Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COFFRET

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

- Style : Slade, Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2204)
 Myspace (803)

KISS - Kiss Rocks Vegas (2016)
Par JEFF KANJI le 25 Septembre 2016          Consultée 1815 fois

Les légendes du Rock élisent depuis des années résidence au célèbre Hard Rock Café de Las Vegas. Oui vous l'avez sans doute déjà vue ne serait-ce qu'en photo, cette immense guitare qui contribue à elle seule à sa part de la facture d'électricité vertigineuse de la ville… Après AEROSMITH et son "Rockin' The Joint", DEF LEPPARD et son "Viva Hysteria!", c'est au tour de KISS de se prêter à l'exercice, et c'est sur une résidence de neuf jours que le légendaire groupe américain va enregistrer et sortir un nouveau Live. Il faut dire que depuis "Rock The Nation" les fans n'ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent en vidéo, en dépit des trois tournées qui ont suivi. En revanche, les chanceux qui ont assisté à la tournée des 35 ans de "Alive!" ont eu un bootleg tout à fait officiel à se mettre sous la dent (je dois vous en parler très vite).

Pour la tournée célébrant ses quarante ans de carrière, KISS, jamais à court d'idées business, a agrémenté ses cachets d'un Meet & Greet particulièrement poussé (faut avoir les finances en gros), ce qui permet notamment de profiter d'un showcase acoustique dépouillé… et démaquillé. La tournée a vu un bon paquet de titres devenus rares sur les setlists délivrés dans des versions acoustiques dépouillées (je pense notamment à mon chouchou "Who Wants To Be Lonely"). Ici sept d'entre eux nous sont livrés sous forme de bonus sur le DVD et l'aspect vocal si cher à Paul et Gene reprend toute sa place, en particulier sur "Love Her All I Can" et "Christine Sixteen". C'est la voix chaude de Gene qui tire le meilleur parti de cette configuration. Paul est plus relax en acoustique également et si physiquement il est bien loin du beau gosse qu'il était il y a vingt ans il tient fièrement la route du haut de ses 64 berges ; c'est bien Eric Singer qui ne s'est pas arrangé avec le temps, accusant davantage le poids des ans. Bref ils gagnent à être maquillés tout de même. Ce Live acoustique est aussi agréable que le fut le MTV "Unplugged" en 1996.

Le gros de ce coffret CD/DVD c'est bien sûr la prestation doublée sur les deux supports, à savoir le show électrique maquillé, haut en couleurs et il faut bien le dire à la démesure de ce que KISS représente. Les premières minutes de show sont époustouflantes et quoi qu'on en dise, aucune formation n'arrive à la cheville des New-Yorkais en ce qui concerne le sens du show. Ils ont dépensé sans compter depuis les années 70 (malgré une parenthèse Glam plus ordinaire durant les années 80). Pyrotechnie, kabuki en écrans vidéo, plateformes qui s'élèvent, vol du Demon dans les airs avant un "God Of Thunder" toujours aussi efficace, fusées qui partent de la guitare du Spaceman (maintenant incarné par Tommy Thayer depuis une quinzaine d'années), le fan de KISS connaît les ficelles, mais le fait de voir des idées aussi délirantes prendre vie sur scène est une expérience que chacun doit vivre.

La deuxième satisfaction c'est la setlist bien évidemment. Après une tournée nostalgique qui s'arque-boutait sur la période 70s primordiale, un "Sonic Boom Over Europe" sans surprise malgré l'agréable retour de "Crazy, Crazy Nights", le show de Vegas est très années 80 et la balance avec la première décennie du groupe est plus qu'équilibrée. On pourra toujours se demander pourquoi, pour une tournée anniversaire le groupe a choisi d'écarter le moindre titre de "Revenge" (même si "God Gave Rock & Roll To You II" nous est livré en guise de générique de fin, nous faisant instantanément sortir de l'ambiance Arena Rock pour passer sur la variété américaine la plus mainstream qui soit). En revanche, même si j'ai toujours eu un gros faible pour "Into The Void", la bonne surprise est de retrouver "Psycho Circus".
Si "I Was Made For Lovin' You" et "Let Me Go Rock'N'Roll" seulement jouées deux soirs n'ont pas su se faire une place sur cet enregistrement, on ne pas va pas bouder notre plaisir, notamment celui de retrouver les trois immenses tubes de "Creatures Of The Night", notamment ce "War Machine" que Gene gère à merveille, bien secondé il est vrai par un Eric Singer qui joue habilement de sa similitude de timbre avec le charismatique bassiste.

Techniquement le groupe est parfaitement en place, même si on ne peut s'empêcher de s'interroger sur la sincérité de certains passages, notamment les chœurs de "Love Gun" ou de "Tears Are Falling" d'une perfection digne des derniers Lives de MÖTLEY CRÜE. Si le quartette KISS a un aspect vocal très important, c'est un peu trop beau pour être honnête, mais au final ça nous permet d'acquérir un produit de très bonne qualité ; surtout que KISS ne les donne pas ses CDs, loin de là ! En revanche, on le sait, le sémillant Starchild a perdu de sa superbe vocalement ces dernières années. Quarante ans à brailler ont fini par avoir raison d'une partie des aptitudes vocales de Paul Stanley. C'est essentiellement en patate qu'il perd, car sa prestation est des plus honorables, il n'y a bien sur ce Live que "Creatures Of The Night" et "Love Gun" qui montrent assez nettement les limites avec lesquels il doit désormais composer.

En bref KISS nous propose un produit des plus appréciables (surtout si on est fan), récompensant l'attente d'un nouvel enregistrement vidéo avec une setlist diversifiée et faisant honneur à (quasi) toute la disco. Mention spéciale d'ailleurs à Tommy Thayer qui envoie les chorus de guitare de Bruce Kulick et Vinnie Vincent avec une facilité déconcertante, prouvant si c'est encore utile, qu'il est bien davantage que le Spaceman qu'il joue sur scène. KISS a quarante ans, cela commence à se sentir, la prestation bien rodée souffrant d'un certain manque de spontanéité par moments, sans doute pas aidée par l'enchaînement des dates.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


DAMN YANKEES
Damn Yankees (1990)
Le supergroupe à retenir




QUEEN
The Miracle (1989)
Le crépuscule des Dieux

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Gene Simmons (basse, chant)
- Eric Singer (batterie, chant)
- Paul Stanley (guitare rythmique, chant)
- Tommy Thayer (guitare lead, chant)


1. Detroit Rock City
2. Creatures Of The Night
3. Psycho Circus
4. Parasite
5. War Machine
6. Tears Are Falling
7. Deuce
8. Lick It Up
9. I Love It Loud
10. Hell Or Hallelujah
11. God Of Thunder
12. Do You Love Me?
13. Love Gun
14. Black Diamond
15. Shout It Loud
16. Rock And Roll All Nite

- Kiss Acoustic
1. Coming Home
2. Plaster Caster
3. Hard Luck Woman
4. Christine Sixteen
5. Goin' Blind
6. Love Her All I Can
7. Beth



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod