Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Power Symphony, Galloglass, Manticora, Iron Savior, Gamma Ray
- Membre : Demons & Wizards, Serious Black, Coldseed, Sinbreed
- Style + Membre : Savage Circus
 

 Site Officiel (1423)
 Site Francophone (1026)

BLIND GUARDIAN - At The Edge Of Time (2010)
Par VOLTHORD le 20 Juin 2017          Consultée 332 fois

Il y a un moment dans ma vie où j’ai pensé que BLIND GUARDIAN allait finalement nous la faire "à la RHAPSODY". En perdant un peu d’inspiration par là, un peu d’envie de grandeur par ici, un peu d’ambition ou de force… "A Twist In The Myth" était un mauvais twist, montrant les Allemands moins pugnace, comme enfermés dans leur identité. Alors quand ils reviennent avec un "At The Edge Of Time" chargé en orchestrations, visant l’excessif plus que la retenue… bref, lorsque BLIND GUARDIAN nous sort son "Power Of The Dragonflame", autant dire que j’étais joie, bonheur et Dragons Of Steel (un adjectif comme un autre, si si). N’écoutant la galette que deux ans après sa sortie ( mais quel con !), j’ai vite réalisé mon erreur. La claque était tellement rude que pendant longtemps la seule écoute de "Sacred World" me suffisait. Inutile d’aller plus loin, commencer par ces dix minutes fulgurantes, c’était déjà assez ! Une semaine plus tard je craquais pour "Wheel Of Time" (mais bordel le rendu tellement parfait de l’orchestre !). Et rebelotte, je zappais tout le reste. Le "slow listening", comme ils osent l’appeler aujourd’hui, ce n’était pas pour moi. Cet album vous met tellement à bout de souffle constamment, il en fait des tonnes, parvient à grimper en intensité à chaque nouvelle minute, on préfère adopter son propre rythme.

Alors après on se raccroche vite aux titres à refrain d’une efficacité monstrueuse : "A Voice In The Dark" (qui pêche un peu dans les couplets… mais juste un peu), "Ride Into Obsession" ou encore "Control The Divine", on se repose un peu (mais pas tant que ça, tant le canon final tend également vers le grandiose !) avec l’homologue du "Bard’s Song" de cet album, "Curse My Name".

Le reste est un peu en dessous, même si à bien décortiquer un titre comme "Valkyries", qui ralentit le tempo sans tomber dans la ballade, progressif par de nombreux aspects, BLIND GUARDIAN dévoile une structure sophistiquée en 7 denses minutes, de nombreux passages instrumentaux évoquant les mouvements du texte (un loyal guerrier rejoignant le Valhalla). Un peu mi-figue mi-raisin pour ma part, mais difficilement attaquable.

Burné mais sérieux, BLIND GUARDIAN voit tout en grand avec "At The Edge Of Time", et bordel qu’est ce que c’est bon !

A lire aussi en POWER METAL :


BRAINSTORM
Unholy (1998)
Power metal




GAMMA RAY
Lust For Live (2016)
Le GAMMA RAY première période à son apogée


Marquez et partagez







 
   BAST

 
   DARK BOUFFON
   JEFF KANJI
   MEFISTO
   VOLTHORD

 
   (5 chroniques)



- Hansi Kürsch (chant)
- André Olbrich (guitare)
- Marcus Siepen (guitare)
- Frederik Ehmke (batterie)


1. Sacred Worlds
2. Tanelorn (into The Void)
3. Road Of No Release
4. Ride Into Obsession
5. Curse My Name
6. Valkyries
7. Control The Divine
8. War Of The Thrones
9. A Voice In The Dark
10. Wheel Of Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod