oubli de la hargne colérique d’il y a encore 15 ans). Et d’un show un peu à l’arrache musicalement auquel nous a habitué METALLICA depuis "St Anger" où la spontanéité semble de tous les instants, Kirk n’hésitant à changer dans ses soli des plans mythiques, avec suffisamment de parcimonie pour ne pas désarçonner les puristes. Il est à noter que le groupe est en bonne forme et malgré l'aspect un peu raw, peu de retouches sont à signaler, ou c'est bien fait (je me demande si Lars joue avec cette belle application les parties de double grosse caisse de "Ride The Lightning" par exemple).

Inutile de vous détailler la setlist, du très très lourd en perspective et des transitions bien pensées (cet insensé enchaînement "And Justice For All"/"Master Of Puppets" que le groupe ne s’amuse fort heureusement plus à tronquer. On pourra trouver James un peu « facile » sur "The Memory Remains" mais rien de bien dramatique, juste la sensation désagréable que nos thrashers sont trop à l’aise sur la planète METALLICA. En outre la combinaison d’éléments contribue à rendre ce Live très agréable à l’écoute et parfaitement aéré par des morceaux plus cools au niveau sonore.

Le clou du spectacle cinématographique est le moment où la salle, vide, voit les quatre lascars jouer les uns face aux autres pour une version intimiste et extrêmement réussie de "Orion" proposant une relecture fidèle, empreinte de profondeur et de gravité, tant l’ombre de Cliff plane au-dessus de tout le film (ce fameux sac...). METALLICA sait d’où il vient, l’importance du partage et de l’hommage qu’il offre au disparu permet en outre de montrer de la manière la plus claire possible que Robert Trujillo est indubitablement l’homme de la situation. "Orion" est aussi malheureusement la raison principale pour vous de faire ressortir de "Through The Never Soundtrack" de l’étagère CD, la marché du Live commençant à être sérieusement saturé chez METALLICA.

3,5/5.

A lire aussi en THRASH METAL :


VEKTOR
Terminal Redux (2016)
L'album de la maturité, déjà ?

(+ 1 kro-express)



SONNY RED
Extent Of Soul (2006)
Rouleau compresseur thrash/hardcore/prog


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- James Hetfield (chant, guitare)
- Lars Ulrich (batterie)
- Kirk Hammett (guitare)
- Robert Trujillo (basse)


- Cd 1
1. The Ecstasy Of Gold
2. Creeping Death
3. For Whom The Bell Tolls
4. Fuel
5. Ride The Lightning
6. One
7. The Memory Remains
8. Wherever I May Roam

- Cd 2
1. Cyanide
2. And Justice For All
3. Master Of Puppets
4. Battery
5. Nothing Else Matters
6. Enter Sandman
7. Hit The Lights
8. Orion



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod