Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Slade, Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2204)
 Myspace (803)

KISS - Ikons (2008)
Par ALANKAZAME le 19 Juin 2011          Consultée 3806 fois

Quoi ? Encore une chronique de KISS ? Encore une compilation ? Eh ben ouais, rien n'est de trop aux yeux de Paul STANLEY et Gene SIMMONS, le duo fondateur du groupe du bisou. On est en 2008 et le line-up classique avec Peter CRISS et Ace FREHLEY n'est plus d'actualité depuis déjà plusieurs années. Qu'à cela ne tienne, on va quand-même faire vivre le mythe ! C'est là tout l'art du double discours de Paul et Gene : d'un côté ils crachent sur leurs deux anciens comparses et les remplacent par des mecs qui portent leurs maquillages et leurs costumes en disant qu'en gros, ce sont les personnages qui comptent et pas les musiciens qui les incarnent, et de l'autre ils animent la flamme de la nostalgie en approuvant la publication d'une compilation faisant la part-belle au parcours de chacun des quatre premiers membres de KISS au cours des années 1970. Oui, on se fout de notre gueule. Remarquez ce n'est pas la première fois.

"Ikons" est donc une compilation en quatre disques qui fonctionne sur un principe très simple : chaque galette est un best-of des chansons sur lesquelles Paul, Gene, Ace et Peter ont chanté, mais seulement durant la période pendant laquelle le groupe était constitué d'eux quatre. En gros c'est une maxi-rétrospective de la période 1974-1980, avec un disque sur lequel il n'y a que Gene qui chante, un autre sur lequel il n'y a qu'Ace qui chante, etc… Les fans vont directement déceler une absurdité : la quasi-intégralité des chansons de KISS sont chantées par Gene et Paul, et Ace et Peter n'ont qu'occasionnellement pris le micro sur quelques titres. Pour Gene et Paul, évidemment, il n'y a donc aucun problème : il suffit de reprendre les classiques. Mais pour les deux autres, on fait comment ? Eh bien on se contente de boucher les trous avec des extraits des fameux albums solos sortis en 1978 ! C'est pourquoi le disque consacré à Gene ne contient qu'un seul titre issu de son album solo, idem pour celui de Paul, contre cinq pour le disque consacré à Ace et quatre pour celui consacré à Peter. J'espère que vous suivez…

On passera vite sur les deux premiers disques qui n'ont strictement aucun intérêt. Les chansons chantées par Gene et Paul sont bien entendu les grands classiques de KISS, que tout le monde connaît sur le bout des doigts depuis des décennies. Vu qu'"Ikons" ne couvre que la fameuse période mythique des 70's, on ne peut que déplorer l'absence d'autres classiques, ceux des années 80 et 90, parmi lesquels je citerai au hasard "I Love It Loud", "Lick It Up", "Heaven's On Fire" ou "Unholy"… Et surtout ne vous attendez pas à des surprises : les titres sélectionnés sont les versions studio standard. Pas de démos, de live inédits ou quoi que ce soit de ce genre. Bref, au risque de me répéter, on nous prend pour des cons.

Les deux derniers disques sont bien entendu plus intéressants, puisqu'en dehors de quatre ou cinq trucs, Ace et Peter n'ont pas souvent posé leurs voix sur des titres cultes. Le disque de "Space Ace" (qui n'est donc pas qualifié de "Spaceman", comme quoi son personnage semble difficilement transposable à quelqu'un d'autre dans l'imaginaire collectif) fait ainsi la part-belle aux sempiternels "New York Groove" et "Shock Me", mais aussi à des titres moins connus, notamment issus des albums "Dynasty" et "Unmasked", sur lesquels FREHLEY avait pris plus de place. Mais rien qui n'ait vraiment échappé aux connaisseurs. Petite absurdité, ce disque se conclut avec l'excellent "Into The Void", extrait de l'album "Psycho Circus". Apparemment il a fallu aller fouiller ailleurs que dans les 70's pour boucher le dernier trou.

Le disque du "Catman" est forcément le plus faible des quatre, puisqu'il contient plusieurs extraits de l'album solo de Peter CRISS unanimement jugé comme étant mauvais. On trouve aussi un extrait de "Psycho Circus" en guise d'épilogue, à savoir l'abominable ballade sirupeuse "I Finally Found My Way". Outre les trois titres cultes chantés par Peter ("Black Diamond", "Hard Luck Woman" et l'horrible ballade "Beth"), on décèle deux petites pépites des albums "Rock'N Roll Over" et "Love Gun", les très bons "Baby Driver" et "Hooligan". Le reste est sans intérêt, des titres banals parmi tant d'autres… Forcément Peter CRISS n'a presque rien composé pour le groupe et n'a été invité à chanter que sur des pistes sur lesquelles ses comparses n'avaient pas envie de pousser la chansonnette. C'est pas de pot pour le Catman, mais décidément il n'y a pas grand-chose à retenir de son passage dans le groupe en dehors de ses prestations en live (et encore, si l'on fait abstraction de la période 1996-2004).

En fait ce concept de séparer en quatre disques les titres chantés par chacun des quatre membres originels est totalement naze. On aurait put envisager autre chose, peut-être en séparant les compositions, quoi que là aussi ça aurait été emmerdant pour Peter… Quant au best-of par périodes, l'expérience a déjà été tentée avec succès par l'intermédiaire de l'onéreuse "Box-Set". Non décidément, c'est insolvable. "Ikons" est nul, tout simplement : rien de nouveau, et un déséquilibre qualitatif pattant totalement dénué de sens. On est tellement habitué à voir ces quatre-là séparés qu'on ne semble même plus capable d'imaginer que c'est lorsqu'ils sont ensemble que KISS est un bon groupe…

Enfin bref, "Ikons" est une énième compilation vouée à l'entretien du culte de la formation la plus mythique de KISS. Un sommaire coup de marketing, une once d'hypocrisie enrobée dans un joli écrin, balancée en pâture aux collectionneurs alors que tous savent pertinemment que Paul et Gene ne joueront plus jamais avec Ace et Peter. Depuis la reformation foirée de 1996-2002, KISS n'a pas foutu grand-chose. Il a même fallu poireauter plus de onze ans entre la sortie de "Psycho Circus" et celle de "Sonic Boom"… Paul et Gene ont décidé de faire fructifier leurs millions et rien d'autre. Leur fin de carrière se sera finalement résumée à un exercice permanent de glorification du passé, comme si tout avait déjà été dit. Et si c'était le cas, au bout de compte ? Et si KISS n'était plus que l'ombre de lui-même depuis dix ans ? Il serait peut-être temps que ce cirque s'arrête une bonne fois pour toutes.

A lire aussi en HARD ROCK par ALANKAZAME :


ALICE COOPER
Dragontown (2001)
Toujours indus, mais plus Cooper !

(+ 1 kro-express)



ALICE COOPER
Live At Montreux 2005 (2006)
Performance de haut niveau mes amis !


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Gene Simmons (chant, basse)
- Paul Stanley (chant, guitare)
- Ace Frehley (chant, guitare)
- Peter Criss (chant, batterie)


- disc 1: The Demon
1. God Of Thunder
2. Almost Human
3. Calling Dr. Love
4. Ladies Room
5. Christine Sixteen
6. Deuce
7. Rock And Roll All Nite
8. Cold Gin
9. Parasite
10. Larger Than Life
11. Love 'em And Leave 'em
12. Plaster Caster
13. Radioactive
14. Charisma

- disc 2: The Star Child
1. Detroit Rock City
2. Love Gun
3. Take Me
4. Strutter
5. C'mon And Love Me
6. Hotter Than Hell
7. 100,000 Years
8. Rock Bottom
9. Do You Love Me
10. All American Man
11. Mr. Speed
12. I Stole Your Love
13. Wouldn't You Like To Know Me
14. I Was Made For Lovin' You

- disc 3: The Space Ace
1. New York Groove
2. Shock Me
3. 2,000 Man
4. Rocket Ride
5. Snow Blind
6. Speedin' Back To My Baby
7. Talk To Me
8. What's On Your Mind
9. Rip It Out
10. Save Your Love
11. Hard Times
12. Two Sides Of The Coin
13. Dark Light
14. Into The Void

- disc 4: The Cat Man
1. Hard Luck Woman
2. Baby Driver
3. 'hooligan
4. Beth
5. I Can't Stop The Rain
6. Black Diamond
7. Mainline
8. Don't You Let Me Down
9. Dirty Livin'
10. Getaway
11. Strange Ways
12. That's The Kind Of Sugar Papa Likes
13. Easy Thing
14. I Finally Found My Way



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod