Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  TRIBUTE

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Slade, Poison, Star Rats, Sweet
- Membre : Vinnie Vincent Invasion , Alice Cooper, Black Country Communion
- Style + Membre : Ace Frehley
 

 Site Officiel (2203)
 Myspace (803)

KISS - Kiss My Ass Tribute (1994)
Par MULKONTHEBEACH le 21 Avril 2015          Consultée 1549 fois

Tiens, un album inédit de KISS ressorti d'un tiroir ? Non, pas du tout vous le savez, il s'agit d'un tribute du BISOU sorti en 1994 sous la houlette de la paire Stanley/Simmons bien sûr. Alors dans le creux de la vague et l'Amérique en pleine effervescence Grunge, le duo de business men en profite pour mettre les choses à plat pour repartir la tête claire vers le chemin du Rock N' Roll, et c'est un bon point.

Avec une carrière longue de plusieurs décennies, il est parfois bon de prendre du recul pour savoir où l'on se situe à une période donnée. La seconde qualité de cet hommage est de donner une tribune à des groupes très éclectiques, et pour certains très éloignés du Hard Rock, ses représentants étant d'ailleurs largement minoritaires. De la Country au Rock Alternatif, toutes les formations se revendiquant de l'héritage de KISS sont représentées, pour le meilleur et parfois pour le pire. Nous y reviendrons mais toutes les reprises ne valent pas leur pesant de cacahuètes ! Manque de temps ou d'inspiration ? Mystère...

Les festivités commencent plutôt bien avec la version speedée et incroyablement groovy de "Deuce" par Lenny Kravitz. On aura beau penser ce qu'on veut de lui, qu'il n'est qu'un pilleur du passé par exemple, le bougre s'exécute avec brio et un franc panache. Ce son vintage additionné à la modernité de son interprétation insuffle une intensité nouvelle à la chanson d'origine. Novateur et respectueux, bravo !
Si le choix des groupes peut paraître par moments plus que discutable, il n'en est rien d'ANTHRAX, qui délivre avec John Bush au chant un "She" monstrueux de puissance et de maîtrise. Il faut savoir que tous les membres du groupes sont des fans inconditionnels, à commencer par le lutin Scott Ian. Ses riffs de guitares sont hallucinants et ne parlons pas du jeu tentaculaire de Charlie Benante, une tuerie ! Le réel plaisir pour l'auditeur et le fan de Musique en général est de se rendre compte combien les Musiciens prennent un pied énorme en jouant. C'est la récompense ultime et pour le coup nous sommes aux anges !

Il est surprenant que le groupe n'ait pas choisi PANTERA, alors en pleine ascension, sachant que Dimebag Darrell est un fan absolu de Ace Frehley, allant jusqu'à se faire tatouer la figure grimée du guitariste sur sa poitrine ! Comment ne pas imaginer la version tonitruante de "Detroit Rock City" qu'il aurait pu soumettre en lieu et place de celle de THE MIGHTY MIGHTY BOSSTONES, qui si elle dépote bien, ne correspond pas du tout à l'esprit de la chanson, avec ses trombones déplacés et cette voix caverneuse et linéaire complètement dans les choux. Anselmo aurait élevé le niveau à un degré largement supérieur !
Une erreur de casting regrettable.

Le sort est identique avec "Calling Dr Love", repris par SHANDI'S ADDICTION", All Star Band d'un jour composé de Maynard James Keenan de TOOL au chant, de Billy Gould de FAITH NO MORE à la basse et de Tom Morello et Brad Wilk de RATM à la guitare et à la batterie, qui rate franchement une occasion de briller. Au lieu de ça, les gars pourtant talentueux se fourvoient et rendent une copie bien en deçà de ce qu'on pouvait attendre d'eux. Aussi bizarrement que cela puisse paraître, les chansons gravées dans le marbre de KISS ne fonctionnent pas avec un rendu stylistique foncièrement différent et ce n'est pas la version soporifique de "Rock N'Roll All Night" de TOAD THE WET SPROCKET qui va faire taire ce sentiment...

Les choses s'arrangent tout de même avec EXTREME qui prend la chose à cœur en interprétant avec conviction un "Strutter" efficace et concis. En réalité, la vraie surprise est de voir un DINOSAUR JR, fer de lance de la mouvance alternative s'approprier avec bonheur un "Goin'Blind" mélancolique à souhait avec tirades de soli à foison et un chant lancinant qui conviennent parfaitement à la trame mélodique qu'avait développée Simmons en son temps. Un réel hommage rempli d'humilité et pourtant aux antipodes du style originel et de ses valeurs. Inutile de s'étendre sur l'incongrue "Plaster Caster" de THE LEMONHEADS, groupe que j'affectionne au demeurant mais faîte sans doute à la va-vite et anecdotique.
Autre joyeuseté et non des moindres est le rendu accordé à "Hard Luck Woman", interprété par la star de la Country Garth Brooks et KISS au complet, juste et très émotionnelle...

Un album hommage en demi-teinte donc, avec ses égarements non voulus comme ce groupe obscur allemand, DIE ARZTE, qui reprend en fin de piste un medley laborieux et fatiguant en pataugeant dans la semoule, mais aussi avec ses moments de gloire pré-cités. Au final, un tribute qui aurait pu et du être fantastique de bout en bout, mais la diversité de ses intervenants l'a rendu moyen. On ne va pas se mentir, la démarche n'est pas altruiste, on sait à qui on a affaire, mais dans une naïveté convenue, elle est courageuse.

Du bon et du moins bon, et des regrets aussi. Quid de MÖTLEY CRÜE ? Avec John Corabi au chant à cette époque, un "Cold Gin" aurait pu être gigantesque ! Pas mal dans le fond, avec certains moments de bravoure, mais pas de quoi s'extasier non plus. Moyen +.

A lire aussi en HARD ROCK par MULKONTHEBEACH :


BUCKCHERRY
Confessions (2013)
Du Rock qui explose sa mère en short à Monop !




Richie SAMBORA
Undiscovered Soul (1998)
à tendance pop


Marquez et partagez




 
   MULKONTHEBEACH

 
  N/A



- Lenny Kravitz / Stevie Wonder
- Garth Brooks / Kiss
- Anthrax
- Gin Blossoms
- Toad The Wet Sprocket
- Shandi's Addiction
- Dinosaur Jr
- Extreme
- The Lemonheads
- The Mighty Mighty Bosstones
- Yoshiki
- Die Arzte


1. Deuce
2. Hard Luck Woman
3. She
4. Christine Sixteen
5. Rock N'roll All Nite
6. Calling Dr Love
7. Goin'blind
8. Strutter
9. Plaster Caster
10. Detroit Rock City
11. Black Diamond
12. Unholy (german Version)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod