Recherche avancée       Liste groupes



      
SPEED METAL  |  STUDIO

Commentaires (24)
Questions / Réponses (1 / 4)
Metalhit
Lexique speed metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2015 Beyond The Red Mirror
 

- Style : Power Symphony, Galloglass, Manticora, Iron Savior, Gamma Ray
- Membre : Demons & Wizards, Serious Black, Coldseed, Sinbreed
- Style + Membre : Savage Circus
 

 Site Officiel (1516)
 Site Francophone (1078)

BLIND GUARDIAN - Follow The Blind (1989)
Par JEFF KANJI le 9 Juin 2018          Consultée 953 fois

Le Speed Metal que BLIND GUARDIAN pratiquait sur son premier album avait ses limites, mais ne croyez pas qu'en changeant d'axe il se serait dirigé vers la musique sophistiquée qui fera sa réputation. En effet, une fois la tournée effectuée, le groupe a mis son temps à profit pour composer de nouvelles chansons, qu'il commencera d'ailleurs à tester sur scène. Marcus Siepen éditera d'ailleurs une cassette live fin 88 comprenant "Fast To Madness", "Damned For All Time", "Beyond The Ice" et surtout "Valhalla", l'un des premiers énormes classiques du groupe, une façon de masquer l'échec commercial cuisant du premier album, mal distribué et mal promu par No Remorse Records qui néanmoins renouvelle sa confiance au groupe.

Arrivés en studio, les jeunes Allemands n'ont toutefois pas jugé prudent de faire des démos de ces titres, ce qui ne va pas gêner Kalle Trap, qui veut profiter de l'occasion pour capter sur bandes la spontanéité et la rugosité du groupe qui à cette époque-là durcit le ton… En effet, en cherchant à changer son fusil d'épaule, BLIND GUARDIAN va faire ressortir ses penchants les plus Thrash, METALLICA, FORBIDDEN et TESTAMENT figurant en très bonne place dans les platines de ses membres.

Mais l'ambiance est à la fête, le groupe avouant passer presque plus de temps à boire des coups qu'à enregistrer. Le meilleur exemple est cette introduction, tirée du "Pie Jesu" de l'antique messe de Requiem, mais surtout connue de cette génération pour figurer dans "Sacré Graal" des Monty Python. Toutefois, très tôt dans le processus, "Valhalla" semble posséder un supplément d'âme qui encourage Kalle Trap à faire marcher ses relations. Le bougre est d'Hambourg, et il est facile pour lui d'approcher Kai Hansen… Qui a bien besoin d'air à ce moment-là… Il flashe sur le titre et débarque au Karo Studio dans une ambiance des plus détendues, début d'une amitié qui tient toujours, et coup médiatique très important pour BLIND GUARDIAN, le guitariste-chanteur étant déjà vu à l'époque comme le parrain de la scène.

Au-delà de "Valhalla", "Banish From Sanctuary" affiche d’emblée les progrès des Allemands. Chaque ligne de chant fait mouche et le refrain, rehaussé de chœurs, est bien puissant, renforçant l’aspect hymnique pour lequel on connaît aujourd’hui BLIND GUARDIAN. On perçoit le goût du groupe pour les structures éclatées (on trouve rarement deux couplets identiques au sein d’un même morceau) et surtout, nos Allemands font un pas en avant en termes de songwriting. On a même – miracle ! – un mid-tempo avec "Follow The Blind" (bien maladroitement introduit par Hansi) qui préfigure, avec l’utilisation de la guitare acoustique en contraste, les futurs "Lost In The Twilight Hall" et "Lord Of The Rings". La production est à l'avenant ; plus puissante, les instruments sont plus distincts, même si une nouvelle fois c'est la batterie qui en ressort grande gagnante ; la tournée a été profitable à Hansi Kürsch qui affiche des progrès vocaux considérables, révélant ce timbre si caractéristique qui va grandement contribuer à la réputation des Allemands.

"Follow The Blind" sonne à la fois moins sauvage que "Battalions Of Fear" et plus Thrash, mais c'est davantage dû à sa production qui montre que BLIND GUARDIAN ne plaisante pas quand on parle de Speed Metal. Les concerts devant des audiences modestes sont des réussites, multipliant par dix les affluences de la tournée "Battalions Of Fear". Mais on ne peut pas dire que "Damned For All Time" ou "Fast To Madness" soient des chefs d’œuvre, pas plus que l'instrumental "Beyond The Ice", même s'il est moins bordélique que "Beyond The Gates Of Moria" (mais moins rigolo aussi).

"Follow The Blind" suscitera des réactions mitigées, certains le trouveront clairement moins bon que le premier (j'en fais partie), d'autres auront aimé cette approche plus vindicative, et alors que GRINDER avec qui il avait tourné l'année précédente s'enlise, BLIND GUARDIAN sort peu à peu de l'underground pour faire jeu égal avec RUNNING WILD ou encore GRAVE DIGGER. Il n'y a pas grand-chose à en retenir de plus que ce "Banish From Sanctuary", qui comme "Majesty" montre la meilleure façon qu'à BLIND de faire du Speed Metal, et cet hymne indiscutable qu'est "Valhalla", qui a sans doute beaucoup aidé à la diffusion de "Follow The Blind" à travers l'Allemagne.

Note réelle : 1,5/5.

A lire aussi en SPEED METAL par JEFF KANJI :


X JAPAN
オルガスム (1986)
We are X




X JAPAN
Jealousy (1991)
C'est costaud le made in Japan


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   BAST
   FENRYL
   MR. AMEFORGEE
   PIERRE

 
   (5 chroniques)



- Hansi Kursch (chant,basse)
- André Olbrich (guitare)
- Marcus Siepen (guitare)
- Thomas Stauch (batterie)


1. Inquisition
2. Banish From Sanctuary
3. Damned For All Time
4. Follow The Blind
5. Hall Of The King
6. Fast To Madness
7. Beyond The Ice
8. Valhalla
9. Don't Break The Circle
10. Barbara Ann



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod