Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (29)
Questions / Réponses (2 / 10)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (228)
 Myspace (175)

KISS - Dynasty (1979)
Par POWERSYLV le 5 Août 2007          Consultée 10324 fois
Après une année 1978 riche en sorties (chacun des 4 albums solos du groupe, le best of Double Platinum), les musiciens de KISS se retrouvent pour démarrer une nouvelle partie de leur carrière. Chacun d'entre eux est sorti enrichi de son expérience solo : certains sont restés plus proches du style KISS (Ace et Paul) alors que d'autres (Peter surtout, et Gene) ont essayé de s'aventurer dans des domaines plus variés avec plus ou moins de succès. Ace et Peter surtout se sont prouvés qu'ils savaient s'exprimer en solo. Dès lors, les 2 leaders Gene et Paul seront bien obligé d'accorder quelques concessions à leurs 2 partenaires s'ils veulent garder le groupe cohérent et maintenir leur succès.

Le successeur de Love Gun et 7ème album studio des New-Yorkais s'intitule Dynasty et se révèle être le reflet d'un KISS qui a un peu changé. D'autres influences se sont ajoutées à leur hard rock originel car on y trouve aussi des moments aux tessitures plus pop, et même ... des accents disco ! Cette musique en vogue à l'époque dans les milieux branchés fait alors des émules et des stars du rock ont tenté l’expérience (le « Miss You » des ROLLING STONES, Elton John, Rod Stewart et même un peu plus tard QUEEN ...). KISS s'y essaie à son tour et dans cette veine on retiendra l'ultra-célèbre « I Was Made For Loving You » (surtout) ou encore « Dirty Livin' », écrit et chanté par Peter Criss. Scandale suprême pour les fans hardcore qui voient leur groupe préféré fricoter avec des musiques qui ne sont pas forcément de leur monde. Les fans les plus intransigeants et aussi de certains médias n’hésiteront pas à taxer le combo d’opportuniste, image qui les poursuivra de très nombreuses années au fil des expériences.

L’homme qui a géré ce cap avec le groupe n’est autre que le producteur Vini Poncia, triste sire qui avait déjà converti par exemple l’ex-BEATLES Ringo Star au disco et qui venait d’œuvrer sur l’album solo de Peter Criss (le moins bon des 4). Pourtant, Dynasty se vend encore à des millions d'exemplaires et devient platine. Il faut dire que le tube « I Was Made For Lovin' You » y est grandement pour quelquechose. Ce côté plus mainstream parvient sans doute à plaire à certains mélomanes pas forcément fanas de hard rock. Œuvre commune de Paul Stanley, Vini Poncia et du célèbre Desmond Child, cette chanson reniée pendant des années par Gene Simmons (sans doute pour se rallier à nouveau les fans les plus basiques de KISS) est pourtant irrésistible. Alors oui, le rythme est disco, le chant de Paul n’a jamais été aussi maniéré (voix bien aigue quand même !) … mais il faut reconnaître que sa mélodie est magique, dansante et qu’Ace signe de surcroit l’un de ses meilleurs soli à mon sens. On tient là un tube planétaire.

On embraye avec « 2,000 Man » toute aussi irrésistible et bien rock chantée par Ace Frehley (il chante 3 titres sur 9 sur Dynasty, du jamais vu). Bien rock … normal, il s’agit d’une excellente reprise des ROLLING STONES (album Your Satanic Majesty Request, 1967) que le guitariste venu de l’espace et le groupe s’approprient sans difficulté. « Sure Know Something » (Stanley, Poncia) fait peur au début par son côté pop tranquille avec sa basse très présente mais c’était sans compter sans un gros refrain puissant « pur Paul Stanley » où les guitares surgissent de nulle part. Pour l’instant, 3 titres, 1 sans faute. Mais après, et c’est le gros problème de Dynasty, ça se dégrade. Pas que c’est foncièrement mauvais mais plutôt moyen par rapport à ce dont KISS nous avait habitué et après ce début plutôt bandant.

Seul titre chanté par Peter Criss, « Dirty Livin’ » est un titre disco qui ferait rire les fans de VILLAGE PEOPLE avec ses chœurs racoleurs en introduction … un morceau qui n’aurait pas dépareillé sur la bouse solo du batteur. « Magic Touch » est pas mal : on y retrouve le côté plus doux et sensuel de Paul Stanley. Les 2 titres chantés par Gene sont moyens … Sur « Charisma », le bassiste vampire se pose des questions existentielles au moyen d’un refrain qui balance et de couplets sous tension. Puis il y a « X-Ray Eyes », sympa sans plus. « Hard Times » et « Save Your Love » sont 2 chansons composées et chantées par Ace Frehley. Plutôt vigoureuses, on aurait pu les imaginer sur son album solo. Voilà, plus grand chose à dire sur ces derniers titres que je n’arrive pas à qualifier … ils n’apportent pas grand chose, sont sympathiques mais aucun n’est un classique.

De l’extérieur, tout semble aller dans le meilleur des mondes pour KISS en cette année 1979. Cependant, même si Dynasty est l’album de la réunion, il n’est pas forcément celui de la réconciliation. Après 6 ans de stabilité et un succès phénoménal, KISS s'apprête à passer des années tumultueuses. Départs de musiciens, chute de popularité et de crédibilité pour cause de dispersion musicale (ce sont surtout les ventes d'albums qui vont morfler, pas les concerts qui feront bien le plein). C'est d'abord Peter Criss qui lancera le mouvement. Toujours accros aux substances et complètement à côté de la plaque lors de l’enregistrement, essayant également de récupérer d’un accident de voiture, le batteur félin cesse toute collaboration avec ses 3 collègues en cette année 1979 avant d'être viré officiellement en mai l'année suivante. Le groupe essaie de ne pas le montrer aux fans ... et c'est ainsi qu'on verra toujours Criss crédité comme membre du groupe sur Dynasty et même sur son successeur, Unmasked (il est présent sur les 2 pochettes). Car on apprendra beaucoup plus tard qu'hormis le titre "Dirty Livin'", ce n'est pas pas Peter qui joue la batterie sur le reste de l'album mais Anton Fig (qui avait joué sur le disque solo d’Ace Frehley).

Alors qu'on pensait que l'épisode des albums solo et/ou le succès de Dynasty allaient calmer le jeu, force est de constater que la crise couve désormais chez KISS. Un prochain album très moyen (Unmasked) dégradera encore davantage la situation. KISS termine la décennie qui l'a vu naître sur une pente dangereuse, lui qui avait connu une gloire phénoménale encore quelques années plus tôt. Alors que dans le monde du hard et du metal des outsiders de choix comme AC/DC, SCORPIONS ou JUDAS PRIEST connaissent à leur tour la gloire et que les jeunes loups hurlent à la porte (la N.W.O.B.H.M.), KISS saura-t-il se sortir de ce mauvais pas ?




Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Ace Frehey (guitare, chant)
- Pete Criss (batterie, chant)
- Gene Simmons (basse, chant)
- Paul Stanley (chant, guitare)


1. I Was Made For Loving You Baby
2. 2000 Man
3. Sure Know Something
4. Dirty Livin'
5. Charisma
6. Magic Touch
7. Hard Times
8. X-ray Eyes
9. Save Your Love



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod