Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (14)
Questions / Réponses (2 / 6)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Power Symphony, Galloglass, Manticora, Iron Savior, Gamma Ray
- Membre : Demons & Wizards, Serious Black, Coldseed, Sinbreed
- Style + Membre : Savage Circus
 

 Site Officiel (1437)
 Site Francophone (1032)

BLIND GUARDIAN - Beyond The Red Mirror (2015)
Par JEFF KANJI le 9 Mars 2015          Consultée 9137 fois

Comment se préparer à un nouvel album du Gardien Aveugle ? C’est devenu virtuellement impossible depuis dix ans. Pourquoi ? Parce que le groupe, au fur et à mesure qu’il mûrit, opère des changements de plus en plus osés et grandioses pendant que les albums défilent. "At The Edge Of Time" avait ouvert une grosse brèche, en incluant carrément un orchestre symphonique sur deux titres, sans doute d’ailleurs les meilleurs de l’opus en passant…. Le nouveau cru pousse encore plus loin. Il est un peu le "A Night At The Opera" de cette nouvelle ère. Encore plus novateur que "A Twist In The Myth", plus conquérant encore que "At The Edge Of Time", plus complexe et plus grandiloquent dans les structures et les arrangements que n'importe quel album sorti par le groupe.

"Beyond The Red Mirror" porte pourtant en lui des germes anciens, puisque plusieurs titres font écho à l’opus de 1995, dont la suite des aventures est ici contée. Mais attention, cela concerne les textes principalement, la musique de BLIND GUARDIAN risquant de diviser, les accros à "Somewhere Far Beyond" ou "Imaginations From The Other Side" devraient même quitter la navire très rapidement, les "Ashes Of Eternity" ou "The Holy Grail" plus speed faisant fi des traditions, là où les "Tanelorn (Into The Void)" et "A Voice In The Dark" de "At The Edge Of Time" permettaient de facilement faire le lien avec la première époque du groupe. Il n’empêche que "Prophecies" ou encore "The Holy Grail" son marqués du sceau "Imaginations From The Other Side".

Au-delà du miroir rouge il faudra pourtant vous aventurer si vous voulez saisir l’essence de ce nouvel opus et lui accorder le temps nécessaire pour enfin prendre la grosse baffe. Si la découverte de "The Ninth Wave" m’a laissé perplexe, après quatre écoutes supplémentaires, ça n’a déjà plus rien à voir. La finesse des arrangements et l’extrême richesse de l’orchestration concoctée par les Allemands est parachevée par l’exécution sans faille des deux orchestres de 90 musiciens et des trois chœurs employés pour l’opus. Ce BLIND GUARDIAN plus sombre qu’à l’accoutumée (écoutez ces chœurs introductifs, doomy à souhait et dignes d’Howard Shore) nécessite d’être apprivoisé mais Hansi Kürsch s’en sort toujours aussi admirablement. Comment fait-il pour surpasser sa performance d’album en album ? Son chant n’a rien perdu de sa verve et s’accommode très bien du sous-accordage de la paire Olbrich/Siepen, le duo de bretteurs quittant pour la première fois son accordage traditionnel en mi bémol pour explorer le côté sombre de la force et se mettre carrément au service de l'orchestre ("At The Edge Of Time").

"The Ninth Wave" a tout du coup de poker pour BLIND GUARDIAN qui affiche clairement ses nouvelles prétentions symphoniques et wagnériennes avec cette fresque de 9 minutes 30 qui en ouvrant l’album de manière presque occulte n’est pas qu’un avant-goût des titres à venir mais véritablement la substantifique moelle de l’opus. Si à certains débuts de morceaux on perçoit des gimmicks traditionnels de BLIND GUARDIAN, l’impression reste vachement trompeuse, les titres s’affranchissant de toute structure ou archétype supposé. C’est aussi ce qui brouille les pistes et rend "Beyond The Red Mirror" fascinant : il est sans conteste l’album le plus risqué et innovant de toute la carrière des Allemands, et pourtant les structures peuvent à divers endroits rappeler "Imaginations From The Other Side", tels "The Ninth Wave" et la pièce-titre, "The Holy Grail" et "Another Holy War", "Twilight Of The Gods" et "Born In A Mourning Hall"… Le groupe s’est ingénieusement débrouillé pour que cette clarté ne nous parvienne pas aussi facilement aux oreilles.

Mais on observe tout de même un parallèle avec "At The Edge Of Time" : la variété et la profusion des arrangements cachent bien souvent des titres minutieux, très individualisés et dont la force de frappe est décuplée avec les écoutes. Oh il y a bien de l’immédiat tout de même, avec "Twilight Of The Gods", "The Holy Grail", mais il faut persévérer pour encaisser les salves de "Prophecies" et "Ashes Of Eternity" et encore plus de "The Throne" véritablement LE titre qui gagne ses galons sur la longueur. Pour le reste, on retrouve des traces de l’écriture d’un "Valkyries" avec "At The Edge Of Time" ou encore "Distant Memories", plus subtils qu’ils n’y paraissent, le second disposant d’une aura qui rappellera vaguement l’esprit de "Nightfall In Middle Earth". Mais c’est bien plus l’esprit d’un "A Night At The Opera" qui enrobe ce nouvel album. Ce côté larger than life parfaitement résumé (façon de parler avec 9 min 29) dans "Grand Parade" pourra rebuter, mais comme je le disais au départ, cet opus n’est clairement pas fait pour les accrocs au Power à l’ancienne. Je salue des deux mains la prise de risque qui rappelle bien la démarche d’un "A Twist In The Myth" dont "Beyond The Mirror" partage assez la vibration ("Prophecies" n’aurait pas dépareillé dessus) et la philosophie. Un grand album pour peu qu’on veuille bien prendre le temps de le déguster.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


KAMELOT
The Fourth Legacy (1999)
Premier coup de maître !

(+ 1 kro-express)



SERIOUS BLACK
Magic (2017)
Sirius is in!


Marquez et partagez








Par VOLTHORD




 
   JEFF KANJI

 
   DARK SCHNEIDER
   METALOMANE
   VOLTHORD

 
   (4 chroniques)



- Hansi Kürsch (chant)
- Andre Olbrich (guitare, chœurs)
- Marcus « Magnus » Siepen (guitare, chœurs)
- Fredrick Ehmke (batterie, percussion)


1. The Ninth Wave
2. Twilight Of The Gods
3. Prophecies
4. At The Edge Of Time
5. Ashes Of Eternity
6. Distant Memories [*]
7. The Holy Grail
8. The Throne
9. Sacred Mind
10. Miracle Machine
11. Grand Parade
12. Doom [*]



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod