Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (15)
Questions / Réponses (4 / 7)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2151)
 Myspace (738)

KISS - Unmasked (1980)
Par POWERSYLV le 12 Août 2007          Consultée 10179 fois

Après les années fastes, KISS commence une période de déclin artistique. La crise est bel et bien là en ce début de décennie, et le groupe est alors miné de l’intérieur par des querelles de personnes (le départ du batteur historique Peter Criss en mai 1980 n’est que le début) et désavoué par une partie des fans qui avaient détesté la voie plus pop voire disco de l’album Dynasty. Ces derniers n’avaient pas fini d’en voir de toutes les couleurs avec cet Unmasked alors en pleine gestation.

La dernière participation de Peter Criss se résume à son apparition dans le clip de « Shandi », futur hit de l’album (l’un des meilleurs morceaux d’ailleurs). Il apparaît aussi sur la pochette de l’album qui est une petite BD assez amusante et qui se rapproche du fameux video-clip. Acteur anonyme du groupe, Anton Fig qui avait déjà joué sur Dynasty (et auparavant sur l’album solo d’Ace Frehley) remet le couvert et s’occupe des fûts sur tout l’album, même s’il n’est pas crédité. Pendant ce temps-là, le groupe auditionne des batteurs.

Toujours produit par Vini Poncia, Unmasked n’est qu’un infâme repompage de Dynasty, mais en encore moins bien et en encore plus pop. Dynasty avait bien marché et les new-yorkais ont voulu poursuivre dans cette voie … sauf que les morceaux ici sont plus médiocres. Ainsi, non seulement KISS continue de s’aliéner ceux qui n’avaient pas apprécié Dynasty, mais il n’a pas su convaincre une seconde fois la frange plus mainstream qui avait été conquise par « I Was Made For Loving You ». Et même si « Shandi » est plutôt bon, ce single est loin d’avoir l’impact qu’avait eu l’accrocheur tube disco planétaire. Patatras : voilà la première fois depuis Alive ! (5 ans plus tôt) que KISS n’atteint pas le stade de disque de platine. Unmasked sera seulement disque d’or et l’un des disques les plus mal aimés des afficionados du groupe.

8 titres sur 11 portent l’empreinte du producteur Vini Poncia : dès lors, il est sûr que la facette hard de KISS est assez réduite. Même si Paul Stanley s’investit encore dans le groupe, on sent que Gene Simmons s’implique de moins en moins : sur les 3 titres qu’il cosigne, seul le remuant et rock’n roll « She’s So European » tire son épingle du jeu … pour le reste, « Naked City » (qu’il co-signe avec Vini Poncia, Bob Kulick et un certain Peppi Castro) ou « You're All That I Want » sont loin d’atteindre le talent qu’il a pu déployer par le passé. Celui qui tire son épingle du jeu est Ace Frehley qui s’en était relativement bien sorti sur Dynasty. Mais à part le hit mineur « Talk To Me », les sympathiques « Two Sides Of the Coin » et « Torpedo Girl » ne resteront pas dans les mémoires. Il semble cependant que le guitariste extra-terreste reste la « caution hard » du groupe sur ce disque.

Paul a l’air d’avoir le cul entre 3 chaises … le hard avec le bon mais un peu lourdingue « Is That You ? » mais qui n’a même pas été écrit par le groupe ; la pop avec le single « Shandi » qui possède une belle mélodie, une jolie partie de guitare et un refrain un peu crooner qui a son charme ; la disco avec « What Makes The World Go 'Round ». Ce dernier titre essaie de re-créer la magie d’un « I Was Made For Loving You » le temps d’un refrain disco dansant … mais la mayonnaise prend carrément moins. « Tomorrow » est sympathique et aurait pu figurer sur l’album solo de Paul 2 ans plus tôt mais ça ne casse pas trois pattes à un canard, surtout de la part de KISS. Quant à la fadeur de « Easy As It Seems » … enfin, bref.

Unmasked est l’album de la crise. Le groupe s’éparpille et encore plus que sur Dynasty, on ressent à son écoute qu’on n’a plus affaire à un groupe soudé qui ne fait qu’un mais à 3 individualités. Les concerts font encore le plein même si en terme de musique les dernières productions sont loin de rivaliser avec un VAN HALEN (l’ancien poulain) alors en plein triomphe … le groupe manque même lors de la tournée européenne de se faire voler la vedette par un énergique petit groupe de la banlieue de Londres qui assure sa première partie : eh oui, IRON MAIDEN démarre sur les chapeaux de roues. Courant 1980, KISS présente au monde son nouveau batteur : il s’agit d’Eric Carr. Caché derrière le masque du renard, le jeune homme fan du groupe et influencé par des batteurs historiques du rock lourd comme John Bonham ou Keith Moon n’arrive pas au meilleur moment mais s’affirmera surtout à partir de 1982 et l’album Creatures Of The Night. Il fera sa première apparition télévisuelle avec le groupe à la télévision allemande (KISS interprétera « Talk To Me » et « She’s So European »).

Alors, Unmasked, l’album de trop, ultime provocation ? Tandis que le hard rock et le heavy metal sont en plein renouveau, KISS par son manque de cohérence et cette production plus que moyenne risque de passer à la trappe. Le futur nous montrera que non, heureusement.

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


The BLACK LEAGUE
Man's Ruin Revisited (2004)
Du bon hard rock'n roll, puissant et enthousiaste




BON JOVI
Keep The Faith (1992)
Le retour d'un Bon Jovi plus mûr et plus rock ...

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Paul Stanley (guitare, chant)
- Gene Simmons (basse, chant)
- Ace Frehley (guitare)
- Peter Criss (batterie)


1. Is That You ?
2. Shandi
3. Talk To Me
4. Naked City
5. What Makes The World Go 'round
6. Tomorrow
7. Two Side Of The Coin
8. She's So European
9. Easy As It Seems
10. Torpedo Girl
11. You're All That I Want



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod