Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  SINGLE

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

2015 Beyond The Red Mirror
 

- Style : Power Symphony, Galloglass, Manticora, Iron Savior, Gamma Ray
- Membre : Demons & Wizards, Serious Black, Coldseed, Sinbreed
- Style + Membre : Savage Circus
 

 Site Officiel (1720)
 Site Francophone (1326)

BLIND GUARDIAN - Another Stranger Me (2007)
Par JEFF KANJI le 21 Décembre 2019          Consultée 477 fois

La période qui suit "A Night At The Opera" est une ère de grands changements pour BLIND GUARDIAN qui quitte Virgin après une grosse décennie de collaboration pour signer chez le grand Nuclear Blast. Changement de batteur également, Thomen Stauch ne se reconnaissant plus dans l'approche musicale tourbillonnante du groupe, ayant par ailleurs déjà eu quelques difficultés à trouver de la matière sur les titres plus classicisants et Proggy de l'album de 2002. Il s'en va de son côté fonder SAVAGE CIRCUS, au sein duquel il retrouve deux membres de PERSUADER ainsi que son ancien collègue au sein d'IRON SAVIOR, Piet Sielck, remettant le Power du BLIND GUARDIAN 92-95 à l'honneur.

De son côté, la communication change pour la nouvelle poule aux œufs d'or du label allemand, ainsi que son marketing, bien plus travaillé pour assurer un maximum de moyens et de visibilité à la formation de Krefeld. Ainsi, après un premier single aventureux – "Fly" – qui montrait un groupe encore parti dans les innovations tous azimuts, une deuxième sortie, cette fois-ci auréolée d'un clip (on sait l'aversion du groupe pour ces derniers, ses précédentes tentatives n'ayant pas été des plus concluantes, si l'on excepte celui, simple mais efficace, de "The Bard's Song" presque quatre ans plus tôt). Le titre choisi est "Another Stranger Me", clairement pas un choix hasardeux, le groupe ayant clairement voulu mettre en lumière son choix de se renouveler. Effectivement, "Turn The Page" ou "This Will Never End", plus traditionnels, auraient pu sembler logiques, mais hé… La dernière fois que le groupe a sorti un single pour défendre un album, c'était "And Then There Was Silence"…

"Another Stranger Me" propose une approche plus Rock de la musique du groupe, avec un mid-tempo, des riffs plus ouverts, portés par une mélodie principale porteuse d'André Olbrich, le tout conté avec théâtralité par Hansi Kürsch. On pensera assez logiquement à "Sadly Sings Destiny" de l'album précédent qui proposait une approche assez semblable. Le titre fait son boulot, avec un refrain syncopé mémorisable, ce qui laisse à penser que le contrat est rempli. Mais comme bien souvent sur un single, à moins qu'il ne s'agisse d'une version éditée (et on se rappellera les charcutages insensés de "Bright Eyes" et "Mirror Mirror"), le principal attrait tient souvent aux autres pistes. Et le groupe propose rien de moins qu'un inédit des sessions de l'album, qui n'a pas trouvé sa place sur la sélection finale. On peut comprendre son choix, tant l'ambiance de "All The King's Horses" pouvait sembler proche de "The New Order", même si les couleurs plus "Nightfalliennes" de cette dernière permettaient de mieux refermer le recueil "A Twist In The Myth".

"All The King's Horses" n'est pas un grand titre de BLIND GUARDIAN, mais il est surtout, rétrospectivement, en avance sur son temps. On l'imagine très bien sur "Beyond The Red Mirror" par exemple aux côtés de titres comme "Miracle Machine". Les guitares clean sont reines, et l'ambiance rappelle à certains égards le travail de DEMONS & WIZARDS, notamment sur les contrastes. Le chant dirige les opérations et Hansi est encore plus subtil, accentuant l'exploration massive du chant plus mélodique qui ruisselle sur chaque partie de l'album de 2006.

Et le groupe s'est également souvent montré doué pour les reprises, au point d'y avoir consacré la quasi-totalité d'un recueil avec "The Forgotten Tales". Après "In A-Gadda-Da-Vida" sur "Fly", le voilà qui se plonge dans un standard du Jazz américain d'Ozzie NELSON, revisité en son temps par Doris DAY, Ella FITZGERALD, ou encore les MAMAS AND PAPAS… Pas très Metal tout ça hein ? "Mr Sandman" ne l'était pas plus, et si vous vous rappelez comment le groupe avait su y incorporer son ADN, vous pouvez vous projeter dans "Dream A Little Dream Of Me" sereinement, même si on n'atteint pas le même niveau de transformation que sur le single de 1996.

Pour rendre le tout un peu plus roboratif, ce sont deux démos de l'album "A Twist In The Myth" qui nous sont livrées. Une approche intéressante pour le fan qui peut se plonger dans le processus de création des Allemands, montrant que si les idées musicales sont généralement déjà assez abouties, les arrangements sont encore assez ouverts, et il en va de même pour les textes d'Hansi qui prennent le temps de mûrir pour atteindre leur plein potentiel. Pensez par exemple que "Nightfall" s'intitulait au départ "Rheingold".

Le principal intérêt d'un single est de présenter de l'inédit rehaussé d'une jolie pochette. Si sur ce dernier point, BLIND GUARDIAN a fait bien mieux par le passé, pour le contenu c'est du tout bon !

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


Martin Beck's INDUCTION
Induction (2019)
Le travail paie toujours




FROZEN CROWN
The Fallen King (2018)
Tout d'un futur grand


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Hansi Kürsch (chant, basse)
- Andre Olbrich (guitare lead)
- Marcus « Magnus » Siepen (guitare rythmique)
- Frederik Ehmke (batterie, percussions)
- -
- Oliver Holzwarth (basse)


1. Another Stranger Me
2. All The King's Horses
3. Dream A Little Dream Of Me (cover Ozzy Nelson)
4. Lionheart (demo Version)
5. The Edge (demo Version)
- Videoclip
6. Another Stranger Me



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod