Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2151)
 Myspace (738)

KISS - Paul Stanley (1978)
Par POWERSYLV le 11 Juillet 2007          Consultée 10704 fois

En 1978, KISS se lance dans un projet inédit : chacun de ses membres sort son album solo. Cette opération doit permettre à chacun de s'exprimer indépendamment tout en restant attaché à l'entité KISS, et de désengorger des tensions internes qui subsitent au sein du groupe depuis plusieurs mois. Cette crise est notamment liée au désir du guitariste Ace Frehley et du batteur félin Peter Criss d'être un peu plus entendus au sein du combo face à une paire Simmons/Stanley hydre à deux têtes du navire KISS. Etre reconnu pour ses talents et à égalité dans le groupe ... une attitude de tête brûlée que les 2 leaders ont un peu de mal à avaler. Une situation inconfortable pour Ace qui s'était de plus en plus réfugié dans l'alcool et les drogues.

Talent de musicien, talent de songwritter ? Paul Stanley l'a démontré au sein de KISS où il se partage le leadership avec Gene Simmons. Alors que le bassiste démoniaque entretient une image plus obscure, inquiétante et sexuelle, Paul est lui perçu comme le beau gosse à la sensualité et au glamour à fleur de peau, même si le côté sexuel est exploité également.

Pour ce premier bébé solo (il faudra ensuite attendre Live To Win en ... 2006), Paul a cherché le fignolage et la qualité. Certes, il a produit l'album mais s'est adjoint bon nombre de personnes de renom pour l'enregistrement et le mix, entre autres George Marino (qui a notamment bossé sur le Physical Graffiti de LED ZEPPELIN et qui travaillera sur bon nombre d'albums très réputés de diverses stars du rock, de la pop et du hard rock). Au niveau des musiciens, il est épaulé sur tout l'album par Bob Kulick : le guitariste chauve et moustachu est familier du monde de KISS non seulement parce que son frère Bruce en deviendra le guitariste officiel de 1984 à 1996, mais aussi parce qu'il a joué de manière non-officielle sur des titres studios de KISS (dont les titres studio du Alive II). Pour l'anecdote, on le retrouve ensuite dans MEAT LOAF et sur l'album de W.A.S.P. The Crimson Idol (1992). Les postes de bassistes et de batteurs sont partagés entre divers musiciens (Eric Nelson, Steve Buslowe, Richie Fontana et Craig Krampf) et on aura droit à l'apparition du célèbre Carmine Appice (VANILLA FUDGE, CACTUS, Jeff Beck, Rod Stewart, KING COBRA, BLUE MURDER ...) sur un titre (« Take Me Away (Together As One) »).

L'album de Paul en plus d'être un disque tout-à-fait honnête - avec des titres qui auraient pu figurer dans le répertoire de KISS, bien que l'ensemble soit un peu plus varié que le pur style Kissien -, possède une particularité par rapport aux trois autres : il est le seul à ne posséder que des morceaux originaux. Bref, vous ne trouverez aucune reprise ici, les morceaux étant signés soit par Paul seul, soit en collaboration avec un certain Mikel Japp - qui participera à quelques compositions du futur Creatures Of The Night (1982). Pas vraiment de guests et autres star de la "jet set" du rock comme l'a fait son compère Gene : l'album Paul Stanley, c'est du "Paul Stanley pur-jus", un disque où le musicien s'est mis à nu, tout en restant dans la peau de ce frontman charismatique et magnétiseur.

Comme il avait pu le prouver sur "Black Diamond" (album Kiss) ou "I Want You" (album Rock'n Roll Over), Paul est le spécialiste des introducions "trompe l'oeil" (ou plutôt "trompe l'oreille" avec le premier titre "Tonight You Belong To Me" : ce premier titre très bon, héroique et romantique possède une introduction toute douce où Paul se fait sensuel et ça embraye sur un bon tempo plombé soutenu par un riff efficace. "Ain't Quite Right" est assez différent du registre de KISS, Paul y développe un certain feeling, un esprit soul survole ce titre pourtant rock. « Take Me Away (Together As One) » est un titre tranquille et joli, avec une montée en puissance sur le refrain et de très jolies parties de guitare. Nous arrivons au point qui fâche un peu : la ballade "Hold Me, Touch Me (Think of Me When We're Apart)". Certes elle est jolie mais là, on est plus proche de Glenn Medeiros que de KISS. De plus, il s'agit du single choisi pour illustrer l'album, choix assez étrange : un titre rock comme "Move On" ou "Tonight You Belong To Me" aurait été plus représentatif du style de Paul et de l'album que ce morceau très guimauve.

Les titres plus rock'n roll sont bien présents avec le remuant "Move On" qui porte bien son nom et qui est l'un des hits de l'album. "Wouldn't You Like To Know Me ?" est assez sympa aussi et possède un très bon refrain rock U.S. "It's Alright" ou "Love In Chains" auraient bel et bien pu faire partie du répertoire de KISS, chacune avec son riff bien Kissien. "Goodbye" propose un couplet bien heavy rock et un refrain plus enlevé, terminant ainsi un album bien sympathique avec de bonnes chansons dans l'ensemble si l'on excepte le choix contestable du single.

Pas beaucoup de faux pas pour cet album solo de Paul Stanley. Mais contrairement à son collègue guitariste Ace Frehley, le succès commercial sera moindre au niveau des classements (même par rapoort à l'album de Gene qui est pourtant nettement moins bon), étrange car Paul est quand même l'un des frontman et compositeur influent de KISS en plus d'être un personnage assez charismatique. Ce qui n'empêchera pas l'album d'atteindre comme pour les 3 autres le stade de disque de platine. Ce disque démontre le talent de compositeur et de musicien de Paul Stanley, un talent qui sera mis encore plus à contribution dans les années 80 (surtout après Lick It Up) puisque Gene sera moins présent pour Kiss, attiré par des expériences extérieures (production, cinéma ...). Cet album solo est pour ma part mon préféré avec celui d'Ace Frehley.

note : 3.5/5

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


KISS
Destroyer (1976)
Un grand classique signé kiss / bob ezrin

(+ 1 kro-express)



WHITESNAKE
Good To Be Bad (2008)
1ère « vraie » collaboration coverdale / aldrich

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Paul Stanley (chant, guitare)
- Bob Kulick (guitare)
- Steve Lacey (guitare sur «love in chains »)
- Steve Buslowe (basse sur « tonight you belong)
- Eric Nelson (basse sur « it's alright »,« h)
- Richie Fontana (batterie sur « tonight you bel)
- Carmine Appice (batterie sur « take me away)
- Craig Krampf (batterie sur « it's alright »,)
- Doug Katsaros (piano et choeurs sur « hold me)
- Diana Grasselli (choeurs sur « move on »)
- Miriam Naomi Valle (choeurs sur « move on »)
- Maria Vidal (choeurs sur « move on »)
- Peppy Castro (choeurs sur « ain't quite righ)


1. Tonight You Belong To Me
2. Move On
3. Ain't Quite Right
4. Wouldn't You Like To Know Me ?
5. Take Me Away (together As One)
6. It's Alright
7. Hold Me, Touch Me (think Of Me When We're Apart)
8. Love In Chains
9. Goodbye



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod