Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (59)
Questions / Réponses (7 / 41)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Power Symphony, Galloglass, Manticora, Iron Savior, Gamma Ray
- Membre : Demons & Wizards, Serious Black, Coldseed, Sinbreed
- Style + Membre : Savage Circus
 

 Site Officiel (1383)
 Site Francophone (985)

BLIND GUARDIAN - Nightfall In Middle-earth (1998)
Par DAMONIL le 1er Décembre 2002          Consultée 40768 fois

Chaque grand groupe possède dans sa discographie un pur joyau. Et c’est juste après la grande baffe de "Imaginations From The Other Side" que BLIND GUARDIAN nous le sert. "Nightfall In Middle Earth" est un concept album basé sur le mythique (et très complexe) Silmarillion de J.R.R. Tolkien, et autant dire que le spectacle est au rendez-vous.

Musicalement parlant, BLIND GUARDIAN s’est transcendé. L’évolution et l’enrichissement de leur musique par rapport aux précédents opus sont incroyables, voire magiques. Ce nouvel album est si énorme, si parfait... Hansi Kürsch, l’un des plus talentueux chanteurs de Heavy, propose un chant unique, et le travail qu’il a accompli sur cet album est encore plus faramineux que dans le passé. Il fait pratiquement toutes les lignes de chant, et sa façon de moduler sa voix est vraiment impressionnante. Ainsi, tout au long des chansons, il nous offre des chœurs majestueux, des voix légères, des chants graves, agonisants, et j’en passe… La variété et l’intensité qu’il fait passer par le timbre de sa voix ne peuvent laisser indifférents.

Pour le reste, il s’agit d’un chef d’œuvre d’une grande variété. On passe de chansons rapides dans la pure tradition du groupe à des morceaux plus calmes, plus douloureux, décrivant tantôt des atmosphères médiévales, sombres, glaciales et mélancoliques. Entre le piano, les flûtes et tous les effets orchestraux, on ne sait plus où donner de l’oreille. Ajoutez à cela la science du Heavy Metal de BLIND GUARDIAN (des soli hallucinants si propre au groupe, un jeu de batterie ultra puissant, et un grand charisme), et vous obtenez probablement l’un des tous meilleurs albums de Metal (et donc de musique) au monde.

Autre aspect déterminant dans la beauté de ce joyau : "Nightfall In Middle Earth" est la traduction musicale et lyrique parfaite de l’œuvre de Tolkien. C’est la passion d’Hansi pour ce grand auteur d’Heroic fantasy (il a toujours son Seigneur des Anneaux avec lui en tournée) qui a sûrement amené BLIND GUARDIAN à se lancer dans cette fabuleuse aventure. Chaque chanson relate un épisode de l’Histoire du Premier Âge en Terre du Milieu. Entre chacune d’entre elles, de petites transitions maintiennent le souffle épique de l’épopée. L’album débute sur un fond de bataille, puis on entre de suite dans la tempête avec "Into The Storm", un morceau très speed, qui introduit les silmarils, des pierres précieuses que le seigneur ténébreux Morgoth veut absolument récupérer (je passe les détails…).

Après un vent de hurlement qui fait froid dans le dos vient "Nightfall", qui est probablement la chanson la plus impressionnante et sûrement la meilleure. La lumière disparaît et l’obscurité envahit les Terres du Milieu, le tout pour un titre culte servi par un refrain magique et des ambiances enchanteresses. "The Curse Of Feanor" renoue avec la célérité du premier titre, tout en ajoutant une certaine gravité musicalement et vocalement. Il s’agit en effet de la malédiction de Fëanor, l’elfe créateur des silmarils, qui ignora les ordres et prédictions des Valars pour aller avec son peuple défier en Terre du Milieu celui qui avait dérobé ses joyaux. Le refrain est solennel et la chanson retranscrit bien toute la rancœur et la violence qui aveuglent Fëanor. "Blood Tears" est une chanson très douloureuse, qui traduit l’atrocité, la souffrance et le désespoir d’être enfermé dans les cachots du royaume ténébreux de Morgoth. La qualité et l’intensité du chant de Hansi font jaillir de ce morceau beaucoup d’émotion.

Et hop ! c’est ensuite reparti pour le titre le plus speed de l’album. "Mirror Mirror" propose les soli les plus accrocheurs au monde, et le refrain est tout bonnement mythique. Encore un grand moment ! On revient ensuite à plus de gravité avec "Noldor (Dead Winter Reigns)", chanson triste, glaciale, qui évoque le parcours chaotique des Noldor, la race d’elfe de Fëanor. Après avoir été trahis par ce dernier, ils durent affronter la glace pour rejoindre la Terre du Milieu. "Time Stands Still (At The Iron Hill)" est une magnifique chanson, très majestueuse en l’honneur du chef des Noldor. "Thorn" est une longue complainte qui traduit la fatigue et la difficulté de la lutte contre Morgoth et le mince espoir de succès qui en découlera. Là encore, Hansi est éblouissant.

Ensuite vient un grand moment d’émotion, avec cette ballade jouée au piano sur des paroles touchantes tragiquement chantées par Hansi : "The Eldar". Les Eldar sont les elfes qui décidèrent de quitter la Terre du Milieu pour rejoindre le Royaume des Dieux - Valinor, et cette magnifique chanson est dédiée à leur funeste destin… Vient ma chanson favorite de l’album "When Sorrow Sang", qui redonne un nouveau souffle à l’album par son caractère accrocheur. J’espère ne pas me tromper en disant que ce titre parle de l’amour impossible de Beren et Lúthien. Là encore, sous l’aspect speed du morceau, se cachent beaucoup de sentiments. Enfin, "A Dark Passage" marque la fin de ce très long périple. Cette chanson n’est pas exceptionnelle en soi bien qu’elle reste dans le ton de l’album, mais elle propose un final hallucinant sur un rythme militaire. Morgoth aura sa vengeance…

"Nightfall In Middle Earth" est un monument du Metal, un incontournable, que vous soyez amateur de Tolkien ou non. Cet album est tellement riche en trouvailles et en émotions qu’il vous surprendra encore dans 50 ans. Merci BLIND GUARDIAN, merci…

A lire aussi en POWER METAL :


CAGE
Darker Than Black (2003)
Power metal




POWER SYMPHONY
Lightbringer (2000)
Power metal


Marquez et partagez



Par STEF, JULIEN




 
   DAMONIL

 
   BAST
   FENRYL
   JEFF KANJI
   LYRR
   POULPI
   VOLTHORD

 
   (7 chroniques)



- Hansi Kursch (chant)
- André Olbrich (guitare)
- Marcus Siepen (guitare)
- Thomas Stauch (batterie)
- Oliver Holzwarth (guest) (basse)


1. War Of Wrath
2. Into The Storm
3. Lammoth
4. Nightfall
5. The Minstrel
6. The Curse Of Feanor
7. Captured
8. Blood Tears
9. Mirror Mirror
10. Face The Truth
11. Noldor
12. Battle Of Sudden Flame
13. Time Stands Still
14. The Dark Elf
15. Thorn
16. The Eldar
17. Nom The Wise
18. When Sorrow Sang
19. Out Of The Water
20. The Steadfast
21. A Dark Chapter
22. Final Chapter



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod